AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Sylviane Dupuis (Préfacier, etc.)
EAN : 9782829006005
198 pages
Editions d'en bas (01/12/2019)
3/5   2 notes
Résumé :
Alors que les discriminations sociales que subissent les femmes seront dénoncées le 14 juin prochain lors d’une grève féministe dans toute la Suisse, des écrivaines et illustratrices de Suisse romande se sont emparées du sujet sous forme littéraire et artistique. Récits, poèmes, théâtre, elles livrent des textes où s’expriment des sensibilités différentes. Jusqu’en juin, Le Courrier publiera une fois par mois une sélection de ces contributions. Toutes seront réunies... >Voir plus
Que lire après Tu es la soeur que je choisisVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Une trentaine de femmes écrivent ou dessinent pour les femmes. C'est un ouvrage édité à l'occasion de la Grève des femmes, en 2019.
Dans ce court ouvrage sont réunis textes, nouvelles, poèmes, dialogue théâtral, chroniques....tout parle de condition féminine, pour dénoncer, pour glorifier, pour ironiser.
Bien évidemment, je n'ai pas tout apprécié de la même façon: certains textes m'ont paru fades, d'autres au contraire trop militants, mais le tout m'a été agréable à découvrir. J'ai trouvé très drôle la nouvelle "Au retour" dont la chute m'a bien amusée. " J'ai le droit" est improbable mais vraiment inattendue aussi.
Bon je ne passerai pas le livre en revue. Les poèmes m'ont moins accrochée.
Les dessins sont parfois abscons, mais souvent très grinçants.
Je remercie Babelio et les éditions le courrier. C'est un très beau cadeau et je pense finalement l'offrir à... ma soeur!
Commenter  J’apprécie          80
A l'occasion de la Grève des femmes du 14 juin 2019, il a été demandé à une trentaine d'autrices vivant en Suisse romande d'écrire un texte littéraire. Ainsi est né le recueil Tu es la soeur que je choisis.

Les textes sont courts, de deux à trois pages en moyenne. Certains sont des poèmes. Chacun a son style, tous sont différents. Féministes, ils parlent de femmes jeunes ou vieilles, combatives ou sidérées, en mouvement, qui réfléchissent, se questionnent, existent.

Un texte m'a touché plus que tous les autres : La romancière est-elle une mère qui désobéit ? de Claire Genoux. Il aborde la difficile conjugaison entre les obligations maternelles d'une femme et sa volonté de s'accomplir en tant qu'écrivaine. "Quand elle est mère, cette femme qui écrit, est souvent très souvent avec son enfant heureuse et aussi, très très souvent fatiguée. Épuisée par les recommencements (...) Dans sa chambre d'écriture elle a besoin d'inventer, de dévorer un monde. de s'exprimer autrement que dans la fusion du corps à corps avec l'enfant. Mais le silence dont elle a besoin n'habite jamais la maison où il y a l'enfant."

A picorer, dans l'ordre ou non, ces textes m'ont permis de découvrir des autrices suisses, dans un bel écho de sororité.
Commenter  J’apprécie          30
Une trentaine de femmes ont écrit sur le sujet des discriminations liées au sexe.

Les sujets et les formes sont variées : violences faites aux femmes, pressions sociales, rôle d'une mère, choix de vie, corps et sexualité, etc.

👊 J'ai beaucoup aimé la diversité des plumes et des thématiques abordées, certaines m'ont plus touchées que d'autres, et cela sera propre à chacune et à ses expériences !

✨️Extrait :
Mais qu'est-ce qu'être féministe ?
Je ne sais pas être une féministe.
Je sais juste être une femme.
Une femme avec des rêves, des envies, des ambitions.
Je suis une femme. Et j'en suis fière.
Tellement de possibilités s'ouvrent à moi. À nous.
Nous les femmes.✨️

Merci aux éditions d'en bas et à Babelio de m'avoir fait découvrir cet ouvrage inspirant et si powerful ! ✊️
Commenter  J’apprécie          00
Un thème malheureusement en vogue : les discriminations liées au sexe.
Ici 30 autrices de Suisse romande écrivent ce recueil à l'occasion de la Grève des femmes du 14 juin 2019.
Des dessins, des poèmes, des nouvelles, des tranches de vies...autant d'écrits différents pour nous faire réagir.
Certains ne m'ont pas touché avec une écriture hachée, difficile à tout mettre bout à bout pour comprendre...
et d'autres dans lesquels j'ai eu peur pour les femmes décrites et je me suis laissée porter dèsles 1eres lignes.
Ce n'est pas le style de livre que j'achète, mais j'ai apprécié de sortir de ma zone de confort.
Merci Babelio pour cette découverte !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
L'enfant n'est pas le plus important de sa vie. Elle préfère son existence d'aventurière où elle découpe la terre chaude de la langue de sa mère. Elle casse, rompt des syntaxes anciennes. Dans sa chambre d'écriture elle a besoin d'inventer, de dévorer un monde. De s'exprimer autrement que dans la fusion du corps à corps avec l'enfant. Mais le silence dont elle a besoin n'habite jamais la maison où il y a l'enfant. La nuit circule il souffle humain et mortel, une fois qu'on quitte des chemins de mots.
Commenter  J’apprécie          00
Comme Marguerite Duras, elle sait très bien qu'on peut aussi ne pas écrire, pourtant l'éblouissement que lui procurer ce métier la comble plus durablement que son enfant. La langue, qui lui a été transmise par sa mère, elle souhaite la défaire, la tordre en des images élastiques de poésie, en s'arrachant à la présence de l'enfant. Au bout de ses doigts et partout sous sa peau, elle tient des rêveries, des corps brûlants, des inventions de haute incandescence.
Commenter  J’apprécie          00
Tu avais 40 ans maman et tu ne pouvais pas voter. Tu as obtenu le droit de vote sur le plan fédéral, tu avais 51 ans.
A 40 ans tu n'avais pas le droit d'avorter légalement.
Tu as obtenu ce libre choix, tu avais 82 ans.
A 40 ans tu n'avais jamais eu droit à un congé maternité.
Quand nous l'avons enfin obtenu le 1er juillet 2005, après un siècle de luttes, tu étais morte depuis un an déjà.
Commenter  J’apprécie          00
Elle se demande si elle va y arriver et tenir : en plus d'avoir donné naissance à l'enfant, il lui est impératif de donner vie à un roman, de concevoir une façon rien qu'à elle d'exister. En plus d'être mère, elle est poète, elle écoute des arbres, reçoit en plein visage le fouet d'un fleuve. De sa main maternelle elle enveloppe et caresse, de sa main de romancière elle tue des enfants.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sylviane Dupuis (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylviane Dupuis
La Revue de Belles-Lettres & hommage à Pierre Chappuis Avec David André, Manuel Cajal, Michel Collot, Sylviane Dupuis, Marion Graf, Martin Rueff & Jonathan Wenger Lecture par Claude Motchidlover
Pour ses premiers entretiens de l'année 2024, la revue Po&sie accueille une revue consoeur, une belle aînée, La Revue de Belles Lettres, fondée en 1862. L'entretien portera sur les orientations et les temps forts de la revue. Nous évoquerons la figure et l'oeuvre de Pierre Chappuis (1930-2020) auquel Po&sie avait rendu hommage dans son numéro 177/178.
Avec Marion Graf, David André et Jonathan Wenger pour la RBL, Martin Rueff pour Po&sie et, pour rendre hommage à Pierre Chappuis, Manuel Cajal, Michel Collot et Sylviane Dupuis. L'acteur Claude Motchidlover lira des textes du poète.
+ Lire la suite
autres livres classés : croquisVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (10) Voir plus



Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
573 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..