AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222111082X
Éditeur : Robert Laffont (30/09/2010)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 1980 notes)
Résumé :
En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde...

Cinq familles - américaine, russe, allemande, anglaise et galloise - vont se croiser, s’aimer, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire: la Première Guerre mondiale et la Révolution russe.

Les Williams, une famille galloise de mineurs est liée par amour et par inimitié aux Fitzherbert, aristocrate... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (246) Voir plus Ajouter une critique
Ptitgateau
  17 juillet 2017
Bel exposé sur la première guerre mondiale, et je dirais même celui qui me manquait. Comme nombre d'étudiants, j'y avais eu droit durant mon année de troisième ainsi que mon année de terminale, cours dispensé de façon assez imbuvable à coup de stencils monochromes mentionnant des mouvements de troupes qui ne représentaient rien pour moi, et je ne parle pas de l'assassinat de l'archiduc François Ferdinand qui était officiellement la cause de cette guerre meurtrière, bien mis en évidence par les profs, sans pour autant détailler les étapes qui menèrent de sa mort à la guerre entre toutes ces nations.

Merci donc Monsieur Follet, écrivain et historien de génie de nous avoir offert la connaissance de cette partie sombre de l'histoire de façon romancée et beaucoup plus limpide, pas seulement vécue par nous les français, mais aussi du point de vue des américains, des Allemands, des Anglais, et des Russes (qui ont rapidement eu d'autres chats à fouetter).

Les personnages me semblent habilement choisis parmi différents couches de la société de l'époque, offrant au lecteur un panel intéressant qui permet de comprendre les coulisses de la guerre et la façon dont elle fut vécue par les groupes humains : diplomates de tous bords, Allemands, Américains, Anglais aux intérêts convergents ou pas et qui tenaient une partie de la planète entre leurs mains, et qui amènent le lecteur à considérer le côté absurde de la guerre : des amours impossibles, des amitiés mises en veilleuse, des combats menés en douce pour défendre quelques arpents de terre, des soldats qui se retrouvent sur le front, tuant peut-être leur ami en face, et qui sympathiseront le temps d'une trêve de Noël (cf citation).

À la lecture de ce roman, je me suis questionnée longuement : qui avait intérêt à cette guerre ?
Les Autrichiens ? Peut-être… quoiqu'elle fut pour l'empereur devenant sénile, un problème de succession et une éventuelle solution à l'inimitié envers les Serbes… les Allemands qui prirent à l'époque cet incident diplomatique comme prétexte à une déclaration de guerre à leurs voisins russes et français qui s'étaient mis à mobiliser et l'on assiste alors à un jeu de dominos entraînant la moitié de la planète dans un conflit des plus meurtriers. Ken Follet a très bien su développer cet aspect et montrer qu'au dernier domino tombé, on ne sait plus pourquoi on combattait si ce n'est pour amener l'Allemagne après une maigre tentative de paix, a une défaite tant stratégique qu' économique qui laisse présager le tome suivant, mise en cause des juifs, volonté de revanche…cette lecture m'a vraiment donné le goût de réapprendre l'histoire, si sombre soit elle.

Les personnages ont été choisis avec soin pour ce qu'ils représentent et parmi différentes catégories sociales : une famille, la famille Williams, dans le secteur minier du pays de galles, un père défenseur de la cause et des intérêts des mineurs, une fille élevée en ce sens et qui aura un parcours des plus intéressants, un fils qui partira sur le front, nous livrant les détails de la bataille de la somme, un Américain, proche du président Wilson, au rôle un peu confus, à la fois diplomate, espion, ayant des relations en Europe, la famille von Ulrich famille de diplomates qui semblent tenir le destin de lEurope entre leurs main, le comte Fitzherbert, personnage ambigu, hautain ayant ses entrées à la chambre des lords, prêt à tout pour défendre ses intérêts, Grigori et Lev Pechkov qui tour à tour, apportent respectivement des connaissances sur la révolution russe, et sur certains aspects de la politique intérieure des États Unis et sur sa société en ce début de siècle, Lady Maud (soeur du comte) et Ethel William grâce auxquelles on assiste aux actions des premières suffragettes et au début du combat pour la cause des femmes dans la société machiste de l'époque.

Ken Follet fait habilement entrer en jeu des personnages célèbres : le roi George V, Lloyd Georges, Winston Churchill en précisant en fin de roman, qu'il les a introduits dans des lieux imaginaires (notamment Ty Gwyn, la luxueuse demeure du comte Fitzherbert) en s'étant préalablement documenté sur la possibilité pour ces personnages d'avoir effectivement fréquenté ces lieux. Un roman très sérieusement documenté donc et que l'on peut lire pour acquérir des connaissances certaines.

La guerre 14-18 n'étant pas la partie de l'histoire que je préfère, en raison notamment de la difficulté à me remémorer son déroulement, les batailles, les mouvements sur les fronts, je pense que j'apprécierai davantage le deuxième tome sur la seconde guerre mondiale. Je commence déjà à me demander ce que deviendront chacun des personnages auxquels je me suis attachée ou pas, et j'ai envie également d'en connaître plus sur la vaste guerre 39-45 aux facettes multiples et aux problématiques diverses et afin de mieux comprendre les « pourquoi » et les « comment » de ce conflit, surtout les « comment » qui peuvent rester obscurs un certain temps si comme moi, on ne s'est pas vraiment intéressée aux manoeuvres diplomatiques et politiques de l'époque.

Je ferai certainement quelques lectures plus récréatives entre temps, car ce tome passionnant fut tout de même un pavé de plus de mille pages d'intrigue, de magouilles politiques et stratégiques qui ne se lisent pas en trois heures !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8512
Ode
  16 septembre 2012
Après "Les Piliers de la terre" et "Un Monde sans fin", Ken Follett revient sur le terrain de la saga historique. Cette fois, il délaisse le Moyen Âge pour une fresque sur les grandes puissances mondiales à l'aube du XXe siècle.
"La Chute des géants" (Fall of Giants) illustre comment la guerre de 1914-1918, premier conflit armé d'envergure mondiale, ainsi que la lutte des classes (la Révolution russe, les mouvements travailliste et féministe en Angleterre...) vont complètement bouleverser l'ordre établi à la fin du XIXe siècle.
Pour réaliser ce projet extrêmement ambitieux, Ken Follett a choisi comme à son habitude le petit bout de la lorgnette, visant de petites histoires pour expliquer la grande. Son récit s'articule ainsi autour des destins croisés de personnages fictifs et d'origine sociale différente, représentant les principaux pays en présence :
- Angleterre : Lord Fitzherbert et sa soeur Lady Maud, leur jeune gouvernante Ethel Williams et le frère de celle-ci, Billy, employé à la mine de charbon
- Allemagne : Walter von Ulrich, dont le père est une éminence grise du kaiser
- Russie : la cruelle princesse Béatrice (épouse de Fitz), ainsi que deux frères orphelins à la suite des répressions du tsar, Grigori et Lev Petchov
- Etats-Unis : une jeune homme de la haute société, Gus Dewar, et une famille d'entrepreneurs émigrée de Russie, les Vialov.
Non, je n'ai pas oublié un tiret... Ken Follett a tout simplement omis la France, pourtant acteur majeur ! Les principaux événements touchant notre pays seront bien sûr évoqués en toile de fond historique, mais pas de famille pour nous représenter.
Histoires d'amour contrariées, espionnage, trahisons... on peut faire confiance à Ken Follett pour ne pas s'ennuyer, même si certains rappels historiques, surtout les pages sur la Révolution russe, sont moins enlevés que le reste. Je vous invite à consulter le site internet de l'auteur, qui explique comment il construit ses romans. On y apprend qu'il faut un élément nouveau ou un rebondissement toutes les 6 pages, sinon le lecteur se lasse ! Dans "La Chute des Géants", la ficelle est parfois un peu grosse, comme la propension des héroïnes à tomber enceinte inopinément pour relancer l'intrigue, ou bien la rencontre improbable des officiers Fitzherbert et von Ulrich durant la fameuse trêve de Noël dans les tranchées françaises... Toutefois, grâce à des caractères un peu plus nuancés que dans ses romans précédents, l'aventure fonctionne assez bien. 
J'aurai donc plaisir à retrouver tout ce petit monde dans le tome 2 de la trilogie : "L'Hiver du monde", à paraître le mois prochain. Mais je saurai attendre qu'il sorte en poche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          631
Kassuatheth
  30 décembre 2014
La chute des géants n'est pas un chef d'oeuvre mais c'est un best seller de très bonne qualité. Prenons pour exemple cette histoire de la première guerre mondiale. Avant la lecture de ce livre, je la connaissais plus ou moins. Je savais qu'un certain nombre de pays s'étaient fait la guerre. de cette guerre, j'en avais une image de tranchées immobiles et de millions de morts.
Dans ce roman, j'ai vécu cette guerre. Mieux, je l'ai sentie. Je l'ai maintenant dans la peau. Pourquoi? Parce que j'ai connu ceux qui étaient dans les tranchées, j'ai ragé avec eux contre ces chefs incompétents, de vrais psychopathes, insensibles à la mort de leurs compatriotes. J'ai vu ces géants s'effondrer.
Mais ce n'était pas suffisant pour en faire un best seller. Ken Follet nous a raconté l'histoire de plusieurs personnages. Des personnages bien campés qui ont vécu chacun plusieurs histoires heureuses ou tristes. À tout moment, il y a une histoire qui commence, plusieurs qui continuent et une histoire qui se termine.
La haine, l'amour, l'espoir, la rage et plusieurs autres sentiments humains se chevauchent et s'entrecroisent. J'ai souvent eu l'impression de suivre un feuilleton très bien structuré dans lequel chaque histoire avait droit à son passage à l'avant scène pour ensuite s'évanouir pour une ou deux émissions.
Vous lisez rapidement non pas pour savoir ce qui va arriver. Vous vous foutez de ce qui va arriver. C'est uniquement ce que vous lisez qui vous intéresse. Exactement lorsque vous regardez un film palpitant en mangeant un sac de grignotines et que tout d'un coup vous réalisez que vous l'avez vidé.
Ken Follet nous donne une quantité phénoménale de détails mais ceux ci ne sont pas inutiles. Il lui permettent de nuancer la toile de fond de l'histoire et la renforcer
comme le feraient les millier de radicelles d'un majestueux géant de la forêt. Écrire que le comte recevait en redevance le même montant que le mineur qui l'avait sorti de la mine ne convaincra pas le lecteur de l'injustice du système mais, à force de décrire le système détail par détail, le lecteur peut lui même en dessiner le portrait.
Mais, en ce qui concerne cette abondance de détails, chacun a son niveau de tolérance et je me suis parfois demandé à quoi certains servaient.
La où Ken Follet brille, c'est pour faire ressortir certaines réalités historiques. Par exemple, la juxtaposition de la vie simple des mineurs et du luxe exagéré du comte en dit plus long que n'importe quel pamphlet. Les mineurs ont tout juste le nécessaire en travaillant comme des esclaves alors qu'au château, les convives ne touchent à peine à chacune des entrées du banquet pris dans des assiettes en or.
Par contre, là où la qualité n'est pas constante, c'est au niveau de la politique. Parfois, un seul exemple frappant représenté parfaitement la situation comme lorsque des amis de Grigori se font fusiller pour trahison uniquement pour avoir assisté à un discours d'un adversaire du candidat bolchevique. Par contre en d'autres occasions, le long débat entre deux politique nous donne l'impression d'assister à un débat télévisé sur un sujet ennuyeux. Encore une fois, chacun a son niveau de tolérance. le mien est plutôt bas, surtout quand j'ai un millier de pages à lire.
En conclusion, j'ai hâte de lire le deuxième tome de cette saga. Surtout que j'ai beaucoup lu sur la deuxième guerre mondiale en plus d'avoir vu la majorité des films et documentaire faits sur cette période.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          603
Annette55
  01 mai 2015
Je crois que je n'avais pas lu Ken Follett depuis les "Piliers de la terre"....On vient de m'offrir les trois tomes : la chute des Géants," L'hiver du monde", "Aux portes de l'éternité". Je termine le premier tome et je manque de mots pour qualifier cette fresque magistrale qui rend compte de la folie du premier conflit mondial. Nous suivons le destin contrarié de cinq familles, des personnages exceptionnels, visionnaires, volontaires, ambitieux ou.... odieux....Ethel et Billy Williams, côté racines ouvrières galloises, Fitz et Lady Maud Fitzherbert, aristocrates anglais aux idées opposées,Cameron Dewar et sa famille, sénateur américain,Walter Ulrich et son pére, Otto, côté allemand, Grigori et Lev Pechkov, côté russe , dont l'un d'eux deviendra un acteur de la révolution.....
Nous voyageons des mines galloises aux préparatifs et déroulement de la révolution russe, souffrons dans les tranchées de la Somme, côtoyons nombre de personnages historiques, de l'Europe aux Etats - unis....
Espions, rivalités, passions, intrigues, trahisons, jeux politiques.....tous les sentiments sont explorés avec talent, profondeur d'analyse et rigueur même si le romanesque l'emporte parfois.....l'amour et le drame côtoient la politique. Les sujets sont bien documentés, on sent que l'auteur a travaillé longuement , de la condition de la femme à la condition ouvrière et à la lutte des classes, de l'aristocratie et ses privilèges au quotidien du peuple.....la politique internationale est décryptée avec intelligence et clarté. L'amour, la haine, la rage , l'espoir, nous font vibrer et l'auteur met à jour certaines réalités historiques , oú la petite histoire se mêle à la grande.....Quel bonheur de lecture ces 1000 pages,quel souffle! je vais de ce pas commencer le deuxième tome....Sera t- il aussi réussi? En tout cas, merci à la personne qui m'a fait ce cadeau!
Pas facile d'écrire une critique sur un tel pavé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          612
denis76
  02 mai 2018
Ken Follett s'attaque à une saga sur trois ou quatre générations de cinq familles : américaine, galloise, anglaise, allemande, russe, sur tout "Le siècle". du jamais vu, non ?
le Tome 1, La chute des géants, occupe la période enveloppant la première guerre mondiale, 1911-1923. 
Quel merveilleux ouvrage !
Le lecteur vit cette grande guerre sous différents angles, selon qu'il suive un membre de l'une ou l'autre famille.
Les causes et stratégies de la première guerre mondiales sont décortiquées, notamment le "plan Schliessen" ou Schlieffen, prévu dès 1905, qui consiste à encercler l'armée française en passant par la Belgique.
.
Qui sont les Géants ? En 1914, la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, la Russie. On aurait pu aussi parler de la Turquie, mais bon... Cette première guerre mondiale, provoquée par l'Allemagne, a décimé tellement de familles ! ... "ça sert à quoi, tout ça, ça sert à quoi ?", comme chantera plus tard Maxime le Forestier.
Les Etats-Unis profitent de la guerre économiquement, et passent au rang de grande puissance.
Tout élève qui étudie le XXè siècle devrait lire ce délicieux livre.
L'imbécillité humaine est soulignée. 
Les Allemands et les Français ne sont pas très choyés dans ce livre, mais leur esprit vengeur de "petits garçons en colère" mérite ce traitement. Un livre de Pierre Arnaud montre bien cette vengeance sur 1870, cette préparation à la guerre dès la troisième République, avec des écoliers maniant des armes en bois.
Dans le livre de Ken Follett, les personnages évoluent, leur destinée aussi...Ils passent par des lendemains sombres ou radieux...Les petits peuvent devenir grands, et inversement. 
Lev m'a particulièrement marqué : malgré son éthique improbable, réussit dans la vie, comme beaucoup de gens...
Ken Follett a précédemment écrit "L'homme de Saint Petersbourg" sur cette période.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          552
Citations et extraits (171) Voir plus Ajouter une citation
piccolaninapiccolanina   11 octobre 2018
_ Non les journaux ont toujours menti à propos des mineurs , je ne vois pas pourquoi ils diraient la vérité sur les Allemands .
_ C'est une guerre de capitalistes qui ne concerne pas les ouvriers .
( ... )
Mais quand même , il faut arrêter les Allemands . Ils croient qu'ils ont le droit de gouverner le monde ?
_ Et nous , les Anglais ? Avec notre empire , nous tenons plus de quatre cents millions de gens sous le joug .
Parmi eux , presque personne n'a le droit de vote . Ils n'exercent aucun contrôle sur ce qui se passe dans leur pays . Demande pourquoi à un Anglais moyen , il te répondra que c'est notre destin de régner sur les peuples inférieurs .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
piccolaninapiccolanina   11 octobre 2018
-Bien , reprit Billy , dans ce cas où sont les originaux ?
_Quels originaux ?
_ Ceux de la Bible , les livres qui ont été écrits en hébreu et en grec . Où sont-ils conservés ?
(... )
_ En fait , nous n'avons pas les vrais originaux , reconnut Da .
Ils sont usés , depuis tous ces siècles . Ce que nous avons , ce sont des copies .
_ Alors , où sont les copies ?
_ Un peu partout - dans des couvents , des musées ...
_ Il faudrait les conserver toutes au même endroit .
_ Il existe plus d'une copie de chaque livre , vois-tu , et certaines sont meilleures que d'autres .
_ Comment une copie peut-elle être meilleure qu'une autre ? Il ne peut y avoir des différences entre elles .
-Si . Au fil des ans des erreurs humaines s'y sont glissées .
( ... )
Billy était scandalisé . _ Tu veux dire qu'il n'existe pas un livre qui transmette la parole de Dieu de façon incontestable ?
Les hommes en discutent et expriment leur opinion ?
_ Oui .
_ Comment savons-nous qu'ils ont raison ?
_ Nous croyons que s'ils travaillent dans l'humilité et la prière , Dieu guidera leurs pas .
(... )
_ Pourquoi Dieu n'a-t-il pas guidé le travail des copistes et ne les a pas empêchés de faire des fautes , s'il voulait vraiment que nous connaissions sa parole ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
piccolaninapiccolanina   11 octobre 2018
Alors qu'il y repensait en fumant son premier cigare de la journée , Fitz se rendit compte que l'éventualité d'une guerre ne lui inspirait aucune horreur . Il en avait parlé comme d'une tragédie , machinalement , mais à y bien réfléchir , ce ne serait pas une si mauvaise chose . La guerre souderait la nation contre un ennemi commun et étoufferait les flammes de l'agitation . Il n'y aurait plus de grèves , et tous les discours républicains seraient jugés
antipatriotiques . Les femmes cesseraient peut-être même de réclamer le droit de vote . A titre personnel , cette perspective exerçait sur lui une étrange attirance .
Un conflit armé lui offrirait enfin une chance de se montrer utile , de donner la preuve de son courage , de servir son pays , d'accomplir quelque exploit qui justifierait la fortune et les privilèges qui lui avaient été prodigués dès sa naissance .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
piccolaninapiccolanina   11 octobre 2018
Voilà comment les pays créent la paix et la prospérité - ou la guerre , la dévastation et la famine , lui avait dit son père . Si tu veux changer le monde , c'est dans le domaine des relations internationales que tu peux faire le plus de bien - ou de mal .
Commenter  J’apprécie          10
piccolaninapiccolanina   11 octobre 2018
_ Puisses-tu vivre longtemps . Assez longtemps pour nous venger de ce tsar sanguinaire et lui faire payer le mal qu'il a fait aujourd'hui .
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Ken Follett (64) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ken Follett
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
Roland est mort de Nicolas Robin aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/79241-divers-litterature-roland-est-mort.html
Un fils en or de Shilpi Somaya Gowda et Josette Chicheportiche aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/67649-divers-litterature-un-fils-en-or.html
Le Cinquième jour de Maud Tabachnik aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15281-poche-le-cinquieme-jour.html
Au-delà du mal de Shane Stevens et Clément Baude aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21358-poche-au-dela-du-mal.html
Meurtres pour rédemption de Karine Giebel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21214-romans-meurtres-pour-redemption.html
La Chambre des morts de Franck Thilliez aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21416-poche-la-chambre-des-morts.html
Les Piliers de la Terre de Ken Follett et Jean Rosenthal aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/16085-poche-les-piliers-de-la-terre.html
Kaleb de Myra Eljundir aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/100608-romans-kaleb---saison-1---prix-decouverte---tirage-limite.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Le pays de la liberté

Dand l'église du village qui prend position contre Sir George Jamisson?

Jimmy Lee
Mack Mc Ash
Harry Ratchett
Dermot Riley

9 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Le Pays de la liberté de Ken FollettCréer un quiz sur ce livre
.. ..