AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811235655
Éditeur : Milady (12/07/2017)

Note moyenne : 4.53/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Marlow Scarlett est une battante, elle ne lâche jamais rien. Encore moins depuis l’horrible tragédie qui l’a frappée durant son adolescence. Un événement qui la maintient enchaînée à son passé. Aussi, malgré l’attirance qu’elle éprouve pour Asher, elle tait son désir, car il est tout ce qu’elle cherche à fuir.

Asher Miles, tatoueur en vogue, n’en désire qu’une : l’impétueuse et insolente Marlow qui lui résiste mieux que personne. Lorsqu’elle se voit c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
MissCroqBook
  19 novembre 2017
Après mon énorme coup de coeur pour Nos infinis chaos, je ne pouvais pas ne pas me jeter sur ce tome-ci. Encore une fois j'ai adoré l'histoire. Une histoire à la fois intense et légère autour de Marlow et Asher.
Quelques années plus tôt, Marlow a vécu un grave traumatisme. Aujourd'hui encore, cette tragédie la hante et l'empêche d'avancer. Mais Marlow est une battante. Elle a trouvé un exutoire dans la boxe qu'elle pratique dans le club de son père. Et parmi ses partenaires d'entrainement, elle n'est pas insensible au charme ravageur du beau latino, Asher. Pourtant, malgré son attirance, elle refuse d'écouter son désir et d'y céder, retenue par son passé. Mais le latin lover est tenace. Il sait être patient et profitera de la moindre occasion pour se rapprocher de la belle qui lui résiste. Et les étincelles qui crépitent entre eux pourraient bien allumer un incendie qui n'est pas prêt de s'éteindre…
Avec trois coups de coeurs sur trois livres lus écrits par Alfreda Enwy, j'avais peu de doute quant à l'issue de cette lecture. Je savais qu'en me plongeant dans ce livre, j'allais vivre une histoire intense et envoutante. Comme pour ses autres romans, je me suis vite retrouvée prise au piège de ma lecture. Impossible de lâcher mon livre. A chacun de mes moments de libre, j'ouvrais mon livre pour lire quelques pages voire parfois quelques lignes seulement.
Toutefois, même si j'ai adoré ce deuxième tome, il n'a pas été un aussi gros coup de coeur que le premier. Mais il faut dire qu'il est difficile de rivaliser avec le duo Nate/Kyle qui m'avait complètement fait fondre. Asher s'en est bien tiré dans le rôle de bourreau des coeurs mais ma préférence reste pour le duo père/fils. Je qualifierai donc ce tome de « mini-crush ».
J'ai retrouvé dans ce livre les marqueurs qui m'avaient séduites dans les autres livres : une histoire intense, un passé ombrageux pour les héros, une pointe humour, de la fraicheur, de l'insolence, des émotions à la pelle. Bref, le cocktail parfait pour vous prendre aux tripes et vous empêcher de lâcher votre livre.
Petit bémol cependant sur les nombreuses coquilles qui jalonnent le texte tout du long. Que ce soit des mots manquants dans une phrase ou des fautes d'orthographe, je trouve dommage que la maison d'édition n'apporte pas plus de soin aux corrections. Des erreurs on en fait tous mais quand il s'agit d'une oeuvre publiée officiellement ça m'ennuie de constater ce genre de défauts. Mais bon, cela n'empêche en rien la compréhension ou la facilité de lecture donc cela reste un problème mineur.
Dans le premier tome, on avait déjà pu rencontrer les deux héros de ce tome. On avait déjà pu constater cette attirance magnétique entre eux et à laquelle ils s'interdisaient de céder. Mais en lisant ce second tome, l'auteure nous dévoile bien plus que ça. Sous la surface, chacun d'eux cache des blessures et est bien plus profond et complexe que ce à quoi l'on s'attend. C'est notamment le cas de Asher. Il ne faut pas se fier à ses dehors de beau gosse hispanique aux fossettes enivrantes et à sa réputation de Casanova. On dit que l'habit ne fait pas le moine. Et dans le cas d'Asher c'est on ne peut plus vrai. Il faut prendre le temps de le découvrir pour rencontrer un tout autre homme. Un homme qui en fera craquer plus d'une. Mais pour préserver le plaisir des futures lectrices, je n'en dirai pas plus à son sujet. Je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même.
Marlow se présente elle aussi sous un nouveau jour. Elle m'a beaucoup touché. Son passé, ses fêlures, ses doutes, ses difficultés m'ont bouleversés. J'ai rencontré une jeune femme touchante, coincée entre passé et présent, qui a du mal à affronter ses sentiments et qui éprouvent une grande culpabilité. Une jeune femme humaine et blessée qui en dépit de tout ce qu'elle a vécu fait preuve de beaucoup de force malgré son évidente fragilité.
Pour résumer, Nos infinies insolences est un livre bouleversant et riche en émotions. Un livre que je vous conseille sans hésiter. Si comme moi, vous êtes amatrice de belles histoires pas trop cucul, n'hésitez pas une seconde de plus avant de vous plonger dans ce roman. Vous en ressortirez comblée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Beli_LivreSaVie
  21 novembre 2018
Je découvre ce tome pour sa sortie en format poche, et j'en suis plus que ravie car j'ai encore passé un très très bon moment avec les personnages de Infinite love ! Un tome qui a encore su me faire succomber à l'histoire de ces deux personnages. Nous replongeons avec ce tome 2 dans un monde qui nous est familier, puisque nous connaissons déjà les personnages, il ne nous restait plus qu'à en apprendre plus sur leur vécu personnel.
Asher et Marlow, Marlow et Asher, ces deux-là se plaisent c'est certain même si pour l'instant ils ne font que se chercher, mais il y a des regards et des attentions qui ne trompent personne et tous ont conscience de cette attirance qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Mais ce n'est pas si simple : Marlow est fermée et non réceptive à la possibilité d'une relation et Asher enchaine les filles tout simplement. Mais quand l'un et l'autre montrent quelques signes de faiblesses, quelques petits prémices de ce qu'ils pourraient vivre ensemble apparaissent ! C'est lorsque Marlow prendra connaissance d'une conséquence de son passé sur sa santé qu'Asher ne résistera pas à franchir ce dernier pas pour amorcer qui sait, peut être une belle histoire.
Marlow est la fille de Mickey qui tient le club de box où tous pratiquent ce sport. Marlow elle aussi pratique et participe à des compétitions. A côté de cela, elle mène de front des études de médecine pour devenir médecin urgentistes. C'est une jeune femme ambitieuse, que tout le monde apprécie avec une personnalité assez marquée mais appréciable. Ce que nous ne savions pas, c'est pourquoi elle est seule et pourquoi elle refuse de vivre une histoire de couple. Par la découverte de son passé, on appréhende ses traumatismes et nous découvrons aussi le lien fort qui l'unit au personnage de Mason que nous connaissons déjà aussi. Tous deux se connaissent depuis de longues années et sont meilleurs amis. Ils ont vécu le même événement qui a littéralement changé leur vie, sauf que Marlow s'en remet beaucoup plus difficilement que lui. Elle s'accroche à ce qui s'est passé, s'interdisant d'avancer.
Sur le même schéma constructif que le premier tome, le passé de l'héroïne nous est dévoilé, par quelques paragraphes qui nous permettent de revivre en simultané du présent ce qu'elle a vécu ces dernières années. Cela fait quatre ans qu'elle a mis sa vie en suspens, ou plus précisément sa vie sentimentale, car elle a continué de faire ses études, justement poussée par ce qu'elle a vécu et par cette chance d'être en vie. Une sorte de revanche sur le passé ! Mais elle ne se pardonne pas l'état de Gale, dans le coma à cause d'elle, selon sa propre opinion. Cette culpabilité est en train de la détruire et quand elle se laisse porter par l'attirance qu'elle éprouve pour Asher, elle ne fait que s'accroitre. Comment profiter de la vie tandis que son ex petit-ami est dans le coma ? « Ex » étant employé sans vraiment l'être puisqu'ils n'ont jamais rompu avant cet épisode dramatique.
D'une façon différente, le passé d'Asher va lui aussi refaire surface et ternir leur relation. Nous ne savons pas grand chose de lui, si ce n'est ces moments qu'ils partagent avec elle. On sait qu'il a une soeur et une mère, qu'il aime par dessus tout et qu'il voit régulièrement. Marlow aura l'occasion de les rencontrer, marquant ainsi un grand pas dans leur histoire de couple. Asher est tatoueur, et a repris le salon de son père décédé, passionné par son métier, c'est plutôt quelqu'un qui vit dans la bonne humeur. Il a toujours été là, présent depuis presque deux ans qu'ils se connaissent. Un brin moqueur, il a souvent cherché la petite mouche pour embêter Marlow, elle le lui rend bien, entre eux la bonne entente a toujours été. C'est un personnage que l'on ne peut qu'apprécier, malgré son attirance pour elle, il a su prendre son temps et attendre le bon moment, l'opportunité pour percer sa carapace. Il aura tout de même beaucoup de barrières à abattre et cette relation ne sera pas simple, ni de tout repos.
J'ai adoré plonger dans la deuxième histoire de cette série. L'intensité des sentiments montent crescendo et c'est toujours bien agréable de voir deux personnages se trouver et se reconstruire l'un auprès de l'autre. D'autant plus quand ces deux-là sont fait l'un pour l'autre, comme c'est le cas ici présent. J'ai retrouvé quelques similitudes dans le traitement de la romance, quand ils sont au plus haut et que cela dégringole d'un coup, fauchant le coeur de l'héroïne au passage mais cela ne m'a pas dérangé, car les histoires des personnages sont bien différentes. Alfreda Enwy a une plume qui sait retranscrire les émotions et les sentiments éprouvés par les personnages, on s'attache très facilement à eux. Les histoires qu'elle propose dans cette série sont toutes très poignantes, le vécu des personnages les ont profondément marqué et ils vont devoir aller au delà de leurs peurs pour vivre de nouveau et être heureux.
Il me tarde de lire les autres tomes, tant de personnages intéressants gravitent dans le cercle d'amis qu'ils forment tous que l'on a envie de tous les connaitre ! C'est le genre de série qui répond parfaitement bien aux codes New-Adult et qui pousse le lecteur à être très fidèles à chaque sortie de tomes.
Lien : http://www.livresavie.com/in..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Carole94p
  16 janvier 2019
Après ma découverte du premier tome de Infinite ∞ Love, j'avais vraiment hâte de me plonger dans celui-ci. Il faut dire que la mystérieuse Marlow m'a beaucoup intriguée dans Nos infinis chaos. J'avais vraiment envie d'en savoir plus sur elle mais aussi sur Asher.

Marlow est l'exemple même de la jeune femme qui ne se laisse pas faire. Boxeuse, étudiante en médecine, elle mène sa vie comme elle l'entend. Son passé a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui et elle ne se laissera pas embobiner par un beau sourire. Pourtant, lorsqu'un rapprochement entre elle et Asher se produit, ses barrières semblent se fissurer. Mais le passé n'est jamais loin et pourrait bien changer la donne.

Lorsque j'ai commencé ce second tome de Infinite ∞ Love, j'étais ravie de retrouver la petite bande mais pas seulement. Comme je vous le disais, j'étais énormément intriguée par Marlow. Il faut dire qu'elle est un mystère à elle toute seule et j'étais loin de me doute de l'étendu de son passé. Un passé difficile, violent et traumatisant. Marlow n'en est pas sortie indemne et s'est forgée une carapace pour ne plus souffrir. Je dois dire que j'ai vraiment eu beaucoup d'affection pour elle. Elle est forte, courageuse et vraiment combative, pourtant, son passé apporte ce petit truc qui la rend fragile et accessible. J'avais envie de la prendre dans mes bras et lui dire que tout irait bien...

De son côté, Asher, le tombeur par excellence se révèle, comme je m'en doutais, bien plus profond et intéressant qu'il ne laisse paraître. J'ai aimé sa passion pour le dessin, les tatouages et la patience dont il fait preuve avec Marlow. Lui qui habituellement ne s'engage pas et passe d'une fille à l'autre aura du fil à retordre avec la belle Marlow. Pourtant, il n'abandonne pas pour autant et fait preuve de beaucoup de délicatesse, sans en perdre son humour.

Globalement, je dirais que j'ai davantage préféré ce tome, ce couple et surtout leur histoire. J'ai aimé l'évolution de la relation Marlow/Asher, qui semblait plus réaliste et plus profonde que Dylan et Nate. Ils avaient ce petit truc en plus qui au fil des pages s'intensifie pour devenir bien plus qu'une simple romance. J'ai également apprécié les flash-back dans le passé au fil des chapitres qui nous faisaient vraiment ressentir la souffrance et la peine de Marlow et ainsi mieux comprendre ce qu'elle est aujourd'hui.
J'ai lu Nos infinies insolences en deux fois et je dois dire que la première partie m'a davantage captivée que la seconde. Mais c'était aussi mon ressenti sur le premier tome. Avec le recul, je pense que j'aime plus les rapprochements et les difficultés que les personnages peuvent rencontrer que les happy-end en devenir.

Une fois passé le cap, qu'ils ont sauté le pas, je trouve, comme beaucoup de romance New-Adult, on perd la profondeur des émotions et tout s'accélère assez vite. Sans doute accentué par les derniers retournements de situations et la révélation de certaines choses du passé d'Asher. J'avais l'impression d'avoir à faire à un trop plein de drama pour clôturer l'histoire. Dans le sens où, le schéma de deux personnages au passé ultra horrible se rencontrent comme par hasard et nous reste, à nous lecteur, le choix de trancher sur celui qui aurait vécu le plus dur. Finalement, cette constatation n'est pas seulement le cas dans Infinite ∞ Love, car tous les New-Adult suivent ce schéma mais au final, je trouve que ça devient trop récurrent. Fort heureusement, ces quelques petits défauts ne sont pas énorme et n'entache absolument pas la lecture de Nos infinies insolences.

En conclusion, j'ai passé un excellent moment en compagnie de Marlow, Asher et les autres. Un second tome plus touchant, plus profond et qui m'aura beaucoup plu !
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2019..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapier
  13 juillet 2017
Depuis leur rencontre il y a plus d'un an, le beau Asher tente de séduire Marlow. Mais la jeune femme ne répond pas à ses avances, et ce malgré l'attirance qu'elle ressent pour lui. Accrochée à son passé, Marlow ne peut s'autoriser à faire entrer un homme dans sa vie et elle n'a pas d'autre choix que de rester froide et distante...

C'est toujours très agréable de retrouver un environnement qu'on connaît bien, et j'ai franchement adoré retrouver le même bar, la même salle de boxe, la même bande d'amis que dans Nos Infinis Chaos. Dans le premier volume, nous avons fait la rencontre de Dylan et Nate, dans une romance attendrissante et bouleversante. J'étais tombée amoureuse de ces héros, de leur histoire, et je dois avouer que j'espérais ressentir la même chose avec ce deuxième tome. Dans nos Infinies Insolences, ce sont leurs amis Marlow et Asher que nous apprenons à connaître et eux aussi viennent nous surprendre, pour notre plus grand plaisir. J'ai passé un très agréable moment. Alfreda Enwy a encore trouvé les mots justes.

Marlow est une jeune femme à fort caractère. Que ce soit dans ses études de médecine ou dans les matchs de boxe, elle donne tout. Elle a du punch, littéralement. Et surtout, elle rembarre Asher comme personne. Mais peu à peu, nous découvrons qu'il ne s'agit que d'une façade. Il y a quelque chose qui ne va pas. Marlow n'est pas heureuse. Comme dans Nos infinis Chaos, nous prenons connaissance du passé de notre héroïne grâce à des retours en arrière. Des petits retours en arrières durs et émouvants. Il est clair que le passé de Marlow a toujours un impact sur son présent et on tourne les pages en tentant de comprendre pourquoi elle y reste si attachée, pourquoi elle ne s'autorise pas à être heureuse avec un homme, et pourquoi elle se sent si seule. Son histoire m'a beaucoup touchée et ça n'a fait que renforcer mon attachement au personnage, à qui on souhaite de trouver le bonheur. Malheureusement, les obstacles sont nombreux et rien n'est gagné d'avance.

Le beau Asher est-il celui qu'il lui faut? Je l'avoue, je doutais un peu de lui. Asher se présente d'abord comme le tombeur de service. Nous en avions déjà eu un petit aperçu dans le premier tome. Latino, charmeur et beau parleur, particulièrement taquin. Mais il se pourrait bien qu'il soit aussi craquant qu'insolent. Terriblement craquant. On découvre alors un homme très patient. Asher est prêt à prouver qu'il peut prendre soin de Marlow, qui lui fera se sentir bien, qu'il peut l'aider à avancer. Parce que finalement, c'est tout ce dont Marlow a besoin.

Verdict : J'ai encore beaucoup trop aimé. Alfreda Enwy nous livre une nouvelle histoire d'amour intense. C'est aussi beau que sexy. C'est fort. Parfois douloureux aussi. Marlow et Asher sont des personnages qui n'ont eu aucun mal à me convaincre et ils sont bien difficile à lâcher. On se laisse séduire par leur insolence, leur complicité, leur adorable fétichisme... et bien malgré nous, on se laisse aussi émouvoir par leur douloureux passé et leurs cicatrices. Définitivement, la série Infinite Love a tout ce qu'il faut là où il faut et j'ai déjà hâte de me plonger dans le prochain tome à paraître en octobre !

Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesTentatrices
  26 juillet 2017
MARINA

J'ai craqué pour la plume de Alfreda Enwy, en la découvrant dans le premier tome de Infinité Love. Autant vous dire que je me suis jetée sur Nos infinis insolences dès que je l'ai eu entre les mains !
Etre fille du célèbre champion de boxe a apporté deux choses à Marlow : une âme de combattante et sa vocation de médecin. Elle soignait les hématomes après match de son père et elle a su trouver les mots pour pousser ses camarades à aller de l'avant après la tragédie qui les a tous frappés… Marlow est une survivante qui prend soin des autres… Mais Marlow reste coincée dans le passé…
Asher est un latino sexy qui respire l'insouciance… Coureur de jupons invétéré, il joue de son charme et de ses remarques salaces dans l'espoir de faire craquer Marlow…. en vain ! Avec son sens de la repartie, la jeune fille le met en boîte comme personne et semble inaccessible… Mais il ne peut s'empêcher de la désirer…
Quatre ans après le drame qui a marqué son adolescence, Marlow découvre qu'il a laissé des conséquences inattendues, sur sa santé… Asher refuse de la lâcher et de la laisser geindre sur son sort… Il va être à ses côtés, pour la soutenir, la faire rire, l'agacer, l'obliger à se reposer…. Etre là, pour elle…. Rendant de plus en plus difficile la résolution de cette dernière de résister à l'attirance qu'elle ressent pour lui…
Avec Nos infinis insolences, on quitte le pays des dinosaures pour rejoindre celui des licornes… et Alfreda Enwy a réussi à rendre ce deuxième tome de Infinité Love aussi délicieux que le premier.
Marlow est une héroïne qui inspire du respect… Pour son courage, pour sa force de caractère, pour ses principes, pour sa combativité… Alors que j'aurais pu être agacée par sa manière de rester bloquer dans le passé, j'ai partagé son dilemme et ses sentiments. J'ai adoré son sens de la repartie comme le fait qu'elle soit capable de mettre un mec KO d'une seule droite !
Et Asher m'a faite complètement craquer… Il est arrogant mais capable de rire de lui même… Il est viril et espiègle à la fois… Il est cash mais capable d'attentions touchantes… Il est sombre et lumineux… Cette dualité en fait un héros selon mon coeur. Lire les déclarations de ce latino dans la langue maternelle de ma mère, m'ont fait un effet…. boeuf !!!!
Je suis incapable de souligner le moindre aspect négatif sur Nos infinis insolences ! A part, peut-être, que c'est la même recette utilisée pour écrire Nos infinis chaos… Mais en même temps, vu que c'est toujours aussi bon, je pourrais dévorer des livres comme cela sans jamais m'en écoeurer !
Nos infinis insolences est une romance sexy, drôle et touchante… des personnages attachants que l'on a pas envie de quitter…. Un livre qui fait un bien fou… de ce que l'on garde pour relire, à l'infini, quand on a besoin d'un moment d'évasion au pays des licornes. Bravo Alfreda Enwy !
A LIRE !
Lien : https://wp.me/p6618l-ajT
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ArcaaleaArcaalea   15 août 2017
Les ruines, le chaos, un champ de bataille... Dit comme ça, ça aurait pu être un début de synopsis d'un nouveau blockbuster, mais non, je parlais bel et bien des solde. Oh, mon Dieu...
Comment Célia avait-elle réussi à me traîner là-dedans ?
Commenter  J’apprécie          10
ArcaaleaArcaalea   15 août 2017
Même si nous ne sortions pas ce soir, j'avais décidé d'enfiler mes nouveaux sous-vêtements pour entretenir le moral des troupes. Entendons par-là que mes troupes étaient constituées de mon cul et de ma santé mentale.
Commenter  J’apprécie          10
ArcaaleaArcaalea   15 août 2017
Nous étions vautrées l'une sur l'autre à attendre que Mary Poppins ou n'importe quel elfe de maison viennent ranger l'appartement à notre place.
Rien ! Fichu monde de moldus...
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   13 juillet 2017
- Je pourrais, enfin toi surtout, faire une thèse de biologie pour expliquer pourquoi ta présence ne me fait pas le même effet que celle de Jayce, mais pour faire court, disons que tu es trois fois plus insolente et appétissante que lui.
Commenter  J’apprécie          00
ArcaaleaArcaalea   15 août 2017
J'adorais les taquineries de mes copines, parler de tout et de rien, parce qu'avec elles, le rien n'en était pas un.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Alfreda Enwy (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alfreda Enwy
Book-Trailer de Nos infinis chaos
autres livres classés : boxeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
841 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre