AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9780340042427
Éditeur : Hachette (29/04/2009)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Jeune orpheline à treize ans, Maria Merryweather s'installe au manoir de Moonacre, avec son oncle Sir Benjamin.

Dans ce paysage et cette région si étranges, elle rencontre de curieux personnages qui attisent sa curiosité.

Mais c'est surtout l'histoire des Merryweather qui l'intéresse. Pourquoi son oncle vit-il seul ? Pourquoi lui a-t-il défendu de s'approcher de Merryweather Bay ?

Et qui sont ces hommes que l'on appelle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
florencem
  26 février 2016
Une assez grande déception… J'ai vu le film il y a quelques années de cela et s'en être un film extraordinaire, il m'avait laissé un bon souvenir. C'était même la raison pour laquelle j'avais envie de lire le roman de Elizabeth Goudge. Je ne connais pas du tout l'auteur et c'est le premier livre (et probablement le dernier) que j'ai lu d'elle. Je ne savais donc pas trop à quoi m'attendre, même si j'avais en tête de retrouver une grande partie du film.
Il y a bien entendu des similitudes, même si à mon goût on perd énormément de ce côté magique et fantastique du film. Je classerais d'ailleurs le secret de Moonacre dans la catégorie des contes, plus que du roman fantastique. Il y a un peu de magie, certes, mais elle n'a pas vraiment un rôle féérique et enchanteur. Nous sommes aussi dans un univers très moralisateur, où les moindres défauts des personnages deviennent des tares absolues qui gâchent leur vie entière. Etre curieuse, vous, femmes, devez absolument oublier cela. Etre coquette n'est vraiment pas convenable. Avoir du caractère, je n'en parle même pas… Bref, l'auteur nous présente une morale castratrice où la femme est la première cible (l'époque y fait sûrement beaucoup, mais tout de même…). A contrario, Maria, notre héroïne est pourtant indépendante, intelligente, débrouillarde et réfléchie. Une héroïne presque comme celles d'aujourd'hui qu'on aime adorer. Elle est encore jeune, et cela se ressent, mais il y a aussi beaucoup de fraîcheur dans ce personnage. Les secondaires ne sont pas en reste même s'ils ne sont pas tellement exploités au final.
A côté du côté moralisateur, qui quelque fois, je le confesse, est tout à fait louable, il y a aussi cet émerveillement perpétuel… Tout est fabuleux, magnifique, extraordinaire, étonnant, à peine imaginable… Oui, d'accord, mais non, il ne faut tout de même pas pousser. Sans compter que la plupart du temps, cet enthousiasme débordant est accompagné de descriptions qui n'en finissent pas. Les trois quarts du livre sont des descriptions. J'exagère, disons la moitié. le récit est donc très alourdi et on perd de vue assez facilement le pourquoi du comment de cette histoire. Histoire, de plus, prévisible du début à la fin. Aucun événement n'est une surprise, pire encore dirais-je certains événements transpirent le bisounours (oui, eux encore, je sais !). Et Dieu sait que j'aime un peu de bonheur et de gaieté, surtout pour les personnages dont je suis l'histoire, mais trop, c'est l'overdose assurée et la perte de crédibilité. Bien qu'un conte ne cherche pas forcément la crédibilité, me direz-vous.
Vous l'aurez donc compris, une déception. Une lecture difficile qui pourtant avait du potentiel. Et chose qui arrive assez rarement mais qui arrive tout de même, j'ai préféré l'adaptation cinématographique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
yantra10
  23 septembre 2014
Long par moments, intriguant mais intéressant! Trop longues descriptions!
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   03 septembre 2014
L'humanité peut grosso modo être divisée en trois sortes d'individus - ceux qui trouvent le réconfort dans la littérature, ceux qui le trouvent dans l'apparence et ceux qui le trouvent dans la nourriture.
Commenter  J’apprécie          200
florencemflorencem   24 février 2016
Imaginez tout ce qu’ils eurent à se dire ! Car même devenu vieux, nul n’oublie jamais le temps de sa jeunesse, ni les amours passées. Au contraire, plus on vieillit, plus reviennent les souvenirs du temps jadis, et plus fort est l’amour pour ceux que l’on a aimés...
Commenter  J’apprécie          110

Lire un extrait
Video de Elizabeth Goudge (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elizabeth Goudge
Le secret de Moonacre bande annonce
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
814 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre