AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782221247006
198 pages
Éditeur : Robert Laffont (20/08/2020)
3.98/5   61 notes
Résumé :
Rentrée littéraire 2020.
La neige recouvre tout mais pas les images. Pascal voudrait s'ouvrir la tête pour les prendre à mains nues et les jeter dans la Semoy, qu'elles s'enfoncent dans la vase, dans les algues vertes et gelées de la rivière. Il se dit que c'est peut-être ça que Louis a cherché à faire. Il a cherché à tout éteindre. À faire un noir. À fuir.

Pascal, ouvrier dans une petite ville des Ardennes françaises, a toujours été fier de so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 61 notes
5
13 avis
4
17 avis
3
6 avis
2
2 avis
1
0 avis

Ladybirdy
  20 novembre 2020
Louis veut partir est un étrange roman où l'on se rend compte qu'on ne connaît jamais vraiment nos enfants. On les voit tous les jours, on s'imagine tout connaître d'eux jusqu'au jour où.
Le jour où pour Pascal est ce jour noir où il apprend le décès de son fils Louis, vingt ans à peine. Suicide. Pascal vivait seul avec Louis, sa mère ayant pris la fuite quand Louis était tout petit. À compter de ce jour, Pascal cherchera à comprendre. Ce qui l'amènera à rencontrer les dernières personnes qui ont partagé la vie de Louis. Pascal ira de surprise en surprise se cognant la tête aux murs d'être passé à ce point à côté de son fils.
Ce roman m'a laissé une impression assez inégale. J'ai beaucoup apprécié les dernières pages de ce livre très imagées. Par contre, découvrir l'arrière scène de la vie de Louis n'a pas été simple. Bon nombre de passages à fort connotation sexuelle, des pages que j'ai passées, un sentiment de dégoût, d'un too much aussi. C'était Louis, je n'en veux pas à l'auteur bien sûr. Louis est aimé de tous, bibliophile, une figure d'ange. On découvre cet amour et fascination autour de Louis. L'auteur aurait pu pousser un peu plus loin dans les émotions de Pascal, laisser sous entendre la complexité de la personnalité de Louis. le choix d'apprendre Louis à travers les gens qui l'ont côtoyé amène une certaine distance et un mystère.
Mitigée donc sur ce livre qui m'aurait davantage touchée si le parcours de Louis avait été autre. Et me laisse un arrière goût à l'âme, m'interroge et me fait peur, car passer à côté de son propre enfant doit être épouvantable et combien culpabilisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          733
Annette55
  10 novembre 2020
«  La neige recouvre tout mais pas les images .
Pascal voudrait s'ouvrir la tête pour les prendre à mains nues et les jeter dans la Semoy, qu'elles s'enfoncent dans la vase ainsi que dans les algues vertes et gelées de la rivière.
Il se dit que c'est peut- être ça que Louis a cherché à faire . Il a cherché à tout éteindre . À faire un noir. À FUIR. »
Extrait de ce premier roman sensible, incisif et dérangeant .
Un roman d'affection paternelle qui dissèque une relation manquée entre un père et un fils.
Connait- on vraiment ceux avec qui l'on vit?
Connaissons - nous vraiment nos enfants?
Pascal est ouvrier dans une petite ville des Ardennes où tout le monde se connaît .
Il a élevé seul son fils Louis , sa femme Nathalie les a quittés , ne se sentant pas capable de se consacrer à eux, il y a très longtemps déjà.
Très fier de son fils, taiseux, secret , très bon élève , calme et discret qui passe son temps dans les livres ——une passion exclusive qui surprend dans ce milieu modeste,——Pascal et Louis mènent une vie tranquille , faite de silences complices .
C'est du moins ce que pense Pascal jusqu'à ce que Louis soit retrouvé mort à la confluence de la Meuse et de la Semoy, où il a décidé de mettre fin à ses jours.
Pourquoi un tel geste? Pascal a besoin de réponses .
Au fil des chapitres, le père, abasourdi , accablé, se rend compte naïvement , avec douleur et tendresse que son fils , pour lui était un parfait inconnu .
À travers les rencontres avec Adrien, Sylvie , Brandon, Vincent et Josselin qui l'ont entouré, Pascal découvre avec stupeur la vie secrète de Louis, ses attentes, ses rêves , ses espoirs , ses amours, ses sorties cachées , ses souffrances , ses non- dits ......
J'ai aimé la naïveté de ce père qui se culpabilise , de n'avoir rien vu, sauf en Louis «  Un grand enfant » , un être multiple et éphémère, absent , trompeur , fragmenté .....
L'auteur aborde l'homosexualité, les sites éphémères de rencontre , les réseaux sociaux , la drogue , le porno amateur , le VIH ....
Un livre bouleversant d'authenticité , sincère, rude sur la résilience , à la langue vive, parfois crue qui soulève des questions , sorte de reflet vrai de notre société où tout est médiatisé et où plus personne ne se parle vraiment !
Ce roman contemporain décrit cruellement , une vérité nue. : L'INCOMMUNICABILITÉ entre les êtres , à notre époque ——un paradoxe flagrant ——
La difficulté à exister lorsqu'on est issu d'un milieu défavorisé ——-Peut- on échapper au caractère implacable du déterminisme social ? ——
Ce récit aurait pu être mièvre , il ne l'est pas , il pourrait être lu par tous les parents ayant du mal à communiquer avec leur enfant !
L'auteur , issu d'un quartier populaire de la banlieue parisienne , originaire des Ardennes , normalien de vingt - quatre ans vit et travaille à Paris .
Chez Robert Laffont.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4911
Christophe_bj
  02 juin 2021
Formidable premier roman ! ● Pascal, ouvrier dans un bourg des Ardennes, apprend que son fils Louis, 18 ans, s'est suicidé. Apparemment Louis était sans histoire. Elève brillant, d'un caractère enjoué, il faisait la fierté de son père. Que s'est-il passé ? Pascal va mener l'enquête et découvrir tout ce que lui cachait Louis. ● J'ai beaucoup aimé ce roman très bien construit, où l'on va de révélation en révélation sur ce jeune homme apparemment bien sous tous rapports. ● J'ai apprécié la façon apaisée dont l'auteur parle de thèmes qui peuvent parfois provoquer des jugements moraux (voir certaines critiques !). ● le personnage du père est superbe, de même que celui du fils, reconstruit par le kaléidoscope des témoignages que Pascal recueille après son suicide. ● Sur la thématique souvent explorée de la relation père-fils, David Fortems réussit un premier roman original, magnifique, plein de sensibilité et à l'intrigue qui tient en haleine. J'ai adoré, je conseille ! Vivement son deuxième roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          529
musemania
  12 juillet 2021
Premier roman d'un auteur âgé seulement de 25 ans maintenant et pourtant, déjà doté d'une plume incroyable à la fois piquante mais aussi sensible. Ce livre m'a tout simplement bouleversée. Tout sonne juste : que ce soit du point de vue de Louis, jeune homme de 18 ans à peine, qui décide d'en finir avec la vie que celui de Pascal, père désoeuvré après le décès de ce fils unique.
Ayant pour thème le suicide mais aussi la part d'ombre qui nous entoure tous, on fait le chemin du deuil avec Pascal qui veut comprendre le geste de Louis et qui finalement se rend compte qui ne le connaissait tout simplement pas. Alors qu'on croit tout savoir sur les gens qui nous sont proches, par un détail ou par un acte, c'est une remise en compte en définitive car chacun est entouré de secrets et de failles enfouies.
Les témoignages des amis de Louis apporteront un regard neuf sur ce qu'il était mais aussi sur ce qu'il aurait voulu être. Même si la parole n'est jamais donnée à Louis, principal protagoniste, il hante les pages et vit au travers des regards des autres. Alors que, dans notre société actuelle, nous disposons de mille et un moyens de communication, les silences et les non-dits peuvent faire du mal.
Roman à la fois dur mais aussi tellement sincère et prenant, cela faisait très longtemps que je n'avais pas ressenti autant de sentiments pour un livre. C'est peut-être parfois un peu cru, un peu violent mais pourtant, cela raconte la vie et la mort tout simplement.
BRAVO!
Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492
argali
  16 septembre 2020
Voici mon premier coup de coeur de la rentrée.
Ce premier roman est d'une justesse et d'une tendresse infinies. Dès les premières pages, on sait que Louis n'est plus. Et on suit ce père dévasté dans sa quête pour découvrir qui était ce fils qu'il aimait mais mal, sans jamais avoir pu le lui dire, sans jamais avoir réussi à établir une réelle communication.
Si l'histoire n'est pas très originale, elle a le mérite d'être bien racontée. La langue de David Fortems, jeune auteur de 24 ans, est belle, vive et le propos sincère. Rien n'est épargné à ce père qui découvre la vie secrète de son fils, ses rêves, ses attentes, ses espoirs, ses amours. le ton est parfois émouvant, parfois cru, toujours en phase avec les personnages rencontrés.
Chaque chapitre relate la rencontre de Pascal avec les amis et connaissances de Louis. Une suite de révélations qui offrent à ce père de découvrir une facette de son fils qu'il ignorait. Calme, renfermé, solitaire à la maison, Louis était solaire, drôle, passionné, amoureux, sincère… en dehors.
J'ai lu que certains comparaient ce roman avec celui d'Edouard Louis. Mais s'ils parlent tous les deux d'un adolescent homosexuel, la comparaison s'arrête là. Louis ne s'exprime pas, l'auteur ne lui donne pas la parole. le personnage principal c'est finalement le père qui dessine au fil des pages le portrait de ce fils qui lui a échappé, qu'il a mal compris, n'a pas aimé comme il l'aurait voulu.
J'ai aimé ce personnage de père imaginé par l'auteur. Cet homme blessé par le suicide de son fils, qui se culpabilise, remet en cause son rôle de père et veut comprendre à tout prix. Sa quête lui fera découvrir un jeune homme très différent du fils qu'il connaissait, un être complexe, multiple, entier dont il peut être fier… mais qu'il n'aura pas eu la chance de connaître.

David Fortems prend des risques avec ce premier roman qui aborde, outre la relation père-fils, des sujets comme l'homosexualité, la mort, la culpabilité. Ce premier roman aurait pu être mièvre, déjà vu. Je l'ai trouvé solaire et réussi. Il m'a touchée.
Il devrait être lu par tous les parents ayant du mal à communiquer avec leur enfant. La vie, c'est maintenant. Après, il est trop tard pour avoir des regrets.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170


critiques presse (1)
LeSoir   28 décembre 2020
« Louis veut partir » est le premier roman de David Fortems. L’histoire tragique d’un jeune homosexuel. Vue à travers le regard de son père.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   18 novembre 2020
Il y a quelque chose de saisissant dans le fait d’admirer la neige vierge, d’être le premier à la fouler. Ce qui rend la neige belle par-dessus tout, c’est le fait qu’elle appartienne à tout le monde, au même titre que l’air qu’on respire. 
Commenter  J’apprécie          350
Annette55Annette55   09 novembre 2020
«  Tout ce qui lui passe par la tête, c’est cette question avec laquelle il faudra dorénavant se lever tous les jours:
Comment survivre à la mort d’un enfant qui a choisi de perdre sa propre vie? » .
Commenter  J’apprécie          140
LadybirdyLadybirdy   19 novembre 2020
Louis me disait toujours : Inès, on ne tombe jamais amoureux de quelqu’un, mais de quelque chose chez quelqu’un. 
Commenter  J’apprécie          220
LadybirdyLadybirdy   19 novembre 2020
Ce sont les choses qu’on tait le plus qui parlent le mieux de nous.
Commenter  J’apprécie          270
Christophe_bjChristophe_bj   08 juin 2021
Ce sont les choses qu’on tait le plus qui parlent le mieux de nous
Commenter  J’apprécie          200

Videos de David Fortems (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Fortems
L'émission complète : https://www.web-tv-culture.com/emission/david-fortems-louis-veut-partir-51885.html
Quel bonheur de rencontrer des auteurs de premier roman plein d'enthousiasme, gourmand d'écriture et qui savent aussi, par leur écriture, les thèmes abordés, nous émouvoir, nous toucher, nous interpeller. David Fortems est l'un de mes coups de coeur de cette rentrée littéraire 2020. Originaire des Ardennes, il est venu à Paris suivre des études de cinéma avant de se consacrer à l'écriture. Initié à la lecture par sa mère, c'est vers la littérature française contemporaine qu'il se tourne avant de franchir lui-même le pas. Voici son premier roman, « Louis veut partir ». Et ce livre est un choc. Pascal a une quarantaine d'années. Ouvrier dans une petite ville de la Meuse, il vient d'enterrer son fils de 18 ans, Louis, qui a choisi de se donner la mort. Découvrant le téléphone portable de son fils, Pascal qui a élevé seul son gamin, va remonter le fil de l'histoire, chercher à rencontrer ceux que son fils côtoyait et découvrir ainsi une réalité qu'il ne soupçonnait pas. Ce sont les Ardennes qui servent de cadre à ce roman et on pourrait même dire qu'elles y tiennent le premier rôle tant l'auteur a voulu nous parler de sa région natale, belle mais souvent mal perçue de par sa déshérence économique. A travers l'histoire de Louis et de son père, David Fortems nous offre ici un formidable roman à la fois social et politique. Effectivement, avec ces deux hommes qui n'ont pas su se parler et s'aimer, l'auteur nous raconte surtout une société en marge, mise de côté, dans laquelle la jeunesse se cherche un avenir improbable. Comment survivre à la mort d'un enfant qui a choisi de perdre sa propre vie ? Tel sera désormais le quotidien de Pascal qui a toujours cherché à être un bon père sans savoir vraiment comment l'être. Abordant notamment la difficulté de la révélation de l'homosexualité dans les familles, David Fortems nous offre un texte sublime sur la relation manquée entre un père et son fils, un texte où la violence des propos le dispute à la poésie des paysages. Une écriture à la fois moderne et littéraire qui laisse entrevoir un grand talent. « Louis veut partir » de David Fortems est publié chez Robert Laffont.
+ Lire la suite
autres livres classés : roman véritéVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère



Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1200 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..