AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782130749851
1680 pages
Éditeur : Presses Universitaires de France (07/09/2016)
4.17/5   6 notes
Résumé :
Depuis trois décennies, le terme de « barbares » a fait l'objet d'un intérêt accru.
Alors que la plupart des travaux universitaires portaient jusque-là sur les civilisations bien documentées par les sources écrites, une attention nouvelle a été accordée aux espaces jugés extérieurs, aux zones de contact, aux pratiques d'échanges et aux formes de la représentation mutuelle.
Le barbare apparaît aujourd'hui moins comme l'ennemi irréductible du « civilis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
BernachoBernacho   10 octobre 2016
L'apparition de Conan est pensée comme celle d'un corps puissant et indomptable, contemporaine de celle des premiers athlètes acteurs, comme Douglas Fairbanks ou Johnny Weissmuller qui, à partir de 1932, incarne Tarzan au cinéma. L'évolution du personnage du Cimmérien accompagnera d'ailleurs celle des rapports au corps masculin tout au long du XXe siècle. Conan devient ainsi l'archétype de l'homme bodybuildé et imberbe - alors que le barbare était traditionnellement représenté barbu et poilu -, véritable parangon du self-made-man américain capable de se forger un destin à la seule force de ses muscles dans une Amérique traversée par la Grande Dépression. Qu'il ait été incarné trois fois entre 1982 et 1985 par Arnold Schwarzenegger ne doit rien au hasard tant le storytelling entourant la carrière de l'athlète, autrichien de naissance, ressemble à celle du Cimmérien, parti de rien et devenant célèbre grâce à sa seule force physique et son entraînement, dans une Amérique des années Reagan qui porte aux nues ce genre de modèle, avec, par exemple, le personnage de Rocky.
(William Blanc - Conan le barbare)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          54
BernachoBernacho   14 avril 2017
La vie d'Ibn Khaldûn, qu'il nous a contée lui-même dans une sobre autobiographie, ne recèle guère d'éclats ni d'exploit, si ce n'est sa rencontre en 1401, à près de 70 ans, avec l'un des grands fléaux de l'Apocalypse, le conquérant turco-mongol Tamerlan. C'était sous les murs de Damas, promise au sac, au viol, à l'incendie. Ibn Khaldûn, juge et notable, introduit auprès du conquérant pour tenter d'adoucir le sort de la ville, assiste impuissant à ce qu'il comprend mieux que tout autre, ce qu'il a théorisé depuis des décennies. Toute la grandeur d'Ibn Khaldûn est dans la force de la pensée du roseau qui plie, pour le dire comme Pascal, et qui seul comprend le sens de l'incendie qui va le dévorer. La seule aventure d'Ibn Khaldûn fut la pensée.
(Ibn Khâldun, Gabriel Martinez-Gros)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BernachoBernacho   09 avril 2017
R. Howard avait tenté plusieurs types de récits historiques ou de westerns, avec des héros nordiques ou celtes, avant de mettre en place des mondes antédiluviens fictifs qui lui permettaient de mélanger des références directes à différentes époques simultanément sans trop se soucier de cohérence ou d'anachronismes. Il crée ainsi un âge "hyborien" dans un lointain passé qui mélange des peuples protohistoriques inspirés des Grecs (Hyperboréens, Cimmériens, Hyrkaniens, Corinthiens, Stygiens), des références bibliques (Ophir, Shem), de la mythologie scandinave (Aesirs, Vanirs, les dieux nordiques devenant de manière évhémériste des peuplades) ou celtiques (la Némédie, les Pictes). Ses Cimmériens gardaient l'aspect brumeux du peuple dans l'Odyssée mais étaient censés d'ailleurs tenir plus d'un peuple celtique (en raison d'un lien supposé entre "Cimmériens" et "Cymru", nom du pays de Galles).
(article Heroic Fantasy, Frédéric Ferro)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
BernachoBernacho   20 novembre 2016
BASQUES
Dans l'historiographie, l'identification d'une culture ancienne propre aux populations pyrénéennes repose essentiellement sur l'argument linguistique. En effet, l'originalité de la langue basque serait chez certains auteurs la marque de son caractère endogène, dont l'origine remonterait au néolithique ou à l'âge du bronze. Il n'existe cependant aucun argument sérieux en ce sens. (...)
Adrien Bayard
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          74
BernachoBernacho   08 novembre 2016
AMAZONES
(...) Pour plus d'aisance dans le maniement des armes, elles se suppriment le sein droit en le comprimant dès l'enfance ou en le brûlant. Cette mutilation (...) n'apparaît cependant jamais dans les représentations figurées. (...) Si, souvent, on constate le demi-dévoilement de la poitrine, ce n'est pas pour illustrer l'ablation d'un sein mais pour traduire la violence de l'action.
Pascale Linant de Bellefonds
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52

Lire un extrait
Videos de Bruno Dumézil (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Dumézil
Le Baptême de Clovis : 24 décembre 505 ? Bruno Dumézil Éditions Gallimard Octobre 2019
En 1995, la célébration du XVe centenaire du bapte^me de Clovis avait suscité de nombreuses polémiques. Si cet événement est souvent considéré comme l'acte fondateur de la nation France, peu de certitudes ont été établies. Spécialiste incontesté de cette période reculée, Bruno Dumézil, au-delà des mythes et des légendes, nous dégage la véritable figure de ce roi et de ce pays, devenu « fille ai^née de l'église ».
https://www.laprocure.com/bapteme-clovis-decembre-505-bruno-dumezil/9782072690679.html
autres livres classés : scandinavieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2336 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre