AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Albert Uderzo (Illustrateur)
ISBN : 2012100147
Éditeur : Hachette (16/11/1998)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 739 notes)
Résumé :
Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute l'Hispanie est occupée par les Romains... Toute ? Non ! Un village peuplé d'habitants refusant d'intégrer le monde romain résistent encore et toujours à l'envahisseur...

Ne se laissant pas débattre, Jules César en personne vient rencontrer Soupalognon Y Crouton, le chef du village, en ayant en cours de route capturer son fils.

Refusant de se laisser dominer par Rome, le chef voit son fils pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  28 août 2014
Astérix nous fait voir du pays et nous entraîne en Espagne pour y découvrir l'incroyable : un village d'irréductibles hispaniques résiste encore et toujours à l'envahisseur... !
Périple mené tambour battant, avec un horrible petit gamin capricieux et colérique qu'il va falloir gérer en dépit des romains qui le pourchasse, Obélix en pleine crise de jalousie, Astérix au bord de la crise de nerfs ...
Tous les clins d'oeil à ce pays sont présents, de la corrida au tourisme en passant par la cuisine à l'huile, les autoroutes défoncées, les embouteillages, les prix plus abordables, les processions religieuses etc...
On a même droit à Don Quichotte et ses fameux moulins !
Après le tome 13 qui était un peu en dessous, celui-ci fait un retour bourré d'idées et d'humour. un régal !
Commenter  J’apprécie          480
belette2911
  05 mai 2019
Certains hommes auraient bien aimé avoir la Gaule, ils se contenteront de l'Espagne ! Ce n'est pas le même effet, je vous l'accorde.
Oui, si vous avez l'impression qu'une grivoiserie se cache dans ma première phrase, sachez que ce n'est pas qu'une impression !
Quand tout ne va pas bien, quand on est au bout du rouleau, les médecins devraient prescrire quelques albums d'Astérix et Obélix car c'est salutaire pour le moral et les zygomatiques.
Pour ma 368ème lecture de cet album, j'ai ri de nouveau, j'ai fait "Ah oui, c'était dans celui-ci qu'il y avait tel ou tel calembour" et j'ai beau savoir comment tout cela va se terminer, je prends toujours autant de plaisir à le relire encore et encore.
Pepe est un personnage bizarre : un sale gosse qui a du cran, un sale gosse qui a fait tourner les romains en bourriques et qui va énerver le pauvre Obélix avant qu'ils ne deviennent des amis, enfin, surtout Pepe et Idefix qui seront des copains.
L'envoi de ce petit otage dans le camp de Tartopum… Non, dans le camp de Babaorum et sa délivrance par les irréductibles Gaulois va être un bon prétexte pour nos amis d'aller faire un tour en Hispanie afin de le reconduire chez son père, le chef Soupalognon Y Crouton.
Toute l'Espagne se retrouve caricaturée dans cet album, mais la caricature est gentille, aimable tout en étant juste et possédant des traits de notre époque personnelle mise dans celle de nos ancêtres les Gaulois (les maisons sur roues pour partir en vacances, les files à la frontière, la cuisine des espagnols qui s'améliore, les routes défoncées, les prix qui griment, la cuisine espagnole qui s'adapte à sa clientèle…).
Les auteurs avaient déjà compris ce qui faisait les lieux communs d'un pays et le reproduisaient dans leurs albums, à leur sauce, ce qui est bien plus drôle que dans la réalité.
Un scénario intelligent, bourré d'humour et de jeux de mots du tonnerre qui resteront dans les annales ("Tous les étés, les Ibères deviennent plus rudes !" et "Il affranchit le rubicond" en parlant de César qui gracie un barbare roux), cette aventure de nos irréductibles Gaulois possède aussi ces classiques habituels tels que le banquet final, le barde qui chante faux, des romains bastonnés, les disputes dans le village et du poisson (frais ou pas, on ne se prononce pas).
De plus, apprendre l'origine de la tauromachie (magnifique, ici) ou voir Obélix danser le flamenco, ça n'a pas de prix ! Même pas les 20 sesterces pour passer la frontière de jour afin d'éviter les patrouilles romaines.
Un must de la collection ! Et si vous ne me croyez pas, je retiens ma respiration!!!

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
Crazynath
  02 février 2015
Cette fois ci, en route pour l'Espagne! pardon , l'Hispanie !
Dans ce savoureux épisode des aventures d'Astérix, ce dernier va avoir pour mission de ramener un " petit" otage chez ses parents ! Mais quel otage !! Péricles, fils de Soupalognon y Crouton est un personnage plein de caractère ! Ses caprices sont à mourir de rire, surtout quand il s'agit de nourriture !! Et face à ses menaces, tout le monde marche, que ce soient les romains ou ensuite nos gaulois...
L'Hispanie, avec ses clichés plein d'humour est délicieusement croquée par ses auteurs ! Par exemple, l'auberge qui n' a que des clients goths et qui propose donc un menu adapté ( saucisses, choux et lard), ça sent le vécu ça !!
Et puis maintenant, on connait l'origine de la tauromachie !
La dernière vignette de cet album, lors du banquet me fait glousser à chaque fois, il faut le dire !! Olé !!
Commenter  J’apprécie          240
HORUSFONCK
  06 novembre 2017
Les romains n'en ratent pas une: Quelle idée, d'aller planquer un otage hispanique à proximité du village des irréductibles gaulois!?
Une occasion rêvée, pour Astérix et Obélix, de se rendre dans une province non encore explorée: l' Hispanie... Non sans avoir copieusement tapé quelques romains, avant de ramener le capricieux Pépé à son père le chef Soupalognon y Crouton.
L' occasion, pour Goscinny et Uderzo de multiplier gags et jeux de mots, ainsi que les baffes distribuées aux romains.
Et puis, Obélix dansant et chantant le Flamenco, cela vaut la lecture de cet excellent album!
Commenter  J’apprécie          243
Myriam3
  24 décembre 2017
Les puristes disent que les Astérix qui n'ont pas été écrits / dessinés par le duo Goscinny / Uderzo n'ont rien à voir... et c'est vrai que les derniers lus, qui m'ont beaucoup fait rire quand même, n'arrivent pas au genou de celui-ci!
Cette fois-ci, notre trio (Astérix, Obélix et Idéfix) protègent puis raccompagnent le petit Pépé, fils du chef Soupalognon y Crouton en Hispanie où il avait été enlevé par les Romains en représailles.
C'est que le petit Pépé a un sacré caractère et s'entiche d'Idéfix, avec lequel il a des messes basses qu'Obélix n'apprécie pas du tout. En chemin, ils découvrent le tourisme de masse en Hispanie, avec les joies du communautarisme et des prix en hausse.
Ecrit en 1969, il donne une image de l'Espagne sous dictature mais en pleine expansion touristique malgré l'état de ses routes et la douane alors en place. J'ai à la fois beaucoup ri et beaucoup apprécié tous les clins d'oeil d'époque, je redécouvre en fait Astérix et me rends compte que j'en ai encore beaucoup à lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   19 mars 2013
Obélix : Non, non ! Ce n'est pas un poisson que nous venons louer cette fois-ci.
Astérix : Nous venons louer ton bateau.
Ordralfabétix : JE-NE-LOUE-PAS-LES-POISSONS !!!
Astérix : Tu as raison. Il y a plus d'avenir à louer les bateaux que les poissons.
Iélosubmarine : Ça, il a raison. Les gens sont si peu soigneux ! Ils rendent les poissons dans un état !

Commenter  J’apprécie          313
garrytopper9garrytopper9   28 août 2014
- Il est beau le poisson, il est beau, ils est beau !!
- Si on en achetait pour changer ?
- Pour changer quoi ? Je n’ai mangé que deux sangliers aujourd’hui !
Commenter  J’apprécie          240
MissSherlockMissSherlock   07 juin 2013
-Pas de chance pour toi, Nonpossumus ; quand César saura que les Gaulois se sont emparés de l'otage, tu seras bon pour le cirque !
- Oui ? Et si je dis à César que tu ne m'as pas aidé à récupérer l'otage, nous ferons un numéro à deux dans le cirque !
- Tu es écœurant !
- Tant mieux ! C'est ma seule chance avec les lions !
Commenter  J’apprécie          110
Nastasia-BNastasia-B   03 juin 2012
- JE-NE-LOUE-PAS-LES-POISSONS !!!
(...)
- Ça, il a raison. Les gens sont si peu soigneux ! Ils rendent les poissons dans un état !...
Commenter  J’apprécie          230
JCLDLGRJCLDLGR   02 juin 2019
Mon papa est le plus fort papa du monde et cet imbécile de Jules César a peur de mon papa et c'est pour faire peur à mon papa que cet imbécile de Jules César m'a fait emmener en Gaule mais ça n'empêchera pas mon papa de donner des baffes à cet imbécile de Jules César.
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
Videos de René Goscinny (145) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Goscinny
Soixante ans après sa création par René Goscinny et Albert Uderzo, le héros gaulois s'offre une nouvelle jeunesse pour son 38e album signé Jean-Yves Ferri et Didier Conrad avec l'arrivée d'Adrénaline, la fille du vaincu de César. le dessinateur Didier Conrad explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour dessiner le célèbre héros gaulois. Plus d'informations sur la BD "La Fille de Vercingétorix" de Ferri et Conrad : Plus de BD sur France Inter : https://www.franceinter.fr/theme/bande-dessinee Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Astérix en Hispanie

L'Hispanie de cette BD correspond à un pays actuel qui est...

L'Amérique
L'Angleterre
L'Allemagne
L'Espagne

10 questions
43 lecteurs ont répondu
Thème : Astérix, tome 14 : Astérix en Hispanie de René GoscinnyCréer un quiz sur ce livre
.. ..