AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : La Petite Illustration. (17/12/1938)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Sur le modèle de L'impromptu de Versailles de Molière, Jean Giraudoux présente par la voix de Louis Jouvet et des autres comédiens sa vision du théâtre et du travail théâtral. Il s'agit d'une pièce de théâtre, sur le théâtre et dont le décor est le théâtre et les personnages les comédiens.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
gill
  27 février 2014
Le 3 décembre 1937, le rideau se lève sur la scène du théâtre de l'Athénée. Sur une note accordée avec "l'Impromptu de Versailles", le fameux petit acte de Molière, Jean Giraudoux nous parle de Théâtre.
L''ironie est de mise, l'humour de rigueur. Mais que l'on ne s'y trompe pas.
Cette petite pièce, en un acte, n'est pas si légère qu'elle y paraît.
"Nul jongleur n'égale en virtuosité Jean Giraudoux lorsqu'il lance et fait miroiter des idées. C'est ainsi qu'il les manie sur la critique, l'art, le public, les comédiens..."
Mais la malice de l'auteur ne blesse personne.
Le public applaudit. Les critiques apprécient.
Ce petit morceau est comme une chronique verbale, un entretien entre l'auteur, les comédiens et le public sur les choses du théâtre.
Il n'y a pas ici d'interprètes puisque ce sont les comédiens qui jouent leur propre rôle. Ils s'appellent Renoir, Boverio, Jouvet, Raymone, Ozeray, Dasté, la petite Vera...Un seul rôle est fictif, celui de Robineau.
Et ce numéro malicieux de "La Petite Illustration" de nous faire regretter de ne pas avoir été parisien en 1937, assis devant cette même scène de l'Athénée, et souriant à quelques réparties de Louis Jouvet et de ses compères :
" - Mais cela va créer des obligations terribles aux auteurs ?
Jouvet.- Aux auteurs ? Non. Ils n'en ont jamais eu qu'une : celle d'être des écrivains. le mot comporte tout.
Mais à toi, oui. Tu as à soigner le théâtre comme ta propre bouche, n'y souffrir aucune poussière, aucune tâche.
Veille à son éclat. Ce n'est pas une question de crédits.
Les dents d'or n'y sont pas nécessaires...C'est une question de santé, d'haleine.
A théâtre carié, nation cariée....".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
helhiv
  12 juillet 2016
Voici une pièce de théâtre très différente des autres pièces de Jean Giraudoux puisqu'on n'y joue rien, les personnages sont les comédiens eux-mêmes et que la pièce est une interruption dans leurs répétitions.
Jean Giraudoux, on l'imagine en totale complicité avec Louis Jouvet, a écrit une pièce pour défendre le théâtre qu'il aime et exposer tout ce qu'est le théâtre et comment faire pour qu'il soit plus encore. Cette pièce est un plaidoyer avec de très beaux moments sur les émotions du spectateurs et les émotions des comédiens. Dans un message très politique, l'auteur demande à l'Etat de prendre ses responsabilités pour offrir ces émotions à tous et réclame une sorte de service public de la culture.
La pièce contient également des sous-entendus qui doivent être autant de règlements de compte, mais il faudrait se replonger dans l'actualité théâtrale de 1937 pour en saisir le sens.
A noter enfin, comment Giraudoux se sert du théâtre lui-même pour en faire l'éloge.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
helhivhelhiv   09 février 2017
Dans ce pays qui a tant de journalistes et pas de presse, qui a la liberté et si peu d'hommes libres, où la justice appartient chaque jour un peu moins aux juges et un peu plus aux avocats, quelle autre voix te reste que la nôtre ? La tribune ? Il n'y a plus d'orateur là où le théâtre est enroué ! Tandis que rien n'est perdu si chaque soir le parvenu, le concussionnaire, le cuistre doit se dire : Tout irait bien, mais il y a le théâtre, et si l'adolescent, le savant, le ménage modeste, le ménage brillant, celui que la vie a déçu, celui qui espère en la vie, se dit : Tout irait mal, mais il y a le théâtre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gillgill   24 février 2014
La scène est la scène même de l'Athénée, un après-midi de répétition. En 1937.
Renoir, Boverio, Marthe puis les acteurs
Renoir.- Essaie du Molière. La recette est infaillible.
Boverio.- Je ne sais quel mouche les pique aujourd'hui ! L'heure de la répétition est passée de cinq minutes et ils sont tous encore à discuter dans l'escalier.
Marthe.- Je les ai déjà sonnés trois fois.
Renoir.- Essaie du Molière. Toutes les fois où l'on récite du Molière sur une scène, les comédiens, où qu'ils soient dans le théâtre, l'entendent, et ils arrivent.
J'en ai fait souvent l'expérience, même au Boulevard.
Cela entre dans les loges. Cela bat tous les timbres.
Boverio.- Je crois qu'ils attendent Jouvet
Renoir.- Tu vas voir s'ils l'attendent quand ils sauront que Molière est là.....
(lever de rideau de la pièce extraite de "La Petite Illustration" n° 449 parue le 17 décembre 1938)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
genougenou   03 août 2016
La mise en scène, c'est bâtir pour la pièce une assise de béton comme pour un obusier. Et en avant le tir!
Commenter  J’apprécie          20
genougenou   03 août 2016
Un peuple n'a une vie réelle grande que s'il a une vie irréelle puissante.
Commenter  J’apprécie          30
genougenou   03 août 2016
Le théâtre n'est pas un théorème, mais un spectacle, pas une leçon, mais un filtre.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jean Giraudoux (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Giraudoux
La Chanson de Tessa - Elly Paspala (Paroles de Jean Giraudoux)
Άλμπουμ: Στη Λάμψη του Φεγγαριού (1988)
Reste ici bas mon coeœur fidèle, Si tu t'en vas la vie est ma peine éternelle. Si tu meurs, les oiseaux se tairont pour toujours. Si tu es froide, aucun soleil ne brûlera. Au matin la joie de l'aurore Ne lavera plus mes yeux. Tout autour de ta tombe Les rosiers épanouis Laisseront pendre et flétrir leurs fleurs. La beauté mourra avec toi Mon seul amour. Si je meurs, les oiseaux ne se tairont qu'un jour, Si je meurs, pour une autre un jour tu m'oublieras. De nouveau la joie de vivre Alors lavera tes yeux Au matin tu verras La montagne illuminée Sur ma tombe t'offrir mille fleurs. La beauté revivra sans moi Mon seul amour
+ Lire la suite
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
464 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre