AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791030413069
96 pages
Allia (08/10/2020)
3.87/5   19 notes
Résumé :
"Les grands moments sont rares
Dans les ruelles confuses
Mais certains
Sur le rebord du risque
Chuchotent aux crans qui s’ouvrent
Le long de la cambrure"

Simon Johannin renoue dans ses poèmes avec l’univers de ses romans. Alors que les vers courent librement, souvent délestés de leur ponctuation, des émotions intenses traversent la nuit comme des étoiles filantes.
Des voyous pas méchants, des jeunes gens pas p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Wherethelightis
  08 septembre 2021
On découvre ici la plume de Johannin sous un autre angle, celui de la poésie, après l'avoir connu pour ses romans.
Ce recueil garde le ton des publications précédentes, ses poèmes sont vifs, incisifs, brutaux, réels, sensuels, sexuels. Stylistiquement, il n'est donc pas question d'alexandrins ou de rimes embrassées mais plutôt d'un flux de la pensée sans filtre, un coup fluide et un coup scandée.
D'un point de vue thématique, c'est quelque part un cliqué de la jeunesse contemporaine, celle qui jouit d'amour, de drogue, de musique, de ville, de nuit et de violence. Ca parlera peut être à certains, mais certainement pas à tous.
Un détour poétique qui vaut le coup, ne serait-ce que pour voir l'auteur dans son évolution.
Commenter  J’apprécie          90
SPQR
  01 décembre 2020
Un recueil pour me réconcilier avec la poésie du XXIe siècle, tant qu'il y en a. Un recueil pour réconcilier le XXIe siècle et la poésie, plus encore. J'avais adoré Nino dans la nuit, un peu moins L'Eté des charognes, du même auteur. Changement de registre ici avec des textes très courts et tous comme animés d'une vie propre. Des tranches de défonce, de baise et d'errance, le tout sublimé par une belle âme. Il y a du Rimbaud et du Baudelaire en survet Lacoste dans ces textes. Pas mal d'ellipse, de double et triple sens, mais sans effet de manche, juste de la vie. Jolies petites créatures, que je me plairai à relire. "Boire était facile, aimer devait s'apprendre."
Commenter  J’apprécie          50
frandj
  20 janvier 2022
Simon Johannin est un écrivain né en 1993, qui a notamment publié le roman "L'Été des charognes". Il semble que "Nous sommes maintenant nos êtres chers" soit, pour le moment son unique recueil de poésie. Je suis tombé sur lui à ma médiathèque préférée et j'ai ainsi découvert un jeune auteur sûrement doué, original, assez marginal par rapport à la société, plein d'énergie et même d'insolence. Tout n'est pas excellent, mais j'ai mis en citation quelques-uns des textes du recueil.
Commenter  J’apprécie          40
Thael
  16 décembre 2020
L'écriture de Simon Johannin est puissante, organique
Elle explose en bouche, il faut la lire à voix haute, d'un seul trait, sans reprendre son souffle
Car tout y est urgence, force, ça claque, ça vit, pas un instant à perdre,
Elle dit le ciel bas et la rage
Commenter  J’apprécie          20
jordan__
  05 novembre 2020
Des poèmes courts et tailladés écrits d'une main ultra moderne, presque trash. La poésie est simple mais frappante. L'auteur aborde le monde de la nuit et de la jeunesse défoncée qui veut vivre. Un recueil touchant mais pas assez percutant à mon goût.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   07 juin 2021
«  Je n’ai presque pas troué ma
peau
Juste un peu d’encre au fond
des failles
Égarés dans les rues ,
On s’usait la maigreur à
soulever la grille
Et prévenir les passants
Des dangers de la chute
Ouvrir les égouts , c’était juste
une façon
D’embrasser l’inconnu » ....
Commenter  J’apprécie          110
BandiFuyonsBandiFuyons   12 octobre 2020
Si je meurs
Donne mes livres aux amis
Mes vêtements aux pauvres
Ma mémoire aux enfants
Mais garde les bijoux
Car mon âme amoureuse
Sera noyée dans l’or
Commenter  J’apprécie          130
frandjfrandj   19 janvier 2022
Mais qui sont ceux qui, mettant autant d’énergie,
ne font que creuser des accès aux abysses ?
Désaxé comme un météore
J’y allumais mes cigarettes à l’envers
Lui aussi sortait de prison
Avec Clovis, on l’avait rencontré sur un banc
Il était comme Robin des Bois, mais sans donner
aux pauvres
Le pauvre, c’était lui
En conditionnelle, il avait jugé le temps trop beau,
le ciel trop bleu pour rentrer
Cette nuit douce et opaque
Un ami, un cuistot à la rue et un type saoul en cavale
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pgremaudpgremaud   24 janvier 2021
Je n’ai presque pas troué ma peau
Juste un peu d’encre au fond des failles

Egarés dans les rues,
On s'usait la maigreur à soulever la grille
Et prévenir les passants
Des dangers de la chute

Ouvrir les égouts, c'était juste une façon
D'embrasser l'inconnu.
Commenter  J’apprécie          30
frandjfrandj   20 janvier 2022
C’est vous, hommes vertueux, qui riez aujourd’hui
de ma beauté
Et j’entends sa voix: Ils veulent par surcroît être payés !
et le ciel en échange de la Terre
et l’éternité en échange d’un jour sans chaleur
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Simon Johannin (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Simon Johannin
Le 24.06.2022, Simon Johannin était l'invité d'Anne Laure Gannac dans “Vertigo” (RTS – La Première) pour évoquer “La Dernière Saison du monde” ainsi que sa performance avec Jardin, “Brûler dans la ville”, au festival Belluard (Fribourg).
autres livres classés : poésieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1026 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre