AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843449103
Éditeur : Le Bélial' (27/10/2016)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Gotland, premier titre de la collection Wotan, est l'inévitable rencontre entre les univers de Nicolas Fructus, Thomas Day et Howard Phillips Lovecraft. De quoi y risquer un œil, et sans doute davantage.

Gotland, c'est une plongée dans les mondes lovecraftiens, un terrifiant voyage nourri de photographies, d'encres ou de peintures à l'huile, un périple au long des siècles, d'hier à aujourd'hui. Car chez Lovecraft, le temps n'est pas une frontière et «... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
RosenDero
  16 novembre 2016
Attention, critique fleuve offerte par un cultiste sceptique :)
Gotland, qu'est-ce que Gotland ? C'est, avant tout, le premier ouvrage des éditions du Bélial à sortir dans la collection Wotan (si avec ça vous ne voyez pas où on va...) qui se veut "l'atelier fou" de cette maison.
Gotland, c'est également un financement participatif ayant permis la réalisation non pas d'un simple ouvrage mêlant textes et illustrations dans l'univers fantastique d'Howard Phillips Lovecraft, mais celle d'une véritable oeuvre d'art aux caractéristiques techniques avancées, d'une véritable pépite (avec 731 contributeurs et 45.813€ récoltés sur un objectif de 9.000€, on n'en attendait pas moins).
Gotland, c'est la rencontre entre Nicolas Fructus, Thomas Day et l'univers de Lovecraft.
Quand deux artistes contemporains, auteurs ou illustrateurs, s'approchent du fantastique-onirique-horrifique et y entraînent leurs lecteurs.
Gotland, ce sont trois récits que viennent richement illustrer plus d'une centaine d'images, dessins, photographies, esquisses, peintures, croquis, pour en faire un livre à part, hors de toute case, étiquette, classement.
Michel Houellebecq avait dit une chose très juste dans son essai sur Lovecraft (H. P. Lovecraft : contre le monde, contre la vie) : rare sont les auteurs qui, comme lui, poussent leurs lecteurs à s'approprier leur univers et à se vouloir, à leur tour, écrivains.
Pourtant, l'art de l'écriture n'est pas donné à tout le monde, et les ficelles littéraires utilisées par les maîtres de l'indicibles ont besoin de leur talent pour tisser une toile magistrale, faute de quoi, seule une approximation naîtra d'une telle entreprise. C'est un peu le reproche que je fais à Gotland : l'inconstance des textes, leurs fréquentes faiblesses. Pas celles des histoires, des scénarios, des situations, mais celles de l'écriture, des choix littéraires. Répétitifs ou poussifs, laconiques ou expansifs, superfétatoires ou tout bonnement médiocres, certains des trois récits sont décevants, en tout ou en partie. Mais, heureusement, on ne va pas en Gotland simplement pour lire.
Détails :

À la fin de cette aventure en terre de Gotland, on se demande s'il s'agissait d'un livre d'art enrichi de textes, ou d'un recueil de nouvelles illustrées. Il semble que ce soit un mélange des deux, fruit de la folie des hommes placé dans un écrin magnifique.
Bien sûr, rien n'est parfait, mais est-il humainement possible d'exceller dans tous les domaines ?
J'ai bien peur que l'excellence ne soit pas en Gotland, mais est-elle même de ce monde ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
celindanae
  20 mai 2018
Cet ouvrage est issu d'un financement participatif proposé par les éditions le Bélial. Cependant, il est disponible sur le site de l'éditeur. Autant le dire de suite, ce livre a été un énorme coup de coeur pour moi. Je suis certaine que je le relirai à nouveau, que je l'ouvrirai très souvent pour admirer les illustrations de Nicolas Fructus et m'y perdre une nouvelle fois. Quand je l'ai commencé, je pensais le lire en plusieurs jours (vu que je lis plusieurs livres en même temps) et puis emportée par la magie de la première histoire, je me suis laissée porter et j'ai terminé le livre en une après-midi, totalement prise par ces 3 histoires, cet univers, ces illustrations si magnifiques.
Qu'est-ce que Gotland exactement? C'est tout d'abord le premier livre de la collection Wotan (j'adore le nom) des éditions le Bélial. C'est ensuite un très beau livre illustré, proche du livre d'art. C'est également trois récits fantastiques situés à 3 époques différentes et très proches de l'univers de Lovecraft. La page Ulule du projet donne un bon aperçu de l'ouvrage et de sa qualité. Les trois récits ont la particularité d'avoir un traitement graphique différent et d'être liés par leurs références à l'univers de Lovecraft.
La première histoire s'intitule Gotland et se situe au Haut Moyen âge dans des terres nordiques, sur l'île de Gotland (île de Suède de la mer baltique). le texte et les illustrations sont de Nicolas Fructus. le début de ce récit est assez classique. Un homme découvre un jour un étrange monument qui le fait basculer dans un monde étrange ressemblant au sien mais différent sur certains aspects et où des disparitions inquiétantes commencent à avoir lieu. On suit le narrateur dans sa découverte de l'étrange qui peu à peu se transforme en horreur. En cela, la nouvelle est assez proche de Lovecraft avec un personnage confronté à des choses qu'il ne comprend pas et qui le dépassent. Les illustrations accompagnent le texte de manière magistrale, on suit à la fois l'histoire par le texte et par les illustrations. Chaque détail des dessins a son importance, tout est extrêmement travaillé et se complète à merveille. La partie où le narrateur découvre une cité a un petit coté Giger et Alien. L'ambiance du texte et des illustrations s'accordent parfaitement pour nous plonger dans un univers étrange où la peur rode. La tension augmente peu à peu et devient presque palpable. La plume de Nicolas Fructus est efficace et fluide mais il excelle surtout à dire l'indicible dans ses illustrations.
Le second récit s'intitule Forbach et est signé Thomas Day. le texte était déjà présent dans le numéro 73 de la revue Bifrost. Les illustrations sont de Nicolas Fructus. Il se passe dans la ville de Forbach en Moselle à notre époque. Enfin, pour le début tout du moins, le texte ayant la particularité d'avoir une narration avec une chronologie inversée. Cette narration à rebours fonctionne vraiment très bien et fait prendre aux mystères qui entourent le manoir de Forbach une ampleur cosmique. Tout commence par le décès d'un homme habitant un étrange manoir de Forbach dont son petit fils hérite. le manoir Wallenberg ayant une mauvaise réputation, le petit fils et sa fiancée pensent à le vendre. le récit va alors nous faire voyager dans le temps pour dévoiler peu à peu la provenance de ce qui se niche dans le manoir et sa région. L'atmosphère étouffante du texte est très bien rendue par les illustrations de Nicolas Fructus qui mettent en valeur l'histoire de Thomas Day. L'association des deux fonctionne à merveille. Il est juste dommage que certains détails de l'histoire ne soient pas complétement exploités mais le récit fonctionne vraiment très bien, on est totalement plongé dans cette histoire et dans les illustrations qui l'accompagnent.
La troisième histoire s'intitule Mémoire des mondes troubles, texte et illustrations sont de Nicolas Fructus. Cette fois l'histoire se situe au XIX ème siècle et s'intéresse à un ingénieur capable de capter sur ses photographies des créatures tentaculaires. Il est visiblement le seul à les voir. le récit est moins marquant que les deux précédents mais les illustrations sont différentes. Cette fois, Nicolas Fructus utilise des photomontages avec des photos d'époque et des créatures cauchemardesques. Les photos sont superbes et l'idée du photomontage est vraiment excellente et originale. Cependant, on sent un peu moins la complémentarité texte/illustration dans ce récit que dans les précédents.
En bonus du financement participatif (comme le montre la photo en dessous), nous avons reçu le Petit neveu de Pickman de Nicolas Fructus. le livre a la particularité de raconter une histoire sans parole grâce à 40 tableaux. Les illustrations sont des dédicaces réalisées pour les contreparties de la campagne de financement participatif. le principe est très intéressant. Les illustrations comportent de nombreux détails, on voit une histoire se former peu à peu. C'est un bon complément à Gotland qui prend son ampleur combiné à celui-ci.
Gotland est donc un superbe livre, il s'adresse certes aux amateurs d'univers sombre et d'histoires proches de l'imaginaire de Lovecraft, cependant il a suffisamment d'atouts pour plaire au plus grand nombre. Les trois histoires sont différentes et prenantes, avec de splendides illustrations. le point remarquable est que les récits et les illustrations interagissent et les dessins font réellement partie de l'histoire. Nicolas Fructus met tout son talent à l'oeuvre et nous offre un livre totalement à part et réussi où texte et illustrations s'accordent parfaitement, digne des meilleurs accords mets, vin. Un ouvrage qu'on découvre, apprécie, déguste comme une grande cuvée qui ferait ressortir les subtilités du plat!
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
py314159
  24 janvier 2017
Trois nouvelles de Thomas Day et Nicolas Fructus agrémentés de dessins de Nicolas Fructus. le livre est vraiment magnifique et forme un écrin incroyable pour des histoires sympathiques.
Commenter  J’apprécie          20
Roijaune
  15 novembre 2016
Reçu ce matin, je n'ai pas encore eu l'occasion de commencer la lecture mais l'ouvrage est tout simplement magnifique ! le papier et les illustrations sont d'une grande qualité... Je plonge dedans dès que possible. J'ai hâte ! Je ne suis toutefois pas certain d'en revenir...
Commenter  J’apprécie          00
Mikofsky
  02 mai 2017
Chronique complète chez les bergers électriques
Gotland est un objet d'art et pour tout collectionneur de l'Imaginaire ou/et adepte de Lovecraft, ce livre est indispensable. Pour ceux qui hésitent, je pense que ce livre vaut vraiment le détour : les histoires sont prenantes, étranges et déstabilisantes. Mais là où le livre se démarque, c'est l'abondance des illustrations qui interagissent parfaitement avec le texte. Plus qu'une illustration, elle est une partie indispensable de l'histoire, elle est une partie intégrante et indivisible du texte.
Lien : https://lesbergerselectrique..
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Elbakin.net   30 mars 2017
C’est une réussite, et il ne reste plus à espérer que le reste de la collection Wotan soit du même calibre.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
RosenDeroRosenDero   15 novembre 2016
Mille fois sa prison tournera autour du Soleil, plusieurs millions de fois peut-être, mais tôt ou tard sa calotte se fissurera, sa corne pourra se déployer et alors cette planète, sur laquelle il a été abandonné, gagnera le dieu qui, pour le moment, lui fait cruellement défaut.
Commenter  J’apprécie          40
RosenDeroRosenDero   15 novembre 2016
Montpellier c'est mieux que Forbach. Tout est mieux que Forbach. Ici, c'est la Sibérie française. Les profs préfèrent se suicider à la mort aux rats plutôt que d'être mutés dans le coin
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Nicolas Fructus (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Fructus
Avec Lauric Guillaud, Nicolas Fructus, Gilles Ménégaldo, Christophe Thill
autres livres classés : mythe de cthulhuVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
570 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre