AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781791392796
331 pages
Éditeur : Independendly Published (10/12/2018)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 101 notes)
Résumé :
La vie a toujours souri à Verity Crawford.
Ses livres font d'elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L'accident l'empêche d'écrire, transforme sa trop grande maison en prison et menace de l'éloigner de Jeremy.

La vie n'a jamais été tendre avec Lowen Ashleigh.
Ses livres ne rencontrent qu'un accueil poli, ses... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (69) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
  16 janvier 2021
L'habit ne fait pas le moine. Entendez par là,  la couverture ne fait pas le livre...
Quand j'ai reçu ce cadeau, je ne savais que penser.
Enfin, plutôt, j'ai pensé "New romance", ces livres à la mode dont je ne suis pas client (mais ça ne veut pas dire que je ne respecte pas ceux qui les lisent, il y a des littératures pour tout le monde et je m'en réjouis).
Côté rassurant, Hugo thriller. Déjà, ça fait moins glamour. Trois cent vingt pages plus loin, c'est confirmé.
Ne vous y trompez pas, donc, Colleen Hoover ne nous entraîne pas ici dans les feux de l'amour, encore que. Parce que de l'amour, il en est question quand même (de sexe aussi, je vous avertis, à vous de voir si vous avez l'âge requis).
Verity c'est le personnage-clé du roman. Une jeune mère de famille qui vient de voir sa vie bouleversée à plus d'un titre.
Elle est romancière, mais, pour des raisons que je dois taire ici (bah oui, une chronique, c'est fait pour donner envie, pas pour dévoiler les secrets intimes des personnages du roman) elle a besoin d'aide pour continuer sa série à succès.
Lowen entre en scène, elle aussi, écrit. Mais ne roule pas sur l'or, alors, un contrat mirobolant, ça ne se refuse pas.
Entre elles, Jeremy, le mari de Verity, père de famille attentionné, homme discret au charme ravageur.
Je sais ce que vous allez en déduire, la femme, le mari, la maîtresse.
Vous pensez que c'est ça le sujet ?
Que je vous ai amené ici pour que ça tombe à plat, comme ça ?
Non, Colleen va vous embarquer dans un thriller magistral. Vous allez découvrir ce qui se cache derrière chacun de ses personnages. Vous allez découvrir les terribles secrets, les mensonges et peut-être la vérité, je dis bien, peut-être...
Patiemment, elle tisse sa toile.
Vous n'y échapperez pas.
Du suspense, de l'angoisse, de l'émotion, de l'érotisme, des scènes chocs, des révélations et... un final d'anthologie.
Jusqu'où un écrivain peut-il manipuler son lecteur ?
Où est la réalité, où est la fiction ?
Un régal pour les amateurs du genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
Gaoulette
  22 octobre 2020
En finissant ce dernier Coho, je reste sans voix.
A t'elle eu raison de s'attaquer à un roman suspense voire thriller psychologique? Un grand oui ! J'ai vraiment cru qu'elle se la jouerait facile mais elle a pris un joli risque. Elle nous a fait sa touche Coho qui surprend toujours dans les deux derniers chapitres.
Verity un prénom, mais aussi un titre évocateur. Il prendra toute sa résonance à la dernière page. Une confrontation silencieuse entre Verity et Lowen. Un roman déstabilisant qui fera réfléchir le lecteur pendant un moment.
L'auteure a bien planté son décor. Une belle demeure et pourtant une ambiance anxiogène. Verity si silencieuse nous fait peur avec son regard, ses mots posés sur ce manuscrit morbide. J'ai été très mal à l'aise pendant ma lecture.
Un roman dérangeant qui aborde le poids de la culpabilité, l'impact des écrits, la confiance dans un couple, les non-dits mais aussi l'instinct maternel. Un roman qui prend aux tripes très vite dés que Lowen nous ouvre les portes de l'esprit torturé de Verity.
L'auteure joue très bien avec les mots et met une claque monumentale avec son final choc. Je veux relire du Colleen Hoover dans ce genre littéraire. C'est la première fois qu'elle ne vend pas du rêve avec des héros extraordinaires.
Un magnifique très beau retour inattendu de Coho !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
Saiwhisper
  22 février 2021
Un coup de poing ! Non, je ne vois pas comment résumer autrement ce thriller psychologique incroyable, dérangeant, glauque et terrible ! Avec « Verity », Colleen Hoover s'est essayée à un autre registre que la romance contemporaine. Or, à ma grande surprise, elle a parfaitement maîtrisé la chose ! Je pense que cet ouvrage me restera longtemps en tête, car je ne m'attendais pas à ressentir autant d'émotions durant la lecture. Je ne pensais pas non plus être à ce point choquée par le dénouement… Un grand bravo à l'auteure pour cet écrit qui la fait sortir de sa zone de confort et qui a su m'impressionner.
Pourtant, j'avoue qu'au départ, je craignais d'avoir affaire à un texte classique… Une belle jeune-femme qui vient vivre dans la maison d'un couple en difficulté, la femme incapable de quitter son lit, un mari un peu trop sensible et charmeur… Les lignes du scénario semblaient être évidentes… Et pourtant, j'aurais dû me douter que Colleen Hoover ne céderait pas à la facilité ! Certes, l'idylle naissante est attendue toutefois, l'intrigue a pris un tournant inattendu et terriblement sinistre. Verity est LE personnage pivot du livre. Bien qu'elle ne soit pas narratrice, elle est la plus développée au fil des pages. C'est avec plaisir, fascination, dégoût et colère que j'ai appris à découvrir les différentes facettes de l'écrivaine. Qui est réellement Verity ? Quels secrets cache-t-elle ? Son mari n'a-t-il pas conscience de la noirceur de son épouse alors que les drames se succèdent ? Jusqu'où un auteur peut manipuler son lecteur ? le titre de l'ouvrage et le nom du personnage éponyme sont vraiment bien choisis, car c'est bien la vérité que l'on va chercher à travers ce thriller psychologique ! Hélas, il vous faudra attendre les dernières pages pour la connaître…
À l'image de sa demeure, Verity est une femme énigmatique, silencieuse, mais remplie de mystère. Lowen, chargée d'écrire la suite de la saga à succès de Verity, va plonger au coeur de la maison en quête de réponses. Normalement, la demoiselle est là pour s'imprégner de la plume, de la personnalité et des idées de son employeuse toutefois, elle va mettre la main sur des feuillets ignobles : l'autobiographie de Verity. Plusieurs pages se glisseront entre les chapitres se déroulant au présent, ce qui va créer un fil conducteur aussi intriguant que dérangeant. Je reconnais que je ne pensais pas être autant touchée par son contenu. En tant que jeune maman, j'ai trouvé certains passages éprouvants, en particulier ceux liés aux drames ayant touché les enfants de la famille. Plus d'une fois, j'ai relevé la tête, le coeur battant et les mains tremblantes en me disant « Bon sang, quelle mère horrible ! On ne peut pas faire ça à ses filles ! ».
Colleen Hoover a donc su proposer un double récit immersif, tragique et réellement bien construit qui retournera la tête de ses lecteurs. Les personnages sont véritablement des énigmes avec chacun une part d'ombre au fond d'eux… Un régal pour moi qui adore les protagonistes complexes ! À mes yeux, c'est presque un sans-faute. Hélas, pour que je ressente un coup de coeur, il aurait fallu moins de sexe. Les répétitions de scènes sous la couette ou de fellations sont trop nombreuses, ennuyantes et nuisent au rythme du roman. Deux ou trois passages sexuels auraient été amplement suffisants… D'autant plus que cela n'apporte pas grand-chose… Quoi qu'il en soit, je vous recommande tout de même ce huis-clos à l'ambiance anxiogène qui ne laisse personne indemne.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
dannso
  25 janvier 2021
Lowen, écrivain qui peine à gagner sa vie est embauchée pour terminer une série que son auteure est dans l'incapacité d'écrire elle-même à la suite d'un accident. Elle va s'installer au domicile de celle-ci, en compagnie d'un mari un peu trop séduisant….
Un avis un peu mitigé sur ce livre. Je l'ai lu très vite, et il est vrai que l'auteure sait insuffler une certaine tension qui nous incite à tourner les pages pour savoir comment cela va se terminer.
Cependant j'ai été déçue par deux points principalement : le manque de vraisemblance du postulat de départ (les conséquences de l'accident : je ne peux pas en dire plus sans spoiler) et la répétition de scènes de sexe qui ont fini par m'ennuyer profondément. J'ai été également déçue par la fin, j'aurai aimé être plus surprise. ; elle est un peu « soft » Cela dit, ce n'est que mon avis et le livre a été apprécié de beaucoup. Merci quoiqu'il en soit aux éditions Hugo pour ce partage #Verity #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          182
Kazcook
  08 novembre 2020
Dévoré en 2 séances de lecture à peine, ce livre restera un de mes meilleurs moments de fin 2020. Je l'ai trouvé parfait, addictif, prenant et surtout très singulier (dans le bon sens du terme). Je crois que c'est ce que l'on appelle le coup de coeur ? Si vous m'épargnez ce terme galvaudé, bien entendu.
Je connaissais Colleen Hoover pour ses publications en "new romance", et j'étais loin d'imaginer qu'elle était en mesure de me procurer tant d'émotions dans cet autre registre... Certains diront romantic suspense, certes, j'y capte surtout un excellent thriller psychologique. À la croisée des genres, elle défie les codes pour nous offrir un récit de qualité, abouti, effroyablement réussi. J'ai pris une vraie claque !
Elle s'arme de sa plume fluide, ô combien moderne et efficace, les mots claquent, les phrases s'enchaînent, on est pris dans le tourbillon de son écriture et on a vraiment du mal à en sortir pour retourner à notre vie. Il est bon de prévoir quelques heures devant soi pour se régaler de son intrigue sans avoir à poser le livre... Petit conseil.
On y décèle un côté machiavélique absolument maîtrisé... c'est sombre mais surtout incroyablement oppressant. J'ai avancé dans le roman avec une boule à la gorge. L'utilisation du présent et de la première personne du singulier donne, ici et maintenant, la parole à Lowen, on se trouve irrémédiablement dans un récit on ne peut plus immersif, et saisi d'empathie, on est foudroyé par les ressentis de notre héroïne.
J'ajouterai à cela qu'elle maîtrise cette idée de la mise en abîme de l'autobiographie de Verity avec brio ! Les chapitres de notre autre héroïne que l'on découvre en même temps que Lowen sont tellement malaisants, si cruels, terriblement dur et angoissants... Un coup de maître ! La dichotomie de nos deux personnages féminins se veut délicieuse, poussée à son paroxysme, de tous les côtés. Leur vie, leur carrière, Jeremy... et même dans leur personnalité, tout semble bel et bien les opposer, hormis le toit sous lequel elles se trouvent... Et n'est-ce pas alors le plus effrayant ?
Les thèmes abordés sont captivants et on tourne les pages toujours plus vite. J'ai particulièrement apprécié la manière dont l'auteur exploite celui du somnambulisme pour n'en citer qu'un seul. C'est criant de justesse, et encore une fois... très anxiogène. Pour en avoir souffert à une époque je peux vous dire que la crédibilité et le réalisme de cette histoire de dingue sont bien plus que tangibles. Cette étrange et dérangeante intrigue met la manipulation sur le devant de la scène. Fiction et réalité ne se sont jamais si bien mélangées... Mais qui détient la vérité ? À vous de le découvrir.
Les personnages sont construits, touchants, détestables parfois... Les relations entre eux font avancer l'intrigue et la sensualité de certaines scènes demeure un vrai plus pour renforcer, encore une fois, le réalisme et les émotions qui nous transpercent.
C'est chaud et froid, glaçant et bouillant... J'ai adoré être malmenée par cette plume, telle une lame à rasoir, vive et tranchante, qui m'a glacé le sang et saisie d'effroi. Et cette fin magistrale m'a littéralement bluffée, c'est tellement malin, tellement bien fait ! Colleen Hoover se révèle être une majestueuse marionnettiste, elle sait tirer les ficelles comme personne.
Inutile de vous dire que j'ai été conquise par cette histoire de bout en bout, vous l'avez bien compris.
Je ne peux que vous conseiller de vous le procurer au plus vite pour découvrir un roman particulier, étonnant et épatant, à la construction atypique mais maîtrisée, d'une efficacité sans faille.
On se régale de cette histoire... diabolique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32

Citations et extraits (67) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2020
Une véritable autobiographie ne pousse pas le lecteur à aimer l’auteur. Nul n’est foncièrement aimable. On ne devrait, au mieux, refermer une autobiographie que dans une déplaisante aversion de son auteur.
Je m’y tiendrai.
Ce que vous allez lire pourrait parfois tant vous déplaire que vous aurez envie de tout recracher, pourtant, vous finirez par l’avaler et cela entrera en vous, dans vos tripes, et cela vous fera souffrir.
Pourtant… malgré ce généreux avertissement, vous allez continuer à absorber mes paroles, puisque vous voilà.
Humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2020
Quand il s’est détaché de moi, j’ai eu envie de continuer. Je voulais que ma bouche suive la sienne, que nos doigts restent entrelacés. Ce fut un supplice de rester sur le siège passager de sa voiture alors qu’il conduisait. Intérieurement, je me consumais pour lui. Il avait allumé un feu en moi et je ne voulais pas l’éteindre.
Il m’a invitée à dîner avant de me baiser.
On s’est assis l’un à côté de l’autre dans notre box de restaurant, pour y manger des frites et boire des milk-shakes au chocolat entre deux baisers. La salle était presque vide, si bien que personne n’a rien vu quand sa main s’est faufilée entre mes cuisses. Personne ne m’a entendue gémir. Personne n’a remarqué qu’il reposait sa main sur la table en murmurant qu’il n’allait pas me donner un orgasme en plein restaurant.
Je n’aurais pas dit non.
— Alors, ai-je répondu, emmène-moi dans ton lit.
Et c’est ce qu’il a fait. Son lit se trouvait au milieu d’un studio en plein Brooklyn. Il n’était pas riche, c’était à peine s’il avait pu payer notre repas de ce soir. Mais je m’en fichais. Je le regardais se déshabiller lorsque je me suis rendu compte que j’allais faire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2020
J’avais beau être complètement obsédée, je savais, comme toute femme, que pour garder un homme à jamais, il valait mieux que je me comporte comme si je pouvais l’oublier en un clin d’œil.
Et voilà pourquoi je suis devenue écrivain.
Jour et nuit, je pensais à Jeremy, et je craignais que, si je ne parvenais pas à m’intéresser à autre chose d’ici à son retour, je serais incapable de lui cacher à quel point son absence m’avait anéantie. Alors j’ai créé un Jeremy fictif, appelé Lane. Chaque fois qu’il me manquait, je rédigeais un chapitre sur Lane. Durant les mois qui ont suivi, ma vie a moins tourné autour de Jeremy et davantage autour de mon personnage. Qui, dans un sens, demeurait Jeremy. Sauf que j’avais tout à gagner en écrivant sur lui plutôt qu’à nourrir mon obsession.
J’ai rédigé un livre entier pendant les quelques mois de son absence. Quand il s’est pointé sans me prévenir, un beau jour, je venais de relire la dernière page.
Signe du destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2020
Si, d’un côté, l’indifférence me dérange, de l’autre, c’est exactement pour ça que je me suis installée ici voilà dix ans. Les gens comme moi se sentent mieux dans des villes surpeuplées où on ne fait pas attention à vous, où beaucoup vivent des histoires bien plus lamentables que la mienne.
Ici, je suis invisible, insignifiante. Manhattan est trop peuplé pour s’occuper de moi, et c’est pour ça que je l’aime.
— Vous êtes blessée ?
Je lève la tête vers un homme qui m’effleure le bras tout en examinant mon chemisier, l’air préoccupé, comme s’il cherchait une blessure quelque part. À sa réaction, je conclus qu’il ne s’agit pas d’un New-Yorkais pur et dur. Il vit peut-être ici mais, chez lui, on a su conserver un certain sens de l’empathie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 octobre 2020
J’estime qu’il a le droit de savoir ce qu’elle a fait à ses filles, étant donné que Crew passe beaucoup de temps là-haut avec elle. Et j’ai d’autant plus de doutes qu’il a lui-même dit que Verity lui parlait. Je sais qu’il n’a que cinq ans, il a donc très bien pu se tromper, mais s’il existe la moindre chance pour que Verity joue la comédie, Jeremy a le droit de le savoir.
Sauf que je n’ai pas encore trouvé le courage de lui donner le manuscrit, car il n’existe qu’une mince possibilité pour qu’elle joue la comédie. Il semblerait plus plausible de croire que j’ai des hallucinations dues à l’épuisement, au manque de sommeil, que d’imaginer qu’une femme puisse simuler une telle infirmité pendant des mois. Sans aucune raison apparente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Colleen Hoover (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colleen Hoover
Mélusine reçoit Colleen Hoover, l'auteure de November 9, Jamais Plus, Maybe Someday, Ugly Love, et Never Never !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewroma... - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Pour commander November 9 : PAPIER Amazon : http://amzn.to/2xFWr7O Fnac : http://bit.ly/2iPUh2W Cultura : http://bit.ly/2gZbFBW Chapitre : http://bit.ly/2A26SnI Decitre : http://bit.ly/2lzLOli
NUMÉRIQUE Amazon : http://amzn.to/2xHRtr1 Fnac : http://bit.ly/2zTsguI Playstore : http://bit.ly/2yhkHBD Nolim : http://bit.ly/2z5Or3C
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! La #TeamNewRomance
+ Lire la suite
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quizz - Ugly love

Quelle est le prénom du personnage principal (féminin)?

Rachel
Tate
Colleen
Bella

9 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : Ugly Love de Colleen HooverCréer un quiz sur ce livre

.. ..