AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266065481
445 pages
Pocket (16/03/1998)
3.32/5   19 notes
Résumé :
Dans les caves du manoir de Mauval coule une source mystérieuse qui émet un souffle irrégulier, l'expir. Une sorte de halètement monte du tréfonds de la bâtisse, traverse les étages, fait vaciller la lumière des lampes. La maison respire, elle vit.
Mauval recèle une autre merveille, un trésor dissimulé par un ancien révolutionnaire devenu bandit de grand chemin. De la Révolution à nos jours, ce tas d'or maudit marquera la lignée des occupants du domaine. De g... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique

Dans les caves du manoir de Mauval coule une source mystérieuse qui émet un souffle irrégulier, l'expir. Une sorte de halètement monte du tréfonds de la bâtisse, traverse les étages, fait vaciller la lumière des lampes. La maison respire, elle vit.

Mauval recèle une autre merveille, un trésor dissimulé par un ancien révolutionnaire devenu bandit de grand chemin. de la Révolution à nos jours, ce tas d'or maudit marquera la lignée des occupants du domaine. de génération en génération, le magot sera tantôt maléfique, tantôt consacré à des causes patriotiques.

Par l'eau et par le feu, la destinée de Mauval s'accomplira, par une dramatique journée de juin 1944 ou la légende rejoint L Histoire.

Avec ce roman puissant, Michel Jeury enrichit le légendaire du terroir limousin d'une ténébreuse histoire, ou les passions, les peurs et les haines animent une étonnante galerie de personnages rudes et tendres, fantasques et attachants. Nous n'oublierons pas de sitôt les quatre femmes qui sont la vie et la chair de ce domaine inquiétant - de Marie-Corrèze, la servante au grand coeur, à Faustine, de Mélie à Angéline la pure. L'âme de Mauval n'a pas fini de nous hanter.

Commenter  J’apprécie          30

Ma critique va dans le sens opposé de pas mal d'avis de lecteurs.

Cette histoire de légende qui perdure au fil des générations ne m'a vraiment plu qu'à la fin du récit, la partie la plus crédible du récit.

Les générations défilent à un tel rythme qu'on les voit parfois à peine passer, surtout au début du livre. Cela empêche aussi de s'y attacher un tant soit peu.

Commenter  J’apprécie          50

Je l'ai lu il y a bien longtemps et je dois dire que je l'ai beaucoup aimé.

Cette rivière souterraine et ce trésor maudit qui sert à faire le bien par la dernière descendante de cette famille.

En plus une très belle écriture qui fait plaisir à lire, un peu comme nos écrivains du 19ème, très fluide. Pas de gros mots, pas de français bizarre oui vraiment c'est un plaisir de lire cet auteur et une fois que vous êtes dans l'histoire vous avez envie d'en savoir plus et surtout la fin.

Moi j'en suis sortie vraiment enchantée.

Commenter  J’apprécie          30

Il s'agit ici d'une saga de gens de la campagne , la famille Magnin , qui garde un trésor caché par des bandits de grand chemin qui attiraient les voyageurs et les tuaient pour les détrousser à l'époque de Napoléon . Personne ne sait dans quelles circonstances ils abandonnèrent ces tas d'or et de bijoux dans un souterrain envahi par l'eau d'une rivière qui passe sous la maison . Les Magnin et les Lajarland sont les descendants de deux soldats de Napoléon qui se sont installés sur ces terres en parfaite connaissance de cause . Je passe sur les péripéties entre les deux familles , il suffit de savoir que le domaine d'abord aux mains des Magnin finit par passer , en raison des mariages et de la guerre de 14 , entre les mains des Lajarland .

Quand au trésor , les deux familles , pendant plus de 100 ans , n'y puisent que très modestement , une pièce d'or par ci par là , quelques bijoux por doter une fille etc...

En effet , ce bien mal acquis doit être gardé pour une grande cause nationale . Finalement c'est pendant la seconde guerre mondiale pour financer le maquis de la région qu'ils s'en désaisissent pour le quart de sa valeur . La maison est brûlée par les Allemands puis reconstruite après la guerre . Ils n'ont plus rien , mais ils sont enfin pauvres et heureux car libérés de la malédiction de cet argent du crime .

Il faut accepter cette intrigue assez peu vraisemblable et la prendre pour ce qu'elle est c'est à dire une sorte de fable et ne retenir que cette histoire forte , passionnante .


Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          20

J'ai adoré ce bouquin et cette super aventure !!!

J'ai lu ce bouquin, il y a une quinzaine d'année. Je l'ai énormément apprécié.

D'ailleurs, j'ai eu l'occasion de rencontrer JEURY quand il habitait à la Bambouseraie, grâce à ma grande soeur journaliste et je me suis fait dédicacé ce roman.

Un excellent roman. Merci Monsieur JEURY. Un de mes auteurs préféré après BRUSSOLO, bien sûr et Karine GIEBEL.

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation

Cette histoire est née au confluent de quelques très anciennes passions : les familles, les maisons, les trésors...J'aime les familles ordinaires, chaleureuses et heureuses, comme la mienne. Mais j'ai depuis toujours un certain goût pour les " familles à secret ", dont l'origine est toujours indéfinie et l'avenir toujours compromis ; les familles incomplètes, où les liens de parenté sont douteux, où les bâtards se démènent pour avoir une place au soleil, où le père ne joue pas tout à fait son rôle, où les filles remplacent la mère absente, mais où, cependant, l'amour est fort et la vie ardente. Les familles sur lesquelles veille, tutélaire ou funeste, l'aïeul qui sait la vérité sur les arcanes du passé....Dieu sait si j'en ai connu, et il m'est arrivé de percer quelques-uns de leurs secrets, parfois honteux ou tragiques, le plus souvent menus et touchants.

Les maisons ensuite. Toutes, châteaux, manoirs, austères bourgeoisies, villas coquettes, humbles fermettes....Mais les demeures étranges, inquiétantes ou sinistres, ou celles que je soupçonnais de l'être d'une façon ou d'une autre, ont exercé longtemps sur moi une invincible attirance : maisons abandonnées, maisons enchevêtrées, maisons hantées, maisons " à bruits ", maisons portant le souvenir d'un drame ou d'un crime lointain...maisons sur lesquelles courent simplement de mauvaises rumeurs.

Dossier. La valse des héros

Commenter  J’apprécie          10

Au moment où le valet de ferme et les journaliers entrent pour le repas, l'expir de la source jaillit par l'escalier en gémissant, balaie le couloir et pousse ses relents dans la cuisine. Constance se met à tousser. Elle noue ses bras sur sa poitrine, en vain. Ses larmes coulent, le souffle lui manque. Elle veut se lever pour sortir, la tête lui tourne, elle se trouve mal. Louis la rattrape de justesse avant qu'elle ne tombe. Il la transporte sur son lit avec l'aide de la Marie Corrèze.

Commenter  J’apprécie          10

Tous mes romans sont le fruit d'une longue, très longue rêverie autour de mes souvenirs et des histoires que j'ai entendu raconter, d'une longue attente, d'une longue écoute.

Dossier. La valse des héros

Commenter  J’apprécie          10

Laissez-moi vous raconter l'histoire de Mauval sous la Révolution. Si vous craignez les morts, vous aurez une bonne raison de déloger sans demander votre reste. Et ma foi, je ne vous retiendrai pas.

Première partie. Chapitre 3

Commenter  J’apprécie          00

Ce n'est pas un château, plutôt une sorte de petit couvent perdu dans la campagne. Comme il en existait autrefois. La maison attire Constance par cet air de refuge hors du temps.

Première partie. Chapitre 1

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Michel Jeury (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Jeury
Michel Jeury en conférence aux Utopiales 2010 2/2
autres livres classés : dordogneVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus




Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
290 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre