AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782021311655
256 pages
Seuil (08/02/2018)
4.36/5   14 notes
Résumé :
La théorie de l'évolution met en jeu un stimulant paradoxe : c'est justement l'évolution (de notre cerveau) qui explique les résistances à cette idée. Ainsi, les difficultés que nous éprouvons à " croire " la théorie darwinienne de l'évolution s'expliquent elles-mêmes par ladite théorie, et en constituent finalement une éclatante illustration. De fait, et plus généralement, la résistance aux théories scientifiques qui, par essence, vont à l'encontre de la pensée com... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Xian
  10 juillet 2018
La théorie de l'évolution qui explique pourquoi la théorie de l'évolution est si mal acceptée ? C'est cocasse mais c'est le challenge de ce livre. La théorie de l'évolution qui explique que la croyance au surnaturel, à un Dieu quelconque, fut un avantage pour la survie de l'espèce ? C'est inattendu mais éclairant. En fait, ce livre est plein de surprises et dérange les idées reçues ou préconçues. Il explique pourquoi la théorie de Darwin, par son côté contre-intuitif, a été, et est encore, tellement controversée par les croyants et tenants des religions. Et surtout, il ne se prive pas de démonter les nombreux contre-arguments des créationnistes.
Malgré son approche quelquefois très technique, pas toujours accessible aux communs des lecteurs - ce n'est franchement pas une vulgarisation de la théorie de l'évolution -, ce livre est une mine de réflexion et de bon sens scientifique.
Merci La Tronche en biais !
Commenter  J’apprécie          40
yeKcim
  03 avril 2019
Un livre passionnant qui ne se contente pas d'expliquer que le fonctionnement de notre cerveau n'est pas adapté à la compréhension du processus évolutionnaire qui a permis son existence. Les différentes explications développées ici, permettent d'apprendre énormément sur le fonctionnement de nos apprentissages, nos erreurs, nos façon de réfléchir, nos biais. En les comprenant, nous pouvons, si ce n'est les éviter, au moins tenter de limiter au mieux les dégâts. Un livre de développement (non pas personnel), un livre qui élève son lecteur. Exaltant !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
JacopoJacopo   13 juillet 2020
Certes, ma voix est bien peu de chose ; mais, si faible qu’elle soit, qui sait si elle n’éveillera pas une voix plus puissante ? Qui sait si la semence, emportée au hasard par le vent, n’ira pas germer au coeur d’un de ces jeunes hommes à la parole de flamme, dont la fonction est de propager les idées ? Si cela était, je m’estimerais trop heureux et mon ambition serait amplement satisfaite.
Ce qui sera, je vais vous le dire. On fera sentir à l’auteur, – qui le sait mieux que personne, – à quel point la compétence lui fait défaut pour traiter de si hautes questions. « De quoi se mêle-t-il ? » dira-t-on, « tout cela ne le regarde point ». Je vous demande bien pardon : cela regarde tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PhilOchePhilOche   06 novembre 2019
En redonnant à la religion une place dans la nature, dans le prolongement des mécanismes de l'histoire du vivant, les sciences de l'évolution mettent en évidence que le croyant n'est pas un malade ou un être amoindri, qu'il ne souffre pas d'une tare particulière, que sa raison n'est pas spécialement anesthésiée, qu'il est tout simplement dans un mode de fonctionnement retenu par la sélection naturelle depuis bien longtemps. Croire dans le surnaturel est naturel, et c'est donc naturellement que beaucoup d'hommes et de femmes rejettent les explications naturalistes sur les origines du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PhilOchePhilOche   05 novembre 2019
Telle une peau de chagrin, la notion de propre de l'homme s'amenuise à mesure que se développent les connaissances sur le monde animal. A n'en pas douter, notre espèce est spéciale, mais peut-être pas assez pour que son originalité s'impose d'elle même. Comme on l'a déjà dit, il n'y a aucune raison objective de penser qu'existe une discontinuité entre l'humain et le reste du monde animal.
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivresivredelivres   21 octobre 2019
Une preuve scientifique est un élément (une expérience, un ensemble d’observations…) sur lequel il est raisonnable de fonder notre manière de concevoir le monde. Sa validité repose entièrement sur la démarche critique employée pour l’obtenir. La première caractéristique de la science est la remise en doute constante : chaque affirmation doit être vérifiable, vérifiée, étayée. Adopter un point de vue scientifique, c’est « croire » quelque chose uniquement lorsqu’ont été présentées de bonnes raisons de le faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   13 juillet 2020
Je crois en la preuve. Je crois en l’observation, à la mesure et à la raison quand elles sont confirmées par des observateurs indépendants. Je peux tout croire, aussi étrange et ridicule que cela soit, s’il y a une preuve. Cependant, plus la chose sera étrange et ridicule, plus ferme et solide devra être la preuve.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Video de Thomas C. Durand (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas C. Durand
Présentation du livre de Mendax qui sort le 9 janvier.
« Quand est-ce qu'on biaise ? » est la question qu'on doit se poser quand on prend conscience de toutes les erreurs systématiques que nous commettons si nous ne prenons pas soin de corriger notre cerveau.
Savez-vous ce qu'est la Zététique ? L'art du doute nourri par la méthode scientifique. Le refus de toute affirmation dogmatique, mais aussi une autodéfense contre les idées reçues, les fausses évidences, les illusions sensorielles, les duperies du langage, les raisonnements erronés..., tous ces pièges que nous tend notre cerveau. L'intelligence n'immunise pas contre l'erreur. Quand nos neurones sont biaisés nous n'avons aucun moyen objectif de le savoir. Alors, il faut apprendre à douter. Une méthode mise en scène avec humour dans des dialogues entre deux personnages attachants, la marionnette Mendax, incarnation de notre cerveau avide de réponses simples et définitives, et Vled Tapas, professeur d'esprit critique. Du paradoxe de l'oeuf et de la poule, à Descartes et aux théories du complot, nos raisonnements sont passés à la moulinette.
+ Lire la suite
autres livres classés : évolutionVoir plus





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
371 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre