AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Rosine Fitzgerald (Traducteur)
ISBN : 2070422380
Éditeur : Gallimard (31/03/2002)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 23 notes)
Résumé :
L'affaire se présentait mal. Depuis qu'un client au nom biscornu l'avait chargé de retrouver un crooner disparu avant d'honorer un certain contrat, le privé Harry Angel parcourait un à un les neuf cercles de l'enfer : culte vaudou, magie noire, meurtres rituels, rien ne lui était épargné dans cette maudite enquête. Une enquête qu'il menait, peut-être, au péril de son âme... Dans une ambiance diabolique digne de L'échiquier du mal de Dan Simmons ou des meilleurs roma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
petiteplumeblanche
  21 septembre 2014
Evidemment,évidemment...on revoit "Angel Heart",mais il fallait savoir que ce livre existe,et qu'il a servi de scenario à ce fameux film...
Série noire numéro1771.
Les frissons s'entremêlent,car la lecture nous renvoie cash direct au film sulfureux,et semble avoir été mot pour mot traduite en images,du temps ou Rourke n'était pas défiguré...et même là,peut-être le film en eût été plus fort.
Dans le bouquin,le détective a subi une intervention chirurgicale en revenant de la Seconde Guerre ,alors que dans le film,il est plutôt pas mal,non?
le livre semble à mes yeux beaucoup plus complexe,autour du dénommé Johnny Favorite,célèbrissime chanteur ,soit-disant,disparu dans un hôpital...il y a ce bonheur de pouvoir ,en tant que lectrice(lecteur),de pouvoir retrouver les pages qui aident à suivre l'enquête de Harry Angel,engagé par Luc Syphre pour retrouver Johnny Favorite...(fabuleux de Niro,comme d'hab!).Car il y a quelques écarts entre le film et le bouquin,malgré tout...C'est le narrateur,Angel,qui parle,et qui de suite nous embarque dans cette enquête très spéciale...
Sciences sataniques,dont le vaudou, sont le pivot du livre,ainsi que la relation de Angel avec une voyante,des herboristes très spéciales,et d'autres personnages adeptes de cultes complètement hors-limites...des rencontres aussi avec des freaks,et pas mal de cadavres...auxquels Angel a rendu visite peu avant...
La fin,un énorme tourbillon...qui,selon moi,diffère quelque peu du film,ou alors,mais je m'étais souvent fait la réflexion ,j'avais sauté une marche,ou deux...Un petit bijou qui se laisse lire en quelques heures,et merci encore à Gill pour ma rencontre avec Christophe le bouquiniste,qui au fil de nos émois littéraires me sortait des trucs pas possibles..".Le Prince des Ténèbres "était au rendez-vous,ce jour-là,et c'est ce dont j'avais besoin,ce jour-là...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Pecosa
  08 décembre 2015
Difficile en ouvrant le sabbat dans Central Park de faire abstraction du film d'Alan Parker et de la peur que nous inspirèrent les pales de ventilateur et les ongles longs, et pourtant… le roman de William Hjortsberg nous entraîne à un rythme effréné dans un New-York effrayant. "C'était un vendredi 13, et la tempête de neige de la veille traînait encore dans les rues comme un reste de malédiction… » Les premières lignes du roman donnent le "la". Harry Angel, le « prince des privés », un poil négligé, un chouïa alcoolique, rencontre le très élégant Luc Cyphre, au 666 Cinquième Avenue, et accepte un nouveau contrat: retrouver Johnny Favorite, un crooner célèbre disparu en 44 après son rapatriement dans un hôpital militaire. Rapide et intuitif, Angel suit les indices, tombe sur des cadavres, et fait d'horribles cauchemars dans lesquels figure toujours Cyphre et son hideux sourire.
Hjortsberg ne ménage pas son lecteur, en nous concoctant une intrigue ramassée dans le temps, tirée au cordeau dans les rues new-yorkaises. Quand Harry Angel rencontre un nouveau personnage, ce n'est qu'une conséquence directe de sa quête initiale. A mesure que l'étau se resserre sur les complices de Johnny Favorite, l'atmosphère se fait oppressante.
Le talent de William Hjortsberg est de distiller dans un univers réaliste et familier quelques gouttes de fantastique, qui à l'instar du supplice chinois, vont finir par troubler les jours et les nuits du détective privé, comme le furent celles de la pauvre Rosemary d'Ira Levin. La trame, moins sensuelle, moins grand-guignolesque que son adaptation cinématographique, nous plonge dans la schizophrénie. Et son final glaçant nous rappelle que si Satan fut le plus beau des Anges, il est aussi omniscient et punit sans pitié celui qui s'adonne au narcissisme



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2912
alberthenri
  15 juin 2017
Le détective new-yorkais Harry Angel est contacté par un certain Luc Cyphre, qui lui demande de retrouver la trace de Johnny Favorite, alias Johnathan Liebling.
Ce dernier, chanteur à succès au début des années 1940, a disparu à son retour de la guerre.
Le détective se lance donc à la recherche de ce chanteur, ce qui va vite l'entrainer dans un monde effrayant et mystérieux.
Si cela vous semble familier, n'en soyez pas surpris(e).
Ce roman a été adapté à l'écran sous le titre d' "Angel Heart", avec Mickey Rourke et Robert de Niro.
Le livre est d'ailleurs aussi disponible sous ce titre.
Avec les romans adaptés au cinéma, pour peu que l'on est vu le film (ce qui est mon cas) se pose un "problème"...
Difficile, voire impossible de ne pas mettre les deux en parallèle est de les comparer.
Par exemple, chaque fois que Cyphre entre en scène, je revois de Niro dans le rôle.
Ceci dit, le roman de Hjortsberg, raconté à la première personne par Harry Angel, est suffisamment fluide et prenant pour que cela n'interfère pas dans la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Woland
  21 mars 2015
Bon, ici, c'est le film éponyme d'Alan Parker qui m'a accrochée.
Si on le compare au "Nevermore", de William Hjortsberg, dont je n'ai pas produit ici une critique énamourée, "Sabbat à Central Park" bénéficie d'un style plus fluide, pas du tout imitation du XIXème siècle et les personnages sont beaucoup plus crédibles. Il est vrai qu'il s'agit ici de personnages de fiction, sortis donc tout nus de la cervelle de l'auteur, ce qui leur confère beaucoup plus de naturel. L'intrigue est noire à ne plus parvenir à tourner vos pages si vous n'allumez pas la lumière, Mais, et on le déplorera, rien, hélas ! de cette atmosphère très glauque et vraiment digne de Lucifer, instillée par Parker et le jeu aussi bien de de Niro que de Mickey Rourke.
Quelques changements par rapport au scénario : tout se passe à New-York et les scènes vaudou se déroulent à Central Park et non en Louisiane. Il n'y a pas non plus ce final magnifique, avec la "descente aux Enfers" de Johnny Favorite. La dernière phrase, très narquoise, est par contre tout à fait dans l'esprit du film. Ah ! oui, j'ai eu l'impression qu'il y avait aussi moins de scènes à connotation sexuelle. Les messieurs s'en plaindront sans doute, les dames - vous faites comme vous voulez, les filles ! ;o) Pour ce qui est de l'étrangeté et de la sauvagerie des meurtres, par contre, rien ne manque. A noter aussi que, dans le roman, nous avons un "Luc" et non un "Louis" Cypher (ou Cyphre) et que celui-ci se compromet jusqu'à porter un turban pour une incarnation ignorée du héros. Parker a "gommé" le turban - il a bien fait. ;o)
Bref, j'ai plutôt aimé et je vous conseille de lire "Sabbat à Central Park". La question que je me pose - et que vous vous poserez - est pourtant très délicate : avant ou après avoir visionné le film, qui lui est (une fois n'est pas coutume) de beaucoup supérieur ? Là-dessus, je fais confiance à votre instinct - pourvu que vous n'ayez pas l'idée baroque de faire les deux en même temps : ça ne marcherait pas. Mais, quoi qu'il en soit, si vous aimez les bons films fantastiques, je ne pense pas que le roman dont est tiré "Angel Heart" vous détourne de regarder le film d'Alan Parker. Bien au contraire : il vous y encouragera. Bonne lecture et bon visionnage ! ;o)
Pour ceux que ça intéresserait, ma fiche sur le film "Angel Heart" est ici :
http://notabene.forumactif.com/t15596-angel-heart-alan-parker
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Pietro38
  04 mai 2015
Un roman d'une formidable originalité, avec une fin stupéfiante
Qui était ce client dont le nom biscornu faisait fourcher la langue ? Quelle était donc cette ombre après laquelle courait le détective Harry Angel ? Entraîné dans un tourbillon de vaudou, violence et voyance, il comprit enfin - mais trop tard - que c'était une énorme farce... et qu'il en était le dindon.
Adapté au cinéma sous le titre Angel Heart, avec dans le rôle principal Mickey Rourke, ce court roman est un whodunit décalé à l'atmosphère inimitable, qui se lit d'une traite. Mais le film est résolument fantastique alors que le livre peut être qualifié d'insolite, de décalé, mais pas de fantastique. En tout cas, je ne l'ai pas perçu comme tel.
Ce qui est sûr c'est que l'auteur fait preuve d'un talent extrêmement novateur, et nous bluffe avec cette enquête complètement atypique. le récit est fluide, bien écrit, sans temps mort, sans gras. Jusqu'au final bluffant. Oui, je vous le dis la chute est stupéfiante, c'est vraiment du grand art !

Lien : http://www.conseilspolarsdep..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de William Hjortsberg (3) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1733 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre