AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782709650717
380 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (08/06/2016)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Madeline King et Grace Pancik sont meilleures amies et tout le monde sur Nantucket leur envie leur couple parfait, leurs beaux enfants, leurs soirées du samedi tous les quatre avec leurs maris dévoués. Mais cet été-là, quelque chose a changé et, s'il y a bien une chose que Nantucket aime encore plus que les cocktails sur la plage, c'est une bonne rumeur. Et la rumeur court... que Madeline, romancière, n'arrive plus à écrire.
Son éditeur s'impatiente, les fact... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Khalya
  22 novembre 2019
Ah la rumeur ! Les cancans, les ragots, les on-dit, les potins, les racontars… le commérage quoi !
Quel que soit le nom qu'on lui donne, il n'y a pas plus dévastateur que la rumeur. D'autant plus que, si elle reflète parfois une once de vérité, le plus souvent, elle s'approprie un fait anodin qu'elle monte en épingle pour créer le scandale sans se soucier des dégâts qu'elle cause.
Madeline et Grace sont deux amies proches dont les enfants sortent ensemble. Elles et leurs familles vont être au coeur des rumeurs de cet été-là.
Certains aspects de ces familles étaient un peu agaçants, comme le désir d'Eddy de sauver les apparences même si cela signifie de ruiner à la fois sa famille et ses amis. Ou encore la manière dont Eddy, toujours lui, et Grace en veulent à Rachel, une ancienne amie, parce que son fils, Calgary, a quitté leur fille, Hope.
Grace et Eddy ont deux filles, des jumelles, mais qui n'auraient pas pu avoir des caractères plus différents.
Si Hope est une jeune fille sérieuse et intelligente, sa soeur, Allegra, est une vraie catastrophe qui ne pense qu'à sortir et à boire.
Entre un père qui ne pense qu'à gagner de l'argent et une mère qui n'a d'yeux que pour son jardin (et son jardinier paysagiste), les gamines sont un peu livrées à elles-mêmes.
La meilleure amie de Grace, Madeline est un auteur en manque d'inspiration qui, il faut le dire, ne fait pas tellement d'effort pour écrire.
Trevor, son mari, est certainement, avec Hope, le personnage le plus sain de ce roman. Certes, on peut lui reprocher de croire les bruits qui courent sans aucune preuve mais comme on dit qu'il n'y a pas de fumée sans feu, on peut lui pardonner d'avoir eu quelques doutes, surtout que Madeline ne lui dit pas tout.
Et c'est bien là la force de la rumeur, il y a toujours un élément conforme à la vérité : Eddy et Madeline se sont bien vu en tête à tête, mais cela veut-il dire pour autant qu'ils ont une liaison ? le nouveau roman de Madelin raconte bien une histoire vraie, mais s'agit-il pour autant de la sienne ?
On peut se dire qu'on doit s'ennuyer ferme dans ces petites villes si on n'a rien d'autre à faire que de cancaner sur les voisins.
Et le pire, c'est que le plus gros truc passe quasiment inaperçu tant tout le monde est occupé se mêler de la vie privée de tout un chacun.
La rumeur était vraiment une bonne lecture. J'ai surtout aimé voir l'évolution d'Allegra et de sa relation avec sa soeur.
Un bon livre servi par une écriture agréable, sans longueurs excessives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pinklychee
  17 septembre 2017
Elle court, elle court la rumeur! Tout commence plutôt bien, Madeline et Grace sont meilleures amies et leur petit monde gravite tranquillement autour d'elles. Mais cette belle harmonie ne tarde pas à voler en éclats, entre Madeline la romancière qui doit faire face à une grosse panne d'inspiration, son fils Brick dont la petite amie Allegra est infidèle ou encore Grace qui tombe amoureuse de son jardinier. Tout ne tarde pas à se déliter et la rumeur à se propager...
Bon j'avoue qu'au début j'ai été un peu perdue niveau personnages, à tenter de comprendre qui était qui par rapport à qui. Heureusement, plus j'avançais et plus les choses devenaient claires et bientôt j'ai réussi à y voir beaucoup plus clair.
L'histoire est agréable à suivre, on se rend compte que dans les petites villes les rumeurs vont vite et que les gens se montent toute une histoire à partir d'un petit rien. Il suffit d'un détail mal interprété pour que les choses prennent une ampleur démesurée, d'une personne friande de potins pour que la situation s'envenime et que les détails soient répétés, amplifiés et déformés.
Madeline et Grace se retrouvent très vite au centre de plusieurs ragots, mais si certaines rumeurs sont parfaitement avérées, d'autres par contre sont sans fondements.
On se rend compte qu'une rumeur peut faire très mal, surtout quand elle est infondée, et que vérifier un minimum ses sources est essentiel sous peine d'infliger des dégâts.
Du coup, comment faire pour s'en sortir? Tenter de démentir à tout prix ou au contraire laisser couler jusqu'à ce que les gens se lassent?
J'ai beaucoup aimé les personnages, on sent que Grace est perdue, elle a l'impression de faire partie des meubles, et sa relation avec Benton lui apporte le sentiment d'être de nouveau désirable.
Son mari, Eddie, a toujours eu du flair et a réussi professionnellement. Alors pourquoi éprouve-t-il le besoin soudain de "diversifier" ses affaires? C'est un personnage sympathique, mais j'ai trouvé que par moments il manquait de recul et de maturité, à vouloir sauver les apparences au lieu de demander de l'aide.
Madeline, en panne d'inspiration, trouve soudain un sujet passionnant sur lequel écrire, au risque de tout perdre... Sauf qu'elle perd la tête face au délai imposé (et qu'elle se sait incapable de tenir) par son éditeur et continue à écrire envers et contre tout.
Allegra enfin est l'archétype de l'adolescente pourrie gâtée à qui on ne refuse rien, la petite garce qui se croit au-dessus de tout le monde. Seulement, plus haut on monte, plus dure est la chute, et elle l'apprendra à ses dépens.
La rumeur enfle peu à peu jusqu'à éclater, des scandales et des rancoeurs vont être révélés au grand jour, et si certains vont réussir à se relever sans trop de dommages, ce ne sera hélas pas le cas de tout le monde.
Au final, La rumeur a été une très bonne lecture, meilleure même que Un si beau jour, et ce sera avec grand plaisir que je continuerai à découvrir les autres romans de l'auteure.
Lien : http://pinklychee-millepages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
letichat28
  30 septembre 2016
J'ai passé un sympa moment de lecture. J'ai eu un peu de mal au début avec tous les personnages à savoir qui étaient avec qui, mais je m'y suis adaptée et je suis bien rentrée dans l'histoire. Dommage qu'il y a parfois des moments qui tirent en longueur. Je suis pas fan des commérages mais j'ai apprécié la plume de l'auteur.

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   12 juin 2016
Benton Coe. Sa réputation le précédait: à tout juste quarante ans, c’était le paysagiste le plus talentueux de toute l’île de Nantucket. Il y habitait depuis cinq ans quand Grace l’avait engagé. Au départ, il avait été appelé là par l’association locale de défense du patrimoine pour repenser les terrains de leurs vingt-quatre propriétés. Avant de venir à Nantucket, Benton Coe avait conçu des jardins à Savannah, en Géorgie et à Oxford, dans le Mississippi, des endroits si verdoyants — disait-il — qu’on pouvait entendre l’herbe pousser. Il avait grandi à Youngstown, dans l’Ohio, et avait fréquenté l’université d’Ohio State, où son job d’étudiant dans les espaces verts avait fait naître en lui une vocation de paysagiste. Il avait passé un semestre à l’étranger, dans le Surrey en Angleterre; il aimait toujours les jardins anglais. C’était ce qu’il faisait de mieux, avait-il déclaré à Grace. Les Britanniques étaient doués pour dominer le monde, mais ils étaient encore meilleurs avec les phlox, les digitales, le buis et les roses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   18 mars 2017
Les ragots se propageaient toujours de façon effrénée au printemps. Ils coulaient comme l’eau d’un ruisseau après le dégel ; ils se répandaient comme du pollen. On ne pouvait pas s’empêcher de les répéter, de la même façon qu’on ne pouvait s’empêcher de frotter nos yeux allergiques.
Nous n’étions pas mal intentionnés, méchants ou cruels. On mourait simplement d’ennui et après une longue période sans les touristes, l’argent ou la magie de l’été, nos réservoirs étaient vides.
De plus, on était des êtres humains, en proie à la curiosité. On avait conscience que des choses se passaient ailleurs dans le monde, qu’on décodait des génomes humains sur le campus du MIT, que les plaques tectoniques bougeaient en Californie, que Poutine faisait la guerre à l’Ukraine, mais ces événements ne retenaient pas autant notre attention que ceux qui se déroulaient sur les cent soixante-huit kilomètres carrés de notre île.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 mars 2017
« S’harmoniser » : un verbe si doux, une façon tellement délicate de décrire leur relation sans hauts ni bas, sans tension ni dispute.
Il trouvait ça « stimulant », un mot à la connotation trop sexuelle pour que Grace puisse s’appesantir dessus.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   18 mars 2017
La plupart du temps, vivre à Nantucket nous réconfortait ; on avait l’impression que l’océan nous tenait au creux de sa main. Mais parfois, cette île nous pesait et nous agaçait. L’hiver était difficile à supporter. Quant au printemps, il était pire encore, parce qu’il ressemblait exactement à l’hiver, sauf pendant quelques brèves semaines.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 mars 2017
Elle avait été une fille et une petite-fille obéissante, une sœur tolérante, une étudiante consciencieuse, une serveuse de café acceptable, une épouse et une mère dévouée et une amie exceptionnelle.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Elin Hilderbrand (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elin Hilderbrand
Kirkus TV with Elin Hilderbrand
autres livres classés : secretsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1426 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre