AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361831198
Éditeur : Les Moutons Electriques (02/05/2013)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 7 notes)
Résumé :
La Sécurité Panafricaine soupçonne Algis Adamci, le secrétaire aveugle de Loé Dantika, d'être aussi un agent américain, manipulé par le colonel Lynbrook. Algis est livré à l'encéphalogue Bruno Ceren qui le transforme en SIMAK. Il devient alors un de ces esclaves dociles et heureux, créés par les biologistes du XXIè siècle pour fournir aux propriétaires des microclimats une main-d'œuvre à bon marché. Mais au-delà des SIMAKS, il y a les WIKIS. Algis subit l'ultime mét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Athouni
  18 avril 2013
Publié en 1979 aux éditions du Fleuve Noir, « Les Iles de la Lune » est un roman de Michel Jeury, grand monsieur de la Science-Fiction Française, auteur culte à qui l'on doit plusieurs romans que l'on dit « importants » et parfois même « incontournables » comme « le Temps incertain » (1973). Avec « May le monde » (2011), son retour à la SF, après des années au service du roman paysan, avait été célébré comme une réussite et avait même remporté le Grand Prix de l'Imaginaire. Autant de romans que je n'ai jamais lu, honte à moi. Ce n'est pas l'envie qui manque mais nos routes ne se sont jamais croisées.
Aussi quand, j'ai appris la parution d'une édition revue et augmentée par Michel Jeury lui-même des « Iles de la Lune » chez la très fréquentable « bibliothèque Voltaïque » des Moutons Electriques, une collection où l'on retrouve des auteurs contemporains confirmés (Jaworski, Ferrand), des jeunes pousses (Estelle Faye) et des grands anciens (Le May, Jeury), j'ai décidé d'en glisser un exemplaire tout en haut de ma pile à lire.
« Les Iles de la Lune », c'est une science-fiction très singulière qui perd, au fil des pages, toute prétention scientifique au profit d'un aspect onirique qui ne s'embarrasse pas de crédibilité. La première partie du roman comblera les habitués du genre : le lecteur se retrouve sur Terre, au XXIIème siècle, la géopolitique et les technologies tournent pour l'essentiel autour du climat. Mais la principale particularité tient dans l'existence de Simak, des personnes volontairement (ou non) aliénées, dociles et soumises aux élites mais qui rendues à un état animique ou animal, sont toujours parfaitement heureux de répondre aux sollicitations des maîtres qui les engagent.
Ces Simaks sont une référence explicite à Clifford D. Simak, auteur culte du célébrissime « Demain les chiens » qui raconte comme la civilisation canine à remplacer la civilisation humaine. Dans « Les Iles de la Lune », l'intertextualité est donc très présente et nul doute que ceux qui ont lu – et aimé – « Demain les chiens » apprécieront d'autant plus le livre de Michel Jeury. On peut aussi noter des références à Van Vogt et cela donne parfois l'impression, au coeur du roman lui-même, d'un dialogue avec quelques auteurs de l'Age d'Or de la Science-Fiction.
Petit à petit, la science-fiction « classique » disparait car les Simak deviennent plus « légers que le temps » et sont dès lors capables d'apercevoir le futur, de se déplacer dans des mondes parallèles, les fameuses « îles de la Lune ». Ces opérations ne sont pas, à vrai dire, maîtrisées, par Algis Adamci, notre héros (espion mis à jour et transformé en Simak) et semblent plutôt s'activer par l'imagination. Tout ceci n'est jamais véritablement expliqué, tout se passe comme dans un rêve. Et c'est là que les amateurs de SF pure et dure peuvent rencontrer quelques difficultés à suivre un récit beaucoup plus onirique et réflexif.
Pour ma part, ce roman m'a fait penser à « Train de nuit dans la voie lactée » de Kenji Miyazama. Rapprochement osé me dira-t-on mais on y retrouve la même dimension onirique et la prédominance du thème du voyage vers les étoiles. Si vous avez aimé l'un, vous devriez aimer l'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DoVerdorieDoVerdorie   03 octobre 2013
[années 1968-1981] Avec ce diable de Philip K. Dick qui, malgré des influences classiques revendiquées (telles que Van Vogt ou Heinlein), emmenait la science-fiction ailleurs et représentait presque à lui tout seul une avant-garde. Même si l'on ne savait pas encore que, quarante ans plus tard, "dickien" serait une qualificatif presque aussi usité par nos intellectuels que "kafkaïen"...Ah, les beaux jours où la science-fiction semblait pouvoir être une alternative littéraire durable...

(Dans préface "îles de la lune...Îles du temps" de Richard Comballot)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
AthouniAthouni   16 avril 2013
Une image traversa son esprit : les iles de la Lune. Elle n'avait aucun rapport avec sa situation. Elle était peut-être un signe avant-coureur de la folie. Les "iles de la Lune" étaient ces paradis intérieurs que visitaient les Simaks, et que Bruno Ceren, le biotechnicien de Bora-Aul, appelait "bébés mondes"... Algis vit d'abord une sorte d'îlot minuscule, avec une plage de sable et trois cocotiers. Et ce petit morceau de Terre, avec ces arbres stylisés, volaient en plein ciel à la rencontre de la Lune. Puis cette image s'effaça et fut remplacé par celle d'un bébé rose et joufflu. Le bébé grandit, devint transparent, et un monde apparu à l'intérieur de son corps, avec une ville, des montages, des forêts, un morceau de mer...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AthouniAthouni   16 avril 2013
Algis se retint de rire. En jouant les espions pendant vingt milles ans, il pourrait peut-être économiser le quart de cette somme ! Son rêve fou l'avait quitté depuis longtemps. Mais il continuerait sur sa lancée jusqu'au jour où il se ferait prendre. Et ce jour avait bien failli être celui qu'il venait de vivre.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michel Jeury (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Jeury
Michel Jeury en conférence aux Utopiales 2010 2/2
autres livres classés : oniriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2919 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre