AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2847204539
Éditeur : Gaïa (22/10/2014)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Quelle chance d'être obligé de se lever la nuit pour des besoins purement physiologiques ! C'est l'occasion de donner libre cours à ses pensées sans risquer d'être dérangé. Si l'on n'est pas censé filer à la cuisine pour une collation nocturne, alors pourquoi les frigos sont-ils dotés d'une lampe qui s'allume ? Grâce au rituel qui s'installe, notre homme va désormais pouvoir philosopher en paix et régler pas mal de questions, de l'existence de Dieu à la guerre en Ir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
isabelleisapure
  21 septembre 2015
S'il y a de la lumière dans les frigos, c'est bien pour faire des collations discrètement en pleine nuit. le silence et la solitude qui accompagnent ces virées nocturnes sont l'occasion pour le narrateur de prendre du recul sur le quotidien, d'en voir ses vérités et ses absurdités. Ce petit livre est drôle, je n'ai pas regretté de m'être laissée séduire par le gros chien de la couverture confortablement installé sur la cuvette des toilettes. Il est entièrement responsable de ce choix de lecture et c'est tant mieux !

Commenter  J’apprécie          180
chriskorchi
  06 février 2015
J'adore, j'ai trouvé ce qu'il me fallait pour pallier à la tristesse du temps. Un livre drôle mais pertinent, qui aborde des sujets très divers mais importants. Un titre original et une couverture qui ne l'est pas moins, le contenu est à la hauteur des deux réunis.
On s'attache à ce petit vieux qui profite de ces réveils nocturnes pour s'installer dans la cuisine où il grignote et refait le monde pour nous. On partage ses réflexions, ses états d'âme, ses interrogations . Les anecdotes sont vraiment à tomber, les réflexions philosophiques de hautes volées. Les sujets abordés sont divers : il est question de l'existence de Dieu, de céramique, d'apôtres, de l'origine des oeufs de Pâques, la guerre en Irak, la démographie, la maladie… bref il a un avis sur tout pour notre plus grand bonheur.
Beaucoup de finesse dans l'écriture , il y a un style agréable qui fait qu'on le lit très vite et que l'on rit pas mal au risque de passer pour folle. J'ai adoré partager quelques heures avec ce petit vieux bien sympathique.
L'auteur fait des one man Show et à déjà écrit quelques livres avant celui-là que je vais m'empresser de lire quand j'aurai divisé ma PAL par deux.
COUP DE COEUR POUR MOI
VERDICT
Un livre fort sympathique et qui fait du bien, je le conseille pour les jours pluvieux, les jours sans … et puis non de tout temps et même les jours avec. Une bonne découverte pour moi .
Lien : https://lilacgrace.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
jeandubus
  17 décembre 2014
Petit traité des privilèges de l'homme mur et autres réflexion nocturnes
Un titre très long pour un livre de 145 pages qui rappelle les 14 pages de « Regrets sur ma vieille robe de chambre ou avis à ceux qui ont plus de gout que de fortune » de Diderot.
L'auteur d' « Imaqa » est un humoriste qui se produit dans des one man show au Danemark. Pressé par une prostate d'homme mûr de rejoindre chaque nuit les commodités, il fait des stops dans son frigo et boulotte tout ce qu'il trouve au grand dam de son épouse.
Chaque étape est l'occasion de courtes causeries sur tout et rien dont certaines sont particulièrement drôles comme l'explication qui conduisit les apôtres à choisir des oeufs et des lapins en chocolat garnis de friture pour symboliser la passion du Christ.
Des anecdotes réunies en recueil ne font pas une oeuvre pas plus que la courte glose de Diderot et qui, qui dans les deux cas, restent effectivement en marge ou entre les lignes d'un véritable texte littéraire.
C'est dommage car Imaqa est une incontestable réussite qui fait ombre à ce petit traité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
christinebeausson
  29 juin 2018
Flemming Jensen,
Auteur d'un livre "Imaqa" (immersion au Groenland) qui me donne encore des pépites dans les yeux,
Auteur d'un livre "le blues du braqueur de banque" qui m'a complètement laissée indifférente et qui est enfoui dans les fins fonds de ma mémoire.
Je repars dans l'univers de ce Monsieur sans à priori !
Bonjour mesdames, bonjour messieurs et bonjours mes demoiselles, je suis le bateleur du cirque, je vais vous amuser en défilant mes sketches.... et j'attends vos applaudissements.
Oui c'est bien à un spectacle que nous convie Flemming, nous sommes prévenus dès l'introduction, rien ne nous sera épargné et on ne nous demande pas de juger si ces propos sont acceptables ou pas, il se donne le droit au nom de la liberté d'expression de clamer ses pensées.
Oui, il est vrai que pour les hommes vieillissants, la nuit apporte ses moments désagréables où il faut sortir de sous la couette pour satisfaire les besoins de la nature ... soit dit en passant, les femmes vieillissantes ont elles aussi les mêmes contingences !
L'idée de ses petites réflexions est de mettre à profit ces errements dans le silence d'une habitation. Pour réfléchir loin du brouhaha et des pressions de la vie de tous les jours.
Il y a des anecdotes et des remarques amusantes, des réparties plutôt drôles mais il y a aussi ce que je qualifierai de remplissage ...
En conclusion, un livre me laisse perplexe, et je l'oublierais très vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Noctenbule
  21 septembre 2015
Flemming Jensen est un danois heureux qui a dépassé la fleur de l'âge depuis un bon moment. D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle il a écrit Petit traité des privilèges de l'homme mûr et autres réflexions nocturnes. Il veut partager ces réflexions et ces manies d'homme avec le public à travers le monde.
Chaque nuit une envie pressante se fait, alors pourquoi ne pas profiter de l'occasion pour se faire un gueuleton nocturne tranquillement. Sa femme ne pourra rien lui dire même si souvent elle insinue qu'il a de l'embonpoint. Ces moments de calme lui permettent de réfléchir à sa vie, à sa famille, à ces proches, à la foi en Dieu, à l'importance des fêtes, la production médiocre des programmes télévisuels… Il philosophe avec lui-même tout en profitant de la vie avec une femme qu'il aime, des amis proches et des enfants et petits-enfants affectueux.
Le libraire m'avait vendu un bon moment de poilade. Il faut dire que la couverture était prometteuse d'absurdité et j'ai plus souri que ri. La vie d'un homme mur qui adore se goinfrer à la nuit tombée des tartines de pâté de poissons tout en réfléchissant est charmant et original. Il s'invente des histoires comme celle où il a une écharde dans le doigt et s'imagine aller dans une clinique privée qui va lui proposer des médicaments contre la douleur à la carte pour finir de lui demander s'il veut qu'on lui ampute le bras. Il veut inventer une histoire de son Noël lorsqu'il était petit à raconter à ces petits enfants. Toute l'histoire va être fausse du début jusqu'à la fin. Et puis, il a des moments drôles comme quand son petit-fils lui avait demandé comment sortir avec une fille. Une fille lui avait demandé par sms et ne savait quoi répondre. le grand-père plus trop à la page des technologies et des modes de communication, va d'abord demander à ces amis qui ne savent pas. Puis va décider de faire à sa méthode avec une lettre de 14 pages. Depuis, son petit-fils ne lui demande plus de conseils, allez savoir pourquoi. Des moments sympas et cocasses qui en font une lecture originale et un cadeau pour les cinquantenaires et plus, à faire.
Flemming Jensen possède une verve bien à lui, dynamique et assez absurde. C'est peut-être cela l'esprit des pays du froid. On rit parfois des situations farfelues rendant la lecture agréable et sinon, on garde toujours le sourire.

Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Chro   30 décembre 2014
Ce nouveau recueil est un petit volume de sketches, des textes qui font penser à l’humour débonnaire et pince-sans-rire des comiques anglo-saxons. Jensen y livre le fruit de ses réflexions nocturnes, celles d’un homme mûr incapable de dormir huit heures d’affilée sans se lever pour grignoter quelque chose ou vider sa vessie. L’ensemble est inégal, mais les bons morceaux sont savoureux.
Lire la critique sur le site : Chro
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
eirene62eirene62   16 septembre 2015
Une direction ne doit rien savoir de ce qu'elle dirige - ça, on le gère plus bas dans le système. Le travail effectif, on a des employés pour ça. La direction doit se contenter de diriger. Les principes de management sont considérés comme universels et valables qu'il s'agisse d'une institution culturelle ou d'une usine de pâté. La seule chose qui peut mettre des bâtons dans les roues à une direction incompétente, ce sont des employés chargés du fardeau de l’expérience ou de la compétence. Des qualifications spécialisées et le sens des responsabilités seront toujours un frein au développement d'une entreprise moderne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
christinebeaussonchristinebeausson   22 juin 2018
Sur les vétérans de la démocratie
Être politicien, ce n'est plus ce que c'était. Jadis, on pouvait toujours rejetée la faute sur les communistes. Ensuite, il y a eu une période difficile où il fallait parfois l'assumer soi-même. Heureusement, maintenant, nous avons les musulmans.
Commenter  J’apprécie          40
AxelinouAxelinou   26 novembre 2018
La spécificité masculine en matière de réflexion philosophique peut être définie ainsi : une pensée à la fois ! Allons au bout d’une idée avant d’enchaîner sur une autre. Il faut enfiler son pantalon avant de remonter sa braguette.
Commenter  J’apprécie          30
christinebeaussonchristinebeausson   21 juin 2018
Pendant pratiquement toute notre vie d'adulte, nous les hommes avons souvent recherché la paix, sans jamais à percevoir son ombre. Ni encore moins l'entendre.
Commenter  J’apprécie          40
christinebeaussonchristinebeausson   26 juin 2018
Méthode empirique du journalisme TV
Une nouvelle doit durer 20 secondes. Une analyse de fond complète 35 secondes.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : insomniesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14773 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre