AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782864973423
48 pages
Éditeur : Editions Albert René (24/10/2019)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 470 notes)
Résumé :
Escortée par deux chefs arvernes, une mystérieuse adolescente vient d'arriver au village. César et ses légionnaires la recherchent, et pour cause : au village, on murmure que le père de la visiteuse ne serait autre que... le grand Vercingétorix lui-même, jadis vaincu à Alésia !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (157) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  26 octobre 2019
Et voici, enfin, le 38ème tome des aventures de nos deux gaulois préférés ! Pardon, trois, j'oubliais le petit Idéfix ! Cette fois, nos héros vont être mis un peu en recul pour laisser place aux jeunes : la fille de Vercingétorix déboule dans le village et tous les adolescents ont le coeur en émoi ! Pourtant, on ne peut pas dire qu'elle soit facile l'héritière ! Mais à cette âge-là, la rébellion est bien connue. Bon, mais que fait donc Adrénaline chez nos irréductibles gaulois ? Elle est traquée par les romains qui veulent non seulement la récupérer mais avec elle, un trophée : le torque. Deux anciens lieutenants de Vercingétorix décident donc de la laisser aux mains des habitants du village, sachant que ces derniers arrivent toujours à venir à bout de l'armée de César. Bon, le seul petit "hic", c'est que la gamine fugue...
J'ai trouvé quelques longueurs au départ, des répétitions, mais au final, je me suis laissée embarquer par l'histoire. Les jeux de mots sont bien présents sans friser l'overdose, une personnalité se trouve encore dans cet album... bref, la recette a toujours du succès.

Lien : https://promenadesculturelle..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          878
Ptitgateau
  30 décembre 2019
Ainsi donc, après le fils d'Astérix, nous faisons connaissance de la fille de Vercingétorix… Pardon Vercingétorix. Quoique mitigée, je dois avouer que j'ai passé un bon moment de lecture.
Je me sens mitigée par que j'ai trouvé le scénario plutôt plat : une fugue d'adolescente, des navires, de la bagarre, des romains timorés, nos incontournables pirates, rien de très original. Question « adolescent » je n'ai pu m'empêcher de comparer cet album avec Astérix et les Normands, beaucoup plus fin.
Certaines blagues sont excellentes et m'ont fait rire, d'autres, sous forme d'anachronismes sont parachutées sous prétexte que l'anachronisme fait rire, mais ces anachronismes, par deux fois sont plaqués sans aucune subtilité et ne font pas rire.
Les noms de certains Gaulois ne respectent pas la forme habituelle : transformation des mots « ique » en « ix » comme blinix, selfix… les auteurs seraient-ils à cours d'idées pour les noms ?
Malgré cela, on retrouve bien l'esprit des vieux albums : reprise de l'accent arverne qui fait sourire, des idées d'ados qui surprendront leurs parents par leur créativité, et qui feront bien rire le lecteur, un conflit des générations bien restitué, de bonnes répliques dont Obélix sait nous régaler, une abondance de jeux de mots.

Si on me demande ce que j'ai préféré, je dirais que c'est le clin d'oeil à John Lennon, qui m'a bien surprise.
Un album à ajouter sans hésiter à sa collection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          670
bibiouest
  30 octobre 2019
C'est toujours avec plaisir et impatience que je me plonge dans un nouvel «Astérix», bien que la qualité ne soit pas toujours au rendez-vous. Ici les dessins son fidèle à la «patte» d'Uderzo.
Le scénario est également fidèle au genre: drôle et bourré de jeux de mots avec des références à des célèbres chanteurs...
J'aime Astérix, lorsqu'il part loin du village, là ce n'est pas le cas mais ça n'altère en rien l'agréable moment que j'ai passé et c'est bien là l'essentiel non?

Commenter  J’apprécie          660
Crossroads
  01 novembre 2019
La nouvelle vient de tomber.
Les rotatives des plus grands journaux hexagonaux que sont Closer, Gala et Voili-Voilou mag' tournent à plein.
Vercingétorix aurait eu une fille : Adrénaline !
Histoire que César ne lui mette le grappin dessus, c'est tout naturellement au sein d'un village peuplé d'irréductibles gaulois résistant encore et toujours à l'envahisseur qu'elle fut ici confiée, transformant de facto Astérix et Obélix en nounous de luxe.
Mais attention, la gamine serait de nature fugueuse!
Si la lecture est rapide, le constat est bien amer.
Un héritage de plus en plus lourd à porter pour Ferri et Conrad au regard de ce dernier opus.
Rien à dire sur le coup de crayon étonnamment mimétique.
Tout à redire sur l'indigence abyssale d'un scénario aux abonnés absents.
Alors oui, l'on retrouve bien tous les codes qui firent leur succès.
Quelques personnages emblématiques se rappellent à notre bon souvenir.
Charles Aznavour, en guest, poussera sa p'tite complainte nostalgique.
Mais le ton n'y est pas. L'humour peine à dérider. le comique de répétition lasse. Les rares saillies afférentes à l'actualité du moment glissent sur mon humeur maussade comme un pet sur une toile cirée.
Ces aventures possèdent tout de la pub Canada Dry d'antan.
"Ça ressemble à...c'est doré comme… mais ce n'est pas l'Astérix que je chérissais alors.
Je n'y suis plus.
La potion magique ne fait plus effet.
Astérix et Obélix, c'est finix.
A la revoyure, les amix.
On aura quand même passé quelques bons moments...
Nonobstant ce vilain désagrément, sachons rester forts comme l'auroch, discrets comme la taupe!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          569
lecassin
  24 octobre 2019
38 éme de la série, signé Ferri et Conrad. "La fille de Vercingétorix" est un bon Astérix. D'abord les dessins de Conrad sont toujours d'aussi bonne qualité et le trait d'Uderzo parfaitement maîtrisé...
Bon... Pour le scénario, n'est pas Goscinny qui veut...
Certes, par le passé, les tomes précédents présentaient quelques références à l'actualité, délicatement suggérées. Ici, on entre dans le domaine du pavé dans la marre : Adrénaline, ado, tient tête aux adultes, se préoccupe de petites fleurs et des îles paradisiaques qui les regardent pousser.
Un opus clairement destiné aux ados et à leurs préoccupations du moment : les adultes sont de gros picoleurs sexistes et "viandards" qui polluent les mers avec leurs bouteilles (amphores) vides ; des ados en apprentissage qui traversent la rue pour changer de métier...
Reste un bon moment, celui sur la mer où pour une fois les pirates disposent de plusieurs pages...
Les pirates : on se demande bien ce que Charles Aznavour fait sur leur pont...
On comprend mieux la présence de Letitbix Paul Mc Cartney et son bateau fleuri qui vient offrir une fin positive (quoiqu'un peu téléphonée) à l'ouvrage.
Bref. Je suis resté un peu sur ma faim tout en considérant que le succès de librairie qui s'annonce restera une performance : vendre cinq millions d'exemplaires d'un tome ou Astérix et Obélix sont relégués aux seconds rôles, où Idéfix fait de la figuration...
Un ouvrage bien frappé au politiquement correct ambiant.
Néanmoins, j'attends quand même avec impatience la date de sortie du tome 39 pour me précipiter chez mon libraire ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540


critiques presse (4)
LeJournaldeQuebec   16 décembre 2019
Soixante ans après leur création par Goscinny et Uderzo, Astérix et Obélix sont de retour pour une nouvelle aventure. Cette fois-ci, dans La fille de Vercingétorix, les deux Gaulois en auront plein les bras avec une génération de jeunes irréductibles qui entend faire sa place au village.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaPresse   29 octobre 2019
Ce 38e album, tiré à 5 millions d’exemplaires (dont 2 millions en France), fait la place belle aux ados et sème les jeux de mots à tout vent. Une histoire sympathique, même si l’humour y est souligné à très gros traits.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Sceneario   29 octobre 2019
Ferri met du texte dans ses bulles et cela permet de ne pas lire cet Asterix en dix minutes. Le dessin de Conrad rend honneur à Uderzo. [...] C'est efficace, c'est complet, c'est parfait ! La fille de Vercingétorix est une bonne lecture et une bonne aventure du célèbre petit gaulois et de son inséparable copain un peu enveloppé !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Bibliobs   24 octobre 2019
Surprise, « la Fille de Vercingétorix » a pour héroïne Adrénaline, une jeune Gauloise suscitant les mêmes enthousiasmes et les mêmes incompréhensions que l’activiste écolo suédoise. Car oui, cet album parle avec finesse de l’époque.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
ErilaliosErilalios   26 octobre 2019
- ça devient systématique : Ils consomment et après, hop ! Ils jettent !
- C'est un peu comme la surconsommation des sangliers !
- Qu' est que vous avez contre la surconsommation des sangliers ?!!
Commenter  J’apprécie          150
Winter-Winter-   24 octobre 2019
- Soyez délicats, ne l’effarouchez pas ! L’adolescence est un âge difficile. La violence ne sert à rien, rappelez-vous, le dialogue uniquement !
Commenter  J’apprécie          211
jeunejanejeunejane   02 novembre 2019
- Le mien écaille en un rien de temps un bac de poissons !
- Le mien n'a pas le bac mais il suit une vraie formation !
Commenter  J’apprécie          230
ErilaliosErilalios   26 octobre 2019
- Euh... A ce propos, on voulait vous dire...
- Cette aventure avec Adrénaline nous a un peu faite réfléchir sur notre orientation...
- Tout compte fait, j'essaierais bien le métier de forgeron...
- Et moi, la poissonnerie.

- Ce serait bien. On n'aurait que la rue à traverser !
Commenter  J’apprécie          92
Ame_livreAme_livre   28 octobre 2019
LETITBIX: Vous pouvez dire que je suis un rêveur mais, comme vous, je crois qu'un jour la paix reviendra... Il n'y aura plus de frontières, romains et gaulois échangeront leurs armes contre des fleurs et sèmeront ensemble des graines à tous les vents...
Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
Videos de Jean-Yves Ferri (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Ferri
Soixante ans après sa création par René Goscinny et Albert Uderzo, le héros gaulois s'offre une nouvelle jeunesse pour son 38e album signé Jean-Yves Ferri et Didier Conrad avec l'arrivée d'Adrénaline, la fille du vaincu de César. le dessinateur Didier Conrad explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour dessiner le célèbre héros gaulois. Plus d'informations sur la BD "La Fille de Vercingétorix" de Ferri et Conrad : Plus de BD sur France Inter : https://www.franceinter.fr/theme/bande-dessinee Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ Lire la suite
autres livres classés : gauloisVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Astérix la fille de Vercingétorix

Comment s'appelle la fille de Vercingétorix?

Falbala
Suralla
Insine
Critide
Louisa
Criide
Adrénaline
Sirixine
Lara
Insuline

8 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Astérix, tome 38 : La fille de Vercingétorix de Jean-Yves FerriCréer un quiz sur ce livre

.. ..