AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070388646
157 pages
Éditeur : Gallimard (05/04/1994)
2.67/5   6 notes
Résumé :
Résumé:
Là, entre les lourds piliers sans style de la salle peu éclairée, des femmes dansent, grandes, non point tant belles qu'étranges, et excessivement parées. Elles se meuvent avec lenteur. La volupté qu'elles vendent est grave, forte et secrète comme la mort. Près du café, sur une cour commune pleine de clarté de lune ou de nuit, chacune a sa porte entreclose. Leur lit est bas. On y descend comme dans un tombeau. — Des Arabes songeurs regardent sinuer l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Acerola13
  22 mai 2018
Très agréables courts récits du Maghreb, entre Algérie et désert; on se passionne et l'on s'émerveille au fil des anecdotes amusantes racontées par Gide, dont la plume me transporte toujours.
Commenter  J’apprécie          10
ertiammot
  27 août 2016
Extraits de carnet de voyage d'André Gide...
Intéressant...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   23 mars 2018
Le défaut de peur de la mort fait le défaut de l’art arabe. Ils ne reculent pas devant mourir. Et c’est de l’horreur de la mort que naît l’art. Le peuple grec, qui, jusque sur le seuil du tombeau, niait la mort, doit son art à l’effort de protester contre elle. Si la religion chrétienne avait abouti, la certitude d’une vie éternelle eût nié l’art (je dis : l’art, et non pas l’artiste – les artistes sont légion parmi les Arabes). Il n’eût éclos ni dans les livres, ni dans les cathédrales, et François d’Assise eût peut-être pensé, chanté, son « hymne aux étoiles » ; il ne l’eût pas écrit, n’ayant goût de fixer rien de mortel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
buderibuderi   26 avril 2019
...c'est l'Algérien. On est tout étonné de l'entendre parler français. Jeune il est beau, souvent très beau ; son teint n'est pas éclatant, mais verdâtre ; ses yeux sont grands, pleins de langueur ; la fatigue chez lui se confond avec la paresse, et semble une lassitude amoureuse ; il garde tard la bouche entr'ouverte, la lèvre supérieure soulevée, à la façon des très jeunes enfants.
Commenter  J’apprécie          20
buderibuderi   26 avril 2019
Il y avait là-haut, dans une rue point très secrète, mais dans tel pli secret de la rue, un tout petit café... Je le vois. Au fond de ce café, en contre-bas, commençait une seconde pièce, étroite semblait-il, et prenant jour sur le café ; de la place où j'étais, on ne la voyait pas tout entière ; elle continuait en retrait. Parfois un Arabe y descendait, qui venait tout droit de la rue et que je ne voyais plus reparaître. Je suppose qu'au fond du réduit un escalier secret menait vers d'autres profondeurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de André Gide (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Gide
"André Gide parmi nous", par Henri Queffélec : première diffusion sur France Culture le 26 décembre 1969. Photographie : André Gide (1869-1951), écrivain français, et le masque de Giacomo Leopardi, rue Vaneau, à Paris. © Laure Albin Guillot / Roger-Viollet. Dans cette conférence, Henri Queffélec nous parle, entre autres choses, de l’influence de Gide sur la jeunesse - influence plus intellectuelle que littéraire -, sa brouille avec Claudel, son retour d’URSS et les retouches qui s’en suivirent…. « Beaucoup de choses à dire aux jeunes gens trop nerveux ou trop indociles »…
Source : France Culture
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

André Gide

Né en ...

1869
1889
1909
1929

10 questions
96 lecteurs ont répondu
Thème : André GideCréer un quiz sur ce livre