AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Ken'en, Comme chien et singe tome 5 sur 8
EAN : 9782818967515
160 pages
Bamboo Edition (06/03/2019)
4.32/5   41 notes
Résumé :
Une famille de kakuen, des créatures mi-hommes, mi-singes, a élu domicile dans le vieux sanctuaire abandonné du village de Mitsuké, dans la province d'Enshù. L'un d'eux, Mashira, a adopté Hayate, un chien magique tueur de démons envoyé initialement pour l'éliminer, et qui peut prendre une apparence humaine. Ce dernier lui annonce qu'il connaît sa mère et insiste pour qu'il la rencontre. Ils partent donc pour Nagano, en compagnie de Benzon, et de deux compagnons impr... >Voir plus
Que lire après Ken'en, Comme chien et singe, tome 5Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Cela fait un petit moment maintenant que je lis le manga Ken'en, et je me suis aperçu que je ne vous en avait pas parlé, alors que c'est pourtant un excellent titre ! Je profite donc de la sortie du tome 5 en mars dernier pour vous présenter ce titre.

Ce manga est paru au Japon aux éditions Mag Garden, bien connu pour des titres tel que L'enfant et le maudit, The Ancient Magus Bride ou encore Amanchu. On est donc ici dans une catégorie très tranche de vie, avec un manga très beau, ancré dans le folklore asiatique, mais qui n'oublie pas de faire le parallèle avec notre époque actuelle, en traitant de sujets comme le racisme, le regard des autres et l'acceptation de soit.

Comme je vous le disait, on est ici dans un Japon folklorique, avec ses mythes et ses croyances. Ce n'est pas un récit contemporain. Nous y suivons Mashira, un être mi-homme mi-singe que les humains voient comme un démon puisque celui-ci est chargé par sa tribu d'enlever une jeune femme. Mais les choses ne se passent pas comme prévu, car les villageois demandent de l'aide à Hayate, un chasseur de démon qui est un grand chien blanc, pouvant prendre une apparence humaine. Il va prendre la place de la jeune femme, et se confronter à Mashira, sauf que ce dernier va l'adopter !

À partir de là, nos deux personnages principaux vont se retrouver liés et vont devoir faire route commune, et il n'est pas évident pour Mashira de ramener avec lui un chien qui veut le tuer ! de plus il va devoir le cacher à sa tribu, et là aussi ce ne sera pas chose aisée car Hayate à la fâcheuse manie de se transformer en humain ^^

Loin d'être ridicule, le titre sait rapidement aborder des notions et des valeurs importantes, en nous présentant différentes cultures. Si au départ, on pourrait voir Mashira comme un démon qui enlève des jeune femmes, on se rend vite compte que c'est dans la culture de son peuple et que celui-ci ne se rend pas vraiment compte du tort qu'il cause aux humains. Ken'en – Comme chien et singe est vraiment un manga qui mérite d'être mis en avant, tant ses valeurs sont intéressantes, et totalement dans l'air du temps. On se rend bien compte qu'avant de juger son voisin, un autre culture, un autre peuple, il faut d'abord s'intéresser à eux et les comprendre, et ainsi, ensemble, avancer vers un futur positif. le message de ce manga est vraiment très fort, mais jamais le (ou la ?) mangaka n'en fait trop, bien au contraire.

Graphiquement, le titre est juste superbe, et l'on retrouve une mangaka dont on avait déjà pu voir les talents sur Tales of Symphonia et Breath of Fire 4. Son trait est très fin, les cases très travaillées, bien remplies, mais jamais brouillonnes. C'est beau, poétique, à l'image du récit qui nous est présenté.

En France le manga est édité chez Doki-Doki depuis avril 2018. le tome 6 est attendu pour le mois de juin, et le titre s'est récemment terminé au Japon avec son huitième et dernier volume. Si vous cherchez un manga feel-good mais avec une belle réflexion sur la vie et l'acceptation des autres, des dessins somptueux, et des personnages attachants, alors Ken'en – Comme chien et singe est fait pour vous 😉
Commenter  J’apprécie          120
Extrait :
Après le chamboulement du tome précédent, il est temps de voir un peu les changements qui en découlent. Les habitants semblent vouloir changer, et désormais, vénérer également les kakuen, dans l'espoir qu'ils redeviennent des divinités, et ainsi, cessent de s'en « prendre » à eux. D'une certaine manière, le village retrouve ainsi sa tranquillité, mais est-ce qu'elle va durer ? le villageois abandonne l'idée de tuer Mashira, mais lui en veut toujours, visiblement, il va quitter le village de ce que j'ai compris.

Tant mieux qu'il parte d'ailleurs, car c'est vraiment un idiot de première. Tenir pour responsable un enfant qui n'a rien demandé si ce n'est connaître sa mère, c'est ne pas être malin. Mais bon, il part du principe que les kakuen sont des monstres, donc il ne faut pas chercher plus loin. Pour moi, il n'y a rien de plus monstrueux que les humains, quel que soit l'oeuvre ou la réalité, il y a toujours des personnes dangereuses. Outre le voyage, le tome va aussi, et surtout, servir à remettre les choses à plat entre Mashira et le tueur de Shûshi. Même si Mashira ne pourra pas le pardonner, il ne peut que comprendre un minimum la situation du village de Shûshi, et du chasseur de mononoke. Au final, c'est un peu le serpent qui se mord la queue, les humains font une bêtise, mais n'assument pas, et ensuite ils s'étonnent de finir dans la mouise et pour changer cela, ils continuent de faire des bêtises… C'est un sacré cercle vicieux quand même, mais il semble changer pour ce petit village, j'espère que cela va durer.

Le voyage pour rencontrer sa mère commence, Mashira ne sera pas seul, Hayate et son bonze seront là, mais également l'autre duo de chasseur. Un événement inattendu réunira uniquement Mashira et cet humain, proposant ainsi un moment de réflexion et d'aveux entre les deux. Une certaine… compréhension naîtra de cet échange, même si pour Mashira, il est évidemment difficile de pardonner. le voyage fera donc beaucoup de bien à Mashira, qui en profitera pour voir un peu du monde qui l'entoure. Il réfléchira également au sujet de sa mère, et essaiera de comprendre les humains non sans mal. Après tout, les humains ont tendance à être moins « francs » que ses proches. Ce voyage lui fera donc du bien, du moins, tant qu'il ne tombera pas sur la mauvaise personne ou le mauvais groupe. Les kakuen sont quand même connus, il faut donc qu'il fasse un minimum attention, même si les autres sont là pour veiller sur lui.

[...]
Lien : https://sunread26.wordpress...
Commenter  J’apprécie          10
Mashira et Hayate entame un voyage sur les traces de la mère de Mashira, Oyuki. le chemin est semé d'embuches, d'autant qu'ils voyagent avec maître Benzon, le bonze, un samouraï et son reiken, qui ont essayé de tuer Mashira. Autant dire que l'expédition n'est pas de tout repos. Entre le repentir des uns, le désir de vengeance des autres, les conflits sont nombreux, ce qui donne beaucoup de profondeur à tous les personnages, chacun incarnant une valeur, un idéal, un doute. Tout cela vit, rebondit pour donner au lecteur l'envie de savoir toujours ce qui va se passer ensuite. Les dessins ont toujours autant de finesse et font souvent preuve de beaucoup d'humour, ce qui ne gâche rien.
Commenter  J’apprécie          10
Mashira part à la rencontre de sa mère et nous découvrons une divinité tengu au passage. Les dessins sont toujours aussi réussis donnant vie et expressions aux personnages.
Une saga qui se dévore et permet de découvrir à chaque tome yokaï et créatures de la mythologie japonaise.
Commenter  J’apprécie          00
on comprend bien la quête de Mashira à découvrir ses origines humaines pour essayer de mieux connaître son histoire. Bref, la suite promet d'être intéressante si les mangakas continuent dans cette voie.
Lien : http://boumabib.fr/2019/10/1..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Jusque-là, Hayate avait plutôt tendance à me donner des ordres, et à me menacer... Là, c'est la première fois qu'il me demande quelque chose gentiment. Et puis, il m'a sauvé la vie. J'ai une dette envers lui !
Commenter  J’apprécie          20
Causer une souffrance à autrui est aussi douloureux que de la subir.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (95) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1532 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..