AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246755715
496 pages
Éditeur : Grasset (29/09/2010)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Avant d'être une marque de cosmétiques, Helena Rubinstein eut un destin. Et quel destin, quelle incroyable aventure ! On connaissait la milliardaire couverte de bijoux peinte par Dali ou Picasso, l'impératrice de la beauté qui transforma l'image de la femme en lui tendant le miroir de la jeunesse éternelle, la travailleuse acharnée qui parcourait la planète au pas de charge, s'arrêtant à peine dans l'une de ses sublimes demeures, mais savait-on que cette "Hearst à l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
isalune
  21 décembre 2012
Je suis partagée ...
D'un côté il y a cette femme incroyable, qui vit comme elle l'a décidé, qui affirme des choix non-conventionnels (enfin!! Youpee!), qui crée un empire et le gère avec lucidité, qui côtoie une multitude de gens plus ou moins formidables mais certainement réputés.
Cette femme je l'admire.
Son histoire est racontée de façon captivante par Michèle Fitoussi qui documente et pimente le récit d'anecdotes et de portraits savoureux.
Mais...
Je n'arrive pas à trouver Helena attachante.
Et je ne peux m'empêcher de repenser à l'énorme coup de coeur que j'avais ressenti pour l'héroïne des deux romans de Sulitzer (ou associés) Hannah et l'Impératrice inspirés eux aussi, de façon plus romanesque, de la vie d'Helena Rubinstein.
Ou comment un livre qui a tout pour me plaire (la forme et le fond) me laisse un léger goût de déception...
Commenter  J’apprécie          30
natn
  14 janvier 2020
Très bonne biographie menée tambour battant comme l'a été la vie menée par Helena Rubinstein, Polonaise juive d'une bonne famille désargentée, en 1870 et avec 6 soeurs et 2 frères. Refusant le mariage, elle va émigrer en voyageant seule à 23 ans, sur un paquebot pour l'Australie retrouver un oncle.Elle va trouver un pays où la peau des femmes est abîmée par le soleil et elle, petite femme brune d'un mètre 47, qui a emmener depuis la Pologne sa crème miracle, va vendre celle-ci et n'aura de cesse de l'améliorer, travaillant nuit et jour à sa fabrication jusqu'à ouvrir un jour son premier salon de beauté. Ce sera le début d'une longue vie incroyablement riche, une ascension due uniquement à son dur labeur, son intelligence et son savoir de s'entourer des bonnes personnes et des bons maris. 2 fils qu'elle négligera forcément mais aura bâti un empire quand elle s'éteint à 93 ans. Impressionnant. C'est très facile à lire et passionnant.
Commenter  J’apprécie          20
Lirio
  08 octobre 2011
C'est l'histoire d'une petite Cendrillon polonaise transformée en princesse par sa seule volonté. A la fin du XIXème siècle, la jeune Helena quittait son quartier pauvre de Cracovie à destination de l'Australie, terre de tous les possibles. A partir de quelques pots de crème pour le visage concoctés dans sa cuisine, elle bâtit en quelques décennies un empire de la beauté, contribuant à l'émancipation des femmes à travers les soins du corps et le maquillage. Très intuitive, passionnée par la beauté sous toutes ses formes, d'une prodigieuse force de travail, féministe, rigoureuse, mais aussi terriblement exigeante, tyrannique, capricieuse, menteuse, parfois mesquine, son infatiguable énergie stimulait tous ceux qui l'entouraient. Pionnière des soins de beauté résolument tournée vers la modernité, elle avait un sens inné de l'innovation et du marketing. Son ambition et son travail acharné lui permirent de devenir fabuleusement riche, mais au prix d'une vie personnelle cahotique. Cette biographie qui se lit comme un roman décrit le parcours extraordinaire d'une femme devenue à la force du poignet un symbole de la beauté féminine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
platinegirl
  12 février 2011
Extrait de ma critique:
En tant que cosméto-addicte assumée, j'aime (hélas pour mon compte en banque) posséder et utiliser des produits cosmétiques de grandes marques. Les cosmétiques Helena Rubinstein en font partie, mais je ne vais pas pouvoir en tester de sitôt car la marque a été récemment retirée du marché français.
Il y a quelques semaines, j'ai eu la chance de recevoir la biographie d'Helena Rubinstein par Michèle Fitoussi, sobrement sous-titrée "La femme qui inventa la beauté". J'ai terminé le livre il y a peu et son image reste intacte dans ma mémoire tant j'ai été marquée par le destin hors du commun de cette grande dame de la beauté, univers qui m'est pour le moins familier!

Avant de vous raconter comment j'ai vécu la lecture de cette biographie, je tiens à remercier le site fétiche Livraddict (ICI) qui a organisé ce partenariat avec les éditions Grasset (LA) en qui je suis tout autant reconnaissante!
[...]
Commenter  J’apprécie          10
Lysiane7
  15 octobre 2012
Comment ne pas être séduit par le parcours hors normes de cette petite femme, 1,47 m, qui a parcouru tous les continents, rencontrer les peintres, les écrivains............Une vie de 93 années !!! Elle n'a jamais cessé d'apprendre de peaufiner ses crèmes, ses inventions, Installé des salons de beauté partout, reconnue comme "Impératrice de la beauté". Sa vie privée fut un peu plus compliquée peut-être, sûrement même, n'a t'elle pas pris le temps de consacrer plus de temps à ses fils.
On peut regretter que l'auteur se laisse aller souvent à une longue énumération des personnages brillants qu'elle a rencontrés, on aimerait plus d'histoire !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Lysiane7Lysiane7   15 octobre 2012
Héléna ne se lasse pas d'apprendre et de noter. Elle raffole des recettes naturelles de la Marquise de Pompadour : du miel battu avec de la crème fraîche et de l'eau de cerfeuil tonifiante pour rafraîchir le visage. Au XVII e siècle l'albâtre de la peau est un capital difficile à conserver . Il faut se garder du grand air et du soleil, mais aussi des excès de la vie de cour, veilles tardives et riches nourritures qui maltraitent le teint. Des pommades à base de limaçons et de plantes aromatiques sont appliquées de nuit pour restaurer la pâleur et soigner les pultules........
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
liratouva2liratouva2   18 octobre 2010
Tout ce que la planète compte de talents et de sensibilité artistique semble s’être donné rendez-vous autour d’elle, dans le Paris d’après guerre : Gertrude Stein, Djuna Barnes, Ernest Hemingway, James Joyce, Picasso, Chagall, Pascin, Dos Passos, Sinclair Lewis, Kisling, Miro, Foujita, Man Ray, Marcoussis, Prokofiev, Stavinski, Brancusi…
Commenter  J’apprécie          50
liratouva2liratouva2   18 octobre 2010
autoritaire, exigeante, tyrannique, despote, cruelle, avare, égoïste, tricheuse, parfois inhumaine, mais (qui) pouvait être dans le même temps généreuse, gentille, attentive, charmeuse, timide, ouverte, tolérante, bourrée d'humour.
Commenter  J’apprécie          40
TampopoTampopo   25 octobre 2010
En 1912, Helena Rubinstein a quarante ans, en paraît trente-cinq, et en avoue trente au mieux. En une décennie à peine, elle est devenue à la fois riche et célèbre. Sa trajectoire est unique : à Melbourne comme à Londres, par sa seule volonté et son intelligence, elle a réussi à pénétrer des milieux qui d’ordinaire sont fermés à ceux qui n’en font pas partie par la naissance ou la fortune.
Commenter  J’apprécie          10
TampopoTampopo   25 octobre 2010
Madame invite chez elle tous les jeunes artistes qu’elle admire. Marc Chagall a des yeux qui pétillent et un paillasson blond en guise de chevelure. Après quelques verres de vin, il chante en russe ou en yiddish. Son esprit est si vif, son humour si mordant qu’Helena le convoque régulièrement. Ses soirées sont réussies grâce à lui.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Michèle Fitoussi (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michèle Fitoussi
Payot - Marque Page - Michèle Fitoussi - Janet
autres livres classés : cosmétiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
977 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre