AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782803671182
Éditeur : Le Lombard (02/02/2018)
4.42/5   143 notes
Résumé :
François, Lisa et Eusèbe ont accompli la plus grande victoire du « LYNX » en détruisant l'usine de recyclage de cuivre. Mais leur contact avec la résistance est abattu, et l'heure est plus grave que jamais. Ils doivent maintenir le réseau qu'il a mis en place, et surtout le développer en assurant le bon acheminement d'un émetteur-récepteur, lequel leur permettrait de communiquer avec Londres !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,42

sur 143 notes
5
20 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ptitgateau
  08 juillet 2019
Quelle connerie la guerre ! On le réalise vraiment en lisant les enfants de la résistance. Les auteurs ont vraiment su mettre en valeur le ressenti de la population, les comportements des personnes dans la guerre, la méfiance des gens, et faire partager les émotions des habitants, leur peur des Allemands, l'inconfort généré par les privations en tous genres.

L'escalade, c'est le titre de ce tome, escalade de la violence, exécutions de résistants, délation, mais surtout escalade dans la persécution du peuple juif bien ressenti dans ce volet : dénonciation calomnieuse du notaire qui devra prouver à l'occupant qu'il n'est pas juif, propagande anti-juive dans un pays où on a faim, facile alors d'incriminer ceux qu'on ne connaît que par ouï-dire.

Terrible année 42, année des rafles qui se multiplient, c'est connu dans la zone occupée, mais l'histoire nous apprendra que la zone libre ne fournissait pas la sécurité assurée, nos héros vont le constater en apercevant un train de marchandises chargé des gens que nombre de résistants avaient réussi à faire passer en-dessous de la Loire.

On assiste également indirectement à la rafle du Vel d'Hiv, de façon très subtile, les auteurs parviennent à résumer la situation de façon poignante : images du défilé de bus, impuissance de la population parisienne qui, bien que ne sachant pas où on emmène ces gens, se doute qu'il se trame de graves événements, images à pleurer : une paire de chaussures ayant appartenu à une femme embarquée dans un de ces bus, qui gisent là dans la rue…

Dans cet épisode des enfants de la résistance, nos héros grandissent, deviennent ados, et semblent plus déterminés que jamais à gêner l'envahisseur. Ils acceptent des missions périlleuses qui montrent au lecteur que la résistance s'est centralisée et organisée, on imagine bien qu'ils reçoivent les ordres de beaucoup plus haut, il ne s'agit plus là de porter des billets d'information mais bien de transporter des radios pour communiquer avec Londres, leur action s'intensifie…

Quatrième tome d'une Bande dessinée bien imaginée, intelligemment structurée, qui sait montrer l'essentiel, sans fioriture, restituant la vérité et les événements principaux, tout cela assure une prise de conscience du jeune lecteur de ce que fut ce conflit et comment il a été vécu en France.
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          513
djdri25
  30 mai 2021
Comme il est plus facile et plus agréable d'aborder des périodes douloureuses de l'Histoire par l'intermédiaire d'une fiction ! C'est peut-être ce qui nous encourage à poursuivre la lecture de cette BD historique très émouvante, la réalité serait insupportable.
Les premières planches de la BD s'ouvrent sur un hiver très froid, les images sont certes esthétiques au début mais montrent peu après, des scènes de rafles et de dénonciation, ce qui est très triste. Les Allemands suspectent tout et tout le monde quitte à faire des erreurs, le climat est délétère.
Nous sommes en 1942, les trois héros, entrés dans l'adolescence, François, Eusèbe et Lisa grandissent peu à peu au milieu de cette redoutable guerre, tout en amplifiant leurs actions de résistance, rien ne peut plus les arrêter désormais. François est nostalgique des moments de bonheur et de paix face à la spoliation, les persécutions et la révoltante propagande anti-juifs. Ils vont déployer tout un « arsenal » pour aider les victimes de ces actes infâmes.
Puis vient l'élection de Laval en tant que chef du gouvernement, la rafle du Vel d'Hiv, les wagons transportant les déportés, le malheur s'abat sur un peuple tout entier, incrédule et sidéré, au profit de la « race » dite « aryenne » et « supérieure » à toutes les autres, concept inventé par les nazis. Un délire paranoïaque dans toute sa splendeur, sorti d'un cerveau fou que beaucoup vont écouter et suivre à la lettre, ce qui va briser la vie de millions d'innocents.
Le Monstre en veut toujours plus, ses vassaux les lui offrent généreusement en pâture en tirant parti de la situation.
Les images des bruits des trains de déportation rappellent soudain la très belle chanson « Nuits et brouillards », dans la BD, ils en dénombrent 150, en fait :
« Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent »
………………………………………………………………………….
« Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés »
………………………………………………………………………………………….

POURQUOI ????
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
saigneurdeguerre
  14 décembre 2019
Février 1942.
Un corbeau se repaît des malheurs de ses compatriotes en envoyant des lettres anonymes à la Kommandantur pour dénoncer, notamment, les juifs.
C'est à cause de l'une d'elles que le notaire de Guerchin et sa famille sont arrêtés.
Nos trois jeunes résistants poursuivent leurs activités « terroristes ». Ils rencontrent Pégase, l'agent envoyé par Londres qui refuse de croire que ces trois enfants, entrant à peine dans l'adolescence, soient « le Lynx », reconnu pour son efficacité dans la résistance.
Les mesures qui touchent les juifs rendent leur vie impossible, voire signifient leur déportation.
Critique :
Toujours aussi bien documentés, les deux auteurs belges, Benoît Ers et Vincent Dugomier, continuent à faire ressentir au lecteur ce que pouvait être la vie durant la Seconde Guerre mondiale.
1942 est un grand tournant pour l'Allemagne qui rencontre ses premières défaites à l'est, pour les USA fraîchement entrés dans la guerre et qui n'en mènent pas large dans le Pacifique face aux Japonais. Les rafles de juifs s'organisent, la résistance aussi. C'est depuis leur village que les trois enfants découvrent par bribes ce qui passe dans le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
coquinnette1974
  05 avril 2021
A la bibliothèque, j'ai emprunté le tome quatre de la série de BD Les enfants de la résistance : L'Escalade.
François, Lisa et Eusèbe ont accompli la plus grande victoire du « LYNX » en détruisant l'usine de recyclage de cuivre.
Mais leur contact avec la résistance est abattu, et l'heure est plus grave que jamais.
Ils doivent maintenir le réseau qu'il a mis en place, et surtout le développer en assurant le bon acheminement d'un émetteur-récepteur, lequel leur permettrait de communiquer avec Londres !
L'Escalade se déroule en 1942, la haine contre le peuple juif monte en puissance, notamment avec la rafle du Vel d'Hiv à Paris. Il y a un corbeau, qui dénonce le notaire, le faisant passer pour juif.. La haine monte, monte..
Et pendant ce temps, François, Lisa et Eusèbe grandissent. Ce ne sont plus des enfants, ils deviennent des adolescents.
Ils continuent dans la résistance, plus soudés que jamais, et en ayant conscience qu'il y a de plus en plus de dangers, notamment à cause du corbeau.
Mine de rien, cela fait un an que le papa de François a été abattu.. Même si Lisa est considéré comme la cousine de François, certains savent les origines de la jeune fille et il est à craindre que le corbeau sévisse un jour vis à vis de Lisa...
C'est un quatrième tome très grave, mais toujours avec quelques pointes d'humour ici et là.
Cette série de BD montre bien aux enfants, et aux adultes, ce qui s'est passé pendant la seconde guerre mondiale, ainsi que le rôle de la résistance dans ce conflit.
Les textes sont toujours aussi pertinents et j'apprécie toujours autant les illustrations.
A la fin du tome, on retrouve tout un dossier qui complète la bande dessinée et nous apprend plein de choses sur cette période trouble.
J'ai adoré ma lecture, cette série est toujours de très bonne qualité et je suis ravie d'avoir les deux tomes suivants sous la main.
Ma note : cinq étoiles, évidemment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Foxfire
  10 décembre 2019
J'ai trouvé ce 4ème tome plus réussi que le précédent. Les défauts sont toujours là, un ton didactique un peu trop appuyé pour le lectorat adulte et une suspension d'incrédulité mise à mal par l'ampleur des actions des gamins, mais cela m'a moins gênée dans ce volet que dans le 3ème.
Le ton général est plus dur. Peu à peu nos jeunes héros prennent conscience du côté particulier de cette guerre pas comme les autres. Ce tome commence à évoquer le sort des juifs. le climat antisémite de l'époque est bien retranscrit ainsi que la menace de la délation qui commence à s'amplifier. L'angoisse sur l'identité du corbeau est bien rendue et on ressent qu'il pouvait être bien facile de devenir parano.
Le livret pédagogique en fin d'ouvrage, très bien fichu, complète intelligemment la lecture. Un bon tome pour une série qui pourrait tout à fait être proposée à la lecture dans le cadre scolaire.
Commenter  J’apprécie          183


critiques presse (2)
Sceneario   23 mars 2018
Album après album, nos trois jeunes prennent de plus en plus de risques et de responsabilités. Tout va crescendo, y compris l'horreur de la guerre qui n'est jusque-là encore que suggérée. C'est "l'escalade"...
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   09 mars 2018
Intelligent, solidement argumenté et documenté, L’escalade ne déçoit pas et confirme toutes les qualités de ce titre en phase de devenir une référence jeunesse.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
LivresdAvrilLivresdAvril   16 juin 2021
- Êtes-vous obtus au point de nier les différences physiques entre nous et des nègres, des juifs, des arabes ou des chinois ?
- ...
- Je vous ordonne de répondre à ça !... Bien que la réponse soit évidente !
- Bien... Ce ne sont pas les différences qui me posent problème, mais l'utilisation que l'on en fait !... En admettant que vous soyez une race supérieure, en quoi cela vous confère-t-il le droit d'opprimer les autres ? (p.38)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BibliotekanaBibliotekana   22 mai 2018
-Je suis Français, Monsieur l'officier, mais je peux vous dire qu'en tant que notaire [...] j'ai pu constater dans quantité de recherches généalogiques que les peuples sont bien plus mélangés que vous ne le croyez !
-Vous sous-entendez que la race aryenne n'existe pas !?
[...]
-Vous ne comprenez donc pas que le but de notre Fürher est justement de PURIFIER la race allemande ?... Et la vôtre aussi !
[...]
-Êtes-vous obtus au point de nier les différences physiques entre nous et des nègres, des juifs, des arabes ou des chinois ?
-...
-Je vous ordonne de répondre à ça !
[...]
-Ce ne sont pas les différences qui me posent problème, mais l'utilisation que l'on en fait !... En admettant que vous soyez une race supérieure, en quoi cela vous confère-t-il le droit d'opprimer les autres ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
amanlineamanline   16 janvier 2021
Nos premières actions avaient pour objectif de réveiller les adultes qui acceptaient la défaite avec beaucoup trop de docilité !
Mais quand vous commencez à vous révolter, à résister, vous ne pouvez plus vous arrêter ! Jamais !
Commenter  J’apprécie          40
LilizLiliz   22 octobre 2020
Notre enfance nous avait été irrémédiablement volée.
Nous entrions dans ce qui s'appelle l'adolescence...
Un mot qui sonne comme une maladie quand nos parents l'utilisent.
Commenter  J’apprécie          40
mandrake17mandrake17   26 juin 2018
Comment pouvait-on gruger tant de gens avec de telles caricatures? Sans doute était-il plus facile ou plus prudent de baisser les yeux. Baisser les yeux en se disant à chaque nouvelle étape que cette discrimination n'ira pas plus loin. De plus, à une époque où les garde-manger sont souvent vides, désigner un bouc émissaire s'avère bien pratique. Alors que le seul responsable de nos malheurs était la guerre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Vincent Dugomier (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Dugomier
Les Enfants de la Résistance : Volume 7, Tombés du ciel Vincent Dugomier, Benoît Ers Les Éditions Le Lombard
En 1943, un avion allié s'écrase près du village où François, Lisa et Eusèbe ont créé leur réseau de résistance, le Lynx. Les trois compères partent alors à la recherche des aviateurs rescapés dans l'espoir de les retrouver avant les Allemands et de les aider à rejoindre l'Angleterre. Avec un dossier documentaire sur le Conseil national de la Résistance. ©Electre 2021
https://www.laprocure.com/enfants-resistance-volume-tombes-ciel-vincent-dugomier/9782808201278.html
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les enfants de le résistance 1.Premières actions

En 1916, à Verdun, le père de François a perdu...

un doigt
une jambe
un bras
une oreille

6 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Les Enfants de la Résistance, tome 1 : Premières actions de Vincent DugomierCréer un quiz sur ce livre