AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2010008995
Éditeur : Hachette Jeunesse (01/10/1979)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 123 notes)
Résumé :
Le destin de Jean Valjean, forçat échappé du bagne, est bouleversé par sa rencontre avec Fantine. Mourante et sans le sou, celle-ci lui demande de prendre soin de Cosette, sa fille confiée aux Thénardier. Ce couple d'aubergistes, malhonnête et sans scrupules, exploitent la fillette jusqu'à ce que Jean Valjean tienne sa promesse et l'adopte. Cosette devient alors sa raison de vivre. Mais son passé le rattrape et l'inspecteur Javert le traque.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
floandbooks
  05 juillet 2017
Je n'ai jamais été réticente aux classiques, j'aime d'ailleurs à la folie Zola. Mais Victor Hugo m'était encore assez méconnu. J'avais lu le dernier jour d'un condamné, que j'avais trouvé très beau, et j'avais écouté Notre-Dame de Paris que j'avais adoré! Pourtant, Les Misérables me faisait peur. Cet énorme pavé me semblait insurmontable. Alors quand j'ai vu sa version abrégée, je me suis dit « Pourquoi pas! » et je me suis donc lancé dans cette petite lecture.
Je ne m'attendais pas à autant d'affection pour les personnages de ce roman. Tout le monde connaît l'histoire de Cosette recueillie par Jean Valjean, lui-même en cavale et poursuivit par l'inspecteur Javert. Mais les mots de Victor Hugo sont tellement réels pour décrire les choses que l'on est tout de suite touché par l'histoire de Fanette, puis Cosette, et de Jean Valjean qui se fait passer maintes fois pour quelqu'un d'autre, et qui a un coeur grand comme ça.
L'auteur aime jouer avec ses personnages et leurs noms, et plusieurs fois dans le roman, nous nous perdons avec ces différentes identités. j'imagine que dans la version originale, l'histoire est plus complexe et plus détaillée et cette volonté de mélanger les noms et de perdre le lecteur dure plus longtemps.
J'ai été surprise par le personnage si emblématique de Gavroche, qui au final n'apparait que peu dans le livre. Et j'ai découvert aussi Marius que je ne connaissait pas du tout. Sur fond d'émeute parisienne de 1832, nous découvrons une action perpétuelle, et une course poursuite de Jean Valjean, de Marius, des Tanardier.
La force de ce livre est sans doute le caractère des personnages. Jean Valjean, sorti de dix-neuf ans de bagne, parti de rien, et qui donne tout ce qu'il possède. Cosette, cette pauvre petite qui n'a rien demandé et vit une vie misérable avec les Tenardier, Marius, le rebelle, révolutionnaire, ambitieux qui tombe fou amoureux de Cosette. Bref, cette histoire a tellement de rebondissement que l'on ne voit pas les pages défiler.
Je n'ai pas fait attention à la dernière page du roman, si bien que lorsque j'ai tourné la page et … qu'il n'y avait plus rien… je me suis dis, non, ça ne peut pas finir comme ça!! C'était tellement beau, tellement brutal… Comme je suis curieuse, je suis allée voir à la fin de la version originale, et il y a un paragraphe supplémentaire à l'histoire, mais je ne peux pas vous en dire plus, ce serait vous spoiler la fin, même si sûrement certains d'entre vous la connaisse. J'ai remarqué que ce genre d'épilogue est assez similaire à celui de Notre-Dame de Paris, comme pour clore sur quelque chose de mortuaire mais terriblement beau et poétique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
verobleue
  28 juin 2011
Le clan des Sept est une société secrète composée de 4 garçons : Pierre, Colin, Jacques et Georges et de 3 filles Pam, Babette et Jeannette, la soeur de Pierre. Ils ont trouvé un endroit bien caché, aéré où ils pourront par beau temps tenir leurs réunions : un beau gros chêne au Bois-Bourru. Ils ont assemblé des planches en bois pour y former une plate-forme. Ils y ont amené des coussins pour s'asseoir plus confortablement et une bâche imperméable pour se protéger de la pluie. Ils y dégustent des biscuits, du chocolat et de la limonade.
Moustique est un bel épagneul qui sert de sentinelle et les prévient dès que quelqu'un approche.
C'est ce qui arrive quand un garçon accompagné d'un petit chat arrive près de leur arbre : Moustique le fait fuir.
Mais le lendemain, ils remarquent que l'on s'est servi dans leurs provisions !
Et c'est le début d'une aventure où le Clan des Sept va résoudre une nouvelle énigme et sauver Jean-Paul et son chaton.
Le Clan des Sept : toute une époque! j'ai relu pour le plaisir un de ces petits livres cartonnés que j'emportais partout, gamine. J'ai adoré lire ces aventures, pas trop longues pour ne pas perdre le fil mais diablement intéressantes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Jangelis
  23 mars 2014
Je n'avais plus regardé de près un Clan des Sept depuis longtemps, et je l'ai lu à haute voix à ma petite-fille qui est en CE1.
Elle n'était pas enthousiasmée à cette idée, et au bout de quelques pages, elle n'a plus voulu arrêter.
Je pensais qu'elle souhaiterait continuer seule (elle adore lire) mais elle a préféré que je le lui lise, et ... on en a lu trois d'affilée, en cinq jours !
C'est sympa, bien écrit, facile sans être "neuneu", il se passe pas mal de choses, il y a du suspens, et tout est bien expliqué.
Seul bémol : sans doute justement pour que ce soit bien expliqué, il y a beaucoup de redites je trouve.
Bien entendu, un adulte voit tout de suite où l'on va en venir, mais pour un jeune lecteur, c'est plein de suspens et d'intérêt.
Un petit garçon en difficulté, un jeune chat pour lequel on s'inquiète, ce n'est pas seulement un policier, mais aussi une histoire pleine de vie et de personnages bien campés.
Et les illustrations, toutes simples et en noir et blanc (il s'agit ici d'une édition du début des années 80) aident à "poser le décor", et sont agréables (je ne comprends pas pourquoi les livres jeunesse actuels ont l'air de se battre pour avoir les illustrations les plus moches possibles en général !!)
Il y a aussi un intérêt à voir comment vivaient les enfants il y a un demi-siècle, habitudes différentes, liberté d'aller et venir, jeux tout à fait autres etc ...
Dommage qu'on lise rarement des romans en entier aux enfants, ça fait une jolie base de discussion !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Dieselle
  14 septembre 2017
Jean Valjean est un ancien forçat. Il a été condamné pour avoir volé une pomme et son temps d'emprisonnement a été prolongé car il a tenté plusieurs fois de s'évader et à chaque fois il a échoué.
Finalement, il est libéré et découvre qu'il n'est pas le bienvenue dans la société. Il doit montrer sa carte d'ancien forçat et personne ne veut ni le loger, ni lui donner du travail. Finalement, il bénéficie de la générosité de l'évêque de Digne, Monseigneur Bienvenue, qui l'accueille chez lui sans se protéger. Jean Valjean cède à la tentation de lui dérober des objets précieux. Il est pris par la police, menée par Javert, et ramené au domicile de l'évêque qui décide de le couvrir en affirmant que c'est lui qui lui a offert les objets. Restés seuls, Monseigneur Bienvenue fait promettre à Jean Valjean de faire uniquement le bien autour de lui à partir de maintenant.
Cosette est le fruit d'une amourette entre un jeune homme peu sérieux et une jeune fille naïvement amoureuse. Sans le sou, la jeune fille retourne en son pays avec sa petite fille pour y trouver du travail. Par hasard, elle rencontre une dame accompagnée de deux adorables petites filles. Sur un coup de tête, elle lui propose de lui laisser sa fille, pensant lui apporter une heureuse existence. La dame, d'abord étonnée de la proposition, accepte et avec son mari, fixe le montant de la pension. M. et Mme Thénardier recueillent donc la petite Cosette qui devient rapidement leur servante.
Avis personnel
Cette version abrégée du roman de Victor Hugo est très fidèle et très bien faite mais bien sûr, on reste à la surface de cette grande oeuvre. Tous les événements y sont, il n'y a que de l'action. le revers de la médaille est qu'il est impossible de s'attacher aux personnages et particulièrement à celui de Gavroche dont on se demanderai presque ce qu'il fait là, son rôle dans cette histoire tragique. Cosette grandit trop vite, on ne la sens pas marquée du tout par son séjour chez les Thénardier ni par la perte de sa mère. le personnage de Javert aussi est je pense trop complexe et ici, j'ai l'impression d'être passée à côté de quelque chose. Je me demande si dans la version longue on arrive plus à s'attacher aux personnages.
Le fait que Victor Hugo (ou la personne qui l'a résumé) cite de nombreuses rues parisiennes m'a un peu égarée. Je pense que les parisiens prendront par contre plaisir à parcourir les lieux de l'action.
Ce livre abrégé est donc parfait pour ceux qui veulent découvrir l'histoire des misérables sans en connaitre le sens profond ou qui ne sont pas attachés au style propre à Victor Hugo. Éventuellement, elle peut aussi donner envie de lire la version longue.
Lien : https://christine-lecture.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Hippocampus06
  03 août 2017
Que signifie vraiment le mot ''Misérable'' ? Ne pas avoir de wifi ? Etre en retard à un rendez-vous ? Faire tout le temps le ménage ? Nous , qui vivons dans le confort nous ne comprenons pas ce que veut dire ce mot . Cosette , Jean Valjean , Fantine en sont de vrais . Ils le vivent tous les jours .
Un livre vraiment touchant , que je conseille aussi bien pour les adultes que pour les enfants . A lire !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
mandrake17mandrake17   27 mai 2018
A cette époque, indifférente en apparence, un frisson révolutionnaire courait vaguement. La jeunesse était en train de muer. On se transformait presque sans s'en douter par le mouvement même du temps. Chacun faisait en avant le pas qu'il avait à faire.
Commenter  J’apprécie          30
mcd30mcd30   11 juillet 2018
_ Ce n'est rien de mourir ; c'est affreux de ne pas vivre.
Commenter  J’apprécie          110
verobleueverobleue   28 juin 2011
Nous formons une société secrète, le Clan des Sept. Nous tenons des réunions et pour y assister il faut savoir le mot de passe et porter l'insigne. Nous nous occupons de n'importe quoi, lorsque c'est passionnant.
Commenter  J’apprécie          20
mandrake17mandrake17   23 mai 2018
En moins de trois ans, l'auteur de ce procédé était devenu riche, ce qui est bien, et avait tout fait riche autour de lui, ce qui est mieux.
Commenter  J’apprécie          30
verobleueverobleue   28 juin 2011
"Et toi, répliqua Pierre, est-ce que tu sais le prénom de tes grand-mères? On les appelle mémé ou grand-mère, mais personne ne dit jamais leur prénom. Papa et maman les appellent mère. "
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Victor Hugo (266) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victor Hugo
Le comédien Richard Berry est présent sur le plateau de François Busnel pour y présenter son spectacle « Plaidoiries » au Théâtre Antoine à Paris. Il lira un texte de Victor Hugo avant d?échanger avec Robert Badinter sur leur amour commun des mots et de la plaidoirie. Celui à qui l?on doit l?abolition de la peine de mort présentera également un document autographe, témoin du travail de Victor Hugo.
autres livres classés : classique françaisVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox






Quiz Voir plus

Victor Hugo (niveau facile)

Lequel de ces livres n'est pas de Victor Hugo ?

Les Misérables
Notre-Dame de Paris
Germinal
Les Contemplations

10 questions
880 lecteurs ont répondu
Thème : Victor HugoCréer un quiz sur ce livre
.. ..