AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christine Bouchareine (Traducteur)
EAN : 9782221099148
320 pages
Éditeur : Robert Laffont (04/11/2004)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Une célibataire solitaire -sa vie sociale se résume à son métier d'infirmière - dans une maison hantée par le souvenir d'une mère tyrannique. Au fond du jardin, un petit cottage qu'elle loue pour arrondir ses fins de mois. Echaudée par sa dernière expérience, Terry hésite à accepter une nouvelle locataire. L' inconnue qui se présente est un peu insistante, mais en même temps tellement vivante, drôle, attentionnée... Charmée malgré elle, Terry laisse Alison se glisse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  26 mai 2015
Mon petit Jardin secret,, un espace que je me réservais depuis bien longtemps en fait .
Comme une envie délicate de le laisser mijoter dans son coin caché.
Pour y voir un joli joyau mis de côté pour mieux m'en délecter, me pourlécher.
L'attente, le long supplice de la détente avant le coup de feu, le vrai .
De celui qui permettra de dire à mes yeux " ça y est , prêt à opérer ! "
C'est donc attablé de bonne matinée que j'ai su découvrir le couvert servi, salive aux lèvres, patience asservi et domptée, pour enfin faire dégouliner cette sueur de lecture trop longtemps gardé, la laisser couler le long de cette dure journée..
J'exulte de suite : Ahh, que ce jardin été bon mes aïeux ,un paradis sous tout rapport, maitresse de maison pour encore mieux m'en servir des lignes en ces lieux,narratrice de prestige : Joy Fielding.
Qui nous comptera à la manière d'un journal flash back des évènements pour le moins intrigant ,un rien de bizarre dans le découlement du suspense qui ne semble pourtant jamais montrer les dents. Bien évidemment les meilleurs choses demeurent cachées, ces jardins se réveillant comme ça au hasard d'un soleil parfois déclinant , entre pluie et mauvais temps .
Voilà pourquoi cette tournure d'esprit tortueuse ( qui,que ,que, quoi va-t-il se passer) prend de suite le pas de nous assaillir victorieusement à chaque page, nous pend et nous poursuivra insidieusement jusqu'à la fin.
Cette fin ô combien démoniaque qui vaut à elle seule bien plus que certains romans en entier et je pèse là bien mes mots, croyez-le.
C'est vous dire si j'ai apprécié la surprise et le cocktail enivrant des derniers chapitres inclassables ,irrecevable avant le joli engouement de préparation de celle là .
Mais comment ?
Pour le plus diabolique des thrillers -et pas forcément le plus sanglant- ni le genre pleurant sous les chaumières, ni style atmosphère de derrière les fagots, il nous faut des éléments de pur adrénaline solitaire: une femme seule , sa co-locatrice et de petites touches de combines d'histoires à priori banal entre elles, résultant et exultant de victuailles et d'imbroglio pour nous tromper,nous distraire, nous éloignant exprès d'une trombine qui s'échoie d'un luxe d'attente en valant le détour . Sacré tour après coup...
Quel tournure , quelle aventure qui donne le tournis ,ô que oui .
Une embrouille, une magouille si j'ose dire, qui tire son épingle de là où on ne l'attendra jamais; un trésor comme on n'en lit rarement, mais ce magot là en vaut bien plus encore..
Ambiance du décor: Une infirmière douce et paisible au demeurant loue son cottage à une charmante inconnue. Charmante ? Attirante , vivifiante , fraicheur et jeunesse mêlé dans un même corps ,,et quel corps splendide mùm .
Bref cette mystérieuse Allison donne de sa personne pour inspirer confiance . Trop peut-être ? Pourquoi tant d'efforts , pourquoi ces rapports privilégié pour se rapprocher avec insistement de notre dame si calme jusque là .

Si Cujo était un tourbillon dans une flaque d'eau chez le King , Allison elle sera le vermillon dans la vie et le verre de Terry -notre infirmière lisse et bien sous tout rapport- apparemment ...
Car la vie nous apporte parfois du mordant, que les surprises -bonnes ou mauvaises- sont toujours prêt à sonner à la porte , ,
Ouvrez donc une page de ce Jardin secret, allez -y ,
Mais attention ! Garantie douche froide et piquant sur la nuque à l'arrivée tant que vous n'y verrez que du feu sur ce que peut apporter un roman sage aux présages si bien dissimulé sous les pages .
Un feu d'enfer jusqu'à l'affaire conclue et obtenue à base de piment et ficelles que n'aurait pas renier un Hitchcock à présent disparu .
Au final: Une réussite sur toute la ligne, l'agneau sous la couverture qui vous mord hargneusement , un bouquin d'aspect fragile qui promet .
Moi je connais un Jardin Secret , un petit jardin bien gardé plein de secrets..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
thedoc
  01 septembre 2015
Terry, 40 ans, vit seule en Floride. Bonne infirmière, sans enfant et sans mari, elle s’est occupée de sa mère jusqu’au décès de cette dernière. Elle décide un jour de louer le petit pavillon inoccupé au fond de son jardin et pense trouver en Alison la locataire idéale. En effet, très vite, les deux femmes se confient l’une à l’autre et se lient d’amitié. Enfin Terry se sent moins seule ! Pourtant, quelque chose la préoccupe dans le comportement d’Alison et l’infirmière en vient à se poser un certain nombre de questions sur sa locataire. Alison est-elle vraiment celle qu’elle prétend être ?
De facture classique, voici un bon thriller pour se détendre. Joy Fielding connaît les ficelles du genre : suspense, tension et angoisse montent crescendo. Terry, de prime abord personnage au caractère un peu fade, va se révéler face au comportement intrusif et inquiétant de sa locataire. Rien de très nouveau dans ce roman qui reste néanmoins une bonne lecture pour les amateurs d’intrigues, avec une fin inattendue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
lilcassie
  16 mars 2011
Sur les premières pages, j'avais un peu peur que ça soit un roman sympa mais sans plus. Puis, je me suis laissée embarquer. L'auteur s'amuse à semer le doute et on en vient à devenir quasiment parano à l'instar de Terry. Mais l'est-elle vraiment? N'y-a-t-il pas des signes évidents qu'Alison n'est pas là par hasard? Plus on tourne les pages et plus on a envie de savoir ce qui se trame derrière tout cela. Et on n'est pas déçu! Un beau dénouement même si j'avoue m'être doutée d'une partie du final à presque 50 pages de la fin.
Commenter  J’apprécie          20
laura74
  10 juillet 2016
Époustouflant! J'ai pris ce livre un peu au hasard à la bibliothèque. En lisant la 4ème de couverture, je me suis dit l'intrigue est là c'est posé mais je reste toutefois curieuse de savoir ce que va vivre ou subir l'héroïne de cette histoire.
Terry est âgée de quarante ans. Elle vit seule dans la maison familiale. Sa mère est décédée il y a cinq ans. Elle est célibataire et est infirmière dans une clinique pour personnes âgées en fin de vie.
Elle décide de prendre une nouvelle locataire afin de rompre sa solitude. Mais, elle va bientôt se rendre compte que cette dernière cache un secret et qu'elle est au centre de cette intrigue...
Commenter  J’apprécie          10
michoko
  25 janvier 2013
Je mets 4 étoiles pour la fin vraiment inattendue.
Pour le reste c'est assez plaisant, malgré un peu trop de répétitions à mon goût.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LeFarandoleurLeFarandoleur   03 mars 2016
Cet établissement privé est spécialisé dans les soins palliatifs. La majorité des patients sont âgés ou en grande souffrance. Aussi sont-ils souvent agressifs et angoissés. Qui pourrait les en blâmer ? Ils savent que leur état ne s'améliorera pas, qu'ils ne rentreront jamais chez eux, que cet endroit est leur dernière demeure. Certains sont couchés dans leur lit étroit depuis des années, leur regard vide fixé sur le plafond, à attendre qu'une infirmière les lave ou les change de position, à espérer des visiteurs qui viennent rarement, à appeler la mort de leurs prières tout en s'accrochant obstinément à la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
michokomichoko   21 janvier 2013
En outre, dans notre société, il nous arrive une chose insidieuse, à nous les femmes, lorsque nous approchons de la quarantaine. Surtout si nous ne sommes pas mariées. Nous nous perdons peu à peu dans un épais brouillard et il devient difficile de nous distinguer. Les gens savent que nous sommes là ; mais nous sommes devenues un peu floues, sans contours distincts, si bien que nous nous fondons dans le paysage environnant. Nous ne sommes pas vraiment invisibles, on fait un écart pour nous éviter, mais on ne nous regarde plus. Et, si on ne vous regarde pas, on ne vous entend pas.
Voilà ce qui nous arrive à quarante ans.
Nous perdons notre voix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fred68pianofred68piano   13 janvier 2014
Je m'aperçois maintenant que notre cerveau refuse parfois d'accepter l'évidence la plus criante, que notre besoin d'aveuglement est plus fort que notre instinct de conservation, que nous avons beau croire avoir acquis avec l'âge une certaine sagesse, nous finissons presque par nous convaincre de notre immortalité. Et d'ailleurs, depuis quand la vie devrait-t-elle avoir un sens ?
Commenter  J’apprécie          10
Le0nLe0n   10 février 2014
L'océan venait inlassablement lécher nos pieds. Tél un amoureux impatient rongé de fantasmes, il ne chargeait que pour se retirer et ne vous séduisait de sa beauté monstrueuse que pour mieux vous abandonner sur la rive, à bout de souffle et solitaire.
L'éternel ballet, pensai-je.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : suspenseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre