AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246807824
Éditeur : Grasset (27/08/2014)

Note moyenne : 3.18/5 (sur 78 notes)
Résumé :
Lecteur, lectrice : tu viens d’acquérir le nouveau roman de Mohsin Hamid. Grand bien t’en a pris. Car celui-ci va te permettre de découvrir comment t’en mettre plein les poches en Asie mutante, comme le héros de cette édifiante et rocambolesque épopée : né dans la plus insigne pauvreté, au cœur de la campagne d’un pays anonyme du continent indien, il va monter à la ville, parfaire son éducation, rencontrer l’amour, flirter avec la tentation politique, puis faire for... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Jooh
  05 novembre 2014
Soyons francs et honnêtes, s'en mettre plein les poches, si ce n'est pas un but, cela est au moins une perspective réjouissante et tentante pour chacun de nous. Alors il y a ceux (et peut-être en faites-vous partie) qui tentent leur chance aux jeux de hasard, ceux qui mettent de côté dans le but de fructifier leur pécule ; mais il y aussi ceux qui, malhonnêtes, n'hésitent pas à profiter d'autrui pour s'enrichir, arnaquant, dissimulant et volant – et c'est ceux-ci que l'on rencontrera en majorité dans ce roman… Quoiqu'il en soit, vous qui recherchez désespérément comment vous en mettre plein les poches, sachez qu'une partie de la réponse se trouve, ici, tout près et à portée de vos mains, dans ce livre-même de Mohsin Hamid ! Même s'il ne vous donnera pas un protocole à suivre pour parvenir à ce but, il vous donnera tout de même quelques clés sur la conduite à tenir pour s'enrichir. Mais peut-être pas pour s'enrichir au sens où vous l'entendez…

En effet, chaque début de chapitre débute par une affirmation péremptoire – telle que « Ne pas tomber amoureux », « Eviter les idéalistes », « Travailler pour soi-même », « Se concentrer sur l'essentiel » - ce qui fait inévitablement écho aux divers livres de développement personnel, qui, en abordant les ‘grands thèmes' de l'existence, sont censés nous aiguiller afin de vivre mieux. Ici, c'est avec de nombreuses pointes d'ironie que l'auteur s'attaque à ce genre de romans, car, « comment s'en mettre plein les poches en Asie mutante », en plus d'être un pastiche non dissimulé des livres de développement personnel, dénonce le ridicule d'un tel concept, la preuve en citation : « Vois-tu, sauf quand c'est toi qui l'écris, un livre de développement personnel est une contradiction dans les termes. Si tu en lis un, c'est pour que quelqu'un qui n'est pas toi, en l'occurrence son auteur, puisse t'aider à te développer, et donc cela n'a plus rien de personnel. »

Sous les traits d'une histoire conventionnelle et banale – « le self-made-man asiatique » - l'auteur dissimule en fait une grande originalité, et c'est ce paradoxe que j'ai particulièrement apprécié. L'originalité de ce roman réside tout particulièrement dans sa construction ; déjà, Mohsin Hamid utilise le tutoiement pour s'adresser à son lecteur, et, bien que déroutant au début, cet emploie se révèle finalement bien agréable et un moyen intéressant pour s'identifier au personnage.
La manipulation de l'auteur est également brillante, puisque vous comme moi, pensons avoir à faire à un manuel, un mode d'emploi pour se faire de l'argent plus qu'un livre racontant une histoire… Erreur ! Bien que cela soit le cas dans la première partie du roman (et, à mes yeux, il s'agit de la partie la moins intéressante et je dois même avouer l'avoir trouvée très moyenne) il n'en est absolument rien par la suite, et l'on comprend que l'on suit en fait le destin d'un homme - qui n'est autre que nous-même finalement - qui fait l'erreur de rechercher la richesse matérielle plutôt que l'essentiel – à savoir presque tout le reste.

L'intérêt du roman va véritablement crescendo, et je dois dire que j'ai été enthousiasmée par la tendresse du héros qui se révèle vraiment à la fin de son histoire, lui qui est si froid, si distant et tellement aveuglé par le profit au commencement.

Bref, j'ai été surprise, et ce de manière agréable par ce roman qui, tout en étant bourré d'humour, dénonce la corruption et l'égocentrisme gangrénant nos sociétés. Il parvient également - en nous montrant les échecs, les mauvais choix et les nombreuses erreurs d'un autre - à nous faire prendre conscience, et ce dès aujourd'hui, de nos peut-être fausses aspirations, afin de ne pas prendre autant de mauvaises directions, et finalement, comme c'est le cas pour le héros de « comment s'en mettre plein les poches en Asie mutante », de se retrouver au crépuscule de notre vie pour s'en rendre compte et le regretter.
Finalement, tout en critiquant les manuels de développement personnel et les livres qui tentent d'apprendre à mieux se connaître, peut-être que ce roman - avec sa jolie moralité – se révèle en fait en être un véritablement bon, sa lecture faisant sans aucun doute progresser son lecteur.
Merci à Babelio et aux éditions Grasset pour cette tendre découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
traversay
  20 septembre 2014
Sous son titre provocateur et cynique : Comment s'en mettre plein les poches en Asie mutante, se cache un livre ironique et tendre, mais oui, qui raconte avec un talent certain une histoire bien connue, celle du jeune garçon pauvre mais ambitieux et débrouillard, devenu un homme riche et magouillard, avant de finir, comme tout un chacun, mélancolique et vieillard. Mohsin Hamid s'amuse à commencer chacun des chapitres par un pastiche des livres de "développement personnel" qui font florès en Asie (et ailleurs). Ou comment acquérir statut et richesse avec quelques conseils de base que suit à la lettre le héros du roman. Tout une vie d'homme défile sous nos yeux, dans un pays qui ressemble furieusement au Pakistan natal de l'auteur, avec ses attentats, sa corruption et le fossé de plus en plus béant entre nantis et déshérités. Si le fond du roman n'a en soi rien d'original, pour peu que l'on soit un tant soit peu familier de la littérature indienne, par exemple, la forme est particulièrement amusante et l'écriture alerte et sans temps morts. Ce pseudo manuel d'accès au capitalisme est un évidemment un leurre et c'est quand Hamid révèle véritablement ses intentions, à savoir montrer que le bonheur se trouve plus du côté du coeur que du portefeuille (d'accord, ce n'est pas un scoop) que le roman devient attachant comme son personnage principal, dès que ce dernier commence à décliner. Un dénouement romantique sans être excessivement sentimental qui laisse le lecteur ému. Oui, vraiment.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Bookycooky
  18 décembre 2014
Ce livre présenté comme un manuel de développement personnel est une fable sur "le capitalisme" dans un pays du sous continent indien (bien que non mentionné,il est évident que c'est le Pakistan),où Corruption et Loi du plus fort sont maître.On va suivre pendant près de quatre-vingt ans,le parcours hors du commun d'un gamin né dans la plus extrême pauvreté.L'humour est corrosif,le langage cru,les détails truculents,le rythme rapide.Le style d'écriture,le tutoiement qui interpelle régulièrement le lecteur peut rebuter,mais à mon avis c'est l'originalité du livre,il nous place directement au centre de la dynamique du récit.C'est un roman riche avec plusieurs clin d'oeil à des problèmes très présents dans cette partie du monde comme les puissants mécanismes de contrôle de l'Etat sur le citoyen,pour le soi-disant "sécurité nationale ",la facilité des réseaux islamistes à enrôler les jeunes les plus démunis (malheureusement en forte majorité),le travail des enfants mineurs,la corruption,le népotisme...Bref j'ai beaucoup aimé ce livre qui donne une excellente vue d'ensemble sur "le sous continent indien",unique dans son genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
nilebeh
  11 février 2015
Présenté comme un livre de développement personnel tout en moquant ce type d'ouvrage, ce roman s'adresse directement au lecteur soucieux de s'enrichir vite et bien tout en mettant en scène un personnage auquel il s'adresse en décrivant ses faits et gestes, ses ambitions, son parcours d'enfant pauvre, de Lahore au Pakistan on suppose. Parcours qui le voit s'enrichir via des affaires louches (vendre des produits périmés pour des frais, vendre de l'eau souillée pour de l'eau potable, vendre de l'eau pourtant devenue rare à de sinistres constructeurs d'usines nucléaires etc...).
Devenu riche, divorcé, malade, ruiné, son fils aîné adoré parti vivre aux USA, il lui reste à découvrir la douceur des amours seniors avec une « jolie fille » connue autrefois et redécouverte sur le tard.
Le ton est parfois teinté d'un humour un peu sarcastique, en filigrane on lit les hypocrisies d'une société crispée sur ses traditions, la misère, la violence, la mafia pakistanaise. Ce n'est pas inintéressant. Quant à parler de « « petit joyau de littérature » comme le fait la quatrième de couverture, n'exagérons rien... !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
paulinedumont86
  07 février 2016
Voici une fable moderne pleine de tendresse sur un monde en mutation perpétuelle dans un pays d'Asie où se côtoient grande pauvreté, misère et richesse excessive, où la corruption est à chaque coin de rue, surtout si on veut s'en sortir, où la légalité n'est qu'un principe bien-pensant et non la réalité quotidienne des habitants du pays. Une fable tout à fait fascinante, bien construite et bien écrite, que je vous conseille !
Ce roman, c'est l'histoire d'un homme dont on ne connaîtra jamais le nom. Nous allons le suivre au fil des années, de sa petite enfance au coeur de la campagne, à son arrivée avec sa famille dans la grande ville, de ses études, petits boulots, à la réussite financière, de ses premiers émois amoureux à son mariage. Et ce jusqu'à la fin de sa vie. C'est l'itinéraire d'un homme, anonyme, qui pourrait être n'importe qui, dans un pays d'Asie, qui pourrait être n'importe lequel, qui nous permet d'entr'apercevoir ce que peut être la vie quotidienne dans ses pays. le narrateur de l'histoire veut ce cheminement comme une sorte de livre de développement personnel et dont les conseils s'adressent de manière originale au héro, ou à tout le moins inclus les événements de sa vie dans son raisonnement.
Décontenancée au premier abord par l'absence de noms pour les personnages, par ce narrateur qui prend à partie le héro et s'adresse à lui par la voie du tutoiement, par l'absence de situation géographique précise, je me suis finalement laissée prendre par cette histoire. Tous ces aspects rendent justement ce récit intemporel, et en font réellement une fable moderne sur le destin d'un homme lambda qui ne veut pas vivre dans la misère toute sa vie et qui va se battre et s'ingénier à être inventif afin d'arriver à ses fins. Mais même en y parvenant, en est-il plus heureux ?
L'amour qu'il éprouve pour la belle fille dans les premières pages est l'un des moteurs du héro afin de réussir sa vie. Et cette histoire avec cette jeune fille, qui veut en découdre elle aussi avec le monde et quitter son père alcoolique et sa mère qui n'est plus qu'une ombre, va transcender ce parcours qui nous est conté.
Au-delà de l'histoire de cet homme, de ses aventures, de ses amours, de ses échecs et réussites, de ses peurs, c'est la réalité d'un pays en pleine mutation qui nous est racontée, les réalités économiques et sociales qui voient une grande partie des habitants survivre plutôt que vivre, quand d'autres s'épanouissent dans une richesse indécente, qui fait des envieux et qui oblige donc à avoir des gardes du corps et à vivre derrière de grands murs sécurisés. Une richesse qui sépare, donc, une richesse qui peut s'écrouler à chaque instant, une richesse faite de corruption, de compromis et d'arrangements en tous genres, avec l'Etat, ses concurrents et ses fournisseurs. Si l'argent fait tout, il est aussi destructeur, et si c'est vrai partout, et également dans les « pays développés », c'est d'autant plus marqué dans le pays que nous décrit Mohsin Hamid, auteur d'origine pakistanaise.
Une courte fable bien écrite, bien menée, au héro auquel on s'identifie, et aux problématiques intéressantes : un livre à lire pour une meilleure compréhension de cette Asie mutante.
Lien : https://breveslitteraires.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
LActualite   13 novembre 2014
Mohsin Hamid [...] est considéré comme un commentateur important de la politique et de la société pakistanaises — statut qui vient d’être confirmé par la parution de son troisième roman, Comment s’en mettre plein les poches en Asie mutante.
Lire la critique sur le site : LActualite
LaPresse   09 octobre 2014
Impossible de lire ce roman sans se mettre à rire aux éclats parfois - et généralement quand ça se passe très mal pour le narrateur!
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
JoohJooh   29 novembre 2014
Dès que tes parents, frère et sœur déparquent de cette équipée, tu personnifies l’une des grandes mutations de notre époque : alors que ton clan était jadis innombrable – non pas infini mais d’un nombre difficile à déterminer -, vous êtes désormais cinq. Cinq. Les doigts de la main, les orteils d’un pied, une minuscule formation si on la compare à des bancs de poissons, à des nuées d’oiseaux ou, précisément, à des tribus humaines. Dans l’évolution historique de la famille, toi et des millions d’autres migrants représentez une prolifération continuelle d’ordre nucléaire. C’est là une transformation explosive, quand les liens solidaires, étouffants et stabilisants de la famille élargie se relâchent et cèdent, générant insécurité, anxiété, productivité et potentialité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
JoohJooh   23 novembre 2014
Nous ne sommes qu’information et nous sommes tous de l’information, tous, lecteurs ou écrivains, toi ou moi. L’ADN de nos cellules, les impulsions bioélectriques de notre système nerveux, les émotions chimiques dans notre cerveau, les configurations d’atomes en nous et les particules subatomiques en elles, les galaxies et les constellations en rotation que nous percevons non seulement en regardant au loin mais aussi en regardant au-dedans, tout cela, jusqu’au moindre bout et au moindre bip, est de l’information.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
JoohJooh   04 novembre 2014
C’est en étant lu qu’un livre devient un livre, et comme un million de lectures différentes en sont possibles, il devient chaque fois unique parmi un million de livres différents, tout comme une ovule devient une personne parmi un million d’autres potentielles lorsqu’il est abordé par un banc de spermatozoïdes frétillants qui nagent de toutes leurs forces dans sa direction.
Commenter  J’apprécie          230
JoohJooh   20 novembre 2014
Pour être efficace, un livre d’aide au développement personnel nécessite deux éléments : premièrement, que l’aide en question en soit vraiment une, et deuxièmement, point sans lequel le premièrement serait impossible, que la personne qu’il prétend aider ait au moins une vague idée de ce pour quoi elle a besoin d’aide.
Commenter  J’apprécie          180
BookycookyBookycooky   19 décembre 2014
Un mois plus tard,tu es déjà suffisamment rétabli pour te retrouver avec ton frère et ta sœur sur le toit du bus surchargé qui emmène à la ville ta famille et une soixantaine de passagers entassés a l'intérieur.S'il se renverse alors qu'il tangue dangereusement sur la route,coupant les virages dans une folle compétition avec des rivaux tout aussi bondés à qui ramassera le groupe de passagers suivant sur cette ligne,la probabilité de ta mort,ou du moins de grave mutilation,est extrêmement élevée.Ce sont des choses qui arrivent,quoiqu'il soit plus fréquent qu'elles n'arrivent pas.Mais aujourd'hui ,c'est ton jour de chance.p.21
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : pakistanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15326 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..