AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782491404093
388 pages
Éditions des lacs (09/01/2021)
4.36/5   39 notes
Résumé :
Liang, quarantenaire épanoui, était loin de se douter qu'en croisant son double féminin à la descente du métro, sa vie allait inexorablement basculer.

Cette femme croisée au détour d'une rame allait-elle faire éclater sa vie construite sur des silences et des mensonges? Cette rencontre foudroyante va faire naître mille questions chez Liang, qui ne s’en était pourtant jamais posé sur son histoire familiale ni sur ses origines. Mais apportera-t-elle ... >Voir plus
Que lire après Dans l'ombre de MeiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,36

sur 39 notes
5
19 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Je tiens tout d'abord à remercier Babélio et sa Masse critique ainsi que les Editions des Lacs qui m'ont permis de lire cet ouvrage.Je vais tout d'abord vous présenter quelques personnages du livre "Dans l'ombre de Mei". Liang, le fils de Martin a été abandonné par son père et élevé par ses grands parents avec tendresse et amour. Liang va partir à la recherche de ses origines tout d'abord en rencontrant son père, puis il partira en Chine avec sa soeur jumelle Bao en quête de sa mère, Mei. Martin a adopté Alexia qu'il a éduqué comme sa fille.Lysiane Gardino va nous faire parcourir tout un périple où elle prend le temps de nous endormir ou de nous manipuler en nous présentant les histoires d'amour de Martin, le père et de son fils Liang mais le suspense va être maintenu jusqu'à la fin du livre.Le père va entamer sa guérison affective en reprenant contact avec son fils et aussi grâce à sa rencontre avec Cynthia qui va l'aider à se réconcilier avec son corps, sa dignité d'homme et sa place de père.Comment les enfants de Martin vont-ils réussir à grandir avec une mère fantôme et un père absent?La plume de Lysiane Giardino est fluide. L'auteure nous maintient en haleine en nous révélant avec pudeur et sensualité les belles histoires d'amour que vivent Martin et son fils.De rebondissements en surprises, elle va, grâce à son écriture addictive, nous conduire à une fin déroutante et inattendue voire invraisemblable. 
Commenter  J’apprécie          141
« Dans l'ombre de Mei ». Mei. Trois lettres pour beaucoup de mystère. Sur ce point, ça ne fait aucun doute. En effet, de Nantes jusqu'en Chine en passant par Rome et la poudreuse des massifs pyrénéens, ce récit très original fait littéralement voyager en terre inconnue sur les traces de cette énigmatique Mei. L'ombre de cette créature offrira ainsi un périlleux fil d'Ariane au personnage principal, Liang, paisible quarantenaire et père attentionné d'une adorable fillette, qui se démènera sous nos yeux dans un labyrinthe inextricable. Petit à petit, ce page-turner nous amène à comprendre que ces trois petites lettres forment le maillon d'une longue chaîne impliquant bien d'autres individus. On verra ainsi qu'il suffit parfois d'un rien pour que tout bascule.
Il est en effet dans la nature du grain de sable d'attendre le moment opportun pour gripper la machine. C'est ainsi que, dès l'instant où Liang va découvrir l'existence d'une soeur jumelle, celui-ci ne cessera de tomber de Charybde en Scylla. Il traîne de surcroît un passé familial aux contours assez flous, et, comme il est aussi dans la nature humaine de chercher à savoir d'où l'on vient pour mieux comprendre qui l'on est, notre protagoniste n'aura de cesse de vouloir faire toute la lumière sur ses origines.
Il se dit également que tout grand voyage commence par un premier pas. En se lançant à corps perdu dans cette quête de vérité, et, au vu de ce qui l'attend, Liang pourrait se dire que le jour où il a fait ce pas fatidique, peut-être aurait-il mieux valu pour lui se fouler la cheville. Mieux encore : se casser les deux jambes.
Ainsi l'âme humaine, ce grand mystère où le meilleur côtoie le pire, l'emportera bientôt dans un tourbillon de révélations fracassantes. Un tourbillon ? Que dis-je ! Un cyclone ravageur. Jusqu'au final en apothéose.

Plaisir de lecture :

De découvertes stupéfiantes en interrogations de plus en plus nombreuses, le suspense monte crescendo pour nous convier à échafauder nos propres hypothèses sur le pourquoi du comment de toutes les péripéties par lesquelles va passer le héros. Et, je dois bien avouer que, pour démêler les fils de cette intrigue échevelée, en ce qui me concerne, là-haut, ça a cogité sévère ! Même si j'avais une hâte folle de connaître le fin mot de l'histoire, paradoxalement mon plaisir – masochiste – de lectrice me soufflait de différer l'instant crucial où j'aurais enfin mis la main sur cette fameuse clé du mystère. En effet, ce plaisir (masochiste) se déguste à petites lampées tant on est emporté par cette avalanche de rebondissements.

Lien : http://scambiculturali.over-..
Commenter  J’apprécie          110
Liang, dont on fait la connaissance en 1995, à quelques semaines du bac, est expédié en urgence, par ses grands-parents qui l'élèvent, loin de Nantes, en Italie pour un mois; il en revient prématurément car ceux-ci ont péri dans l'incendie de leur maison.
On le retrouve 22 ans plus tard, papa solo d'une petite fille, Sofia; après avoir rencontré par hasard, Bao, sa soeur jumelle dont il ignorait l'existence, sa vie va prendre un chemin tout à fait inattendu, parsemé de retrouvailles mais aussi de dangers.
Je ne peux en dire plus au risque de divulgâcher.
Ce thriller/roman noir est vraiment très noir et les femmes n'y sont pas du tout à leur avantage; ce ne sont pas des petites choses douces, maternelles, protectrices et sans défense. Elles sont manipulatrices, perverses et très dangereuses.
Ce roman est particulièrement addictif car les révélations arrivent très vite mais, comme les trains, un mystère éclairci, un secret découvert, peuvent en cacher un autre, voire plusieurs autres. Ce roman est un peu comme les poupées russes, chacune en contenant une autre qui ne se dévoile que si la précédente est ouverte. le suspense, qui va crescendo, est particulièrement réussi et les nombreux retournements de situation, auxquels on ne s'attend pas du tout, savent nous surprendre et nous tenir en haleine.
Le rythme est alerte, vif grâce à une prédominance de dialogues aux réparties brèves.
J'ai vraiment aimé être surprise, secouée, horrifiée par ce roman haletant; en revanche, j'ai beaucoup moins accroché à la mièvrerie des scènes d'amour qui m'ont semblé totalement superfétatoires; peut-être l'auteure a-t-elle voulu insuffler un peu de bonheur, de tendresse au milieu de cette noirceur!!!
Commenter  J’apprécie          91
Il y a parfois des rencontres qui ne se font pas et ce roman en fait partie pour moi. Je l'ai choisi lors d'une dernière masse critique Babélio et je pense après réflexion, que ce fût une erreur de choix, au vu de tous les retours positifs que j'ai lu. Je pense juste que je n'étais pas le « bon » public pour ce roman. J'en attendais quelque chose de différent et je n'ai pas été transportée.

Liang est un jeune homme qui a été élevé par ses grands-parents et qui élève seul sa fille. En croisant sa soeur jumelle Bao dont il ne connaissait pas l'existence, ils vont partir ensemble à l'origine de leurs racines.

Tout d'abord je n'ai pas adhéré au style d'écriture que j'ai trouvé plutôt simple, quelques tournures de style un peu plus soutenues ponctuent le récit. C'est notamment au niveau des dialogues que cela pêche, j'ai trouvé que certains dialogues manquaient de réalisme. J'en ai parfois levé les yeux au ciel.
Au niveau de l'intrigue, je l'ai trouvé un peu trop invraisemblable, les faits s'enchaînent un peu trop facilement, comme « par hasard ». Certaines contradictions jalonnent récit et rend l'ensemble parfois incohérent. Et puis il s'agit normalement d'un roman noir, mais il s'agit surtout d'histoires d'amour : l'amour passionnel, l'amour tendresse, l'amour filial, avec tout ce qu'il apporte de bon mais aussi dans ses plus basses facettes. On me promettait de voyager en Asie, le voyage a été court, sur 48h et quelques pages...
Je n'ai réussi à m'attacher à aucun des personnages, tant ce qu'ils vivaient étaient loin de moi. Je les ai trouvé assez plats.
J'ai néanmoins beaucoup aimé le final que j'ai trouvé assez noir et je pense que j'aurais plus apprécié ce roman s'il aurait tenu la même ligne directrice tout au long du roman.

Commenter  J’apprécie          80
Étant le fils de Lysiane GARDINO, je me suis beaucoup interrogé sur le fait de déposer une critique. Mais après tout, je reste un lecteur comme un autre.  Suite à la lecture de ses 6 romans précédents, nous voyons le travail et la qualité d'écriture s'épanouir, se développer au fil de ses romans, pour arriver à un résultat incroyable. Toujours un travail de recherche pour surprendre le lecteur. Au fur et à mesure nous voyons les personnages évoluer. L'intrigue devient de plus en plus prenante et nous voulons connaître la fin. Comme à son habitude, la fin est surprenante et inattendue. Inutile d'essayer de la deviner, vous aurez sûrement faux :) Une fois le roman commencé, difficile de s'arrêter, nous voulons connaître la fin, si bien que nous ne voyons pas le temps s'écouler. Lecture faite en 2 soirées. 
En toute objectivité, foncez lire ce roman et découvrir l'univers noir des romans de Lysiane GARDINO

Lien pour ce roman: 
https://www.editionsdeslacs.com/boutique.html#!/Dans-lombre-de-Mei-Lysiane-Gardino-broch%C3%A9/p/269696246/category=0

Lien pour ses romans précédents:
https://lysianegardino-romans.com/



Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Je viens de terminer "Dans l'ombre de Mei" dont j'attendais la sortie avec impatience étant une fervente lectrice de l'écrivaine Lysiane Gardino. J'ai beaucoup aimé ce livre et le place dans le top 3 de l'ensemble de son oeuvre et je le recommande à tout le monde. J'invite également les lecteurs et lectrices de consulter ces autres romans
Commenter  J’apprécie          51
[  ] Que d'émotions de frissons de rebondissements de suspense une folle envie de tourner les pages  tout au long de ce roman bien noir. Ce dernier vient d'être dévoré  et comme toujours sur une fin si inattendue...
[  ] Encore bravo mon amie pour ce 7ème bb et vivement le prochain...
[  ] Sylvie
A vous tous les amis lecteurs pour frissonner au cœur des romans de Lysiane
[  ]
Commenter  J’apprécie          30
Je sais trop ce que ça fait de perdre l’être aimé. On coule jusqu’à toucher le fond, mais sans jamais pouvoir remonter à la surface. On se débat nuit et jour, mais en vain, il fait toujours noir et l’oxygène manque. Tu es désormais mon oxygène, et sans toi je ne peux et ne veux plus respirer.
Commenter  J’apprécie          10
On lui avait toujours appris à être lisse, à présenter un visage impassible où haine et amour se confondaient pour être indécelables.
Commenter  J’apprécie          30
Quoi de plus facile que de s’en remettre aux autres pour ne pas bousculer sa zone de confort. Pas de dilemme, pas de questions existentielles... on décidait pour vous et vous n’aviez qu’à vous laisser guider!
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : secretsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (78) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2786 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}