AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791022612401
512 pages
Editions Métailié (27/01/2023)
3.98/5   23 notes
Résumé :
Mais qui est Clio Campbell ? Chanteuse pop et folk célèbre depuis son premier et unique tube au début des années 1990 ? Militante féministe farouche et engagée ? Victime ou profiteuse d’un système qui la dépasse ? Amie loyale ou séductrice égocentrique ? À 51 ans, Clio Campbell vient de se suicider et les témoins de cette vie kaléidoscopique nous donnent leurs versions, contradictoires, de cette femme attachante, insupportable, admirable, unique. Des pubs de l’île d... >Voir plus
Que lire après Reine d'un jourVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 23 notes
5
7 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Clio Campbell est retrouvée morte, à 51 ans, par une de ses amies, ancienne assistante, alors qu'elle était venue passer quelques jours chez elle. A l'annonce de cette nouvelle, l'Écosse, et le reste du Royaume-Uni, rend hommage à celle qui fut rendue célèbre par un tube pop engagé contre la poll tax dans les années 1990, et qui a, ensuite, poursuivi ses engagements tant musicaux que politiques, cahin caha.

C'est à travers le regard de ses proches, qui le sont restés ou qui l'ont été au fil de sa vie, d'articles de journaux, de scoops édifiants post mortem, que l'on découvre Clio, et par son intermédiaire comment l'on peut se fracasser lorsque l'on entre avec fulgurance dans le show-biz, et que l'on garde, envers et contre tout, le besoin de rester intègre. Regards parfois cohérents, regards parfois contradictoires, montrant toute la complexité, non seulement de la star déchue, mais aussi de cerner véritablement une personnalité, quelle qu'elle soit, en ce que cette personnalité peut se montrer comme elle le veut, à qui elle le veut.

Biographie fictive, célébrité inventée avec moult détails par Kristin Innes, avec une telle réussite qu'elle est particulièrement crédible, l'on plonge dedans bien volontiers, à la suite d'un personnage très touchant derrière une complexité première.

Je lirai, sans aucun doute, d'autres oeuvres de l'autrice.
Commenter  J’apprécie          220
Clio Campbell , célèbre chanteuse pop vient de se suicider à l'aube de ses 51 ans.
Mais qui était vraiment Clio Campbell ? Une série de personnages et d'articles de presse témoignent tour à tour pour relatent son parcours, entre une carrière fulgurante au sein du machisme crasse de l'industrie musicale, un militantisme marxiste et féministe acharné, un égoïsme marqué et une fragilité enfouie. Car Clio Campbell était un personnage constamment engagé, en colère contre la société dans son ensemble

Derrière ce récit choral détonnant, Kirstin Innes, romancière écossaise dont c'est le premier roman traduit en France, tisse autour de cette comète une nébuleuse de personnages secondaires très brillamment dessinés et pose la question de la linéarité de l'identité une notion en fin de compte condamnée à demeurer dans le paradoxe et le flou.L'écriture de l'autrice est incisive et grinçante, des personnages humains et pas toujours tendres. Une série d'anecdotes parfois contradictoires, souvent pleines de tendresse, qui retracent la vie d'une femme engagée.
Le tout dépeint une identité rock et une artiste bien ancrée dans ses boots

Reines d'un jour qui décrit mine de rien 50 ans de l'histoire de la Grande Bretagne est un texte fort, engagé et militant qui exploite les joies et les dommages du militantisme et qui interroge les prétendus roles assignés aux femmes.


Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          240
Clio Campbell, sa vie, son oeuvre. La chanteuse folk écossaise, au succès éphémère, et activiste inlassable, s'est suicidée à 51 ans. Elle est le personnage principal de Reine d'un jour, mais même s'il s'agit d'un roman et donc d'une personnalité fictive, le fait est que le talent d'évocation de Kirstin Innes la rend incroyablement réelle, nous plongeant dans plus de trente ans d'histoire de la Grande-Bretagne, notamment à travers les luttes sociales, de l'époque de Thatcher au Brexit, en passant par le référendum sur l'indépendance de l'Écosse. le livre est brillant, dense et le plus souvent intense, du fait de la rousse flamboyance de Clio Campbell, de son caractère rebelle, de ses tendances à la dépression, et surtout du savoir-faire de l'auteure pour donner énormément de vivacité à un récit qui n'épargne aucun de ses personnages, à commencer par son héroïne, carrément agaçante par certains côtés de sa personnalité mais aussi touchante à cause de ses nombreuses failles. le roman, tricoté façon puzzle, dans un désordre chronologique constant, commence par désorienter par la multitude de ses protagonistes avant que le lecteur ne fasse la seule chose qui s'impose, comme dans une fiction russe au long cours : se référer constamment à la liste des susdits qui figure avant le début de l'ouvrage. Ceci dit, il est permis de se demander si Reine d'un jour n'aurait pas été plus efficace et émouvant s'il n'était pas aussi éparpillé entre différentes périodes. La comparaison avec le Royaume désuni de Jonathan Coe, dont le roman de Kirstin Innes est un contrepoint intéressant, apparait en tous cas pertinente, dans des styles très différents, et avec une touche écossaise marquée et un aspect nettement plus politique et moins ludique, pour le second.

Merci à NetGalley et aux éditions Métailié.
Lien : https://cinephile-m-etait-co..
Commenter  J’apprécie          170
Elle est morte, Clio Campbell, suicidée dans l'appartement d'une amie, qui l'avait accueillie quelques jours plus tôt, en janvier 2018. Elle est morte, Clio Campbell, à 51 ans, et ce qui n'aurait pu être qu'un fait-divers sans grand relief, agite bientôt les esprits et les discussions dans le cercle de ses connaissances, et, beaucoup plus largement, dans la presse et sur les réseaux sociaux, révélant à quel point son existence aux multiples facettes pouvaient provoquer d'interprétations contradictoires, ses frasques et ses prises de position susciter amour ou haine, tristesse ou colère. le roman de Kirstin Innes remonte ainsi le cours de cette vie, mélangeant les temps autant que les points de vue, en évoquant les événements sans grand respect de la chronologie et à travers les regards de ceux qui l'ont connue, à Glasgow, Brixton ou sur l'île de Skye, père, mère, oncle, compagnons de squat ou de concert, amants ou camarades de manifs, journalistes et critiques.
Le lecteur se laisse prendre très vite au jeu de ce kaléidoscope, en mouvement permanent, et aux charmes de cette « reine d'un jour » aux cheveux flamboyants, devenue combattante pour l'éternité. Si, en effet, la gloire musicale de Clio a été aussi retentissante que brève, quand elle s'est illustrée en offrant, à ceux qui, en 1990, luttaient contre la poll tax (un impôt très inégalitaire créé par Margaret Thatcher) « Rise up », un véritable hymne fédérateur, si la suite de sa carrière musicale sur les chemins du folk écossais a rencontré beaucoup moins de succès populaire et le mépris sarcastique des critiques, la chanteuse s'est montrée une militante acharnée, montant au front pour de multiples causes, de la lutte contre l'implantation d'un MacDo à Brixton aux référendums pour l'indépendance de l'Ecosse ou contre le Brexit, en passant par les manifestations altermondialistes lors du G8 à Gênes. Au-delà de son seul personnage, à travers aussi les parcours contrastés de ses proches, c'est plus de quarante ans d'histoire politique, sociale et culturelle de la Grande-Bretagne ultra-libérale qui se trouvent ainsi dépeints, dans l'élan d'un récit qui fait souvent penser aux films de Ken Loach, et qui réserve, jusqu'à la fin, son lot de surprises… Un très beau portrait de femme libre, cette « Reine d'un jour », qui, après celui de l'héroïne de « Poids plume » de Mick Kitson l'an dernier, trouvera la meilleure place dans l'excellent catalogue écossais des Editions Métailié !
Commenter  J’apprécie          20
Le roman commence en janvier 2018 avec la mort par suicide de Clio Campbell , chanteuse qui a eu son heure de gloire en 1990 avec son tube « Rise Up ».
Qui était -elle vraiment, pourquoi ce geste ? Nous allons le découvrir à travers différents personnages qui ont croisé sa vie. Sa famille, ses amis, amants, compagnons de route vont ainsi nous présenter une Clio Campbell toujours révoltée, en colère contre les injustices du monde mais aussi parfois égoïste.
Ce roman polyphonique brasse beaucoup de thèmes : la politique en Grande Bretagne avec ses luttes sociales, le féminisme, le monde musical, la célébrité. Tout ça avec subtilité, sensibilité et intelligence.
Mais au-delà de cet aspect déjà intéressant, l'intérêt du livre est aussi dans sa part la plus intime. Dans l'appréhension progressive et parfois contradictoire de la psyché complexe de Clio Campbell à travers les témoignages et pensées des personnes qui ont croisé sa route ; de l'impact de cette femme à multiple facettes sur leurs vies. Les différents protagonistes sont également finement décrits, à travers leurs pensées et actes, chacun ayant sa propre perception et vision de Clio.
Ces témoignages ne suivent pas une linéarité temporelle. Et pour moi cet exercice, un peu perturbant au départ, est brillamment réussi. Il permet de voir la personnalité de Clio Campbell prendre forme, le passé renvoyant au présent et inversement.
Clio Campbell, une héroïne écorchée vive qui va vous plaire, vous irriter mais qui restera inoubliable.
Rise up !
Un grand merci à Babelio et aux éditions Métailié pour cette très belle découverte.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
LeSoir
27 février 2023
Clio Campbell est une chanteuse pop et une féministe farouche. Kirstin Innes écrit un roman passionnant sur cette femme passionnée, vibrant comme la vie, engagé comme l'héroïne.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Neil éteignit la télé, prit son téléphone et rafraîchit une nouvelle fois la page web du journal. C’était en ligne. Il copia le lien et tweeta : « Ma nécrologie de Clio Campbell. Formidable amie, et plus formidable chanteuse encore. »
Puis il googla son nom. Allez savoir pourquoi, tout un tas de jeunes femmes semblaient parler d’elle et relayer des vidéos de « Rise up » sur YouTube. Personne d’autre n’avait encore publié de nécro, ils avaient donc au moins une longueur d’avance là-dessus.
Formidable.
Il se demanda comment se traduirait ce mot-là à chaque occurrence.
C’était une chanteuse dont je me rappelle vaguement avoir été fan dans les années 90, elle a chanté une fois à une cérémonie où j’étais invité.
Je l’ai rencontrée trois fois en dix ans et j’ai jamais eu grand-chose à lui dire.
Elle avait une voix magnifique et c’était une fieffée emmerdeuse.
C’était une force de la nature, exaspérante, impulsive, totalement dénuée d’humour, qui changeait d’avis toutes les cinq minutes, ne faisait jamais ce qu’elle avait dit, qui vous prenait et vous jetait si et quand elle avait besoin de vous. Et putain, qu’est-ce que je l’aimais.
Il avait crié cette dernière phrase, se rendit-il compte. Son appartement resta silencieux en réponse. Devant sa fenêtre, les voitures qui passaient klaxonnèrent leur approbation.
Et puis il se retrouva à quatre pattes, à fouiller dans la boîte de CD qu’il conservait dans son placard. Le voilà. The Northern Lass, dédicacé au marqueur noir autour de son visage, les lettres s’emmêlant dans ses cheveux.
(p.246)
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : littérature écossaiseVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus

Lecteurs (87) Voir plus



Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
1056 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..