AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Toi + moi + tous les autres tome 1 sur 4
EAN : 9782226318770
366 pages
Albin Michel Jeunesse (04/05/2016)
3.86/5   40 notes
Résumé :
Thelma et Lucie c'est pour la vie : #BFFforever. Alors quand Lucie décide de s'inscrire au Repère 17, Thelma se lance dans l'aventure sans hésiter. Ensemble, elles vont découvrir de nouvelles règles de vie, rencontrer des artistes au talent fou, des séniors pas si vieux que ça, et de nouveaux amis : Léo, le tagueur ténébreux, Esteban, le grand timide à la voix d'or, Josh, le jongleur boute-en-train, et… Sixtine la…fille-parfaite PESTE. Thelma aurait peut-être pu par... >Voir plus
Que lire après Toi + moi + tous les autres, tome 1 : #MesAmisMesAmoursVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 40 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Toi+moi+tous les autres, théoriquement, cela peut donner dans la fiction quelque chose d'intéressant, de vivant, de gratifiant d'apprendre des autres, d'être dans l'échange de culture.

C'est le pari du centre culturel "le Repère 17", un lieu ressource artistique, d'échanges de services. Cela pourrait s'inspirer d'une MJC, c'est aussi très proche d'une Maison des Associations, mais ici, les lycéens ne viennent pas seulement s'y poser, s'y vautrer sur un canapé, ils vont passer leur temps à s'activer, à se trouver peut être dans une discipline insoupçonnée.
Ils vont aussi tout de même s'éclater, entre copains.
Un lieu de liens où chacun se tente gracieusement à une expérience artistique en échange d'un partage du même ordre.
Repère 17 sera la scène principale du livre.
Les protagonistes seront le vieux gérant Angelmann en "chef d'orchestre" de l'aventure et la petite troupe de lycéens imaginée par Sylvaine Jaoui en "musiciens" un peu désaccordés, joliment indécis.
Certains se connaissent, d'autres font connaissances, très tôt des amitiés et inimitiés feront le sel du tome.

Le Toi, c'est Léo, un esprit de feu qui n'a pas sa langue dans sa poche, un joyeux tagueur qui dit ce qu'il pense, oppose fièrement son opinion, donne l'air d'avoir l'acte réflexe prompt à défendre.
Comment ne pas craquer sur cette cool allure, ces cheveux bouclés et fondre devant ce sourire mutin?
Le Moi, c'est Thelma, celle qui raconte.
Pétillante, sympa, ronchon, entière, elle craque pour Léo comme une collégienne.

Les autres. Il y a Lucie, sa best friend fille, aux doigts de fée doués en couture qui se paie pour le centre la charge de ces coquins de petits frangins jumeaux qui ont fait semblants d'être malades pour manquer l'école et ne finiront pas de ne pas en manquer une.

Et puis, il y a Sixtine, cheveux relevés impeccables, maintien impeccable, madame j'ai tout vu. Sa rivale. Hautaine, sexy à dégoûter les Thelma du monde entier, petite séductrice fine et déloyale.
Elle aussi trouve Léo à son goût.
Mais Sixtine a d'autres facettes. Elle n'est pas celle que l'on croit, cette jolie mytho.

Les lecteurs prendront le temps de découvrir le reste de la troupe, toute présentée en début de roman par un marrant trombinoscope dont les "photos" illustrés reviendront souvent dans le récit.

Ce roman n'est pas un journal intime à proprement parlé même cela y ressemblerait, si nous reconnaissons les éléments illustrés du genre ( pages de cahier figurées, petites notes gribouillées..). Ces parenthèses impromptues et illustrées, qui apparaissent sous des formes originales et diverses ( recette de cuisine ou copie-écran de Wikipedia ou de tchat également..), sont des échanges indirects vers les lecteurs, des bouts de conversations posés là entre les héros, qui se permettent des apartés sur le sujet abordé du chapitre.
Il y aura le "Ah tiens au fait, j'ai entendu parlé de ce sujet" ou bien les lecteurs trouveront-ils Thelma posant des questions sous formes de test de revue féminine à choix multiples.

Il y a un rythme très dynamique qui est donné, de l'ordre de la conversation entre très bons copains, de grandes pages de dialogues qui restituent d'amusants papotages entre le groupe qui s'interroge sur l'activité artistique qu'ils vont entamer au Repère 17 et s'interroge encore plus sur la monnaie d'échange en retour de l'apprentissage.
Quel talent à partager avec les autres?
L'aventure finale sera révélatrice pour tous.

Le roman prend beaucoup de temps à nous les faire découvrir, nous les faire aimer, avec leurs qualités et leurs failles qui émaillent du projet théâtre décidé en collectif.
Sylvaine Jaoui nous place dans une relation extrêmement complices avec ses personnages.
Tout en préparant les décors de la pièce, en songeant au synopsis, ça papote.
Ils nous confient ce qu'ils lisent, ce qu'ils aiment déguster, ce qu'ils ont vu et découvert de nouveau en se promenant.
Certains gardent aussi un jardin secret, Lucie ne parle pas de son petit ami à Thelma ( ce qu'elle ne comprend pas, les amies se disent tout).
Angelmann n'a jamais parlé de sa vraie profession de psy, ce qui met Léo mal à l'aise à un point où il insultera nerveusement Esteban et fera éclater sa belle image de type cool.
C'est Angelmann qui a choisi de les grouper ensemble sur cette activité, il est gagé qu'il devait se montrer confiant sur ce qui ressortirait de bon de cette expérience.

Les lecteurs ados ne devraient pas le regretter à s'y plonger, c'est une lecture très fraîche et agréable, les visages des personnages qui interviennent ci et là appuyés d'une bulle pour s'extasier ou pester participent à nous faire pouffer de rire.
A découvrir.
Commenter  J’apprécie          30
L'avis de Yesmine

Cette histoire nous plonge dans la vie torturée d'une adolescente « Thelma » en proie à des dilemmes d'amitiés, de BFF et d'amour !

Le repère 17 est le rassemblement des artistes, il y a des ateliers de danse, de sculpture, de BD… Un lieu qui permet aux jeunes sélectionnés de s'investir totalement dans leurs passions. Mais (car il y a toujours un mais), ils doivent pour cela s'approprier les lieux, en prendre soin et aussi contribuer à la vie du repère 17. Par la vente de paniers Bio en compagnie de la tonitruante maraîchère, ou encore la participation aux actions caritatives. le plus important pour ce premier semestre au repère 17 est la création du projet de groupe artistique, cette petite bande va réussir à mettre en valeur les talents de chacun…mais un contre-temps va tout faire « capoter » ! Vont-ils trouver une solution ?

Ce n'est pas tout, le beau Léo est de la partie, Thelma va tout faire pour se démarquer de sa concurrente directe, Sixtine ! Une histoire d'amour qui s'avère difficile en apparence.

Ce que j'ai aimé dans ce livre, C'est la multitude d'informations sur les personnages, sur les lieux… Par exemple dans les premières pages, un trombinoscope des personnages est édité. le texte est parsemé d'informations, les termes les plus complexes sont détaillés, ce qui enrichit notre savoir et notre vocabulaire !

On est donc plongé dans la vie de ces adolescents, histoire très plaisante à lire, un peu d'intrigue et d'action m'ont peut être manqué cependant. Une chose à dire sur ce livre, si vous souhaitez avoir le fin mot de l'histoire, il faudra investir dans le tome n°2.

Une bonne lecture à vous, un livre adapté aux adolescents.
Commenter  J’apprécie          100
Si vous prenez le temps de lire mes récapitulatifs mensuels de lecture, d'abord merci, mais surtout vous n'êtes pas s'en savoir que depuis l'année dernière je voue un amour sans bornes à la plume de Sylvaine Jaoui et à sa série Ma vie selon moi. Et même si le neuvième tome m'a laissé un peu sur ma faim, j'ai été plus que ravie d'apprendre qu'elle débutait une nouvelle série juste avant l'été.

Nouvelle série égale nouvelle bande, dans Toi + moi + tous les autres nous suivons Thelma et sa meilleure amie Lucie inscritent au Repère 17 un centre d'art communautaire où elle rencontre Léo le roi du tag, Esteban timide mais doué pour le chant, Josh le pro du jonglage et Sixtine danseuse talentueuse mais un peu peste. Cette joyeuse bande se lance dans un projet artistique qui pourrait les souder ou faire exploser leur petite troupe naissante.

Ah les bandes de copains de Sylvaine Jaoui ! Comment ne pas les aimer ? Comme dans Ma vie selon moi, les personnages sont attachants, criant de réalisme et bourrés de petits défauts qui les rendent irrésistibles. Et même si par certains côtés ces nouveaux amis m'ont parfois un peu trop rappelé ceux de la série précédente, impossible de ne pas s'attacher.

Ce que j'ai adoré en revanche dans ce premier tome et qui le rend parfaitement originale c'est cette idée de centre d'art communautaire qui crée une ambiance géniale tout au long du livre et amène une profusion de personnages improbables: le directeur mystérieux mais bienveillant, son chien tout fou mais trop craquant, le club du troisième âge qui joue au bridge dans la cours… Chacun apporte un petit plus à l'histoire et à notre joyeuse troupe.



J'ai énormément rit, d'abord parce que Thelma est une catastrophe ambulante mais animée par une volonté de bien faire à toute épreuve. Mais aussi parce que nos héros se retrouvent régulièrement dans des situations hautes en couleurs et que les idées qu'ils ont pour en sortir sont parfois encore plus compliqués.

Mais je n'ai pas que rit. Sylvaine Jaoui évoque aussi des sujets essentiels comme l'homophobie ordinaire, la gestion de la colère, le deuil des parents, la maladie, le handicape avec beaucoup de délicatesse et sans jugement. Au contraire elle tente de comprendre pourquoi certains agissent et réagissent de façon déplacée et de nous faire également réagir sur le sujet.

Et parce que les livres de Sylvaine Jaoui ne seraient pas ses livres sans une bonne dose d'humour et d'amitié, j'ai adoré voir les liens se créer entre nos différents personnages et voir se développer l'affection et la complicité entre eux, oui même avec Sixtine. Adoré aussi le petit crush de Thelma pour Léo et les situations dans laquelle cela la pousse parfois à se mettre pour attirer son attention.

Une nouvelle série qui démarre en fanfare avec une bande totalement attachante et une histoire bien montée et originale. Mention spéciale à la dernière phrase du livre qui nous laisse présager de la suite et nous demande un effort de patience énorme avant de connaitre la reprise des aventures de la troupe
Commenter  J’apprécie          20
Je vous ai déjà parlé de Sylvaine Jaoui, auteure de Ma vie selon moi. Cette auteure fait partie de mon top ten d'écrivains pour son originalité. Vous vous souvenez des livres illustrés qu'on lisait, petits ? Ben voilà, c'est le même principe : peu de descriptions, prédominance des dialogues en script. Il y a des illustrations, des textes insérés en messages facebook, en BD… Bref, très ludique et léger dans lequel les pages s'enfilent à toute allure de telle manière qu'on a l'impression de voir un film (à lire en période de révisions partiels/bac) !


Thelma et Lucie sont à la fin de leur seconde et elles vont être séparées pour la première fois de leur vie. Lucie en S et Lucie en L. Souvenez-vous de la fois où on vous a séparé de votre meilleure amie, c'était bien chiant hein ? Thelma a trouvé une parade, elle va s'inscrire avec Lucie au centre d'art du repère 17. Fondé par Mr Angelmann, elles font la connaissance avec la ballerine Sixtine, du beau Léo, du réservé Esteban et de ce gaillard de Josh. Ensembles, ils vont coopérer pour créer des oeuvres d'art, se disputer et bien évidemment tomber amoureux. Bref, ils vont vivre les aventures du lycée.


Pour ceux qui connaissent Ma vie Selon Moi, je n'ai plus besoin de détailler, vous devez repérer le schéma de la série précédente. J'ai eu très peur des répétitions mais pas du tout ; imaginez la bande des C1K en train de se former. Et ben voilà, c'est l'enjeu de ce tome 1. Sylvaine Jaoui a réussi à renouveler les aventures tout en gardant une structure rassurante : elle connaît son monde et sait l'exploiter. On connaît tous la vie d'ado : le lycée, les amours, la famille, mais l'auteure y rajoute une modalité qui illumine le récit. Tout est réaliste et sans exagération, Lucie et Thelma pourraient être nos amies, on pourrait être dans leur lycée et vivre leurs aventures. On est loin des récits girly, ici, l'humour prône et on l'apprécie d'autant plus que c'est plus sincère. Bon, je vous avoue que certains moments sont niais mais, on l'est aussi à cet âge là. Alors, prêts à revenir au début du lycée et oublier tous nos soucis ? Parce que c'est ce que Mes amis, mes amours garanti !

Un extrait et des infos sur la suite ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2016/05/mes-amis-mes-amours-t1-toi-moi-les.html
Lien : http://lecturesdunenuit.blog..
Commenter  J’apprécie          50
J'ai adoré ce livre!! Il raconte la vie de Thelma et de ses amis.
Une histoire d'amitié, de solidarité, d'amour!! Je le conseille fortement!!
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
« Van Gogh n’a pas échappé à la règle de ses congénères. Aussitôt posé sur le sol, il s’est mis à renifler les autres chiens et à remuer frénétiquement la queue.


Une mamie nous a demandé :


La mamie : Qu’est-ce qu’il lui est arrivé ?


Sixtine : Il vient de se faire renverser par une voiture


La mamie : Oh le pauvre petit !!! Il est arrivé exactement la même chose à Simson, mon premier caniche. C’était en juillet 1977, un mardi et…


Je pense que nous aurions eu droit à la biographie de Simson le caniche si le vétérinaire, un grand blond à l’allure nordique, n’était pas apparu. […]


Le vétérinaire : Je vais m’en occuper tout de suite, ça n’a pas l’air méchant. Vous m’aidez à le porter dans la salle à côté ? […]


La mamie au caniche, trop contente de pouvoir reprendre la discussion (discussion n’est pas le bon terme parce que cela implique un échange entre plusieurs personnes. On parlerait plutôt d’un soliloque), a immédiatement réagi :


- Pas de quoi s’affoler, pas de quoi s’affoler… Vous savez, jeune homme ! Parfois, des blessures superficielles cachent des choses très graves. En 1982, quand Minouche a chuté du toit, elle n’avait rien… Pas la moindre marque. Elle s’est relevée avec élégance et elle est venue vers nous. Elle n’avait pas fait trois pas qu’elle s’est écroulée. Morte »
Commenter  J’apprécie          110
Dans "Toi+Moi+tous les autres", ya "Toi+Moi". C'est à travailler, non?
Commenter  J’apprécie          10
Je pèse 58kg (un peu plus si je mets les deux pieds sur la balance)
Commenter  J’apprécie          10

Video de Nathalie Jomard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Jomard
Déroule Raoul!
--------------------------------------------------------------------------------------- Blog de Nathalie Jomard: http://grumeautique.blogspot.fr/
N'hésitez pas à mettre en HD!!
--------------------------------------------------------------------------------------- Wishlist Amazon: http://www.amazon.fr/gp/registry/wishlist/3IPGOHAVDKTPA/ref=cm_wl_rlist_go_o?
---------------------------------------------------------------------------------------
Retrouve-moi sur:
# Blog Lecture: http://labouquineriedepat.blogspot.fr/ # Instagram: pat_atras # Facebook: https://www.facebook.com/labouquineriedepatatras # Twitter: Pata_tras # Livraddict: Alainna
#Adresse Mail: labouquineriedepatatras@gmail.com
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (135) Voir plus



Quiz Voir plus

Toi + Moi + Tous les autres

Comment se nomme le repère ou se retrouve Thelma et ses amis?

Le repère 20
Le repère 15
Le repère 16
Le repère 10
Le repère 55
Le repère 17

11 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Toi + moi + tous les autres, tome 1 : #MesAmisMesAmours de Nathalie JomardCréer un quiz sur ce livre

{* *}