AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2875230743
Éditeur : Nevicata (01/04/2015)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Dans cet ouvrage maintes fois réédité, Patrick Leigh Fermor se penche sur le monachisme chrétien, d'abord chez les bénédictins de l'abbaye de Saint-Wandrille, dans le Pays de Caux, chez qui il fit de nombreuses retraites à partir de 1948. Puis il nous parle de Solesmes, dans la Sarthe, et des cisterciens de la Grande Trappe, dans l'Orne. Enfin, un dernier chapitre est dévolu aux origines du monachisme oriental en Cappadoce et à ses monastères rupestres autour de la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ivredelivres
  07 juin 2015
Ma première lecture de Patrick Leigh Fermor remonte à ...je préfère ne pas compter !
A l'époque j'avais cherché d'autres livres de lui mais rien n'était édité alors de guerre lasse j'avais acheté en anglais : A Time to keep silence, mais bien sûr j'ai calé sur la lecture trop ardue pour moi.
Aujourd'hui je comprends pourquoi ! le livre est enfin traduit en français grâce à Guillaume Villeneuve et aux éditions Nevicata et la langue, les réflexions, les interrogations de ce petit livre sont d'une telle densité, d'une telle qualité que ... je n'avais aucune chance.

En 1948 PL Fermor fait sa première retraite à l'abbaye de Saint-Wandrille en plein pays De Caux. Elle sera suivie de beaucoup d'autres, il fera retraite à Solesmes haut lieu du chant grégorien et même à la Grande Trappe celle du « riche, beau et fastueux » abbé de Rancé.
C'est une courte lecture, cet amateur de marche, ce bon vivant qui peut chanter dans plusieurs langues, cet amoureux de la vie s'est à plusieurs reprises retiré dans une abbaye et vécu au rythme des chants grégoriens.
Sa première expérience fut difficile, les règles lui semblent intimidantes et le silence est dur à supporter « L'endroit avait le caractère d'un énorme tombeau, d'une nécropole dont j'étais le seul habitant vivant » mais bientôt sa dépression disparait, son agitation s'apaise et un sommeil d'enfant lui apporte un repos et une capacité de travail jamais connue « cette extrême lassitude se réduisit à rien, la nuit se ramena à cinq heures de sommeil léger, sans rêve, parfait, suivi d'un réveil plein d'énergie et de fraîcheur limpide »
PL Fermor a des mots magnifiques pour exprimer ce temps de solitude, ce changement intervenu en lui, son voyage intérieur est riche et passionnant.

Pourtant l'auteur n'en reste pas là et avec sa culture et sa verve habituelle il nous fait parcourir les hauts lieux du monachisme en france, en Angleterre et jusqu'en Cappadoce où il a découvert des monastères troglodytes riches de trésors
Ce voyageur impénitent nous ouvre les portes des monastères rupestres de Cappadoce où il cherchât les traces des premiers chrétiens anachorètes.
Il nous invite à connaitre un peu mieux ce monachisme oriental et la figure de Saint Basile dont il nous livre une lettre particulièrement révélatrice de l'esprit de cet homme érudit, tolérant, chose surprenante pour l'époque.

Vous avez compris que ce livre m'a énormément plu, PL Fermor est « Un compagnon sans égal, libre de tout horaire ou convention, d'une curiosité et d'un enthousiasme inlassables. » ce n'est pas moi mais le New York Times qui le dit.
Son récit d'une belle qualité littéraire est épuré et riche. Son écriture nous restitue sa recherche, ses doutes, le silence auquel il aspire.
La traduction de Guillaume Villeneuve est parfaite.
Je vous invite à poser ce livre sur les rayons de votre bibliothèque.


Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
FramboiseVanille
  02 mai 2018
Calme, érudit, création, histoire. Très belle lecture, je découvre un écrivain et sa créativité. Il est particulièrement intéressant de se plonger dans cette démarche de retraite quelque soit la motivation première. J'aime l'alliance de l'approche historique du monachisme et de la curiosité humaine vue de l'extérieure. La plume est belle et savante. le livre se lit très bien et apporte beaucoup (enfin pour ma part!). je recommande.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
LeFigaro   18 juin 2015
L'écrivain voyageur anglais découvre l'univers des monastères.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
nadejdanadejda   22 juin 2015
... une colonne d'encens s'élevait, grossissait, s'évasait comme un orme de fumée dans les rais du soleil. La psalmodie se faisait de plus en plus complexe, dirigée par les chantres de la schola qui se tenait au milieu de la travée, et leurs voix polissaient des chants que les neumes noirs grégoriens, aux queues de comètes, aux arabesques d'allures mauresques, tissaient et retissaient sur le fil de portées antiques de quatre lignes, sur les pages des graduels.
Puis, calmes et solennels, les moines se transportèrent dans le cloître, dans le sillage d'une croix constellée de joyaux. Lentement, ils évoluèrent à travers les cylindres d'or découpés par les nervures gothiques dans la gerbe du soleil. Leurs pas ne faisait aucun bruit : au milieu du grégorien, on n'entendait que l'embout de la crosse sur les dalles et le cliquetis de l'ostensoir. La procession atteignit le côté ombragé, s'arrêta quelques minutes tandis que les soixante voix s'échappaient par-dessus la cime des arbres ; puis elle repassa la porte de l'église, où les arcs et les parenthèses de fumée issus de gommes ardentes amplifiaient les ombres voûtées, après le cloître irradié. p 40
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
ivredelivresivredelivres   07 juin 2015
cette extrême lassitude se réduisit à rien, la nuit se ramena à cinq heures de sommeil léger, sans rêve, parfait, suivi d’un réveil plein d’énergie et de fraîcheur limpide
Commenter  J’apprécie          80
ivredelivresivredelivres   07 juin 2015
les marches aboutissaient à une salle scintillante qu’éclairait au zénith un rayon de soleil assourdi. Lentement une église byzantine, complexe, ténébreuse, se matérialisa autour de nous. Nous étions sous un dôme central orné d’une fresque du Christ Pantocrator
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivresivredelivres   07 juin 2015
L’endroit avait le caractère d’un énorme tombeau, d’une nécropole dont j’étais le seul habitant vivant
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Video de Patrick Leigh Fermor (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Leigh Fermor

MP 2014-12-10-050-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Patrick Leigh Fermor - Dans la Nuit et le Vent.
autres livres classés : Vie religieuse et monastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
393 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre