AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 275607005X
Éditeur : Delcourt (06/04/2016)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 66 notes)
Résumé :
Privée de son destin de reine, la demi-sœur du roi Arthur devient la sulfureuse fée Morgane et se dresse contre la tyrannie de la Table ronde et les manipulations de Merlin le fou. Écœurée par le magicien qui joue avec sa vie depuis sa plus tendre enfance, Morgane laisse libre cours à sa colère et assouvit sa soif de pouvoir envers et contre tous : son ancien maître, les hommes, leur nouveau dieu unique et l’ordre établi.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  24 août 2018
Cet après-midi, je suis allée à la bibliothèque pour emprunter le singe de Hartlepool (Lupano – Moreau). Quand j'ai le temps, j'aime flâner et lire sur place. C'est ainsi que je me suis retrouvée avec cette BD entre les mains. La couverture est magnifique et j'aime beaucoup le mélange des couleurs (très sombre avec des petites touches de rose).
Au début, j'ai pensé : « Mais qu'est-ce que c'est que ça ? Arthur m'a tout l'air d'un crétin et Merlin ressemble au croque-mitaine dans le film Les cinq légendes ??? Et Morgane, elle m'a l'air un peu déjantée ??? »
Quelques pages plus loin, j'étais conquise : un vrai coup de coeur !
« Tu m'as encore trompée ! Que la poussière de tes ancêtres t'étouffe ! »
Quel régal ! Finalement je l'ai emprunté pour le relire ^_^ et peut-être bien que je vais l'acheter.
L'histoire de Morgane et d'Arthur est ici revisitée avec beaucoup d'humour.
Bref, j'ai adoré.


Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (92)
Commenter  J’apprécie          290
Saiwhisper
  30 mars 2017
Waouh, quelle personnalité ! Je suis bluffée par le personnage de Morgane que l'on peut découvrir sous un nouveau visage. Dans cette BD, elle est lubrique, sournoise, machiavélique, orgueilleuse, vengeresse et prête à tout, même du pire ! Mais elle est surtout très humaine ! Étant donné ce qu'elle a dû traverser, on comprend aisément son courroux et ses peines. Certes, ce n'est pas pour autant que je cautionne ses actes, cependant j'ai ressenti de l'empathie pour elle… J'ai pris plaisir à découvrir sa jeunesse ainsi que la façon dont elle a grandi. Enfant non désirée par sa mère, elle va pourtant être choyée et entraînée par le roi qui se fiche qu'elle soit une « pisseuse » ou un mâle. Pour l'époque, une femme a beau être belle, rusée et forte, elle n'en demeure pas moins une Femme. Ainsi, sa parole n'a pas d'importance. Pire : lorsque Morgane est chargée de juger une affaire et défend une bonne soeur violée puis mise en cloque par un prêtre, on l'accuse de sorcellerie ! Véritable féministe, Morgane a bien du mal à s'opposer au sexe fort et à la parole divine… Mais le pire est à venir, notamment à cause de Merlin et d'Arthur, son demi-frère qu'elle découvrira bien plus tard dans la douleur, les larmes, le sang et la rancoeur !…
Retrouver les personnages connus comme Merlin, Guenièvre, Merlin, Arthur, Lancelot et la table ronde m'a fait plaisir ! D'autant plus que Stéphane Fert et Simon Kansara revisitent leur caractère. Par exemple, Lancelot est bête comme ses pieds, Arthur est crédule et se laisse manipuler par tout le monde, tandis que Merlin apparaît comme un être perfide et manipulateur ! C'est sans doute le protagoniste qui m'a le plus surprise ! Ce n'est pas l'image que j'avais de lui. Les auteurs l'ont vraiment dépeint sous un autre visage… Plein de noirceur, on découvre qu'il ne profite qu'à lui-même et a de bien sinistres desseins. J'aime beaucoup l'idée ! Les auteurs osent nous surprendre et, parfois, vont même assez loin. Trop ? Peut-être… La scène où Morgane couche avec Cernunnos, un homme-cerf, est assez dérangeante… En effet, notre belle héroïne est très libérée sexuellement : en plus de se faire culbuter par une bête, elle écartera les cuisses pour son demi-frère, puis se changera en homme pour coucher avec une femme. Rien que ça ! J'avoue que je ne m'attendais pas à trouver ce trait de personnalité chez Morgane, mais pourquoi pas… Après tout, chaque personnage a sa part d'ombre et de lumière. Dans cette bande dessinée, ils sont loin d'être manichéens !
J'ai découvert cette BD sur le blog de MaLecturothèque qui m'a vraiment convaincue par son article. Or, les critiques sur la blogosphère étaient toutes enthousiastes, j'ai donc décidé de partir à la rencontre de la terrible Morgane, avide de vengeance et de Pouvoir… Les illustrations sont très particulières et ne plairont pas à tout le monde. D'ailleurs, les proportions m'ont parfois paru mauvaises, les visages laids et le trait brouillon… Pourtant, au fil des pages, je me suis fait au coup de crayon et j'ai été enchantée par le choix des couleurs qui apportent de véritables ambiances tantôt oppressantes tantôt sensuelles et féeriques. Il m'a fallu un certain temps d'adaptation mais, au final, je suis assez satisfaite, en particulier avec le character design de Morgane. Je reste donc sur une impression positive et suis certaine que cet ouvrage mettant en scène une Morgane vengeresse et féministe saura trouver son public…

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
Florian07
  01 octobre 2016
Très chère Morgane,
je t'écris ces quelques lignes pour implorer ton pardon.
Quand je t'ai rencontrée dans cette librairie en avril dernier, je suis tombé sous le charme. Mon libraire, en habile entremetteur, a eu beau me préciser que ton histoire présentait un aspect inversé et sombre de la geste arthurienne et que pour dessiner ton visage, les auteurs s'étaient inspirés des traits de la sublime Eva Green, cela n'était plus nécessaire : la magie avait opéré dès le premier regard posé sur ta couverture.
Et pourtant, une fois ton livre acquis, je t'ai délaissée. Pendant de longs mois, tu es restée sur ma table de chevet, toujours en vue mais prenant inexorablement la poussière. Pendant de longs mois, tu as vu tout un cortège de prétendants te passer devant, s'attirant les faveurs auxquelles toi, et toi seule, pouvais prétendre. Pendant de longs mois, tu t'es demandé « Pourquoi me vole-t-on ma destinée ? C'est moi qui devrait être là !». À l'instar de ton alter-ego de papier, comme tu as dû te sentir seule, abandonnée, trahie !
Car, quand, un beau soir de septembre, je t'ai enfin doucement saisie entre mes mains et me suis plongé dans ton récit, j'ai compris. J'ai compris que mon comportement envers toi avait ravivé les blessures de jadis. Toi, héroïne tragique ne pouvant lutter contre le destin. Toi, qui malgré tous tes efforts n'a pu éviter la place qu'on te destinait : celle de la méchante de l'histoire, la soeur maléfique tourmentant le grand et noble Arthur. Quelles injustices tu as subies mais qu'il est dur de faire preuve de sagesse, de perspicacité, d'indépendance et de courage quand ces qualité ne sont l'affaire que de la gent masculine dans une société où une femme libre et intelligente ne peut être que sournoise et maléfique. Quelle colère tu as ressentie en voyant cette ordure de Pendragon puis son nigaud de bâtard et ses chevaliers sans foi ni loi ravager le royaume que tu chérissais tant. Ta vengeance fut cruelle, impitoyable mais ô combien légitime.
Je sais que cela ne m'évitera pas ton courroux mais sache que tu fais partie de mes plus belles lectures de l'année et que tu tiens désormais une place toute particulière dans mon cœur de lecteur.
Merveilleuse Morgane, implacable Morgane, puisses-tu un jour daigner me pardonner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
alouett
  25 avril 2016
Tout le monde connait la légende du Roi Arthur. Peuplée de personnages de légende, Arthur draine dans son sillage les Chevaliers de la Table Ronde, la reine Guenièvre, Merlin l'enchanteur, l'épée Excalibur et la fée Morgane. Les textes sont nombreux et se contredisent parfois. « Morgane » en propose une nouvelle lecture mettant en scène une femme sulfureuse et avide de pouvoir.
Nous voici donc revenu au temps des chevaliers. le roi de Camelot n'a qu'un seul héritier et c'est une fille. Cette dernière, prénommée Morgane, remplit son père de fierté mais la reine-mère se morfond de ne pas avoir su donner un garçon à son époux. Stérile, elle a même dû faire appel à Merlin pour qu'il les aide à avoir un enfant. La vie suit paisiblement son cours au palais tandis que dans le royaume, la population affamée est livrée à la merci des guerres de pouvoir.
Uther Pendragon, un ennemi du roi, parvient à forcer les portes de Camelot. Il tue le roi et prend la reine de force. Neuf mois plus tard naitra Arthur. Morgane n'a qu'une dizaine d'années au moment des faits. Elle assiste médusée au meurtre de son père et au viol de sa mère. Merlin décide alors de la prendre sous son aile. Il emmène la fillette au coeur de la forêt de Brocéliande et l'initie à la magie. Pour ne pas qu'elle s'enfuit, Merlin envoute la jeune fille qui restera captive jusqu'à sa majorité. Durant toutes ces années, Morgane attise le feu de sa vengeance. Elle rêve de pouvoir et est persuadée de monter un jour sur le trône. Mais les guerres font toujours rage. le roi Uther est tué et Merlin doit organiser sa succession.
Le trône est réservé à celui qui parviendra à extraire l'épée Excalibur de la roche dans laquelle elle est insérée. Les plus valeureux chevaliers se succèdent mais aucun ne parvient à réussir cette épreuve. Morgane, confiante, se lance dans l'épreuve mais échoue également. Contre toute attente, c'est le jeune Arthur qui parviendra sans effort à brandir Excalibur, ce qui ne fait qu'alimenter la colère et la soif de vengeance de sa demi-soeur Morgane.

On est loin de l'image resplendissante du roi Arthur et de la magie époustouflante de Merlin. L'atmosphère qui plane dans cet album est teintée de maux comme les luttes de pouvoir, la manipulation, la vengeance. Simon Kansara et Stéphane Fert installent leur intriguent autour d'une Morgane sournoise et dotée d'une force de caractère impressionnante. On fait connaissance avec le personnage alors qu'il n'est encore qu'une fillette et on apprécie la joie de vivre qui la caractérise alors. Cette insouciance est de courte durée car déjà l'enfant fait preuve de discernement et d'assurance. Elle a déjà la poigne d'une souveraine impartiale et magnanime.
La mort de son père redistribue les cartes. D'ailleurs, les entames de chapitres peuvent font penser à la manière de représenter les vingt-deux arcanes majeurs sur les cartes du tarot de Marseille. Progressivement, des forces surnaturelles modifient le jeu des personnages et ces interactions sont bien évidemment l'oeuvre de Merlin, un personnage que l'on perçoit rapidement comme étant ambigu, une main de fer dans un gant de velours… à moins que ce ne soit l'inverse…
(...)
Lire la chronique complète sur le site : https://chezmo.wordpress.com/2016/04/22/morgane-kansara-fert/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
PinkCatReading
  22 décembre 2016
Avec ce magnifique "Morgane", Fert et Kansara réécrivent l'histoire de la demie-soeur d'Arthur qui fut dans les légendes tout en ambiguïté, tantôt aimée ou haie, guérisseuse ou machiavélique. Ici, nous découvrons une enfant clairvoyante, formée par son père au maniement des armes et promise à une destinée de reine en tant qu'héritière de Tintagel. Mais elle verra sa vie basculer suite à la guerre et aux manigances de Merlin. Victime d'une société patriarcale, elle deviendra une féroce opposante des chevaliers de la table ronde.
Un énorme coup de coeur! Je ne voulais pas le rendre à la bibliothèque alors en partant...je l'ai acheté en librairie! J'ai vraiment été séduite par cette réécriture moderne avec une pointe de féminisme. D'ailleurs, sans entrer dans un grand débat, j'avais lu un commentaire qui trouvait antagoniste de parler de féminisme et de voir Morgane nue..les deux sont pourtant tout à fait cohérent pour moi, ce n'est pas parce que l'on désire l'égalité que l'on doit cacher son corps. Féminisme, oui , nudité/sexualité assumée, aussi! Morgane est présentée comme celle qui prend la défense des femmes abusées, trompées, violées et m'a fait penser à une déesse, à la déesse Mère, image que son lien avec la nature et Cernunnos n'a fait que renforcer dans mon imaginaire. Alors, certes, les chevaliers de la table rondes sont des brutes, ne sont pas bien malins, les personnages masculins sont un peu tournés en ridicule mais les personnages féminins en prennent aussi pour leur grade telle une Guenièvre un peu cruche...mais cela ajoute un véritable côté humoristique qui allège le propos pas franchement gai finalement.
Comme il est écrit dans le cycle du Graal de Jean Markale, , Morgane est "intrigante, orgueilleuse, assoiffée de pouvoir, sans scrupules", je rajouterai ici : complexe, duelle, blessée, intelligente, traumatisée, vengeresse, forte, sulfureuse, esprit libre et fière... en un mot, dangereuse pour Arthur et ses chevaliers.
Côté graphisme, j'ai été hypnotisée par la superbe couverture. Le contenu m'a par contre un peu déroutée. Il y a un contraste assez surprenant entre certaines planches qui présentent parfois un trait assez sommaire ou enfantin alors que d'autres sont très travaillées. Les pages qui annoncent les chapitres sont d'ailleurs tout bonnement magnifiques, je vais les placarder partout, oui! Les personnages sont très expressifs mais deviennent parfois grotesques et caricaturaux. Les couleurs sont sombres : bleu/vert/noir et gris avec du rose, du mauve et du rouge qui tranchent créant une superbe ambiance à la fois magique et qui rend mal à l'aise. J'ai particulièrement apprécié une série de planches tout en longueur où les personnages ne sont que des ombres noires sur un fond coloré, comme un théâtre de marionnettes. J'ai du louper certaines références artistiques mais pas celle au baiser de Klimt qui est un de mes peintres préférés.
Il s'agit de la première bd de Stéphane Fert , et je vais le suivre de près!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (5)
Elbakin.net   07 juin 2017
Belle réussite scénaristique et graphique, l’ouvrage est un one-shot… Dommage, on en redemanderait bien.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
ActuaBD   27 mai 2016
Un destin de femme au cœur des légendes arthuriennes : humour, aventures, combat des chefs, et même un peu de psychanalyse !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   10 mai 2016
Cette lecture nous offre une autre version de la légende arthurienne, une vision qui fonctionne très bien. Elle reste passionnante et envoûtante de bout en bout.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   25 avril 2016
La balade en Bretagne, en compagnie des chevalier de la Table Ronde, se révèle fraîche et revigorante.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BulledEncre   25 avril 2016
Une relecture de la vie de Morgane, Merlin et d’Excalibur excellemment bien menée. À lire !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   30 mars 2017
Tu es douée, c'est vrai, mais pour le moment, tu n'es qu'un bourgeon de sorcière et ton poison est trop dangereux pour une si jeune pousse. Tu agites courageusement tes épines... Mais tu finiras piétinée par les sabots des chevaliers. Sois patiente. Bois mes leçons. Apprends mes tours. Grandis à l'ombre de mon hêtre... Et tu accompliras tous les miracles.
Commenter  J’apprécie          100
beklfbeklf   29 octobre 2016
Où suis-je ? Que m'est-il arrivé ? La forêt ? J'ai froid, j'ai si froid... Les oiseaux chantent, la forêt resplendit,et pourtant... D'où vient ce vent qui me glace les os alors que les feuillages sont immobiles ?! Arthur ! Oui, je me souviens à présent. Excalibur. Mon frère... Et toi, Merlin, par deux fois tu m'as trahie ! Tu m'as humiliée devant tous les chevaliers. Et tu m'as fait boire la potion maudite, tu m'as ramenée à la vie. Non, pas tout à fait... J'ai atrocement faim. Mais les baies ont goût de cendre. Je n'entends plus le chant des oiseaux. Je ne sens plus rien, sinon l'odeur de la pourriture. Je suis morte et pourtant j'erre ici. Pardonne-moi Père, je ne peux pas te rejoindre. Me voilà coincée entre deux mondes. Hélas, j'ai été folle de croire le magicien... Maudit sois-tu Merlin ! Tout est de ta faute ! Tu as détruit les Tintagel, ma famille, mon destin... Mais tu as commis une erreur en me ranimant, car j'ai percé le secret de ton épée enchantée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   08 mai 2016
- Quel pitoyable tableau... Toutes vos forces ne suffiront pas à vous emparer de cette épée. Celle-ci ne désire pas servir une brite, mais un souverain juste et clairvoyant. L'épée est tranchante comme le fil de la pensée. Elle n'a pas pour but de couper des têtes mais de séparer le bien du mal, le juste du corrompu, la lumière de l'ombre.
Commenter  J’apprécie          50
FifrildiFifrildi   24 août 2018
- Comment oses-tu culbuter ma femme dans mon jardin?! Félon! Scélérat!
Commenter  J’apprécie          160
evitaevita   21 juin 2016
- Lancelot, un mot !
- Pas maintenant, je prie.
- La Reine a besoin de toi.
- Quoi ?! Elle est en danger ?
- Oui, en grand danger, elle a... un peu froid. Elle a besoin d'être... réchauffée, vois-tu ?
- Elle a froid ?! Mais c'est horrible ! Elle va attraper un rhume ! J'y vais !
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3218 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..