AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211215432
Éditeur : L'Ecole des loisirs (21/05/2014)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Carole n'a aucun plan de prévu, elle sait seulement qu'elle a quinze jours, le temps des vacances, pour convaincre son père de renoncer à son projet. Elle doit trouver le moyen d'annuler ce déménagement projeté à la rentrée et leur installation avec Josiane, son horrible belle-mère. Elle mise sur les châteaux de la Loire où son père a choisi de les emmener, son frère et elle, pour y parvenir. Les châteaux, la douceur de ce mois de juillet... Malgré l'urgence, Carole... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Nadael
  19 juin 2014
Cet été-là, celui de ses quinze ans, restera à jamais gravé dans l'esprit et marqué dans le corps de Carole. Une saison qui a illuminé son visage, fait chavirer son coeur, a bouleversé ses pensées et bousculé tout son être. Des sentiments violents envers sa belle-mère à la tendresse des caresses de son amoureux, de la colère rentrée à l'explosion de joie, d'un grand bonheur à la tristesse, une parenthèse radieuse recouverte d'un voile noire.
Les parents de Carole sont divorcés depuis des années, elle vit avec son père « dans le nord » de la France alors que son petit frère habite avec sa mère « dans le sud », à la frontière espagnole.
L'année scolaire arrive à son terme. Il est prévu que la fratrie se retrouve autour du paternel durant quinze jours dans le Loir-et-Cher, histoire de passer du bon temps en visitant quelques châteaux. Si la jeune fille est ravie de partir « en famille », elle compte bien faire changer d'avis son père sur son projet de déménagement et d'installation avec Josiane (la détestable belle-mère de Carole) à la rentrée.
Mais la haine ressentie pour Josiane va passer au second plan lorsqu'elle va faire connaissance de José, un jeune homme à peine plus âgé qu'elle, un peintre qui n'a pas hésité à quitter le lycée pour se consacrer à son art. Elle le rencontre au bord d'une rivière, esquissant elle-même sur son bloc-notes quelques croquis... elle le regarde, il lui rappelle les tableaux du Caravage, si sombre et pourtant si lumineux... ce clair-obscur la fascine et l'impressionne.
Deux jours après cette rencontre, Carole doit repartir. Finies les vacances. Elle n'est plus la même. L'amour de José l'a transformée. Elle n'a qu'une envie, le revoir...
Un roman tour à tour rayonnant et grave sur l'adolescence, ses confusions et ses joies, sur l'art et la beauté, sur l'amour et la liberté, sur le deuil aussi. On ne peut qu'éprouver de l'empathie pour Carole et José, deux êtres terriblement émouvants et tellement « crédibles ». Roman d'autant plus poignant que l'histoire est en partie autobiographique.
Lien : http://lesmotsdelafin.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mollymon
  21 février 2015
Dans " modèle vivant " Carole Fives se remémore l'été de ses quinze ans. Celui qui lui a fait quitter le monde de l'enfance en lui faisant découvrir deux sentiments passionnés: l'amour et la haine. L'amour pour José et la haine pour sa belle mère.
J'ai lu ce roman après " C'est dimanche et je n'y suis pour rien ". Il met en lumière certaines zones d'ombre concernant la rencontre entre Carole et José mais m'a laissé un drôle de goût. Un goût d'inachevé, de paradis perdu à tout jamais Je termine cette lecture avec le coeur gros, rempli d'une infinie tristesse. J'avais envie de pleurer de savoir à nouveau que José est mort et que Carole n'a même pas une photo pour se souvenir, se prouver que ces quelques jours n'ont pas été un rêve mais une réalité bien vivante.
Avec ses deux romans Carole Fives m'a touchée en plein coeur.
Commenter  J’apprécie          50
heleneleroy
  11 mai 2014
Carole,étudiante aux Beaux-Arts, va partir en vacances avec son père et son frère, visiter les châteaux de la Loire. Elle est contente d'échapper à Josiane, sa belle-mère qu'elle ne supporte pas (et c'est réciproque !). C'est au bord du Cher, alors qu'elle dessine, que Carole fait la rencontre de José. Elle va découvrir un jeune artiste peintre attachant dont elle tombe rapidement amoureuse. Aussi, naturellement, quand elle doit rejoindre sa mère dans le Sud, Carole prend la décision de faire une halte à Montrichard pour rejoindre José...
C'est bizarre la façon dont un livre vous parle et dont les circonstances vous le mettent entre les mains : le hasard ? Je n'y crois pas trop...Souvent j'ai l'impression qu'un livre m'appelle : devant ma bibliothèque et ma PAL, le choix ne se fait pas n'importe comment. Il y a un temps pour chaque livre, un moment particulier pour lire chacun d'entre eux. Non, non, ne vous inquiétez pas, je n'ai rien consommé d'illicite ! Ce n'est que mon intime conviction...
Ben voilà, pour ce roman, c'est la même chose. Dès que j'ai vu l'annonce de sa sortie sur la page facebook de l'auteur, j'ai su que je voudrais le lire. le dessin de couverture de Rascal est tout simplement sublime et envoûtant. le lendemain, je recevais l'ouvrage grâce aux éditions de l'Ecole des Loisirs. le soir même, je le dévorais. Plusieurs éléments m'ont "parlé" dans ce livre. le premier est que l'héroïne s'appelle Carole et que de nombreux autres indices laissent penser au caractère autobiographique de cette histoire. Cela lui donne un goût particulier, une force certaine. le deuxième est que je reviens d'une semaine....en Touraine. Alors, cette jeune fille qui visite Cheverny, qui découvre le donjon et la plage de Montrichard, c'est un peu moi, il y a quelques jours. le troisième est que j'avais beaucoup aimé "Que nos vies aient l'air d'un film parfait" et que je retrouve dans "Modèle vivant" des résonnances, une famille séparée, un frère qui est parti avec la mère dans le Sud.... Et je ne vous ai pas parlé de la peinture et de l'art, omniprésents, notamment dans les titres des chapitres ou en filigrane dans de nombreux moments clés....Tous ces éléments font donc que je vous recommande vivement la lecture de ce roman.
Lien : http://hleroy.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tmor
  05 juin 2016
J'avais lu un précédent ouvrage de l'auteure au sujet du divorce. Celui-ci prend la suite. Il s'agit d'un récit, des âges de 15 ans de l'auteur. le divorce pèse toujours. de très belles phrases sont dites à ce sujet : refaire sa vie ne nécessite pas forcément de défaire la précédente. La narratrice a 15 ans. Elle dessine, se passionnant pour le modèle vivant. Lors de vacances dans les châteaux de la Loire, elle va faire une rencontre. le texte prend parfois le chemin d'un roman pour ado jouant sur la corde sensible et rebelle, sauf que ceci est un récit. le dénouement de cette rencontre est surprenant, comme la vie peut l'être parfois. L'écriture est fluide, travaillée, très agréable. L'histoire vaut le détour.
Commenter  J’apprécie          00
MediathequeVilleneuvedAscq
  05 février 2016
Carole déteste Josiane, sa future belle-mère, et n'apprécie pas du tout l'idée de devoir emménager avec elle pour faire plaisir à son père. Lorsqu'ils partent en vacances, elle a en tête de réussir à le convaincre de renoncer à ce projet dévastateur. Abandonner ses amis lui semble insurmontable. Mais elle rencontre José, et ses priorités changent soudainement... Pas un simple amour de vacances, mais une rencontre bouleversante... Un lien très fort qui unit deux êtres partageant une passion commune: l'amour de l'art. Après quelques journées idylliques volées au temps, Carole devra faire face à une réalité déchirante.
Un roman court et poignant qui donne une bonne claque au cliché des amours d'été... Cet amour-là fait grandir notre héroïne au delà de ce qu'elle attendait, et beaucoup trop vite, sans doute... Valérie

Lien : http://mediatheque.villeneuv..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NadaelNadael   19 juin 2014
« Quel plus bel endroit pour vivre qu'un atelier ? Comment se sentir mieux entourée ? L'odeur, les couleurs, tout vous rappelle à chaque instant l'essentiel : l'art, l'expression de soi. La vraie vie, en somme. Il est impossible de s'ennuyer dans un tel lieu. Les repas, improvisés sur la table basse au beau milieu des tubes et des pigments, se transforment en pique-niques joyeux et colorés. La journée, pendant que José travaille, je crayonne sur des blocs-notes des croquis, des bouts de texte... tout est inspirant dans ce lieu qui respire la peinture et les nuits blanches, l'art et l'amour. José est mon premier modèle masculin. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
NadaelNadael   19 juin 2014
« Au bureau de tabac, au milieu des cartes postales bleu Méditerranée, je trouve une reproduction d'estampe japonaise. Au dos de la carte, de format carré, il est simplement marqué : Mont Fuji par beau temps. Le dessin est signé Katsushika Hokusai. En réalité, le mont Fuji ne figure qu'en arrière-plan, le sujet principal de ce dessin est une vague, une vague énorme qui s'apprête à déferler. Si l'on regarde bien, il y a au pied de la vague deux frêles embarcations avec à leur bord des rameurs, tête baissée : la vague va-t-elle les engloutir ? Elle est belle, puissante, majestueuse. Elle s'apprête à tout balayer sur son passage. J'envoie cette carte à José, sans rien d'autre, aucun mot, pas même une signature. J'espère qu'il comprendra. Que cette vague immense dépeint ce que je ressens pour lui : quelque chose qui me submerge et m'emporte ailleurs, quelque part où je ne suis jamais allée. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NadaelNadael   19 juin 2014
« Je trépigne. Mais ça fait déjà quinze ans que je trépigne. Quinze ans à maudire cette enfance qui n'en finit pas, où les autres décident tout et toujours à votre place, sans jamais vous demander votre avis. L'adolescence est ce long tunnel avec au bout une infime lueur, si fragile, la majorité, l'âge adulte où je me promets de vivre, enfin, comme je l'entends. »
Commenter  J’apprécie          10
heleneleroyheleneleroy   11 mai 2014
Dès qu'il m'aperçoit, José vient à ma rencontre. Il porte une chemise noire qui souligne encore la pâleur de sa peau. Il est à la fois sombre et lumineux, comme une toile du Caravage
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Carole Fives (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carole Fives
Avec Thibault de Montalembert, Alexandre Gefen, Adélaïde Bon, Carole Fives & François-Henri Désérable.
Rencontre animée par Sylvia Minne
Pour voir la première partie : https://bit.ly/2G6vrFq Retrouvez toute la programmation ici : http://www.maisondelapoesieparis.com/
autres livres classés : épreuvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre