AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361931958
Éditeur : Les Grandes Personnes (30/11/-1)

Note moyenne : 3.26/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Été 1962. Jack a douze ans, les grandes vacances commencent et, suite à un malencontreux accident, le garçon est privé de sorties. Le voilà contraint de lire des livres sur les civilisations disparues et de creuser pour son père un abri antiatomique dans le jardin. Il a cependant le droit d'aider une adorable vieille voisine à rédiger pour le journal local la rubrique nécrologique. Les huit dernières habitantes originelles de la ville tombent en effet comme des mouc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  10 janvier 2014
Jack, 12 ans, est privé de sorties par sa mère pour tout l'été à cause d'une bêtise. Sa punition : construire un abri antiatomique dans le jardin et aider Mlle Volker, sa charmante voisine âgée, à écrire la rubrique nécrologique de la communauté. Mais les décès s'accumulent...
Ce roman pour adolescents situe son histoire en 1962, à Norvelt, communauté de Pennsylvanie parrainée par Eleanor Roosevelt et j'ai apprécié découvrir l'existence de ces villes aux Etats-Unis. Grâce aux articles de Mlle Volker, on en apprend aussi beaucoup sur l'histoire américaine.
Jack Gantors nous brosse une galerie de portraits plus loufoques les uns que les autres, chacun vivant son idéal à sa façon, mais l'intrigue policière met pas mal de temps à se mettre en place.
Bref, un contexte historique intéressant, de l'humour mais un rythme assez lent... Dommage !
Commenter  J’apprécie          160
kanarmor
  06 août 2014
Mon été mortel raconte l'été 62 d'un jeune garçon, Jack, vivant dans une petite ville de Pennsylvanie sur le déclin. Privé de sortie pour avoir désobéi à sa mère en obéissant à son père ( !...), il va néanmoins pouvoir aider une vieille dame à rédiger les rubriques nécrologiques du journal local. Et les nécrologies s'enchaînent car les vieilles dames meurent à un rythme anormalement soutenu…
Ce roman a obtenu le prix du meilleur roman jeunesse américain en 2012. Il est vrai que le style est élégant et soigné, cela transparaît même à travers la traduction.
Pourtant je n'ai pas vraiment accroché. Un rythme lent, une ambiance particulière, des personnages aux actes et aux paroles assez curieux. Cette impression de « décalage » est-il dû à la différence de culture et d'époque ?
« Un texte à l'humour formidable », lit-on en 4e de couverture. Ah ??
Un texte sans doute de qualité mais auquel je n'ai hélas pas adhéré.
Commenter  J’apprécie          80
Ichirin-No-Hana
  20 mars 2015
Un roman jeunesse qui manie parfaitement l'humour et traite de façon originale de la mort et des relations entre générations.
L'amitié qui se tisse entre Jack, jeune adolescent et Mlle Vocker, personne âgée souffrant d'arthrose particulièrement handicapante a été un plaisir à suivre.
Ce roman nous plonge dans les années 60 aux Etats-Unis. J'ai vite été prise dans l'ambiance de la petite ville de Norvelt, où entraide est le maître mot.
Ce roman a su à de nombreux moments me faire rire tout en ayant une intrigue intéressante. de plus, Jack et Mlle Vocker étant des passionnés d'Histoire, l'auteur a su, en même temps, m'apprendre des choses sur L'Histoire des Etats-Unis. Et donc que demander de plus ?
Commenter  J’apprécie          40
Isaya
  03 décembre 2013
Jack a 12 ans, une passion pour les romans d'aventure et une propension pénible à saigner du nez à la moindre émotion forte. Se profile pour lui un été de jeux et d'aventures, jusqu'à ce qu'une grosse bêtise le cloue, puni, à la maison. Dès lors, ses seules distractions vont être d'aider son père à retaper un vieil avion, et sa vieille voisine à rédiger des notices nécrologiques pour le journal local.
On est plongé en plein coeur de l'Amérique profonde des sixties. Tout y est : les grands personnages de l'histoire du pays, le rapport des personnages à leur ville, ressentie comme une communauté, les séquelles de la guerre, le baseball...
Mais que c'est long !
Le récit se compose d'une succession de non événements, vaguement reliés par une enquête policière qui se noue dans les dernières pages. C'est pour le narrateur comme pour le lecteur une expérience... mortelle !
Commenter  J’apprécie          20
Anarya
  01 avril 2014
Un roman très drôle, qui nous embarque dans les années 1960 aux États-Unis, aux côtés du jeune Jack, puni pour toutes les vacances d'été ! Alors qu'on le contraint à creuser un abri anti-atomique dans le jardin pour réparer ses fautes, la libération lui viendra de Melle Volker, une vieille femme qui lui demande son aide pour rédiger la nécrologie des morts qui se suivent bien rapidement dans la petite ville de Norvelt. L'occasion pour lui d'en savoir plus sur sa ville et l'histoire des États-Unis. le tout, bien sûr, avec beaucoup d'humour, de situations et de personnages loufoques. Certains passages m'ont fait éclater de rire et ce garçon de 12 ans se révèle très vite attachant !
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   18 juillet 2013
Sur un fond historique extrêmement fouillé Jack Gantos mêle habilement chronique sociale et histoire policière rocambolesque. Il écrit avec cet humour pince-sans-rire et décalé si typiquement anglophone qui lui permet de parler de tout sans devenir vulgaire ou lourd. Son style est coloré, vivant et entraînant.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   06 août 2014
BLAM ! Le fusil tira un coup et m’échappa violemment des mains. Il tournoya un instant en l’air, puis s’abattit bruyamment sur la table de jardin avant de glisser jusqu’au sol.
- Oh, pétard ! soufflai-je en me laissant tomber sur le derrière. Oooohh, pétard de pétard !
[…]
Jaaaack !
La porte-moustiquaire claqua derrière ma mère.
« Si je ne suis pas déjà mort, ça ne va pas tarder », me murmurai-je à moi-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   20 mars 2015
- Tu sais bien que je déteste lire, me dit Bunny.
- Tu veux que je te dise un secret ?
- Vas-y.
- J'adore renifler l'intérieur des livres, lui chuchotai-je. Chacun a son parfum particulier.
- Tu ne t'arranges pas, murmura-t-elle en s’écartant légèrement.
Commenter  J’apprécie          30
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   20 mars 2015
-Lorsqu'on est jeune, dit maman, on ne s'attache qu'aux effets de la mort sur les vivants. En vieillissant, en revanche, on commence à s'inquiéter de la manière dont on sera accueilli par ceux qui sont déjà de l'autre côté.
- Un peu comme quand on change d'école ? On s'inquiète parce qu'on va être le petit nouveau ?
Commenter  J’apprécie          20
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   20 mars 2015
- J'arrive ! dis-je en raccrochant. Maman ! La pile de Mme Bloodgood s'est usée avant la mienne !
- Fais attention avec les morts, me réprimanda ma mère. Maintenant qu'elle est au ciel, elle entend tout ce que tu dis.
- Pardon Mme Bloodgood! criai-je dans le petit haut-parleur de la radio.
Maman me colla une taloche.
Commenter  J’apprécie          10
charlie309charlie309   25 août 2014
Ne faites jamais la guerre; même quand on gagne, à l'intérieur de soi, la bataille ne prend jamais fin.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jack Gantos (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack Gantos
Jack Gantos: 2014 National Book Festival
autres livres classés : vacancesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Jack Gantos (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13842 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre