AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203098554
Éditeur : Casterman (07/10/2015)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Trois albums, oui, vous avez bien entendu " trois ! " dans un séduisant coffret (mais où s'arrêtera-t-il?). Chaque volume est particulier: Les desseins du Chat, ce sont des dessins du Chat, des gravures détournées, des illustrations féroces sur notre société; le scrabble du dimanche est une sorte de journal intime dans lequel l'auteur, à travers 72 croquis à la mine de plomb, révèle comment Madame Geluck le supplie (ou l'oblige) de faire avec elle des parties de scr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
LiliGalipette
  09 octobre 2015
Le fou rire commence avec l'illustration du coffret. le Chat pose pour un portrait de famille, clébard compris, et il nous apprend qu'il a sous-traité le dernier. Voilà une BD qui aura du chien ! Passons aux petits (albums) du coffret, chacun dédié à un descendant. Précision, en principe, vous ne pouvez pas trouver ces trois albums indépendamment les uns des autres, sauf si des lecteurs ont pris au pied de la lettre ce que l'auteur a indiqué sur la page des crédits.
Les desseins du Chat
Fidèle à lui-même, le Chat reste un individu plein de bon sens, de bonhommie et d'à-propos. Il paraît que le rire est bon pour la santé. Les produits frais aussi. « Un bon diététicien doit avoir au moins 5 patients par jour. Par exemple, une grande asperge, un avocat, une patate et un ou deux cornichons. » (p. 5) le Chat est-il le meilleur ami de la femme ? À vous de juger. « Je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas plus de femmes au volant en F1, vu que c'est une discipline où on ne doit pas changer de roue soi-même. » (p. 9) Oui mais, il dit aussi ceci. « le jour où on atteindra la parité absolue, il y aura autant de femmes-grenouilles que d'hommes, autant de femmes-tartines que d'hommes-sandwichs. Il n'y aura pas plus d'hommes-orchestre que de femmes-objet et autant de femmes à barbe que d'hommes à tout faire. Et les volontaires diront indifféremment ‘Je suis votre homme' ou ‘Je suis votre femme'. » (p. 24) Et sinon, l'auteur essaie de nous faire croire qu'on peut dessiner dans un taxi parisien ou en marchant et que ça donne quelque chose de propre. Je dis ça, entre nous, il nous prend un peu pour des billes…
Le scrabble du dimanche
Pauvre M. Geluck ! Dans ce carnet de croquis, il nous explique comment sa tendre moitié lui impose des parties d'un célèbre jeu à base de lettres et de mots compte triple. Comme son coffret compte aussi triple, on est certain de gagner la partie ! « On fait un petit scrabble ? / Avec plaisir ma chérie ! J'étais en train de lire un bouquin passionnant mais ça me fait plaisir de l'abandonner. (Aaallez… Elle va dire « Continue à lire mon amour, c'est dimanche pour tout le monde. » Elle va le dire. Elle va le diiire. Tiens, elle ne le dit pas.) » En plus d'avoir institué le scrabble en pratique dominicale obligatoire, Mme Geluck met des branlées pas piquées des vers à son dessinateur de mari. Si seulement il avait le droit de passer son tour !
Prêchi-prêchat
Mais où va-t-il chercher tout ça ? « Pourquoi quand on me parle de blu-ray, je pense obligatoirement à la schtroumpfette ? Pourquoi ? » (p. 7) Aucune blague ne tombe à plat et le rire n'est pas forcé. Peut-être ne prêche-t-il que des convertis ? Eh bien, même pas ! Sache que si tu es puceau en matière de blagues du Chat, tu peux communier à la grande rigolade. Oui, viens, c'est par ici. Darwiniste, tu es aussi le bienvenu. « Finalement, il n'y a pas 36 solutions : soit l'homme descend du singe, soit il descend de Dieu. Et si on arrêtait de se chamailler ? Et on se met tous d'accord pour dire que l'homme descend de Dieu, mais que Dieu était très très poilu et qu'il passait son temps à manger des bananes en faisant des grimaces. » (p. 66 & 67)
La gazette du Chat
Quelles sont les nouvelles à Geluckland ? En dépit de sa périodicité aléatoire, cette feuille de chou nous présente l'actualité brulante du monde du Chat. Il est entre autres choses question de l'ouverture d'un musée dédié au Chat et à l'oeuvre de Philippe Geluck. « le Cat continue à conquérir la planète !, moins vite certes que la connerie ambiante et les fanatismes de tout poil, moins vite, sans doute, mais plus pacifiquement. Après le Brésil avec La Bible selon le Chat, l'Angleterre et les USA (plus de 50 exemplaires offerts et 2 achetés sur Amazon.com), la Finlande, le Liban, la Flandre (et les Pays-Bas),… la Chine et le Japon sont en train de succomber aux charmes ravageurs du Brad Pitt de l'humour. » D'aucuns objecteront que les articles de ce journal sont tous signés par un membre de la famille Geluck et que ça sent un peu le foutage de gueule, tout ça. Ces esprits cha(t)grins ne sont certainement pas cha(t)rlie : la liberté de la presse est un droit inaliénable !!!
Philippe Geluck aime nous mettre en boîte. Ou en coffret. Après La Bible selon le Chat et le chat passe à table, voici un nouvel ensemble de bandes dessinées au format à l'italienne. Vingtième volume de la série, le chat fait des petits n'en finit pas de nous faire rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Bazart
  19 octobre 2015
Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chats, chats…Chapeau d'paille, chapeau d'paille, chapeau d'paille, chapeau d'paille, paille, paille, paille…..Comme une comptine enfantine entêtante, on ne peut oublier « le Chat » de Geluck. Chaque année comme une fête nationale ou religieuse, un nouvel album apparait chez votre libraire préféré (je dis bien LIBRAIRE et pas dans un entrepôt de distribution amas-zone- industrielle).
Or donc après s'être mis en deux, le Chat se met en trois pour trois fois plus de plaisir. Dès les pages de garde nous entrons dans l'intimité du maître-chat, vous saurez tout sur l'art de dessiner dans un taxi parisien ou même en marchant et, là, Geluck dévoile un de ses handicaps : dans un taxi ou en marchant, il dessine le Chat comme un cochon.
Tant d'humilité laisse pantois ! Merci Monsieur Geluck. Il y a donc trois albums et une Gazette dans ce beau coffret.
Il y a le Chat bien sûr, toujours aussi doué pour le surréalisme, la philosophie et la connerie la plus débile, mais Geluck dans sa grande mansuétude, nous entraine dans l'intimité du dimanche matin avec madame Geluck (quelle veinarde celle-là, partager la vie du grand homme, elle doit remercier le ciel ou le big-bang au moins trois fois par jour…)
Oui vous avez bien lu, vous saurez enfin que chez les Geluck, ce n'est pas le dimanche matin que l'on fait les bébés. Je vous laisse la surprise mais avec un Geluck bien placé on atteint facilement soixante- seize points.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
temps-de-livres
  04 novembre 2015
Pour le 20ème tome du Chat, Philippe Geluck met les petits plats dans les grands. Ce n'est pas un, mais trois albums insérés dans un coffret. Strips en trois cases, détournements et gags autour du Scrabble !
Publié chez Casterman en 1986, le Chat continue de faire nous rire depuis près de 30 ans. Nous, sauf moi. le personnage de Philippe Geluck me laisse de marbre et si ses formes ressemblent à celles de Garfield, je n'aurais pas idée de le caresser. Depuis les strips lus dans les journaux, aux albums vendus dans les librairies et maintenant, les éditions qui m'envoient cette valeur sûre... Rien n'y fait.
J'ai essayé de décrypter ce blocage face à ce classique de l'humour. Je me sais allergique aux poils de chats (plus exactement la bave), mais la bande dessinée ne transmet pas les caractéristiques des héros (enfin, pas encore ?). le dessin n'est pas le plus stylisé ou le plus réaliste... Soit, mais je ris devant des auteurs qui dessinent "plus ma"l. Est-ce le détournement des oeuvres ou le ton qui me déplaît ? Je n'en sais rien. Alors quand je reçois ce coffret, je suis un peu dépité. Comment chroniquer quelque chose qui me laisse indifférent ? C'est une chose d'autant plus surprenante que j'apprécie Philippe Geluck (lecteur, ai-je besoin d'être soigné ?). Je me force à le lire...
Les Desseins du Chat permettent de retrouver dans un format à l'italienne, tout ce qu'on retrouve dans un album de la série : Détournements, actualité, etc. Prêchi-Prêcha permet de lire les exploits du Chat dans le difficile exercice du strip en 3 cases. Si je n'ai toujours pas ri, je peux reprocher la police de caractère (trop petite) et l'emplacement des cases qui cisaillent la narration. Un autre format aurait été meilleur.
La surprise vient du troisième livre : le Scrabble du Dimanche. Philippe Geluck montre les tentatives de sa femme pour qu'il joue au Scrabble. Chose que l'auteur évite à chaque fois. Avec beaucoup d'humour, il dessine (à la mine de plomb) toutes les situations imaginables. Nul besoin d'apprécier le Scrabble pour comprendre les gags. Tout est dans le visuel et l'auteur imagine TOUTES les situations. On espère que sa femme apprécie l'humour.
Un livre apprécié sur trois, ça fait peu. Je reconnais que l'ouvrage est de qualité et que l'auteur a toujours des idées. Par contre, je suis toujours allergique à son chat.
LE CHAT
T20 : LE CHAT FAIT DES PETITS
AUTEUR : PHILIPPE GELUCK
EDITIONS : CASTERMAN
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chriskorchi
  17 novembre 2015
Je suis fan du chat et je me suis encore régalée avec ce coffret tantôt drôle, tantôt sérieux. J'ai aimé le fait que chacun des trois albums soit dans des styles différents dans lesquels on peut se plonger au gré de l'humeur. J'aime l'humour noir et particulièrement celui de Geluck qui arrive à se recycler à chaque fois, il faut dire qu'hélas l'actualité fournit bien de la matière. Je ne m'en lasse pas c'est croustillant, incisif et tendre parfois !
Même lorsque c'est très direct, décalé ça reste drôle. Des jeux de mots à tomber, le Chat toujours aussi attachant. Mention spéciale, même très spéciale et ceux qui me connaissent sauront pourquoi au Scrabble du dimanche que j'ai vraiment adoré. Mais par-dessous tout ce que j'aime c'est avec quelle facilité l'auteur passe de la religion, à la politique, de la scatologie à la maladie couvrant ainsi tout les sujets d'actualité et ceux qui font la vie de tous les jours.
Si vous n'aimiez pas le Chat avant il est peu probable que vous ne changiez d'avis avec celui-là car le trait reste le même et l'humour aussi. Quant à moi je reste fan et je trouve que c'est du plus bel effet sous le sapin.
VERDICT
Un album dans la continuité des autres , c'est réussi ! j'ai bien ri et je le conseille pour sortir de la grisaille ambiante. A mettre sous le sapin !
Lien : https://revezlivres.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Garoupe
  09 novembre 2015
Philippe Geluck revient avec un nouveau coffret de dessins et pas uniquement du Chat. On ne présente plus le Chat de Geluck… difficile donc de billeter ce vingtième volume en étant original ou en espérant faire découvrir cet univers absurde à de potentiel(le)s nouve(lles)aux lecteu(se)rs…
Une originalité par rapport aux précédentes sorties : au lieu de contenir deux albums au format à l'italienne, ce coffret en contient un au format à l'italienne et deux au demi-format, le tout accompagné d'un petit journal d'informations.
Soyons clair, si vous n'aimiez pas les dessins de Geluck avant, vous ne les aimerai pas plus après. On a là du classique Geluck qui joue à merveille du jeu de mot, du cynisme, du second degré et qui arrive à surprendre le lecteur à travers des enchainements de réflexion synthétisées en un dessin en pourtant paraissant tellement évidentes.
C'est parfois politique, c'est parfois simplement humoristique, ça peut aussi parfois tomber à l'eau mais l'ensemble est une fois de plus d'excellent tenue (je dis ça parce que j'aime bien le chat).
Parmi les dessins qui m'ont le plus faire rire ou que j'ai trouvé représentatifs de la production Geluck dans sa version « mine de rien, je dis des trucs profonds de façon légère », un peu façon aphorismes (si tant est qu'il est possible d'en rendre compte par écrit, je ne suis pas à une gageure près) :
Deux limaces regardent passer deux escargots. L'une dit à l'autre « Ce sont des hollandais ».
Un terroriste taliban, harnaché de dynamite, est au lit avec son épouse en burka intégrale. L'épouse tient dans ses mains ce qui ressemble étrangement au système à retardement de la bombe et demande au mari « A quelle je mets le réveil ? »
Le chat rassure un nazi en tenue SS qui pleure « Allons. Je ne parlais pas de votre physique quand je disais que les nazis sont monstrueux. Je parlais de leurs idées »
Le chat philosophe « Si Mahomet avait eu un frère jumeau, lui, au moins, on aurait eu le droit de le représenter sans se faire engueuler »
Le chat pérore « Nous sommes obligés de faire creuser le fossé entre riches et pauvres par de la main d'oeuvre importée tant les pauvres de chez nous demandent des prix de fous » (avec en arrière-plan, un ouvrier de couleur pas toute blanche qui creuse littéralement un fossé à coup de pelle)
Un des deux petits formats à l'italienne est un recueil de dessins en noir et blanc représentant un Geluck cherchent à chaque page à éviter la satanée partie de scrabble à laquelle veut le soumettre sa femme comme le bourreau soumettrait sa victime à la question… Drolatique à souhait, Geluck met son couple dans des postures toutes plus abracadabrantes ou surprenantes et décalées les unes que les autres. Un petit carnet très réussi (avec toujours les mêmes recettes, je n'y reviens plus, c'est sa marque de fabrique).
Le dernier petit format à l'italienne se concentre sur des strips de trois cases, avec toujours les mêmes ingrédients. C'est celui qui m'a le moins amusé même s'il reste de bonne qualité.
En résumé : la talent de Geluck (pour ceux qui lui en trouvent) ne se dément pas et tout adepte du Chat ne sera pas déçu par cette nouvelle couvée…

Lien : http://wp.me/p2X8E2-wp
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Auracan   19 octobre 2015
Au-delà des dessins, les trois albums renferment de nombreuses petites surprises...où on ne les attend pas forcément.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   09 octobre 2015
« Le Cat continue à conquérir la planète !, moins vite certes que la connerie ambiante et les fanatismes de tout poil, moins vite, sans doute, mais plus pacifiquement. Après le Brésil avec La Bible selon le Chat, l’Angleterre et les USA (plus de 50 exemplaires offerts et 2 achetés sur Amazon.com), la Finlande, le Liban, la Flandre (et les Pays-Bas),… la Chine et le Japon sont en train de succomber aux charmes ravageurs du Brad Pitt de l’humour. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LiliGalipetteLiliGalipette   09 octobre 2015
« Finalement, il n’y a pas 36 solutions : soit l’homme descend du singe, soit il descend de Dieu. Et si on arrêtait de se chamailler ? Et on se met tous d’accord pour dire que l’homme descend de Dieu, mais que Dieu était très très poilu et qu’il passait son temps à manger des bananes en faisant des grimaces. » (p. 66 & 67)
Commenter  J’apprécie          70
LiliGalipetteLiliGalipette   09 octobre 2015
« On fait un petit scrabble ? / Avec plaisir ma chérie ! J’étais en train de lire un bouquin passionnant mais ça me fait plaisir de l’abandonner. (Aaallez… Elle va dire « Continue à lire mon amour, c’est dimanche pour tout le monde. » Elle va le dire. Elle va le diiire. Tiens, elle ne le dit pas.) »
Commenter  J’apprécie          70
LiliGalipetteLiliGalipette   09 octobre 2015
« Le jour où on atteindra la parité absolue, il y aura autant de femmes-grenouilles que d’hommes, autant de femmes-tartines que d’hommes-sandwichs. Il n’y aura pas plus d’hommes-orchestre que de femmes-objet et autant de femmes à barbe que d’hommes à tout faire. Et les volontaires diront indifféremment ‘Je suis votre homme’ ou ‘Je suis votre femme’. » (p. 24)
Commenter  J’apprécie          50
NeljaNelja   09 novembre 2015
J'aimerais faire une proposition qui devrait mettre d'accord tout le monde.
Les ultra-religieux fichent la paix aux athées pendant la vie sur terre.
Et en échange, les mécréants s'engagent à ne pas contester la loi de Dieu pendant toute la durée de l'au-delà.
Ca me semble on ne peut plus équitable.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Philippe Geluck (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Geluck
À l'occasion de la sortie de "Chacun son chat", Philippe Geluck nous ouvre les portes de son atelier et dévoile les secrets de fabrication de son incontournable Chat.
Découvrez les premières pages de "Chacun son chat" sur notre site ! ?? http://bit.ly/Chacunsonchat
© TIG Studio
autres livres classés : ScrabbleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle