AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B01HN1GN0E
Éditeur : (26/06/2016)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Anna vit seule dans sa maison au bord de la route. Indifférente au monde qui l'entoure, elle occupe son temps à regarder par la fenêtre et à guetter le retour du vent qui donne vie à son jardin. Un soir de tempête, un automobiliste en difficulté, Nicolas, sonne à sa porte.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Gwen21
  10 juillet 2016
Une écriture intéressante, un style qui se démarque agréablement de ce que j'ai pu lire récemment de la part de la jeune génération d'écrivains, une forme - la novella - bien adaptée au récit, donc sur la forme, rien à redire. L'auteur, Aurélie Genêt, est orthophoniste et derrière ses mots se dévoilent sans pudeur un amour vrai pour le langage et un attachement fidèle à la langue française.
Sur le fond, je serai toutefois moins enthousiaste. le récit de la vie d'Anna, "fille des tempêtes", l'amante solitaire du vent, son rapport à la société, sa conception des liens humains et son regard sur le monde qui l'entoure, amant, fils, collègues, famille, m'ont glacée et souvent agacée. La vie affective d'Anna se résume à un encéphalogramme plat dont les rares soubresauts sont insuffisants à ramener la vie dans son âme et dans son corps. Or, j'aime trop la vie pour réussir à m'identifier à une héroïne aussi pessimiste, aussi étale et aussi désespérante. Mon manque d'empathie pour Anna aura été fatal à l'intérêt que je lui portais en début de lecture.
Malgré les belles descriptions des éléments naturels paisibles ou déchaînés - puisque le passage des saisons rythme toute la narration -, les rapports entre les personnages et la personnalité du premier d'entre eux auront échoué à me faire pleinement apprécier cette oeuvre, pourtant marquée du sceau du talent.

Challenge PETITS PLAISIRS
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
gouelan
  04 juillet 2016
Fille des tempêtes, qui attend le vent chaque automne, pour se sentir exister. Elle n'a pas d'attaches, elle est libre. Indifférente mais lucide, rien ne l'effleure, si ce n'est la caresse du vent. Quelque chose est brisé en elle, son regard ressemble à de la terre, à de l'eau, à du vent. Solitaire, elle n'est fidèle qu'au vent d'automne, jusqu'au jour où il lui fausse compagnie …
Très belle écriture qui m'a envoûtée, comme si je me laissais emporter par une bourrasque. Un vent de détresse, un vent démoniaque. Un roman qui pointe du doigt la fragilité des rapports humains. Quelques fois futiles, maladroits ou hypocrites, mais combien essentiels.
Je remercie l'auteure de m'avoir gentiment proposé son roman à la lecture.
Commenter  J’apprécie          330
Riz-Deux-ZzZ
  13 octobre 2018
En bref, un court roman qui m'a agréablement surprise !
J'ai adoré l'ambiance de l'histoire (et pourtant, je n'aime pas particulièrement l'automne, saison mise en avant ici), c'est chaleureux, doux et très calme, à l'image de l'héroïne Anna que l'on découvre jeune et que l'on va suivre tout au long de sa vie. Les descriptions sont très belles et le fond de l'histoire est également intéressant... mais je continuerai à rester asociale malgré la morale de l'auteure !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   04 juillet 2016
Elle aime la tempête, son souffle impérieux, cette sensation de devenir toute petite, inexistante dans une nature en furie. Depuis sa plus tendre enfance, ça la fascine. Un sentiment la submerge : le vent, dans son hurlement désespéré, tente de lui narrer une histoire. L'aventure de la Terre, peut-être, un conte sans hommes, sans logique, sans pitié, sans amour ni haine. Anna s'y reconnaît. Elle ressent l'envie de sortir malgré le déchaînement des éléments, d'écarter les bras au milieu des arbres malmenés et de se laisser emporter dans le tourbillon. Mais elle reste là, à l'abri derrière sa fenêtre, passive. Elle se contente de regarder. Comme toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Gwen21Gwen21   05 juillet 2016
Anna ne part pas en vacances, jamais. Pour quoi faire ? Trouver la même routine ordinaire ailleurs ? S'ennuyer dans un lieu inconnu alors qu'elle a si bien domestiqué l'ennui familier ? [...] Affronter les autres, partout, leurs paroles, leurs bruits, leur présence. Les corps entassés sur une plage. Une foule pressée à l'entrée d'un musée. Un groupe hurlant dans une boîte de nuit. La jeune femme ne tente même pas d'imaginer. Elle ne comprend pas. Ils ne sont plus que des moutons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
gouelangouelan   04 juillet 2016
Tu dis que je suis un fantôme... Peut-être. Mais j'ai mes propres pensées. J'existe au moins pour moi. Eux se perdent parmi les autres. Ils ne sont plus des hommes, ils sont une foule, une seule entité dépourvue de réflexion. Qu'un seul ait peur et tous fuient sans savoir pourquoi. Que la colère monte et tous sont en furie, crient et cassent. Ils ne sont que des ombres, un banc de poissons sans identité. En quoi cela vaut-il mieux que la solitude ? Tu crois vraiment trouver ton bonheur là-bas ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
gouelangouelan   04 juillet 2016
Les pavillons se succèdent, désespérément semblables. Certains trouvent cela beau, Anna juge cette uniformité déprimante. Tristes aussi, ces carrés de pelouse bien tondue, dépourvus du chaos élégant de la nature. L'endroit est sans magie, propre... Humain.
Commenter  J’apprécie          160
gouelangouelan   04 juillet 2016
Elle ne comprend pas. Ils ne sont plus que des moutons. Elle aussi, elle ne se leurre pas. Seulement , elle le sait, et préfère se tenir à l'écart du troupeau. Réflexe de survie. Elle est si commune, elle étoufferait sinon, se noierait dans la masse.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : ventVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2141 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre