AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Constance de Saint-Mont (Traducteur)
EAN : 9782081221314
490 pages
Flammarion (19/08/2009)
3.85/5   157 notes
Résumé :
L'un des auteurs les plus célèbres et controversés des États-Unis nous livre ici son premier roman : une chronique audacieuse du Los Angeles contemporain. Des dizaines de personnages défilent sous les yeux du lecteur - certains ne font qu'une unique apparition - tandis que James Frey s'attache à narrer les vies dramatiques d'une poignée d'âmes perdues de Los Angeles : une jeune Latino-Américaine brillante et ambitieuse qui voit s'écrouler ses espérances dans un mom... >Voir plus
Que lire après L.A. storyVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 157 notes
Comment apréhender James Frey, écrivain sulfureux et contesté, porté au pinacle pour son premier roman dont on découvrit plus tard que l'aspect biographique était surtout une manipulation. le super-auteur tombe en disgrâce, mais édite une poignée de romans intéressants dont celui-ci, avant sa renaissance en faiseur cynique de page-turners pour ados le rendant richissime mais voué aux gémonies des critiques littéraires "sérieux".
Un auteur talentueux mais manipulateur, ayant choisi le côté obscur de la Force? Soit. Cela me donne tout de même envie d'aller voir.

L.A. Story à l'ambition d un roman brassant large, une vue aérienne et macro donnant à voir une ville insensée et son urbanité étale, infinie et pourtant morcelée.
Peu à peu, à coups de zooms violents, quelques personnages ou archétypes émergent, des détails se détachent de la fresque.
Quatre personnages principaux pour être précis, chacun avec un arc narratif finalement classique et scenarisé a l'américaine. Car L.A. Story sent l'efficacité serielle, les ateliers d'écritures américains, l'héritage de Brest Easton Ellis et consorts. La virtuosité et l'audace (réelles) tournent d'abord à vide ou sentent parfois la manipulation dont le lecteur ne préférerait pas etre le jouet. Comment aimer un live envers et contre son auteur?

Heureusement, celui-ci a du talent et nous tient jusqu au bout. Malgré une forme de systématisme, malgré l'ennui qui guette parfois, malgré ses facilités.
Conte de fées mexicain à la sauce Pretty Woman, grandeur et décadence d'un acteur adulé à la Tom Cruise, paumés fuyant leur famille white trash et cantonnés dans les périphéries, clochard illuminé guettant un signe de l'océan à Venice Beach... L'acuité psychologique enrichit les stéréotypes, humanise les destins peu édifiants.

Mais la ville monstrueuse reste la véritable héroïne.
Los Angeles dont le rythme syncopé, foisonnant, hétéroclite se retrouve dans l'écriture vidée de ponctuations, parfois répétitive ou redondante, hypnotique ou épuisante.
Los Angeles et ses promesses rarement tenues. Beaucoup d'appelés, guidés par leurs rêves ou leur désespoir, mais peu d'élus. Alors, parfois, pour la gloire ou seulement pour survivre, on fait taire son éthique, on abandonne quelque chose de soi, une forme d'innocence qui s'évanouit sans retour.

Finalement, James Frey est devenu un personnage symptomatique de sa L.A. Story .
Commenter  J’apprécie          100
Lorsqu'on referme ce livre on revient d'un voyage. on a découvert LA et aussi l'univers très particulier d'un auteur qui casse les codes et nous embarque dans son monde. Un subtil dosage entre des parties romancées qui évoquent le destin difficile des enfants de LA qui luttent pour leur survie dans cette ville tentaculaire, cloisonnée en communautés, et des passages d'essais et de listes où James Frey s'implique comme historien de la cité et commentateur politique de la société californienne très clivée. Une galerie de personnages attachants : les petits jeunes qui veulent vivre le rêve américain, le clochard de Venice Beach, la femme de ménage latino, le couple de comédiens pitoyable.... un regard critique féroce sur la société américaine. A lire tout simplement.
Commenter  J’apprécie          150
Comment définir Los Angeles? Miroir aux alouettes? Enfer? Paradis? Toile d'araignée capturant des proies? Univers impitoyable?
C'est un peu tout cela à la fois pour le lecteur et ce ne peut être qu'un de ces aspects en fonction de la classe sociale à laquelle on appartient.

James Frey alterne habilement histoires romancées et faits réels.
Plusieurs univers cohabitent sans jamais se fréquenter. Il y a le SDF accro au chablis, la fille d'émigrés mexicains qui connaît des déconvenues, la star qui cache son homosexualité, ce jeune couple qui veut échapper à l'enfer familial et puis tant d'autres personnages dont le sort est lié à cette ville.

C'est un livre captivant car on suit avec intérêt les destins des protagonistes et on y apprend également bcp de choses sur les composantes économiques, sociologiques et historiques de cette ville.

C'est la face cachée du rêve américain et c'est édifiant.

Commenter  J’apprécie          120
Ils sont tous venus vivre le rêve américain : ce jeune couple de 19 ans qui voulait fuir sa ville natale pour ne pas reproduire la vie monotone des parents, Tom le clochard qui aimait le Chablis et qui s'est découvert l'âme d'un héros, le jour où il a trouvé une adolescente à demi consciente dans les toilettes qu'il squattait, l'acteur célèbre qui possède tout ce qu'il désire sauf l'homme dont il est tombé follement amoureux et qu'il n'aura de cesse de harceler, la jeune Esperenza qui voit justement toute son espérance et ses rêves s'envoler après s'être fait humilier publiquement , et les autres, tous les autres qui traversent ce livre plus furtivement... Tous avaient rêvé d'une vie meilleure. Los Angeles et ses paillettes les a fascinés jusqu'à se brûler les ailes. Derrière la vitrine ils vont devoir affronter la réalité d'une jungle impitoyable où ils vont, pour certains, se faire broyer... La cité des Anges tentaculaire et impitoyable...
James Frey relate une succession d'histoires, de destins qu'il semble examiner à travers un microscope. Il entrecoupe se récits de données historiques et statistiques qui font froid dans le dos.
Même si le style est déroutant, un peu spécial, pauvre en virgule, j'ai trouvé ce roman captivant et violent.
Je vais essayer d'en apprendre un peu plus sur cet auteur que je découvre , en me procurant "Mille morceaux", roman qui a déclenché une vive polémique et qui a fait de James Frey un des auteurs les plus controversé des Etats Unis.
Commenter  J’apprécie          30
Quel livre ! J'ai été enthousiaste à la lecture de ce puzzle dont les morceaux s'assemblent au fil des 500 pages.
Je n'ai pas pu lâcher ce roman, même si je ne me suis pas attachée pas à tous les personnages. Ceux-ci ont pour point commun d'être arrivés à Los Angeles avec le rêve d'une vie meilleure. Bien sûr, il y a l'océan, les plages et les paillettes, mais aussi les autoroutes infernales, les terrains vagues, les poubelles qui débordent.
Les histoires de migrants, de stars, de clochards et autres en perdition dessinent une ville où le rêve américain peut devenir un cauchemar.
James Frey souhaite passer pour un écrivain qui marque son époque, avec ce roman éblouissant, il fait preuve de talent et d'originalité. Il use de styles différents :
Des paragraphes courts nous enseignent l'histoire de la Ville des Anges, des dialogues déroutants parce que mêlés à l'action, des énumérations inattendues, des répétitions percutantes. Voilà des passages dont j'aimerais m'inspirer.
La plongée dans cette cité mythique décrit une ville bien plus réelle que celle j'ai traversée, ne pouvant voir les invisibles qui la peuplent.
Un superbe roman !
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Un échantillon des clients de Larry un jour habituel:
Angelo. 18 ans. Achète une carabine 30.30. Achète aussi une lunette.
Terrance. 21 ans. Achète un pistolet Glock semi-automatique 9 mm.
Gregory. 22 ans. Achète un revolver. 357 magnum.
Aneesa. 19 ans. Achète un fusil de chasse. 729 à poignée.
Javier. 21 ans. Achète un pistolet Luger Parabelum 9 mm.
Quanda. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 autorisé en Califormie.
Jason. 21 ans. Achète un pistolet Beretta semi-automatique 9 mm.
Leon. 19 ans. Achète une carabine. 30-06.
John. 24 ans. Achète un pistolet Smith & Wesson calibre .38.
Eric. 26 ans. Achète un pistolet Glock semi-automatique 9 mm.
Lisa. 21 ans. Achète un pistolet Glock semi-automatique 9 mm.
Tony. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 autorisé en Californie.
William. 21 ans. Achète un pistolet semi-automatique 9 mm.
Troy. 21 ans. Achète un Remington Derringer.
Andrew. 21 ans. Achète un pistolet semi-automatique Desert Eagle calibre.50.
Clay. 21 ans. Achète un pistolet Browning semi-automatique 9 mm.
Tito. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AK-47 autorisé en Californie.
Tom 19 ans. Achète un fusil d'assaut AR15-M4 Flat Top autorisé en Californie.
Carrie. 19 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 Bushmaster autorisé en Californie.
Jean. 22 ans. Achète un revolver.357 Magnum.
Terry. 20 ans. Achète un fusil d'assaut AK 47 autorisé en Californie.
Philipp. 20 ans. Achète un pistolet Glock semi-automatique 9 mm.
Gus. 22 ans. Achète un pistolet Beretta semi-automatique 9 mm.
Stanley. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AK 47 autorisé en Californie.
Ann. 19 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 autorisé en Californie.
Alex. 19 ans. Achète un fusil de chasse. 729 à poignée.
Doug. 19 ans. Achète un fusil de chasse. 729 à poignée.
Daniel. 22 ans. Achète un revolver .357 magnum.
Peter. 22 ans. Achète un pistolet semi-automatique Desert Eagle calibre . 50 et un fusil d'assaut AK-47 autorisé en Californie.
Carl. 18 ans. Achète un fusil d'assaut AR-15 M4 Bushmaster autorisé en Californie
(P. 49 et 50)
Commenter  J’apprécie          79
Chaque jour je me réveillais en pensant ou en espérant que c'était enfin le jour où ça me serait révélé, et que j'allais faire quelque chose qui me réconcilierait avec moi-même, ou me donnerait l'idée que j'étais quelqu'un de bien qui avait fait quelque chose de sa vie.
Commenter  J’apprécie          190
Casey voit deux rivales qui parlent ensemble (elle prie régulièrement pour que l'une ou toutes les deux soient frappées par la foudre ) elle vient leur dire bonjour fait quelques photos avec elles , on dirait que ce sont les meilleures amies du monde ( à défaut de foudre , peut-être un accident de voiture ) .
Amberton voit une star de films d'action , ils se serrent la main , et ils se la serrent comme des putains de mecs , rient à leurs blagues respectives se complimentent sur leurs costumes parlent de boire une bière ensemble , tous deux marmonnent espèce de trou du cul dans leur barbe en se quittant . Ils voient des producteurs des agents des scénaristes d'autres acteurs et actrices des directeurs de studio des magnats . En dépit du fait que beaucoup de ces gens se méprisent , on dirait qu'ils sont tous amoureux les uns des autres , profondément , véritablement et follement amoureux . Baiser sur la joue , tape dans le dos , serre-moi dans tes bras mon pote , faisons une photo . Et puis , s'il te plaît s'il te plaît s'il te plaît , va tout droit aux chiottes te faire foutre .
Commenter  J’apprécie          10
Il y a plus de groupes de soutien aux victimes d'enlèvements par des extraterrestres à Los Angeles que dans tout le reste du pays.
Commenter  J’apprécie          140
Il découvrit la façade de la gloire, que les gens vivent derrière la façade ne sont pas différents des autres, que certains sont bons honnêtes relativement normaux, que d'autres abusent de leurs privilèges, abusent des dons dont la société les gratifient, traitent ceux qu'ils jugent inférieurs comme s'ils étaient moins qu'humains.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de James Frey (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Frey
Découvrez le podcast de notre rentrée littéraire dédié à James Frey - Katerina Présentation par Géraldine Sarratia - Lecture par Emmanuel Noblet
En savoir plus : http://rentreelitteraire-flammarion.com/
autres livres classés : los angelesVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (382) Voir plus



Quiz Voir plus

Numéro Quatre

Comment s'appelle Numéro Quatre ?

Henry Smit
Sam Good
John Smith
Sam Smith

11 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Lorien Legacies, tome 1 : Numéro Quatre de James FreyCréer un quiz sur ce livre

{* *}