AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2413008039
Éditeur : Delcourt (24/04/2019)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Que fait un bébé éléphant dans la salade ? Quels sont les ingrédients pour s'assurer un horrible voyage en TGV ? L'Inde ou le Yémen, quel pays visiter pour pouvoir mieux frimer ?
On découvre sous un angle inédit, à la sauce Fabcaro, la rentrée littéraire, la rentrée sociale, l'alimentation bio, la radicalisation, tout ce qui fait notre quotidien, qui deviendra bien plus supportable et léger après la lecture du livre.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Ptitgateau
  06 juillet 2019
J'en prends plein la figure, tu en prends plein la figure, ils en prennent plein la figure … Mais qui au fait ? hé bien moi, en tant que membre de notre belle société, lui ou elle, le politique, l'employé zélé, le journaliste, l'artiste, le consommateur, l'écolo, le bobo, le parent d'élève, l'enseignante bien formatée, la snobinarde, Mais aussi l'administration, le politiquement, pédagogiquement, professionnellement , artistiquement correct…

à travers cet exposé, des sujets de société qui ne sont peut-être pas traité ou appréhendés comme ils devraient l'être, banalisation de l'actualité, serait-ce là un des messages de l'auteur ?

Dérision et humour noir, et absurde, voici donc les armes de Fabcaro qui parvient, même si on a déjà lu des écrits de son cru, surprend toujours. Certaines planches sont hilarantes si tant est que l'on apprécie cet humour. Personnellement j'en redemande !!!! Même si cela m'amène à me poser des questions quant aux grands maux de notre époque et de notre société.

Mais au fait, le titre, c'est Open Bar 1ère tournée, faut-il espérer ou redouter une deuxième tournée ?
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
jamiK
  28 mai 2019
Sous une apparente loufoquerie futile, une absurdité gratuite, il y a une pointe de causticité, un humour acide et percutant qui cingle à tout-va, tout le monde en prend pour son grade, le journal télévisé de 13h, l'info en continu, les répondeurs vocaux des administrations, les transports en commun, les nouvelles technologies, le politiquement correct, toutes formes de snobisme... et la communication, ou l'incommunicabilité en général. C'est hilarant et pas si léger qu'on pourrait le croire. J'adore !
Commenter  J’apprécie          240
Franz
  25 juin 2019
Feu à volonté !
En offrant une première tournée gouleyante à ses lecteurs, Fabcaro laisse présager une suite tout aussi fruitée où les truffes et les tartuffes vont se faire arroser et en prendre plus que leur grade, tout leur soûl.
Difficile d'attribuer un niveau dans la drôlerie tant les situations surprennent même si elles brassent les sempiternels questionnements de l'auteur : le ridicule et la prétention des dénominations culinaires au restaurant, des accoutrements vestimentaires dans les réceptions, des épreuves sportives, des parents éco-formatés, des politiciens hors sol, etc. Quand le lecteur tombe sur la planche narrant un entretien d'embauche où le recruteur demande : « Dans votre CV, vous écrivez : « J'aime le jazz, la peinture de la Renaissance, le nazisme et l'horticulture ornementale » puis questionne : « Qu'entendez-vous par « horticulture ornementale ? », les bras en tombent d'autant plus facilement qu'il est possible d'imaginer la situation dans la vraie vie quand le négationnisme aura fini de redorer le blason du nazisme. On rit jaune à l'humour noir et les deux personnages prennent soudain une teinte de cadavre. C'est toute la force de Fabcaro, franc-tireur salutaire.
Avec ses planches en six cases reproduisant le même dessin avec un dialogue évoluant jusqu'à une chute drôle, piquante et subversive, Fabcaro dresse une catalogue des discours biaisés, de la bienpensance frelatée, des comportements délétères qui, sous couvert d'exposés argumentés en façade reposent sur un vide existentiel glaçant mais hilarant par la grâce d'un auteur inspiré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Amindara
  15 juillet 2019
La dernière fois que j'ai lu du Fabcaro, c'était « Et si l'amour c'était aimer » je n'ai pas du tout apprécié ma lecture. du coup, j'étais un peu sceptique quand même sur Open Bar…
Il s'avère que j'ai peut-être été un peu moins dérangée par « l'histoire » que pour ma précédente lecture. En fait d'histoire, nous avons ici une BD qui fonctionne plus ou moins sur le principe 1 page/1 « sketch ». Pas de réelle histoire donc, d'autant qu'aucun des « sketchs » n'a de rapport avec les autres. le seul lien qu'ils ont entre eux, la seule chose qui revient à chaque fois, c'est cette impression de critique de la société, des incohérences dans nos façons de voir les choses qui nous entourent, le tout avec une bonne dose d'ironie. C'est une vision intéressante en soit, même si j'ai souvent eu l'impression qu'on se contentait d'enfoncer des portes ouvertes. Par contre, je ne sais pas si le but était de faire rire, mais ça n'a absolument pas fonctionné avec moi.
Le dessin non plus n'a pas fonctionné d'ailleurs. Tout ceci est très brouillon, on dirait des dessins fait à la va-vite, sans même un minimum d'application. Je n'aime pas du tout ce style, il est même rédhibitoire. Même avec un bon scénario, il aurait suffi à me faire refermer le livre avec une impression de gâchis. de même, la typographie me demande davantage d'attention pour parvenir à la déchiffrer et je trouve ça assez usant.
Pour conclure, pas une réussite à mon niveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
py314159
  16 juillet 2019
Fabcaro détourne nos conversations et nos petits riens du quotidien pour une suite de gags absurdes et très drôles.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (4)
BoDoi   09 juillet 2019
Un dessin volontairement très sobre pour accentuer le décalage de l’absurde, des personnages quasi immobiles et sans expression, des chutes à en tomber par terre (pardon) : rien de nouveau dans le Fabcaro. Mais la formule est toujours aussi bonne...
Lire la critique sur le site : BoDoi
Bedeo   27 juin 2019
Bien amusant, un peu grinçant, Open Bar cache derrière son humour absurde une vérité parfois à la limite du tragique sur le monde qu’il ne décrit pas mais qu’il déroute, soit au final un cynisme qu’il ne faut pas prendre comme banal, mais bel et bien élégant.
Lire la critique sur le site : Bedeo
ActuaBD   06 juin 2019
Quatre ans après le très remarqué (et très remarquable) Zaï zaï zaï zaï, Fabcaro livre un nouvel album tout aussi réussi, mais qui marque cette fois le début d'une nouvelle série chez Delcourt !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   27 mai 2019
Fabcaro ne se renouvelle pas forcément, mais observe et vise juste. Et nous, on se marre.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
py314159py314159   15 juillet 2019
Nous apprenons à l'instant qu'un forcené serait retranché dans une classe de 5e. Selon nos dernières informations, il serait actuellement en train de leur faire faire des divisions à virgules...
Commenter  J’apprécie          30
PtitgateauPtitgateau   06 juillet 2019
-Alors, tu as trouvé de jolies choses ?
-Ouais, plein ! Des coquillages, une méduse morte, un migrant, un crabe !
- un crabe ? Waouh !
Commenter  J’apprécie          180
jamiKjamiK   30 mai 2019
Tu préfères avoir un bébé éléphant dans ta salade ou un cancer des testicules ?
Commenter  J’apprécie          121
Lire un extrait
Videos de Fabcaro (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Fabcaro
Payot - Marque Page - Fabrice Caro - le discours
autres livres classés : critiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15062 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..