AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020661409
224 pages
Éditeur : Seuil (15/09/2004)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
On a l'habitude d'appliquer l'éthique au clonage, c'est-à-dire de demander à telle ou telle éthique d'exposer ce qu'elle pense du clonage et autres biotechnologies. Ici, c'est l'inverse qui est entrepris : on applique le clonage à l'éthique, on examine comment l'émergence d'un problème comme celui du clonage transforme la réflexion éthique elle-même. Les biotechnologies modifient certes l'homme, mais aussi l'éthique à partir de laquelle il les pense.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   01 avril 2020
James Dewey Watson [classé parmi les plus grands esprits scientifiques du XXe siècle pour avoir, avec son collègue Francis Crick, découvert la structure de l’ADN en 1953] se déclare opposé à l’idée de toute régulation du génie génétique: “Je pense que nous devons nous tenir le plus possible à l’écart des règlements et des lois.” Mais c’est son argumentation qui est instructive, qui commence par écarter toute idée d’un caractère prétendument sacré du génome humain et, partant, toute idée de “droits” en ce domaine:

“C’est tout à fait absurde. Enfin, qui ou qu’est-ce qui décide du caractère sacré? L’évolution est parfois très cruelle! Nous ne pouvons pas prétendre avoir un génome parfait et lui attribuer un caractère sacré! Le mot “sacré” me fait penser aux droits des animaux. Qui a donné des droits aux chiens? Le mot “droit” est très dangereux. Nous avons déjà les droits de la femme, les droits de l’enfant, etc. C’est à n’en pas finir! J’aimerais cesser d’utiliser les mots “droits” ou “sacré” et les remplacer par “besoins”. Les humains ont des besoins, et ils doivent tenter d’y pourvoir en tant qu’espèce sociale. Essayer de donner à ces faits très simples un autre sens plus ou moins mystique, c’est bon pour Steven Spielberg ou des gens comme ça. C’est n’importe quoi! Ce sont des foutaises!”

On passera charitablement sur l’assimilation indue opérée entre ce qui est “sacré” et cet qui est parfait: de toute évidence, même ceux qui revendiquent le caractère sacré du génome humain, quoi qu’ils entendent par là (et je suis d’accord avec Watson pour récuser fermement cette expression), ne veulent pas tant parler de sa perfection que de son inviolabilité, ce qui est évidemment très différent: car il y a une foule de choses que l’on peut estimer inviolables sans pour autant les estimer parfaites. On pourrait en outre s’interroger sur l’exacte qualification de ce qui est ici précisément visé: l’immortalité, la perfection, ou, plus modestement, l’amélioration ou la guérison, qui sont autant de promesses des thérapies géniques – sont-ce là véritablement des besoins ou plutôt des désirs, et ont-elles en conséquence ce caractère impérieux de nécessité vitale que Watson pense pouvoir leur attribuer pour justifier sa propre recherche?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : clonageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Avez vous lu Le petit prince

Quelle est la profession du narrateur qui rencontre le petit prince dans le désert?

Journaliste
Aviateur
Berger
Taxidermiste

9 questions
7162 lecteurs ont répondu
Thème : Le Petit Prince de Antoine de Saint-ExupéryCréer un quiz sur ce livre