AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2315008425
Éditeur : Max Milo (12/10/2017)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La traque des lanceurs d'alerte
Après avoir raconté l'histoire qu'elle a vécu au sein de la banque UBS (La Femme qui en savait vraiment trop, Cherche Midi), Stéphanie Gibaud constate les risques incroyables pris par les Lanceurs d'alerte. Au travers de son expérience personnelle et d'exemples concrets en France et à l'étranger, elle détaille la vie des lanceurs d'alerte et les raisons pour lesquelles ils sont devenus les parias de la société.

L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
YCAR
  08 mars 2018
A travers de nombreux témoignages, Stéphanie Gibaud démontre que la protection des lanceurs d'alerte est un enjeu majeur pour les démocraties, ou ce qu'il en subsiste encore. le monde de la finance a pris en otage les citoyens du monde entier. Les banques sont les organisations privées les plus puissantes, elles sont responsables des déficits publics, des dettes, des food trades (spéculation alimentaire) entre autres. La fraude de classe organisée, l'évasion fiscale (80 milliards euros en France par an) démontre jour après jour que cette industrie financière est criminelle. Les mariages incestueux entre les hommes politiques, les banquiers et les autorités de contrôles démontrent bien les conflits d'intérêts. La justice est assassine et non éthique, elle ne tranche que trop et anormalement en faveur des puissants. L'état fait passer des lois pour que les informations soient mieux protégées que les citoyens. Certes, il y a parfois des condamnations, qui semble n'être que pour la forme, les amendes sont négociées ! mais généralement bien en deçà des préjudices, de l'intérêt général et in fine les lanceurs d'alerte sont méprisés, salis, abandonnés, non protégés. Les organes de presses sont pratiquement tous sous contrôle, l'information disparaît alors au profit de la communication, des "nébuleuses" qui ne favorisent pas la transparence, la véracité, voire l'intérêt des informations.
On mesure bien à travers cet ouvrage, le parcours semé d'embûches, de pièges, d'oubliettes qui menacent les personnes courageuses dénonçant la corruption, la fraude, la tricherie, la malhonnêteté, la liste est longue. Serions- nous sous le joug de « la bête à sept têtes » présente dans de nombreuses mythologies, religions et traditions ? J'ai pour ma part identifié les différentes têtes de cette ploutocratie.
L'auteure nous énonce des mesures qui pourraient être prises si l'éthique pour le bien de tous prévalait. Les actes individuels sont également parmi les plus importants pour infléchir cette tendance à la dérive mafieuse. La conclusion du livre nous apporte quelques pistes individuelles et collectives pour agir et réagir, ainsi qu'un bon nombre de sites à consulter pour nous informer d'avantage.
A l'instant où je rédige mon humble avis, comme une évidente preuve supplémentaire, la presse annonce l'engagement d'un homme politique pour une grosse banque (com' ou info d'ailleurs ?). Notre chef de l'état est également un produit du milieu de la finance. Wikipédia dresse pour le cas, une liste intéressante de controverses le concernant bien en phase avec différents sujets évoqués dans cet ouvrage et il est impossible que son nom ne nous effleure pas l'esprit durant la lecture. A ce sujet je me suis souvenu d'une phrase de Romain Gary dans Gros-Câlin « Crier le fascisme ne passera pas, ça fait passer tout le reste »
J'ai aimé ce livre courageux, j'ai souvent pensé à une phrase de Gandhi qui disait ceci « ma conscience obéit à une loi, supérieure à la loi » Les lanceurs d'alertes ne seraient-ils pas tous des Gandhis ? Alors il faut les suivre, il faut les soutenir, pour eux d'abord puis pour le plus grand bien de nous tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lilice_brocolis
  06 avril 2018
Ce livre présente un état des lieux de la position dans laquelle sont mis les lanceurs d'alerte dans le monde occidental, avec des propositions assez concrètes sur comment changer des choses et aussi "bien évidemment" la promotion du fait de dénoncer des pratiques non-éthiques.
Le tout est très intéressant, assez instructif et très bien documenté, citant de nombreuses sources. L'auteur réussit bien à parler avec objectivité de la situation générale, à présenter la sienne propre avec une dose très acceptable de fausse modestie et celle de gens qu'elle connait personnellement avec émotions mais sans sentimentalisme déplacé en dehors de ce qui est pertinent pour ce qu'elle expose.
Le ton est clair mais pas particulièrement littéraire. Il y a des répétition - nécessaires à tout manifeste ? - pas si lourdes que ça mais qui renforce le peu "divertissant" de cette lecture. C'est aussi un livre ancré dans l'actualité qui doit être lu "maintenant", à quelques années près.
A la fin de chaque chapitre thématique une liste de propositions-clés d'amélioration est proposé, le tout sur un ton politique très modéré. Pour moi il n'y en a qu'une qui m'a semblé peu judicieuse (sur les micro-dons en caisse de magasin en arrondissant les montants : quand on dénonce l'entre-soi des puissants et les associations partenaires sont choisies par ceux-ci, je ne suis pas certaine que ce soit le meilleur moyen de lutter pour la transparence et contre la corruption...). Les différentes structures de soutien existantes sont également bien présentées et le livre incite sainement à une attitude citoyenne.
La "neutralité" politique est importante, et l'argumentation repose sur des valeurs communes qui ne sont jamais discutées. Il s'agit effectivement de valeurs que je partage largement, et si la tiédeur politique ne me convient pas tout à fait elle permet sans aucun doute une exposition sereine de la réalité. Pour ma part, j'ai tout de même eu l'impression que la dénonciation des magouilles et de l'entre-soi des puissants comme une grande découverte de quelque chose que l'on imaginait pas aussi "sale" assez naïf, mais bon, si ça permet de mettre le nez dedans...
Le sujet mérite d'être mieux connu, et le livre me l'a permis. C'est clairement une lecture "utile", pour soi et les autres !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JeanneEdison
  18 novembre 2017
Ce livre doit être soutenu, connu car il nous concerne tous.
Nous sommes tous concernés par l'évasion fiscale, les détournements de fonds publics car nous le payons en payant plus d'impôts pour moins d'écoles et d'hôpitaux (je rappelle qu'en achetant une simple baguette de pain, on s'acquitte d'un impôt par la TVA). Nous le payons de notre santé et de celle de nos enfants quand nous mangeons des biscuits qui étouffent, quand nous prenons des médicaments qui tuent. Dans ce livre, nous découvrons les pratiques incroyablement graves de laboratoires de procréation assistée… La liste est longue, malheureusement, et montre l'étendue du problème ( la défaillance des organes de contrôle au profit de toujours plus d'argent). Oui, nous sommes vraiment tous concernés.
Le livre évoque des histoires vraies dans un style alerte, pédagogique. Tous ces hommes, ces femmes, devenus « lanceurs d'alerte», cela pourrait être vous demain. Pourtant, aujourd'hui, ces hommes, ces femmes qui ont alerté pour nous, dans un souci d'intérêt général sont broyés, abandonnés par le système, en contradiction totale avec les discours rassurants de nos politiques. le livre le démontre, faits précis à l'appui. Les histoires vraies racontées sont révoltantes, mais aussi passionnantes. L'auteur, Stéphanie Gibaud, connaît son sujet. Elle a payé chèrement son intégrité professionnelle. Stéphanie Gibaud propose des solutions de bon sens qui méritent notre attention. C'est désormais à nous, citoyens, lecteurs, de relayer son combat pour un monde meilleur.
Moi, lecteur, je fais ma part et je recommande vivement « La traque des lanceurs d'alerte ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CineKino
  12 mars 2018
Ex-cadre d'UBS ayant dénoncé des pratiques de blanchiment de fraude fiscale et depuis poursuivie en justice par son ex-employeur (qui a tout fait pour dissuader l'auteure comme l'éditeur de publier ce livre), la lanceuse d'alerte Stéphanie Gibaud dénonce les dysfonctionnements du système politique, judiciaire et financier, qui permettent aux grandes entreprises d'échapper à toute sanction et condamnent les lanceurs d'alerte à une vie d'exclu.
Basé tant sur son expérience personnelle que sur des exemples plus (Snowden, Assange, Frachon…) ou moins médiatisés, ce témoignage nous permet d'abord de se rendre compte de l'injustice qui existe entre ces citoyens courageux et les puissantes entreprises (bardées d'avocats et de soutiens politiques ou médiatiques), et des graves conséquences sur la vie des lanceurs d'alerte : intimidés, menacés, poursuivis, sans emploi et sans ressources, seule une moralité exemplaire leur permettre de tenir (et de refuser de se laisser acheter leur silence).
Pouvoirs judiciaires, puissances financières, médias aux mains de quelques industriels, Etats complices, institutions impuissantes… Stéphanie Gibaud dénonce les uns après les autres les différents acteurs qui oeuvrent à bloquer tout changement.
Quelques pistes de progrès sont évoquées en fin de chapitres mais malheureusement pas développées, un dernier chapitre cependant présente des réformes et solutions à cette situation, à commencer par l'implication de chacun (soutien, choix de consommation ou boycott, pétitions, etc.).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ROUMANOFFBE
  01 mai 2018
Si vous êtes intéressé par la matière des lanceurs d'alerte, je pense que vous devez lire ce livre même s'il est fortement axé sur le côté français, les autres cas de lanceurs d'alerte sont également abordés.
J'espère en tous les cas que les lois évolueront pour défendre réellement les lanceurs d'alerte parce que finalement n'importe qui pourrait se retrouver piéger entre une loi qui l'oblige à dénoncer et celle qui le condamne d'avoir dénoncé des faits délictueux ou criminels. Ce qui est un non-sens total évidemment mais ne nage-t-on pas de plus en plus dans une hypocrisie à toute épreuve surtout dans les soit-disant démocraties qui se disent hors de toute corruption alors qu'elles sont dévoilées de tous les côtés.
Pour ma part, j'y ai retrouvé les cas qui me sont familiers grâce aux nombreux reportages sur le sujet mais surtout grâce à Elise Lucet. Un grand merci à ceux qui se mettent en péril avec leur famille entière pour le bien de la communauté et qui perdent presque tout, j'espère pas leur honneur même si ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
NonFiction   20 mars 2018
Une enquête sur les lanceurs d’alerte, écrite par l’une d’entre eux, aux solutions politiques parfois surprenantes.
Lire la critique sur le site : NonFiction
autres livres classés : lanceurs d'alerteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Stéphanie Gibaud (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
34 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre