AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782714493088
Éditeur : Belfond (01/07/2021)
3.61/5   18 notes
Résumé :
Miranda Schuyler n’est qu’une adolescente lorsqu’elle découvre l’île de Winthrop pour la première fois, durant l’été 1951, à l’occasion du mariage de sa mère et du richissime Hugh Fisher. Plongée dans une vie de cocktails, de swimming pool parties et de country club, Miranda est également fascinée par la petite communauté de pêcheurs portugais installée sur l’île depuis des générations et notamment par Joseph Vargas, le fils du gardien du phare.Mais les rapprochemen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,61

sur 18 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Kittiwake
  24 juillet 2021
Sur Winthrop Island, deux populations se côtoient, celle des insulaires à l'année, qui font vivre et entretiennent l'île et celles des nantis qui fréquentent le golf et son club et occupent de riches demeures qui revivent à l'occasion des vacances. C'est pendant l‘été que le lieu s'anime pour le meilleur et pour le pire.
Le roman est savamment découpé en trois périodes, séparées les unes des autres par une vingtaine d'années. 1930 voit se mettre en place les prémisses de ce qui éclatera au grand jour des années plus tard.
En 1951, Miranda raconte. le mariage de sa mère, son amitié avec sa demi-soeur, et les premiers émois pour Joseph, le fils du gardien de phare, avec la certitude qu'il ne sera pas pour elle, puisque son amie Isobel semble fascinée par le jeune homme. Cet été-là s'achèvera par un drame.
Des années plus tard en 1969, c'est en star que Miranda revient sur l'île. En star bafouée, en amoureuse déçue, en nostalgique désabusée. La fin de l'été 1969 verra-t-elle la vérité éclater ?
Hormis la construction originale, l'histoire est suffisamment banale pour ne pas être inoubliable. Les clichés s'accumulent et les personnages ont peu de nuances. On se laisse prendre malgré tout, comme on regarderait un film désuet, charmant mais attendu. Les amateurs de romance apprécieront
Une lecture d'été aussi évanescente q'une poignée de sable dans la brise du soir.
Merci à Netgalley et aux éditions Belfond

Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
Eve-Yeshe
  19 juillet 2021
Le découpage est intéressant, l'auteure raconte l'histoire sur les trois mois d'été, juin, juillet et août et pendant trois années essentielles :1930, 1951 et 1969 ; chaque partie consacrée à Bianca et Miranda autour desquelles tournent les autres personnages.
C'était une idée intéressante, du moins en théorie, car le statut des femmes a certes évolué entre les années trente et l'année où l'homme a marché sur la lune.
Hélas, on est dans les stéréotypes : les nantis d'un côté, qui viennent sur l'île uniquement l'été, qui ne font rien de leurs journées, à part picoler, et les insulaires, en général pauvres, qui vivent de la pèche. Bien-sûr, les rejetons mâles des premiers troussent les filles des seconds, mais ne se marient qu'entre gens de bonne famille…
J'ai trouvé dès le premier tiers du roman quel était le secret (les secrets ?) liant Bianca, Miranda, Isobel (insupportable cette femme, je dirai même plus horripilante) et le beau Joseph. Je suis allée au bout, uniquement pour savoir si j'avais raison, en comptant les pages qui restaient.
J'ai choisi ce roman, car j'avais besoin, encore un peu, de lectures faciles mais là, c'est le summum, on a même droit au milieu des stars, starlettes de cinéma avec des comportements à la Weinstein, et imaginer ces bourgeois oisifs tenter de regarder l'alunissage (qu'ils s'obstinent à qualifier atterrissage !) à la télévision, coupes de champagne à la main, c'est drôle mais affligeant. Ils avalent le champagne, comme le commun des mortels boit de l'eau, à n'importe quelle heure de la journée, et vomissent tout aussi allègrement.
Heureusement, il y a quelques bouffées d'air pur dans ce roman, des citations de Shakespeare, notamment « La tempête » … sinon, je ne parlerai pas de l'écriture les extraits que je vous propose ci-dessous sont éloquents. On va dire que c'est une erreur de casting et passer illico presto à la lecture suivante!
Un grand merci à NetGalley et aux éditions Belfond qui m'ont permis de découvrir ce roman ainsi que son auteure.
#BeatrizWilliams #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Eroblin
  27 juillet 2021
J'aime beaucoup Beatriz Williams, je l'ai découverte par hasard avec son premier roman « Les lumières de Cape Cod » que j'ai dévoré. Et depuis j'ai lu tous ses romans. Celui-ci m'a enchantée de début à la fin. L'intrigue se déroule sur trois époques (les années 30, 50 et fin 60) et évoque le destin de Bianca et de Miranda : elles ne se connaissent pas, n'ont pas le même âge mais un homme, à leur insu, les rapproche. C'est cet homme qui fait leur malheur. Je n'en dirai pas plus sur l'histoire pour vous laisser le plaisir de découvrir la tragédie qui va les frapper.
Quand Miranda arrive sur l'île de Winthrop au début de l'été 1951, c'est pour assister au mariage de sa mère qui épouse Hugh Fisher, un notable local qui sous des dehors séduisants cache un égocentrisme forcené. Alors que les jeunes époux partent en lune de miel, Miranda reste sur place et est entraînée par sa demi-soeur Isobel dans un tourbillon de soirées, de cocktails, d'alcool et de mensonges. En effet, Isobel est fiancée mais elle passe son temps à retrouver en secret Joseph, le fils du gardien de phare. Pourquoi risquerait-elle ses fiançailles pour lui ? Miranda est elle aussi fascinée par Joseph mais se heurte à des silences dès lors qu'elle essaie de comprendre qui est ce jeune homme et pourquoi les gens sont tant réticents quand ils parlent de la famille de Joseph. Durant cet été splendide, le drame couve qui explose à la fin de l'été et ne sera résolu que des années plus tard, lors du retour de Miranda sur l'île. J'ai tout aimé de ce roman, l'histoire, l'atmosphère et les personnages. Laissez-vous tenter par ce beau roman !
Challenge Plumes féminines 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Emilie77400
  12 juillet 2021
Quand j'étais plus jeune, j'avais l'habitude de regarder avec mes parents les sagas de l'été à la télévision : des lieux et/ou paysages à couper le souffle, des personnages ayant tous leur intérêt et une histoire qui recelait son lot de surprises... Et bien ce livre pour moi c'est ça. Tous les ingrédients sont là pour vous faire passer un bon moment.
Winthrop Island au large de la Nouvelle Angleterre, Miranda est de retour sur l'île des années après l'avoir fui. On apprend au même moment qu'un homme s'est échappé de prison, il était un jeune pêcheur sans problèmes avant de se faire arrêter pour le meurtre du beau-père de notre héroïne, 18 ans plus tôt...
Le décor est planté, il ne reste plus qu'à dérouler le fil de l'histoire, et pour se faire, l'auteure va faire raconter celle-ci à 2 narratrices, à 3 époques différentes. Et on se régale!
Ce que j'ai aimé? le rythme lent, qui reflète bien celui de la vie insulaire. Alors oui, cela peut en freiner certain(e)s et je peux comprendre les avis de ceux qui ont trouvé que c'était trop lent, mais justement j'ai apprécié qu'on prenne le temps de décrire les lieux, les paysages, les personnages, cela m'a permis de m'immerger totalement dans l'histoire.
J'ai aimé aussi l'histoire bien évidemment : les secrets de famille qui finissent par ressurgir, les amours contrariés, les apparences qu'il faut absolument maintenir... Une parfaite lecture d'été!
J'ai très envie désormais de découvrir les autres livres de la série des "Soeurs Schuyler" dont celui-ci fait partie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Little_stranger
  04 juillet 2021
C'est avec un réel plaisir que je retrouve Beatriz Williams. J'aime cet auteur pour sa capacité à m''éloigner du quotidien, me faire rêver sans niaiseries.Je remercie les editions Belfond et Netgalley de m'avoir permis de m'évader avec glamour, mais je le répète sans plonger dans un sentimentalisme gnangnan.
1969 : Miranda Thomas, vedette de cinéma, née Miranda Schulyer, revient sur Winthrop Island, des années après en être partie. Elle vient y trouver refuge, se mettre à l'abri. Elle a quitté l'île alors qu'elle avait 18 ans, alors que son surnom était Peaches,
Le domaine de Greyfriars abrite la famille depuis des générations cossues. Il est tombé un peu en désuétude et abrite maintenant une colonie d'artistes ainsi que la mère de Miranda et sa demi-soeur, Isobel, "Izzy" fille du second mari de sa maman. Miranda a été nommée ainsi par son père, comme l'héroïne de Shakespeare : il enseignait à l'université et est mort à la guerre. La maman de Miranda a rencontré Hugh Fisher dans le cadre de son travail de secrétaire à l'université. le mariage a eu lieu en 1951. C'est aussi l'année où Miranda tombe amoureuse de Joseph Vargas, fils du gardien de phare, qui semble séduire toute la gent féminine de l'île. C'est un jeune homme cultivé, courageux qui aime profondément ses parents.
Nous remontons le temps encore pour rencontrer Bianca Medeiro, qui fait partie de l'autre côté de l'ile : celle de ceux qui doivent travailler pour vivre. Il y a le personnel des maisons et les hommes de la mer, les pêcheurs de homards. Elle a été adoptée par sa famille aux USA, après le décès de ses parents en Espagne. C'est une belle jeune femme qui dans les années 30, va tomber amoureuse du plus beau jeune homme de l'ile, l'héritier de la famille Fisher : Hugh Fisher. C'est un séducteur qui abuse de sa position sociale et physique auprès de jeunes femmes modestes. Inconséquent et suivant une technique bien rôdée, il ne se pose pas de question.
Entre les familles aisées et celles du "petit personnel" existe pourtant un lien de protection, d'allégeance non exprimée d'un côté comme d'un autre.
Ce roman qui alterne les époques, dévoile l'histoire, derrière les belles demeures et le pittoresque. Les familles sont plus liées qu'elles ne le croient. Et le passé même si il prend son temps, finit par vous rattraper. Un nouvelle fois, l'auteur nous enlève pour ailleurs, nous fait vivre un livre comme au cinéma dans les années 50, en cinémascope. Comme Kate Morton, elles m'offrent toujours un joli moment de rêve et c'est bien agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MahaultMotsMahaultMots   11 août 2021
- Ils sont tous fous ! Les Familles.
- J'en fais partie, je te signale.
- Non, c'est faux. Tu le sais bien.
- Alors, qui suis-je ?
- Tu es Miranda, a t-il répondu.
Il regardait derrière lui, estimant la distance et la direction, puis a tiré sur la rame gauche.
- Tu sais ce que c'est leur problème ? Ils s'ennuient, c'est tout. Leurs pères et leurs grands-pères ont fait tout le boulot, ils ont bâti leurs entreprises, et maintenant ils ont tout l'argent dont ils ont besoin. La guerre est finie et gagnée. Ils n'ont plus aucun but. Rien d'autre à faire que regarder le monde avancer pendant qu'ils se transforment en pierre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Video de Beatriz Williams (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Beatriz Williams
A l'occasion de la parution de son roman "L'été du Cyclone", Beatriz Williams s'adresse à ses lecteurs français. En savoir plus sur le livre: http://bit.ly/1IMwyR9 Disponible en librairie aux éditions Belfond.
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura


Lecteurs (40) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1222 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre