AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Éditeur : Grasset (01/01/1933)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Les Protocoles des Sages de Sion est l’œuvre de Mathieu Golovinski, Russe professionnel de la propagande, qui travaillait à la fin du XIXe siècle pour la police politique de l’empire russe.
Ce texte illustre le mythe du plan secret des Juifs pour dominer le monde à travers les comptes-rendus d'une vingtaine de prétendues réunions secrètes exposant un plan de domination du monde qui utiliserait ruses, guerres, révolutions et s'appuierait sur le capitalisme po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Luniver
  13 janvier 2012
Ceux qui ont l'habitude de fréquenter les forums tout public ont déjà certainement eu la chance de voir apparaître les protocoles des sages de Sion, au milieu d'Illuminati, de francs-maçons et de groupe Bilderberg. Comme ce texte est à peu près la seule chose concrète à se mettre sous la dent, j'ai décidé d'y jeter un coup d'oeil.
Après cinq pages, la conclusion est déjà faite : c'est incroyablement mauvais ! Il n'y a même pas besoin de regarder le fond, la forme suffit : les protocoles sont en fait un assemblage de petits morceaux de texte sans fil conducteur, sans liens, sans cohérence, parfois même contradictoires.
Mais même sur le fond, ça ne s'arrange pas. L'idée générale, c'est que les juifs contrôlent presque tout, et déstabilisent progressivement nos pays pour en prendre le contrôle, total et définitif. On peut compter au nombre de leurs déstabilisations : la révolution française, le libéralisme et l'ultra libéralisme, mais aussi le socialisme et le communisme, Nietzsche, et même Darwin. Leurs "agents" se sont emparés de tous les domaines : ils ont évidemment accumulé toutes les richesses, ils contrôlent la presse et les loges franc-maçonnes (pas de pitié entre sociétés secrètes), tous nos présidents ne sont que des marionettes à leur service, mais on retrouve ces agents dans l'enseignement, chez les précepteurs, les employés, les domestiques et même chez les prostituées (c'est dire si ces Sages ont le sens du détail). On peut toutefois mettre à leur actif une grande honnêteté intellectuelle, puisqu'ils n'hésitent même pas à parler d'eux-mêmes en des termes péjoratifs : "Nous avons des ambitions illimitées, une convoitise dévorante, une vengeance impitoyable et une haine intense."
Peut-on leur échapper cependant ? Et bien oui ! Les sages, imprudents et remplis d'orgueil, s'auto-congratulent chaleureusement de nous avoir si bien eus :
* "Telle fut, jusqu'à nos jours, l'autocratie russe, notre seule ennemie dangereuse, si nous ne comptons pas le Saint-Siège."
* "Nous avons pris grand soin de discréditer le clergé des Gentils aux yeux du peuple, et nous avons ainsi réussi à nuire à sa mission qui aurait pu contrarier gravement nos desseins."
* "Vous savez vous-mêmes combien il fut désastreux pour les Gentils d'émettre l'idée absolument idiote que nulle différence ne doit être faite envers les classes sociales."
Le système idéal pour lutter contre leur maléfique influence est en fait d'instaurer des autocraties chrétiennes avec un système de castes très strict où tout le monde reste à sa place, de père en fils. Ça donne envie.
La lecture est un véritable calvaire : on a la même impression qu'en assistant à la prestation d'un chanteur qui chante horriblement faux mais avec une conviction inébranlable, où un humoriste dont toutes les blagues tombent à plat : on oscille entre le désespoir, la gêne de devoir assister à ça, et le rire nerveux. Je ne m'attendais certes pas à grand chose en commençant ma lecture, mais je n'imaginais quand même pas un pareil désastre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          135
Mero
  21 janvier 2017
Beaucoup des auteurs que j'ai pu lire ces derniers temps m'ont poussé à lire ce livre car le fruit de leur travail personnel les ont amené à la conclusion qu'il ne s'agissait pas là d'un faux. Les protocoles établissent les règles d'un nouvel ordre mondial qui verront le peuple juif dominer les autres nations par un long et méthodique travail de sabotage s'établissant à travers les siècles en utilisant les armes du capitalisme et du libéralisme pour y arriver. Pour ma part je reste dubitatif sur la manière dont l'auteur essaye de nous y convaincre, par là j'entends que l'on devine aisément la tentation antisémite qui se loge à chaque fin de phrase. C'est ce manque de subtilité qui m'aura forcé à lire les protocoles en diagonale, en ne retenant que les quelques idées majeures qui coïncident - étrangement - avec des méthodes qui sont toujours d'actualités à notre époque. le mystère plane encore et toujours sur cet écrit.
Commenter  J’apprécie          50
LOR21
  15 octobre 2018
Je ne souhaite pas prendre le contre courant des avis assez négatifs sur ce texte. Mais si l'on peut juger en effet de sa médiocrité littéraire, il faut le replacer dans un recueil de chronique et lire sous cet angle. Il s'agit sans nul doute d'un faux, le problème de ce livre est qu'il est réellement antisémite et officiellement en un sens . Au delà de ça , si je m'amuse à remplacer le mot "juif" par "banque ", "finance", "lobbying", il devient troublant d'actualité.
Je l'ai trouvé très intéressant de ce point de vue là.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MeroMero   21 janvier 2017
Le jour où le roi d'Israël, le roi de la Maison de David, posera sur sa tête la couronne offerte par l'Europe, il deviendra le Patriarche du monde. Le nombre des victimes sacrifiées pour hâter son avènement n'atteindra jamais le nombre de celles qui furent immolées au cours des siècles par des gouvernants goyim rivaux, dans le but de satisfaire leur soif de grandeurs.
Commenter  J’apprécie          10
LOR21LOR21   15 octobre 2018
"Nous entourerons notre gouvernement de tout un monde d’économistes. Voilà pourquoi les sciences économiques sont les plus importantes à enseigner aux Juifs. Nous serons entourés de toute une pléiade de banquiers, d’industriels, de capitalistes et surtout de millionnaires, parce qu’en somme tout sera décidé par des chiffres. » Chapitre VIII"
Commenter  J’apprécie          10
LuniverLuniver   16 juillet 2012
Vous savez vous-mêmes combien il fut désastreux pour les Gentils d'émettre l'idée absolument idiote que nulle différence ne doit être faite envers les classes sociales.
Commenter  J’apprécie          30
MeroMero   21 janvier 2017
Le Seigneur a dit : « Par moi règnent les rois ». Nos prophètes nous ont dit que nous avons été choisis par Dieu Lui-même pour régner sur toute la terre. C'est pourquoi Dieu nous a doués de génie ; il faut que nous puissions mener à bonne fin notre tâche qui est la conquête du monde par des moyens pacifiques.
Commenter  J’apprécie          10
LuniverLuniver   16 juillet 2012
Nous avons pris grand soin de discréditer le clergé des Gentils aux yeux du peuple, et nous avons ainsi réussi à nuire à sa mission qui aurait pu contrarier gravement nos desseins.
Commenter  J’apprécie          10

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox