AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791028103316
Éditeur : Bragelonne (19/04/2017)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Peter F. Hamilton est de retour avec la suite très attendue de L’Abîme au-delà des rêves.

Mélange d’intrigue complexe, de suspense palpitant, de concepts scientifiques innovants et de personnages richement dépeints, Une nuit sans étoiles clôt ce cycle d’une manière magistrale.

Bienvenido est en crise. Après avoir échappé au Vide, la planète dérive à des millions d’années-lumière du Commonwealth. Sa population humaine ne peut compter que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
fnitter
  16 juillet 2018
La quintessence d'Hamilton.
Bienvenudito a été expulsée du vide et la société révolutionnaire a basculé dans le totalitaire. 250 ans ont passé. Les Fallers sont en passe de gagner le combat. le salut viendra du Commonwealth. A condition qu'on laisse faire ses émissaires.
En dehors du seul fait que le vide se soit transcendé. WTF. Là franchement l'auteur s'est joyeusement débarrassé du problème (à moins qu'il nous réserve une surprise dans le prochain opus)… Donc en dehors de ça rien à jeter.
J'ai toujours du mal à attaquer les Hamilton. On part sur un minimum de 1500 pages à chaque fois, mais une fois dedans, mon dieu que c'est bon. Impossible de se détacher du texte. On avale, on avale, les Fallers diraient même qu'on dévore.
Un second tome 100 % SF en plus, sans temps mort ni trop de digressions (au contraire d'ailleurs de l'oeuvre habituelle).
On oubliera le côté Deus Ex Machina qui précipite un peu la fin, mais après plus de 700 pages, pourquoi pas...
Vous hésitez à vous lancer après avoir lu l'étoile de Pandore et la Trilogie du vide ? Grave erreur, c'est du concentré que ces deux tomes.
Vous souhaitez attaquer l'auteur par ces deux opus ? Oubliez, pour pleinement apprécier (voire pour comprendre) il faut lire les titres cités plus haut.
Vous voulez connaître Hamilton ? Dragon déchu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          605
Apophis
  20 avril 2017
Retour aux fondamentaux
Si globalement, cette suite (et fin) du diptyque Les naufragés du Commonwealth est un bon roman de SF et un bon cru Hamiltonien, elle n'est pas dépourvue de défauts : un peu longue, avec des trous d'air dans le rythme et l'intérêt (partie concernant Chaing), lorgnant parfois franchement sur d'autres auteurs (Iain Banks et Dan Simmons), et surtout reprenant certains stéréotypes propres à l'auteur britannique dont on pouvait espérer, à la lecture de L'abîme au-delà des rêves qu'ils allaient disparaître, elle convainc parfois moins que son prédécesseur (mais franchement plus, en tout cas pour ma part, que La grande route du Nord). Mais attention, ces quelques réserves ne sauraient occulter les très grandes forces du livre : Sense of wonder parfois colossal, retour de personnages et, hum, d'espèces adulé(e)s par les aficionados de l'écrivain (notamment dans la fin très fan-service), scènes ultra-spectaculaires, rebondissements parfois complètement inattendus (mais parfois aussi, pour être honnête, téléphonés ou vaguement abusifs), c'est du pur Hamilton, pas de doute, et c'est toujours aussi recommandable. Même si on espère que le prochain cycle (Salvation), qui se déroulera cette fois dans un univers complètement inédit, saura capitaliser sur les bonnes résolutions de L'abîme au-delà des rêves et s'affranchir cette fois pour de bon de certains stéréotypes Hamiltoniens récurrents qui commencent à devenir vaguement lassants.
Vous retrouverez ma logorrhée habituelle (euh, pardon, la version complète de cette critique) sur mon blog.
Lien : https://lecultedapophis.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
Bleuopale
  24 juin 2017

J'avoue que j'avais un peu moins accroché au tome 1 de cette duologie qu'à d'autres cycles de l'auteur. Cette duologie faisant une suite direct à la trilogie du vide, on y retrouve les mêmes ingrédients. Pour ce dernier cycle (pour le moment en tout cas) dans l'univers du Commonwealth, nous retrouvons Bienvenido, 250 ans se sont écoulés depuis l'exploit de Nigel et la planète et ses habitants n'ont toujours pas réussis à se débarrasser des Fallers qui continue à noyauter la société humaine. Société toujours aussi totalitaire et paranoïaque, Bienvenido a tout de même progressé technologiquement depuis son éjection du Vide notamment grâce à Laura Brandt et aux anadroïdes de Nigel. Les astronautes, à l'aide de copies des fusées Soyouz arrivent maintenant à détruire progressivement les arbres en orbite. Mais peut être trop lentement... des rumeurs circulent et la population chuchote sur l'apocalypse Fallers. La société est divisée, une partie attend que le Commonwealth leur vienne en aide, l'autre est attentiste et effrayée aussi bien par le gouvernement, les Fallers que la possibilité de l'intervention du Commonwealth.
On retrouve un univers bien Hamiltonien, pas de doute. le Commonwealth est plus présent et surtout nous retrouvons un autre des personnages préférés de l'auteur Paula Myo, THE enquêtrice alors que pour le tome 1 c'était Nigel Sheldon qui était mis en avant. J'ai trouvé le second tome de cette duologie plus accrocheur et plus fluide que le premier. Moins de temps morts et une pression qui augmente au fur et à mesure que l'histoire se développe. Plus d'action donc et puis je préfère le personnage de Paula à celui de Nigel, ceci explique peut être cela.
Mais il faut dire que pour ce dernier tome, l'auteur retourne à fond à ses fondamentaux. L'histoire est de nouveau basée sur une enquête policière (même si on a plutôt l'impression d'avoir à faire à la CIA qu'à la police). le lieutenant Chaing droit mais légèrement facho va engager une poursuite contre ce qu'il considère comme des dissidents sur la moitié du continent de Bienvenido. J'aime bien ce genre de personnage qu'on ne sait pas si l'on doit l'aimer ou non. Peter Hamilton retrouve également ses grands thèmes : une société divisée qui finira plus ou moins par se regrouper contre l'ennemi commun, des extraterrestres omnipotents ou omniscients, qui arrivent à point nommé pour sauver la situation. Bref, l'auteur y va à fond pour ravir les afficionados tels que moi : des d'explications sur les questions sans réponses posées tout au long des deux séries précédentes et une fin en diaporama qui nous fait retrouver les personnages les plus marquants de l'histoire du Commonwealth. Comme un clin d'oeil destiné au fan de la saga du Commonwealth
Ce qui finalement me fait dire que pour lire cette duologie, mieux vaut avoir découvert l'ensemble de la saga pour en apprécier tous les détails.

En tant que fan de l'auteur, j'ai passé un super moment avec le tome 2 de la duologie des Naufragés du Commonwealth car on y retrouve un de mes personnages fétiches et beaucoup des éléments du scénario ont la pâte que j'apprécie tellement chez l'auteur. Fidèle à lui même, l'auteur nous propose un petit pavé de 700 pages mais j'avoue que je ne les ai pas vu passer. Au final, un second tome que j'ai adoré, clairement écrit pour les fans mais qui clôture plutôt bien l'ensemble des livres écrits dans l'univers du Commonwealth !




Lien : http://chutmamanlit.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
levri
  07 août 2019
Après la tentative d'annihilation du vide par Nigel Sheldon, celui-ci s'est sublimé (?) et a éjecté la planète Bienvenido hors de la galaxie, l'envoyant retrouver d'autres planètes indésirables de par leur refus à se soumettre aux lois du Vide.
Plus de deux cents années ont passé et le système politique, après la révolution est devenu dictatorial, favorisant la stagnation scientifique afin de maintenir son pouvoir. La société est devenue raciste, après avoir perdu les pouvoirs psy que leur avait donné le Vide, les élitistes qui possédaient encore certains gênes du Commonwealth leur conférant certains pouvoirs sont persécutés et placé au ban de la société, l'éducation supérieure et les emplois à responsabilité leur étant interdits. Cependant des résistants "élitistes", menés par la légendaire Ange Guerrier continuent la lute contre les Fallers, leur action étant parfois conjointes avec les services policiers de l'état qui trop souvent délaissent leur lutte contre les Fallers, de plus en plus présents sur la planète, au profit d'une lutte aberrante contre les "élitistes".
Lorsqu'une capsule de sauvetage du Commonwealth atterrit cela sème l'émoi auprès du gouvernement qui y voit un risque de déstabilisation de son pouvoir et auprès des Fallers qui y voient un risque d'élimination …

Nous retrouvons certains personnages antérieurement découverts dans le tome précédent auxquels vont se joindre quelques personnages clefs qui vont essayer de combattre l'apocalypse Fallers imminent. Neuf cents pages d'action débridée multipliant les développements inattendus, l'auteur nous tient en haleine avec brio nous incitant à tourner les pages avec frénésie.

Un roman à l'écriture fluide, facile à lire et dont l'action soutenue devrait combler de nombreux lecteurs.

PS : À noter le prix très raisonnable de l'e-book, 2,99 € pour plus de 900 pages de qualité, c'est vraiment correct !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mauriceandre
  02 juillet 2017
Ce tome deux conclue avec panache "Les naufragés du Commonwealth", 250 ans se sont écoulés après que le Clone de Niguel Sheldon c'est sacrifié pour libérer la planète "Bienvenido" du vide. Mais le résultat n'a pas était celui qu'il avait calculé.
le récit commence doucement en mettant en place les nouveaux personnages et l'évolution de la société puis le suspense monte continuellement pour ce terminé par une apothéose.
C'est bien écris, avec suffisamment d'explications techniques, mais sans overdose et certains perso, comme l'inspecteur Chaing, sont vraiment dur a aimé ou a détesté.
Les possibilités technologiques du Commonwealth dans tout les domaines sont parfois dure a avaler mais c'est aussi le charme de Peter F. Hamilton qui a une imagination formidable.
Bref ! J'ai adoré et je replongerai surement dans l'Espace avec cet Auteur très bien traduit par Nenad Savic que je remercie encore une fois .
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   16 juillet 2018
Cette nuit sera donc une nuit d’aventure. Nous allons chasser autre chose que de la stupide viande de terre. Nous allons chasser la connaissance, mon ami. Excellent !
Commenter  J’apprécie          360
fnitterfnitter   17 juillet 2018
La rationalité est un produit de l’âge et de l’expérience.
Commenter  J’apprécie          450
levrilevri   07 août 2019
— Ne vous racontez pas de salades. Dès que nous renouerons le contact avec le Commonwealth, vous vous mettrez à genoux pour obtenir des gènes élitistes.
— Pas moi. Je suis heureux comme je suis.
— Parce que vous n’avez rien connu de mieux ! Mes amas macrocellulaires ont une capacité de stockage cent fois supérieure à celle de votre cerveau. Je peux communiquer avec les autres grâce à une liaison directe. Nous sommes en mesure de surveiller notre état de santé, et ce à un niveau quasi cellulaire. La biologie élitiste est libératrice.
— Oui, mais c’est la vôtre. Vous en détenez le monopole.
— Libérez-nous, autorisez-nous à faire des recherches en génétique, et vous aurez les mêmes capacités que nous. Sauf que ce serait renoncer au statu quo, ce serait permettre à la population d’avoir son mot à dire sur la manière dont elle est dirigée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fnitterfnitter   18 juillet 2018
Avant de décider où aller, il faut savoir d’où on vient.
Commenter  J’apprécie          430
levrilevri   07 août 2019
— Vous savez, commença Chaing en le regardant durement, j’ai souvent entendu mes collègues affirmer que la pire des choses qui puisse arriver à quelqu’un était de se réveiller dans les sous-sols du RSP, attaché à une table de torture, en compagnie d’un de nos tortionnaires professionnels armé de son chalumeau.
Lukan tira sur ses liens et cria à faire exploser les veines de son cou. Son bâillon, cependant, ne laissa échapper que des miaulements frénétiques.
De sa main valide, Chaing brandit un scalpel. Lukan se figea, hypnotisé par la lame. Avec circonspection, Chaing entreprit de couper les bandages de la jambe du blessé, exposant sa chair gravement meurtrie.
— Je ne suis pas d’accord, poursuivit Chaing. Personnellement, je pense que se réveiller attaché à un brancard tel que celui-ci est encore pire. Surtout quand le tortionnaire n’est qu’un amateur comme moi. Qu’en dites-vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Peter F. Hamilton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter F. Hamilton
Vidéo de Peter F. Hamilton
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3231 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre