AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nenad Savic (Traducteur)
ISBN : 2352940427
Éditeur : Bragelonne (25/04/2007)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 169 notes)
Résumé :
Retour dans l'univers de Pandore, ou du moins ce qu'il en reste... Après les événements tragiques survenus durant l'invasion des Primiens et la perte de vingt-trois planètes, le Commonwealth panse ses plaies. La résistance humaine s'organise afin de contre-attaquer et le Commonwealth tente de bâtir une armada de nouveaux vaisseaux aux armes terrifiantes pour en finir une bonne fois pour toutes avec Prime. Mais, dans l'ombre, des traîtres veulent empêcher l'humanité ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  28 août 2013
Troisième tome de la série de l'étoile de pandore après Pandore abusée et Pandore menacée.
L'existence de l'Arpenteur ne fait désormais plus aucun doute. Pour preuve, Paula Myo y croit.
Suite à l'invasion des Primiens, 13 planètes sont désormais perdues pour le commonwealth.
Ozzie est toujours paumé sur les chemins de traverse et on se demande, encore après 3 livres ce que vient faire son histoire là-dedans. Gageons que nous aurons la réponse dans le tome 4.
Nous sommes désormais réellement familiers des personnages que l'on retrouve avec plaisir, la chasse aux ennemis de l'humanité se précise et l'on a hâte qu'elle trouve un heureux aboutissement. Après les 100 premières pages un peu arides, basées uniquement sur l'enquête en cours de Myo, le rythme s'accélère et c'est tant mieux. On ne lâche plus le bouquin.
Sans rien révéler d'essentiel, vous aurez compris qu'on laisse l'humanité à la fin de ce tome 3 dans une belle panade.
Le dernier opus : Judas démasqué
Commenter  J’apprécie          560
Wiitoo
  30 janvier 2015
Je pensais qu'après 1400 pages de lecture et une fin du deuxième tome en pleine invasion des primiens, le rythme allait enfin s'accélérer et l'histoire se concentrer sur la trame principale mais c'était une erreur. Voici pour commencer 250 nouvelles pages de lectures du tome 3 sans pratiquement reparler de l'invasion qui nous occupait à la fin du deuxième tome. On est reparti à nouveau dans ce faux rythme d'histoires annexes et ça commence sérieusement à me lasser.
Au final, après 704 pages de roman, il faut savoir que vous en serez à peu de chose près resté au même stade qu'avant la lecture de ce tome. Bien entendu l'histoire va évoluer. Je dirais même qu'on va assister à une gigantesque enquête policière qui finalement n'abouti à rien de très concret mais on apprend effectivement quelques éléments de plus.
Bref, beaucoup d'efforts et beaucoup de temps pour pas grand chose.
Comme je ne lis pas en diagonale les livres, je me rends compte peu à peu que je ne suis vraiment pas fait pour lire une histoire de plus de 2500 pages qui me prend près de deux mois de lecture. Ce n'est pas comme un cycle ou chaque roman a une fin. Non ici chaque livre se termine entre deux chapitres.
Au final, il me tarde de mettre un terme à cette aventure absolument géniale mais insupportablement trop longue.
Note 3,5/6
Wiitoo Takatoulire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4419
finitysend
  09 avril 2013
Une fabuleuse distraction ..
Ce tome est peut-être mon préféré dans ce cycle que je trouve excessivement sympathique .
Une fois encore nous avons une foule de personnages excessivement bien brossés , très fonctionnels et qui dégagent beaucoup de présence . Ils habitent cet univers d'une force , tout en lui conférant un réalisme sans failles et en l'animant littéralement .
Ce tome est marqué par l'ampleur , en effet tout s'emballe et les tensions sont portées à leur paroxysme d'intensité et de spectaculaire et j'avoue que c'est gratifiant pour le lecteur , parce que les effets spéciaux sont bien au rendez-vous ( sourires ) et que le récit foisonne de détails pertinents , qui rendent ces textes distrayants au plus haut point .
Mais surtout , ce sont des pages pleines de vie , qui offrent des occasions nombreuses pour loger des visualisations puissantes ainsi que très immersives , qui offrent de même des opportunités pour s'impliquer affectivement dans ce maelstrom de destinées malmenées par les évènements .
Pour résumer l'intrigue , signalons que ce texte s'ouvre sur un désastre militaire d'une envergure phénoménale , ensuite le récit porte sur l'effort de guerre qui est difficile à mettre en oeuvre alors que des forces semblent travailler contre la civilisation humaine à l'intérieur et que le facteur vie artificielle semble avoir du mal à se prononcer ...
Plusieurs intrigues cohabitent dans ces pages , il y a des touches de hard science , du rythme et c'est difficile de ne pas s'impliquer dans la lecture de cette distraction fabuleusement vivante qui fourmille également de situations édifiantes qui élèvent le débats au-dessus du simple merveilleux fonctionnel .
Peter H Hamilton écrit généralement des textes très longs , mais plus particulièrement il préfère dans l'ensemble une narration assez particulière .
Tous ses cycles sont en effet et le plus souvent de véritables longs romans.
C'est le cas pour Pandore , ces quatre volumes ne font finalement qu'un seul long et énorme roman . Je pense qu'il est difficile de se dispenser de les lire dans l'ordre du fait de cette structure , par contre le lecteur peut sans trop de dommages envisager d'interrompre sa lecture à la fin d'un volume , car les fins de volumes sont le plus souvent soignées ....
A chaque fois que je tente la relecture d'un volume de l'auteur , j'ai souvent l'impression de lire un autre texte que celui qui est pourtant bien l'objet d'une relecture et non l'objet d'une première lecture et cela vient de la richesse de ces textes .
Bref : Une sacrée ballade de space opera ... du lourd ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
ToolFan
  12 décembre 2017
Cette critique concerne la totalité du cycle de l'étoile de Pandore (4 tomes).
Certains vous dirons que Peter F. Hamilton c'est long. Je dirais que je suis d'accord.
Certains vous dirons que quand c'est long c'est chiant et d'autres que plus c'est long plus c'est bon. Je dirais que je suis entre les deux, je suis plus nuancé et je n'aime pas les choix binaires.
Certains vous diront que Peter F. Hamilton c'est long et chiant. Et je vous dirais que je ne suis pas d'accord. Que parfois oui, quand même, il y a quelques longueurs par-ci par-là. Que les romans gagnerais à être amputé de 100 à 200 pages. Mais au vu de l'aventure épique, la qualité de l'écriture (de la traduction dira-t-on), du traitement des (trop ? Non ça va on s'y fait) nombreux personnages, de l'histoire, du suspense et du plaisir généré (celui de la lecture et celui de retrouver les héros, auxquels ont s'est attaché, lorsque, nouveau tome en main, ont reprend la lecture du cycle).
Parce que oui, il faut faire des pause entre les Tomes. Ne fut-ce que pour éviter l'indigestion Hamiltonienne. J'ai moi même mis environ mis deux ans à lire les 4 tomes (entre temps j'ai lu plein plein d'autres choses, SF, fantasy, fantastique, littérature classique, romans, nouvelles, policier, horreur...). Donc si vous vous lancez dans l'aventure prenez conscience qu'il faut savoir laisser passer du temps entre chacun de ces livres de 800 pages. le risque est de ne pas se souvenir de tel ou tel personnages. « Son nom me dit quelque chose mais... » Et puis 100 pages plus loin : « ha mais oui c'est lui qui avait fait tel chose », parce qu'on se souvient que c'est l'ami d'un tel ou que ce moment rappelé nous avait marqué, bien qu'on ai oublier le nom du ou des personnages y ayant participer.
Pour en venir au roman en lui même.
On a à faire à une agréable aventure faite de découverte et de voyage : découverte des sphères de dyson et voyage jusqu'à là-bas, exploration des chemins Sylfen par Orion, Tochee et Ozzie (vous savez ce gars avec son afro qui est le co-inventeur, avec Nigel Sheldon, des trous de verre et qui possède la moitié de CST – Compression Space Transport).
Une aventure fait de complot : Qui est ce Judas qui s'associe à ceux qui complotent contre le Commonwealth intergalactique ? Qui est cet Arpenteur des étoiles, cet créature énigmatique qui influence la race humaine et dont seul les Gardiens de l'individualité reconnaissent l'existence ? Et MatinLumièreMontagne qui veut éradiquer le Commonwealth et ses habitant afin de se répandre sur toute la galaxie...
Une aventure de conflit militaire : Tant sur terre que dans l'espace, la menace est partout et tout type d'opération doit être mené pour éviter que le Commonwealth ne sombre dans l'oubli. L'action donc bien présente, tout comme le stress lié à l'échec d'une mission.
Une histoire de conflit politique : où luttent les dynasties (ces familles nombreuse dont le plus vieux représentant a parfois plus de 300 ans), le pouvoir politique et militaire (avec la marine) ainsi que diverses organisations criminelles mais aussi les bureaux de la police de Paris…
Une histoire avec de forts liens positifs et... : Une amitié de plus de 300 ans entre Sheldon et Ozzie. Une amitié récente entre ozzie et Orion. Wilson Kime (le troisième homme à avoir posé le pied sur Mars) et sa femme Anna etc.
...avec de fort liens négatif, voire carrément de la haine : L'inspecteur Paula Myo, qui est génétiquement modifié pour être la plus intègre non seulement des services de police mais aussi de toute l'humanité, qui s'oppose vivement à tout ceux qui transgressent les lois tel que les Gardien de l'individualité, Dudley Bose qui tepe sur le système de plusieurs personnes, les personnalité politiques qui s'opposent et se haïssent mais qui se sourient en face à face…
Une histoire de technologie et de science : Sphère de Dyson, trou de vers, vaisseau supraluminique, Champs de forces ultra résistant, armes ultra moderne et dévastatrice, Terraformation, rajeunissement, enveloppement et résurrection, transfert de mémoire (avec édition à la clef, implant cyber, Unisphère et cybersphère (comprendre internet intergalactique)
Un histoire avec des extra-terrestre :Les connus mais mystérieux Silfens, Tochee, seul spécimen connu de sa race qui entre soudainement en jeu, L'ange des hauteur (un vaisseau doté de sa propre conscience), et les Raiels qui vivent en son sein…

Vous l'aurez comprit, on a à faire ici à un space-opera pur et dur. Un univers complet et complexe ou s'entrecroise le destins de plusieurs personnages principaux et secondaire, mais aussi tertiaire (et de toute l'humanité), avec des intrigues différente set sur plusieurs niveaux.
Si tout ceci vous parle peut-être devriez-vous essayer. Sinon lisez le recueille de nouvelles "Manhattan à l'envers" dont le personnage Paula Myo de "L'étoile de Pandore" est un des personnage centrale et qui raconte aussi ce qui se passe avant cette saga.
Sinon le roman Dragon Déchu, qui n'a rien à avoir avec cette saga, est une excellent introduction (de 900 pages tout de même) à l'univers et à l'écriture de Peter F. Hamilton.
Lien : http://p2nix.over-blog.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Chiwi
  27 mars 2014
Judas déchainé est le troisième volet du cycle de Pandore et un roman sur lequel j'ai eu du mal. Je n'ai pas retrouvé ce qu'il y avait dans le premier et qui commençait à disparaitre avec le deuxième. ici je trouve qu'il est difficile de parler de space opera ( je ne vais pas être mauvaise langue en disant que l'on pourrait se demander si c'est de la SF).
Tout le roman tourne autour de l'enquête policière pour déterminer qui sont les Gardiens et quel est leur rôle, pour savoir si l'Arpenteur existe réellement. Alors on se retrouve avec une pléthore d'enquêteurs qui se tirent dans les pattes, avec des supérieurs trop sensibles aux évolutions politiques.
Les personnages que je trouvais intéressants sont mis en retrait voire sont inexistants. Mellanie, la bimbo qui voulait être journaliste le devient mais je trouve cette évolution improbable. Ozzie dans sa quête de je ne sais plus quoi vu qu'il l'a entamée il y a trop longtemps pouvait apporter quelque chose en plus au space opera mais là il est largement sous exploité.
En conclusion c'est un roman qui tire en longueur avec une intrigue qui fait de même, avec des personnages qui ont de moins en moins de saveur; un roman qui s'éloigne de l'esprit du premier épisode et qui m'a déçu; un roman qui peut être vite rébarbatif pour certains lecteurs car il faut s'accrocher pour ne pas s'y faire chier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   29 août 2013
Un jour, Jan Covitz avait posé ses doigts sur ses lèvres et avait suivi leur contour.
Tu vois ? Quand on sourit, les lèvres forment une coupe, dans laquelle on peut recueillir la chance. Mais quand on est maussade... (son doigt avait tiré ses lèvres vers le bas) la chance s'éloigne, en coulant le long du menton !
Commenter  J’apprécie          290
fnitterfnitter   30 août 2013
Rammy, concentre-toi, je t'en prie. M'aideras-tu si je t'apporte des preuves ?
Je préférerais les voir avant de répondre à cette question. Et je veux des preuves absolues, parfaitement irréfutables. Je veux voir cet Arpenteur trousser la fille mineure et illégitime du pape. Et en 3D, s'il te plait ! C'est un minimum, sinon je ne garantis rien.
Commenter  J’apprécie          240
fnitterfnitter   30 août 2013
Mon pauvre Adam. Vous croyiez être le plus brave, vous étiez persuadé que le camp du droit et de la justice finirait par triompher. Malheureusement, cela n'est pas toujours vrai. L'intégrité n'est pas une loi universelle. La force aura toujours raison des faibles.
Commenter  J’apprécie          240
fnitterfnitter   30 août 2013
Tout ce qui est physiquement possible, sera accompli un jour ou l'autre. Ce n'est pas une question de personne. Les hommes représentent des événements et rien d'autre.
Commenter  J’apprécie          380
fnitterfnitter   29 août 2013
Tout bon avocat te dira qu'il ne faut jamais poser à un témoin une question dont on ne connaît pas déjà la réponse.
Commenter  J’apprécie          270
Videos de Peter F. Hamilton (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter F. Hamilton
Vidéo de Peter F. Hamilton
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2719 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre