AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782755643763
376 pages
Hugo Poche (09/01/2020)
4.2/5   23 notes
Résumé :
Nathan parviendra-t-il à remonter la pente en revenant sur les terres de son enfance ?
Le coeur brisé, Nathan a traversé une période sombre dont il peine à se relever. Prêt à repartir du bon pied, il revient sur les terres de son enfance pour débuter une nouvelle année scolaire en tant que professeur de mathématiques.

Mais alors qu'il pensait retrouver un concon confortable dans la demeure familiale, le destin pourrait le forcer à faire face à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,2

sur 23 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Beli_LivreSaVie
  31 janvier 2020
La première saison de Black Feelings a été une lecture coup de poing et très surprenante, j'ai été alors bluffée par ma lecture. J'étais donc très curieuse de lire cette seconde saison car j'avais beaucoup apprécié ma lecture du précédent. Je dirai que la lecture de ce tome est tout de même beaucoup moins percutante car nous ne sommes pas dans le contexte de la vengeance, qui a pris le pas sur bien des vies dans le premier opus. Maintenant je trouve qu'ils ne sont pas comparables car chacun d'eux apportent une appréhension du texte bien différentes. La lecture en est très entrainante car l'histoire de tous ces personnages est très intéressante à découvrir.
Mo Gadarr aborde plusieurs thématiques fortes qui vont venir jalonner la vie des personnages de cette histoire. Et si l'on parle de vengeance dans le premier opus, le pardon en est la finalité et ici les personnages vont aussi pardonner bien des actes passés dans le présent du récit. C'est ainsi que Zina, qui est un personnage d'une grande générosité et dotée d'une belle gentillesse, sera présente pour cet homme qui l'a tant fait souffrir par le passé. Mais le pardon de soit-même et par la même de ceux qui ne savent pas quels sont les actes reprochés est bien plus difficile à assumer, et c'est face à cela que Nathan va se battre. Il n'a jamais accepté d'assumer ses erreurs passées et plus il attend pour en parler, plus la réaction des personnes concernées risque de se retourner contre lui. C'est ainsi que Mo Gadarr propose une double narration, nous permettant de passer de l'un à l'autre de ces deux personnages principaux. On peut ainsi comprendre de quelles façons ils vivent chaque instant, et quelles sont les tumultes de leurs émotions qui les assaillent dans chaque situation.
Il nous est impossible de comprendre leur histoire présente à tous deux, tout comme celles des autres personnages sans connaitre leur passé. Pour cela l'auteure effectue des allers-retours entre passé et présent, du moment où Nathan et Zina se sont connus, alors qu'ils étaient tous jeunes. Nous sommes alors pris dans une spirale de révélations et d'indices qui nous apportent des éléments cruciaux qui nous permettent d'appréhender ceux qu'ils sont devenus avec le temps. Cette proposition de récit en alternant les chapitre est tout à fait captivante, car on est pressé de savoir ce qu'il s'est passé dans le passé, tout comme on apprécie grandement de découvrir qui ils sont aujourd'hui. Les questions que l'on se pose dans le présent, se voient doter de réponses en évoquant ce passé, qui petit à petit nous dévoile tous les fondements de leur histoire. Cela rythme le récit ainsi, question-réponse, en constatant qu'il s'est passé tant de choses non dites dans le passé, qu'il devient difficile dans le présent de les assumer pleinement.
La psychologie des personnages est le point le plus intéressant à découvrir. Nous débutons le roman avec un Nathan dans le présent, un personnage masculin complètement en perdition, qui va vouloir se racheter pour être en paix avec lui-même. Ce qu'il va vouloir plus que tout, c'est effacer son passé, ce qu'il a vécu, pour juste reprendre son job de professeur de mathématiques et vivre tout simplement. Pour cela il est prêt à tout, du bluff à cette sensation de ne pas avoir vécu certains moments douloureux, mais si Nathan est en dépression, elle n'est pas seulement du aux épisodes récents de sa vie. Si sa relation avec Mandy, l'a profondément marqué, il faut aller au delà pour bien le comprendre. Lorsqu'il revient ainsi sur son île, il ne s'attendait toutefois pas à trouver sur son chemin, Zina, qui ressurgit du passé sans crier gare ! Zina, c'est le personnage solaire, c'est cette jeune femme qui brille malgré sa vie peu réjouissante, elle a toujours su être là, présente, aimant et compréhensive, on ne peut que l'apprécier. Elle a été pour moi, un élément fondateur de ce roman bien entendu mais plus que cela encore, elle le porte avec tout ce qui a de naturel dans sa façon d'être. L'attitude de Nathan peut surprendre, je crois que vis à vis de lui, on passe par différentes phases. On peut par moments l'apprécier, car il sait nous montrer de lui une part plus ouverte et douce, mais il a aussi des attitudes qui horripilent et qui dérangent, car on a alors qu'une envie, c'est de le secouer ! Tout cela accentué, quand en face de lui, il y a un personnage comme Zina.
Les personnages secondaires arrivent aussi à trouver leur place et ce de façons différentes, il y a les bienveillants que l'on apprécie suivre et ceux que l'on connait déjà que l'on retrouve avec plaisir, l'action se situant quelques années après le premier tome. On peut ainsi voir ce qu'ils sont devenus et c'est toujours intéressants de les retrouver. Par contre, il y a aussi son lot de personnages que je qualifierai de nuisibles, et elles mettent un point d'orgue à provoquer une ambiance lourde et malsaine. Les situations où pèsent cette lourde ambiance procurent une sensation morbide qui s'insinue en nous, et c'est ainsi que nous découvrons l'attitude de ceux qui se veulent mauvais dans le quotidien des personnages principaux. On ne peut pas dire que Zina soit bien entourée quand on constate qu'elle a vécu une vie bien difficile avec le départ de sa mère et un père alcoolique. Mais quand on voit qu'en plus de cela, elle doit se farcir un patron douteux, une demi soeur exécrable, que j'ai détesté dès les débuts, on ne l'admire que d'autant plus de réussir à subir ce type de personnages.
Un second tome qui confirme l'intensité de la plume de Mo Gadarr qui me plait beaucoup. Elle arrive à évoquer des thématiques fortes et difficiles avec énormément d'émotions et nous propose des histoires très entrainantes. Elle joue beaucoup avec la psychologie de ses personnages, nous rendant leur découverte encore plus intense. Je crois que c'est ce qu'il fait sa force, la façon dont elle développe l'aspect psychologique de ses personnages. Elle effectue un travail très approfondi sur cet aspect là, ce qui donne de la puissance à ce qu'ils vivent. Si ce tome m'a moins surprise que le précédent, j'ai toutefois passé un très bon moment à le lire et j'apprécie beaucoup les propositions de Mo Gadarr avec des romances qui sortent un peu de l'ordinaire.
Lien : http://www.livresavie.com/bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Booksbookmarks
  23 mai 2020
9/10
Merci aux éditions Hugo Roman pour leur confiance et de m'avoir gentiment envoyé ce livre.
Une suite meilleure que le tome 1 même si elle était bien plus courte !
Bien que j'aie bien apprécié le tome 1, ce tome-ci fut encore mieux et abordant des sujets tout aussi percutants que dans le premier opus.
En effet ce tome aborde des sujets tout aussi sombres que le tome bien que moins violents et très épris des sujets d'actualité. Ces sujets étaient très bien amenés et j'ai vraiment adorer en découvrir plus tout au long de ma lecture.
J'ai bien aimé les personnages de ce tome-ci, voire même davantage que ceux du tome 1. Zina s'est avérée très touchante et je me suis identifiée à son personnage. Mais le personnage que j'ai préféré a été Nathan et j'en étais moi-même surprise de l'avoir autant aimé. Cet homme a été marqué par le passé autant que Zina et chaque nouvel élément qu'on apprenait dans l'histoire amenait à un nouveau mystère, et je n'arrêtais pas de tourner les pages pour savoir le pourquoi du comment de tout ces retournements. Pas une seconde le rythme ne s'est ralenti et essoufflé, mais au contraire, ce roman était haletant.
Je me suis aussi attachée à Serge, auquel je ne pensais sérieusement pas m'attacher, mais au final, j'ai été vraiment touchée par son personnage et même si je ne peux vous en dire plus à son propos, Serge m'a marquée... Elias aussi par bien des façons. Ce livre est très émouvant et je ne peux que vous le conseiller si vous avez adoré le tome 1 ou même si vous l'avez moyennement aimé car ce tome vaut le coup alors foncez en librairie le 9 janvier pour vous le procurer !
J'ai vu qu'apparemment il y allait avoir un tome 3 et je me réjouis de cette nouvelle car j'ai hâte de poursuivre mon avancée dans cet univers dénonçant des thématiques importantes dans la société d'aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MaynaOrevesdesmots
  26 janvier 2020
Ce tome 2 je l'attendais avec impatience. En effet le premier tome m'a tellement conquise que je ne pouvais pas rater celui-ci. D'ailleurs même si les deux romans sont sur des personnages différents, je vous conseille de les lire dans l'ordre pour ne pas vous spoiler le dénouement finale du 1 en lisant le 2 au préalable car celui-ci se passe 3 ans après le premier.
Nathan a connu une longue passe de dépression après que Mandy ce soir joué de lui, après trois années de galère, il retourne sur son île natale : l'île de Ré. Il veut berner tout le monde, se jouer de sa psy et obtenir les papiers qui lui permettront de reprendre son travail d'enseignant en mathématiques. Mais ses troubles sont loin très loin d'être sous contrôle, Mandy n'a été qu'un déclencheur mais ses problèmes remontent à très loin dans son enfance et son adolescence. Il ne veut surtout pas les affronter et préfère les oublier, présenter un autre Nathan à la face du monde même si sa culpabilité le ronge. Mais ça c'était sans compter sur Zina, son amie d'enfance et premier amour qui est également revenue sur l'île et qui va réveiller bien des choses en lui. Tous ses plans vont s'écrouler et les barrières qu'il s'est créé commencer à s'effriter. Il luttera pourtant de toutes ses forces pour protéger Zina de lui-même.
Que s'est-il passé dans le passé ? Que cache Nathan ? Pourquoi se sent-il si coupable ? Pourquoi Zina le chamboule tant ? Va-t-il résister à ce qu'il ressent pour elle ?
Encore une fois l'auteure a réalisé un travail remarquable en alternant passé et présent pour monter son intrigue et elle le fait avec brio. Les chapitres du présent nous questionne, on essaye de comprendre ce qui a bien pu arriver à Nathan alors que ceux du passé nous livre petit à petit les réponses à nos questions. Cela s'étire sur tout le roman mais sans amener aucune longueur pour autant, c'est savamment dosé pour laisser juste ce qu'il faut de suspens.
Néanmoins j'ai été moins happé que sur le premier tome même si j'ai beaucoup aimé ce second volet. Elle traite encore de sujet difficile comme les jeux dangereux à l'école, l'alcoolisme, l'harcèlement au travail, la dépression et la séparation des parents entre autres. J'ai été touché par l'histoire proposée et ce qui arrive aux héros, surtout celle d'Elias le frère de Zina et meilleur ami de Nathan qui m'a le plus émue. Nathan est pas en reste, sa culpabilité le ronge et lui fait faire des choix parfois insensé, j'avais autant le réconforté que le secouer. Mais son côté doux, prévenant et gentil qui ressort par moment m'a séduite même si son masque et le Nathan qu'il s'est forgé est moins reluisant (ça reste Chris Hemsworth, dur dur de résister ^^) Et Zina est un si bel exemple de courage, de bonté, de combativité et d'optimisme que je me suis immédiatement attachée à elle.
Jusqu'à la fin on ne sait pas ce que réserve l'auteure à ses personnages et j'adore ça. On espère vraiment un happy end après toutes ces années et toute la souffrance accumulée mais on doute jusqu'au bout. J'ai apprécié retrouver la bande du tome 1 à plusieurs reprises, voir leurs évolutions et qu'ils sont toujours présent les uns pour les autres. Cela permet aussi de positionner le prochain tome sur Jérôme et Morgane qui sont en froid polaire.
Un joli petit coup de coeur pour ce second volet pas aussi démentiel que sur le premier mais cela reste une belle lecture avec beaucoup de suspens. le côté dark est moins prononcé, plus romancé que son prédécesseur. Une plume très agréable et toujours aussi engagée en abordant des sujets délicats qui sont au coeur de notre société actuelle. J'espère que le tome 3 qui est en cours d'écriture sera édité. Je vous le recommande.
Lien : https://auxrevesdesmots.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedml
  27 janvier 2020
Mo Gadarr s'impose comme une autrice moderne qui aborde des thématiques percutantes dans ses romances. Et cela fonctionne, l'ensemble est terriblement bien exploité et l'histoire n'en est que plus intéressante.
J'ai débuté le roman avec entrain, ayant eu un gros coup de coeur pour le premier opus, je partais confiante et quelque part je ressors satisfaite d'une partie de ma lecture. J'ai été sensible au sujets abordés, ils sont nombreux et cela ne manque pas de réalisme. C'est un peu la marque de fabrique de l'autrice, elle nous offre du sensationnel en terme de profondeur et ce fut le cas encore ici.
Pourtant, j'ai bloqué avec la première partie de l'histoire, j'ai été déroutée par l'attitude de Nathan, non pas dans les chapitres au passé, mais bien dans les chapitres au présent. Nathan est un homme brisé, ses choix ont forgé l'homme qu'il est devenu et il n'arrive pas à s'affranchir de sa culpabilité. de retour sur les terres de son enfance, il espère trouver une forme de rédemption… Mais c'est mal connaître le destin qui remet Zina, son amour de jeunesse, sur sa route. Zina qui lui rappelle toutes ses fautes et ses choix catastrophiques. Zina qui voudrait des explications sur sa fuite des années plus tôt… Bref, Nathan ne sait pas comment gérer ce trop-plein d'émotions… Et force est de constater que j'ai détesté les choix qu'il a fait dans la première moitié du roman. Je m'interroge toujours sur le fait qu'il faille que le héros se comporte comme un salaud pour expier ses fautes. Non, je vous avoue que je ne comprend plus du tout ce « schéma »… C'est la même chose dans toutes les romances et j'avoue que je sature, je ne supporte plus ce genre d'attitude. Si cela reflète les seuls choix que les hommes sont capables de faire, étant donné que c'est tout ce que l'on trouve en romance en ce moment, alors je crois que je ne suis plus faite pour lire de la new romance. Je pense que d'un point de vue psychologique, le héros aurait pu choisir une autre direction, un autre moyen d'agir pour le bien de tous. Mais attention, c'est un ressenti très personnel. Je n'ai pas aimé les émotions que Nathan a fait naître en moi dans la première moitié du roman. Heureusement… j'ai totalement adhéré aux changements qui se sont opérés par la suite.
En ce qui concerne, Zina… Rien à dire, cette héroïne solaire m'a conquise dès les premières pages. Zina est vraiment très touchante, à l'inverse de Sacha, sa demi-soeur que j'ai détesté au premier regard. Notre héroïne est bienveillante, douce et attentionnée. C'est mon petit crush de ce roman.
En terme de personnages secondaires, je vous avoue que la plupart m'ont mis les nerfs, et c'était plutôt bien joué de la part de l'autrice. En contrepartie, j'en ai adoré d'autres qui méritaient toute ma sympathie.
J'ai aussi de plus en plus de mal avec la narration qui alterne passé et présent un chapitre sur deux. Cela casse le rythme, et parfois les chapitres dans le passé m'ennuie car trop détaillés. Ici, ils sont importants car ils illustrent les thématiques percutantes de l'histoire.
En y réfléchissant, je ne veux retenir de ce roman, que la sensibilisation qu'il véhicule. Mo Gadarr a choisi d'aborder des thèmes coup de poing et c'est réussi. C'est tout ce qui importe. La romance ne m'a pas totalement conquise mais cela arrive.
En bref, un roman choc qui aborde des sujets d'actualité, des thèmes peu présents dans les romances. Mo Gadarr est une autrice à suivre, je peux vous dire qu'elle fait dans le sensationnel. Si je n'ai pas adhéré à tous les aspects de l'histoire, je ne garde en mémoire que le positif pour effacer la petite déception du début.
Lien : http://www.lmedml.fr/2020/01..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Manue0310
  11 mars 2022
Voici ma première chronique du mois de Mars 2022. J'avais très envie de me lancer dans la suite de Black Feeling quand j'ai refermé le premier tome.
J'avais vraiment hâte de découvrir plus en détails ce fameux Nathan.
Et je n'ai pas été déçu du tout de lui. C'est un homme blessé, qui a commis pas mal d'erreurs au cours de sa vie dont l'une irréversible dans son adolescence. Je l'ai trouvé très touchant et j'avais toujours envie de lui faire des câlins pour le réconforter. Par contre, je le détestais quand il était jeune, son besoin maladif de vouloir plaire à son ami Antoine m'énervait au plus haut point.
Zina quant à elle, est douce, pleine de compassion et veille toujours sur les autres avant de prendre soin d'elle. Certains personnages secondaires apportent beaucoup d'émotions à l'histoire comme Elias, le frère de Zina ou encore Serge leur père.
J'ai beaucoup aimé avoir des nouvelles de Mandy et Mathéo.
Ce livre aborde des thèmes difficiles comme l'alcoolisme, la dépression, les jeux dangereux mais aussi le handicap. Mo Gadarr a su manier les mots permettant de nous faire vivre toutes les émotions que Nathan ou même Zina ont ressenti.
Ce livre est très émouvant et je ne peux que vous le conseillez, surtout si vous aimez le premier tome. J'ai hâte d'avoir la suite puisque Mo Gadarr travaillait déjà sur un tome 3 à la sortie de celui-ci.
Note : ⭐️⭐️⭐️⭐️/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   27 janvier 2020
Alors que je m’imaginais avoir le courage de décharger mon cœur et de mettre à nu ce qui m’empêche de respirer, je n’ai fait que répondre par allusions aux questions de cette nouvelle psy qui doit être à peine plus vieille que moi. Ma plus grande crainte est qu’elle me déclare inapte à reprendre les cours fin août. Je ne me vois pas passer une nouvelle année à bouffer des médocs qui me rendent si léthargique que je ne parviens plus à articuler deux mots correctement.
Malheureusement, je ne suis pas certain que mon jeu d’acteur convainque cette experte. Après avoir écouté mes salades, elle regagne son bureau et retire ses lunettes en secouant la tête. Elle ne dit cependant rien et se contente de griffonner sur son calepin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : souffranceVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4620 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre