AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352883229
Éditeur : City Editions (02/09/2009)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 186 notes)
Résumé :
Zara collectionne les phobies et les angoisses, comme les autres jeunes filles de son âge collectionnent les bâtons de rouge à lèvres. La vie n'a pas été tendre avec elle et sa mère, incapable de s'occuper d'elle, vient de l'envoyer vivre chez sa grand-mère. Zara espère pouvoir y vivre en sécurité, loin de ses peurs. Pourtant, les froides forêts de la région n'ont rien de rassurant, et d'étranges aventures attendent la jeune fille... Qui est ce garçon qui la suit pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
Luna05
  25 novembre 2009
Au risque de paraitre superficielle je vais commencer par parler de la couverture qui a immédiatement attiré mon regard. Je l'ai trouvé vraiment très réussie, jolie et tout à fait bien choisie pour ce roman. En fond nous avons une partie du visage de l'héroïne, un fond blanc avec des arbres en hiver et quelques poussières dorées dont je tairais la provenance. Il est difficile pour moi de parler de ce livre sans spoiler, j'essayerai donc d'en dire le minimum.

J'ai terminé ce roman hier soir tard et je n'ai pas de regrets de m'être lancée dans cette aventure. Au fur et à mesure que j'avançais dans l'histoire je me disais "faites que le prochain chapitre ne soit pas décevant" tellement ce récit était prenant!!!
Petite originalité à souligner, Zara l'héroïne collectionne les phobies et les récite quand elle est stressée, j'ai trouvé ça amusant, de plus chaque chapitre porte le nom et la définition d'une phobie, ainsi on se cultive en même temps^__^
J'ai fermé ce volume avec différents sentiments: le soulagement car Carrie Jones a su mener son récit de manière adroite du début à la fin, le suspense est bien présent car en ce qui me concerne, je n'avais pas deviné quelles étaient les véritables personnalités et apparences des personnages clés sauf pour Nick.
La tristesse: ce livre est passé si vite.....mais il me semble qu'il y aura une suite appelée "Captivate" aux USA, si je me trompe que quelqu'un me reprenne^__^.
Cette écrivain a su créer un monde riche et captivant, ce fut dure de lâcher ce livre et de passer à une autre histoire.
Les personnages sont tous charismatiques et plus ou moins attachants. Zara l'héroïne, une humaniste de pure souche est au début du récit morte de l'intérieure, rongée par l'impuissance de n'avoir pu sauver le Père qui l'a élevé n'a plus goût à la vie, sa mère désemparée l'envoi dans le Main chez sa Belle Mère Betty en espérant que sa fille retrouve confiance en elle et surtout sorte de sa dépression. Elle fera la rencontre de Nick un garçon qui sous son attitude désinvolte et parfois arrogante la surveillera. Ian fait parti de sa classe, il fera tout pour qu'elle se fasse à cette école, garçon très attentif et serviable, une sorte de rivalité naitra entre Nick et lui.
Issie l'excentrique et assez extravertie deviendra très vite la meilleure amie de Zara. Il reste à présenter l'ami de Nick dont le nom m'échappe désolée!! Ce jeune garçon tétraplégique en pince pour Issie. Il fera beaucoup de recherches pour Zara quand elle sera traquée par un inconnu et que divers disparitions vont se produire. Puis pour finir un personnage assez important, l'homme ténébreux qui suit Zara et dont les intentions envers elle sont ambigu, Ami? Ennemi? Carrie Jones a su distillé à ce personnage l'attraction et la crainte.
J'ai beaucoup aimé "Envoûtement", après l'achat j'avais lu de mauvaises critiques dessus mais me voilà rassurée!! La dernière ligne droite du roman a peut être été inférieure au reste du livre mais je ne lui tiens aucunement rigueur, je garde un excellent souvenir de cette lecture et pour moi c'est l'essentiel.
Je le note 4/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ethernya
  09 novembre 2012
Tout commence par l'arrivée de Zara dans une nouvelle ville. Originaire de Charleston, elle a été envoyée dans le Maine par sa mère afin de vivre auprès de sa grand-mère paternelle, suite au décès de son père qui l'a quelque peu marqué. Qui dit nouvelle ville, dit forcément nouvelle école et nouveaux amis, Zara va donc devoir s'intégrer à cette nouvelle vie... Mais les choses commenceront à devenir étrange lorsque de jeunes adolescent disparaîtront et surtout, qui est l'homme qui la suit ?
Dans le fond, l'histoire ne casse pas trois pattes à un canard, on suit les aventures d'une jeune fille dans une nouvelle région où elle va se retrouver nez-à-nez avec des créatures surnaturelles dont le jeune homme pour qui elle aura le béguin. Ça sent un peu le réchauffé ? Pas faux, il faut dire que la petite mention à 'Twilight' n'est pas trop volé pour une fois. Il y a quelques similitudes entre les deux, mais après ça s'arrête là, et je ne vais pas épiloguer plus que ça sur les ressemblances.
La région du Maine dans laquelle va évoluer la demoiselle est peuplé de créatures surnaturelles dont deux types vont être exploité dans ce premier opus. Les uns sont assez classique et les autres sont assez originaux, mais dans les deux cas, ils sont très bien construits à savoir les garous et les lutins.
Les premiers s'apparentent plus à des métamorphe puisqu'ils sont capables de prendre l'apparence d'un animal et pas nécessairement un loup. On retrouvera entre autre un aigle, un ours, un tigre et un loup, dans le groupe de personnage que nous allons découvrir dans ce premier volume.
Les lutins quand à eux sont une espèce un peu plus intrigante. Tout d'abord, j'ai trouvé assez original de les utiliser. C'est assez rare qu'on les retrouve dans ce genre de littérature ou du moins qu'ils soient autant mis en avant. Ils font parti du petit peuple et plus particulièrement de la cour Unseelie. Ils sont eux mêmes constitué en une petite cour dirigé par un roi. En revanche, ce dernier n'obtient réellement son pouvoir que lorsqu'il trouve sa reine et la transforme (en l'embrassant), faute de quoi il s'acharnera sur de simples mortels afin de se nourrir de leur sang. Il m'ont un peu fait pensé à des vampires sur le coup, mais je les ai trouvé beaucoup plus intéressant et originaux malgré ces ressemblances.
Bien sur, tout ne nous est pas révélé d'entrée de jeu que soit soit pour les lutins comme les garous, nous découvrons ceci en suivant notre héroïne qui a du mal à accepter leur existence. Elle s'y fera au bout d'un moment, mais plus par résignation qu'autre chose.
Comme l'on se doute les disparitions sont lié à ces fameux lutins, Zara et sa bande sont bien décidé à lever le voile sur ces mystères. Et je dois dire que cette petite intrigue se révèle pleine de surprise. On en apprend beaucoup sur les peuples du livres (forces, faiblesses, coutumes) et nos personnages sont très ingénieux pour contrer tout cela. La résolution finale de l'intrigue m'a plu et correspondait assez à ce que je m'attendais tout en restant assez logique voire réaliste.
Côté personnage, nous suivons donc Zara, une adolescente normale qui porte encore le deuil de son père. Il faut dire qu'elle l'a vu mourir devant elle, en se retrouver impuissante pour l'aider, elle qui soutient Amesty Internationnal à fond. Mais elle a également une autre particularité : c'est une grande phobique. Mais attention pas avec des peur classiques mais plutôt des peurs rares comme celle des aurores boréales. Arrivée dans une nouvelle ville, nous allons la suivre dans son intégration dans une nouvelle école, qui se passe assez facilement, il faut le dire. Ainsi, elle pourra compter sur eux dans ses aventures, sans oublier sa chère grand-mère. Bien sur que serais une histoire avec une adolescente en héroïne si il n'étais pas question de ses histoires de coeur. Dans le fond, elle restera sans surprise quand à l'identité du futur élu, mais je suis curieuse de voir comment leur relation va évoluer.
Concernant les personnages secondaire, nous retrouvons :
- Issie, la première amie que se fera Zara. Une jeune fille complètement excentrique mais très terre à terre et qui n'hésitera pas à aider sa camarade dès lors que la situation deviendra de plus en plus étrange.
- Devyn, le second ami que se fera Zara. Très proche d'Issie, il est cloué dans un fauteuil roulant suite à un accident qui l'a paralysé. C'est un personnage très riche en savoir qui sera d'une grande aide à l'ensemble du groupe et même plus qu'on ne le croit dans les derniers chapitres.
- Nick, le beau garçon du lycée. Si au départ, il se montrera assez froid avec la jeune fille, cela n'en sera rien. C'est un ami d'enfance de Devyn qui se sent extrêmement responsable de l'accident de Devyn et l'aidera énormément. Comme le dit Zara, c'est un jeune homme qui a le syndrome du héros et ce même le lecteur s'en rend compte, mais ce n'est pas pour rien lorsqu'on le découvre réellement.
- Megan, la pimbêche du lycée. Un personnage assez cliché des lycéenne américaine. Sexy, belle, intelligente et fière de l'être, elle rabaissera Megan à de nombreuses reprises, et d'ailleurs notre héroïne le lui rendra bien.
- Betty, la grand-mère paternelle de Zara. Même si elles ne sont pas liées par le sang (son fils était le beau-père de Zara), elles s'adore et une vrai relation de complicité s'est liée entre elles. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. Betty est une grand-mère moderne qui malgré son âge avancée travaille à sauver des vies en tant qu'ambulancière. Respect !
Enfin, le style de l'auteur est très agréable à lire. Assez simple, les pages défilent à vitesse grand V, il faut dire que les descriptions qui ponctuent le livre en sont pas nombreuses, mais nous permettent de bien nous immiscer dans l'histoire. L'intrigue est très bien menée que ce sont tant au niveau de l'histoire des disparitions des garçons que sur l'univers dans lequel elle évolue. Je suis assez curieuse de voir comment les choses vont tourner dans les prochains volumes, à plus forte raison lorsqu'on sent que ce premier volume aurait pu se suffire à lui-même.
Mention spéciale au passage aux en-têtes de chapitres qui représentent les phobies de Zara avec le nom de la phobie et son explication, le tout en lien avec le chapitre en lui-même.
Lien : http://fantasy-princess.ek.l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Melopee
  11 juin 2011
Zara est une multi-phobique si on peut appeler ainsi sa collection impressionnante de phobies qui régissent sa vie. Envoyée par sa mère, complètement dépassée, à Bedford dans le Maine (région particulièrement ombragée et perdue au milieu de nulle part), elle se retrouve seule avec une grand-mère extravagante mais aux petits soins pour elle. Car ce qui hante notre jeune fille c'est la perte brutale de son père, décédé d'une crise cardiaque devant ses yeux. Et l'abandon de sa mère qui semble fuir ses responsabilités ne fait qu'ajouter à l'immense chagrin de Zara.
Elle commence donc sa découverte de la région, du lycée, ayant hérité d'une Subaru (rien que ça !) pour les périples quotidiens. Mais beaucoup d'événements troubles viennent ressusciter les vieilles angoisses, comme l'ombre d'un inconnu qui semble la suivre depuis quelques temps. Ou encore les mystérieux jeunes hommes, tous athlétiques et bienveillants à son égard. Ian, un grand roux à l'allure désinvolte la guide dans l'enceinte du lycée et paraît vouloir attirer son attention. Il y a aussi Nick, un grand brun aux yeux de braise et aux lèvres irrésistibles. Mais notre Zara, devenue en l'espace de quelques jours (3 au maximum) l'une des plus populaires attire les convoitises. Il y a d'abord la redoutable Megan qui semble venimeuse. Et il y a de nombreuses zones d'ombres qui peu à peu s'ajoutent à la sphère de Zara comme si des mystères devaient être soigneusement cachés. Mais c'est la disparition de jeunes garçons qui mettent la population locale en émoi et font jaillir les secrets chez les ados inquiets. Selon les légendes, ces enlèvements viendraient combler le désir d'un roi des lutins n'ayant pas réussi à trouver une épouse.
Oui, vous avez bien entendu "lutins" car même moi, je m'attendais à tout sauf à ça. L'évocation de ces lutins maléfiques a de quoi faire sourire car les menaces engendrées chez nos lycéens amateurs sont plus proches du gag que du véritable péril.
En même temps, l'auteur a voulu nous servir un remake de Twilight tout en changeant quelques ingrédients (le modèle de voiture, le type d'ennemis, la région d'adoption) pour que la recette fonctionne encore. Après, je trouve que c'est nettement en deçà de la version citée précédemment, même si un large bandeau rouge nous vend un roman "de l'ADN de Twilight".
Mais c'est une bien pâle copie que ce livre qui démarre comme le livre de Stephenie Meyer et qui n'arrive pas à décoller. On guette le moment où le suspens s'installera, où les personnages prendront de l'ampleur, gagneront en psychologie, en sympathie mais il n'en est rien.
Les fautes d'orthographe, elles par contre prennent davantage de place et sautent à l'oeil pour tout lecteur un tant soit peu vigilent.
Dommage car j'ai été assez naïve pour me dire que le livre allait me remettre dans le parfum lointain d'un Meyer, d'une tension amoureuse sous-jacente.
Je ne compte pas déchainer toutes les foudres sur ce roman car j'imagine que les lectrices adolescentes pourraient y trouver leur compte. Mais selon moi, il n'est pas assez fouillé, il gagnerait à être mieux ficelé au niveau de l'enchainement des évènements. Il a tout de même quelques qualités : ce livre est un succédané pour celles qui se languissent d'êtres étranges et d'intrigue un temps soit peu fantastique. Je ne suis pas de cette jeunesse-là, soit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Anneso
  24 juin 2012
Mon Avis :
A la mort de son beau-père, qu'elle considérait comme son père car il l'a élevée depuis son plus jeune âge et a toujours été à ses côté, Zara est dévastée par le chagrin. Sa mère, qui ne sait plus quoi faire, décide de l'envoyer chez Betty, sa grand-mère (ou plus exactement la mère de son beau-père). Elle quitte donc Charleston pour une petite ville perdue du Maine où neige et forêts sont les éléments principaux du paysage. Nouvelle maison, nouvelle école, nouvelles fréquentations… La vie de Zara va changer du tout au tout, et encore bien plus qu'elle ne l'imaginait. Rongée par des phobies diverses et variées, Zara a l'impression qu'un homme la suit depuis l'aéroport de Charleston et qu'il fait de brèves apparitions. Qui est-il ? Que lui veut-il ? Zara est-elle réellement en sécurité ?
C'est avec beaucoup de curiosité que j'ai entamé la lecture de ce livre. Je me demandais ce qu'il se cachait derrière ces chapitres aux noms si étranges. En effet, chaque titre de chapitre est le nom d'une phobie, et j'ai trouvé ça vraiment original.
Zara arrive chez Betty, sa grand-mère, qui a l'âge et les moyens d'être à la retraite, mais qui a décidé de continuer à oeuvrer pour la communauté. Une fois devenue veuve, elle a décidé de passer un examen pour devenir ambulancière, qu'elle a réussi. Elle doit donc à présent jongler entre sa vie professionnelle et accorder du temps à sa petite fille.
Le personnage de Zara est très touchant. On ressent une profonde meurtrissure qui émane de cette adolescente, un peu rebelle mais surtout profondément marquée par la vie. Arrivée en cours d'année dans un nouveau lycée, elle va devoir parvenir à trouver sa place. La vie dans le Maine change totalement de ce qu'elle a connu jusqu'alors, et l'on a l'impression qu'elle va avoir beaucoup de mal à s'adapter : entre la neige et la glace qui rendent les moindres déplacements très périlleux et les peurs qui accompagnent son quotidien, ce déménagement promet d'être une nouvelle étape à surmonter Heureusement, Issie, une jeune fille un peu fofolle, et Devyn, son petit ami qui est en fauteuil roulant, vont rapidement se lier d'amitié avec elle. Contrairement à eux, Megan Crowley va essayer de malmener Zara. Mais elle va bien s'en sortir car, grâce à ses compétences innées pour l'athlétisme, elle va rapidement intégrer l'équipe sportive du lycée. Et puis il y a Ian, cet étrange garçon, et Nick, ce jeune homme duquel Zara ne parvient pas à détacher son regard. Mais ne vous y trompez pas, Zara est loin d'être une fille superficielle, puisqu'elle s'engage pour de grandes causes comme Amnesty International.
Cependant, le surnaturel ne va pas tarder à faire son apparition. En effet, d'après certaines recherches que Zara et ses amis ont faites sur Internet, cet homme qui semble la suivre et laisse de la poussière dorée derrière lui serait un lutin. Une fois le choc de la révélation passé, Zara va vouloir en savoir davantage, et surtout trouver des solutions pour se prémunir contre le danger que représente cet homme. C'est alors qu'elle va faire une découverte incroyable : il n'est pas le seul être fantastique du coin !
Et là… boum patatra ! Je suis tombée dans un certain déjà vu, et ça a franchement entaché ma lecture. J'ai commencé à m'ennuyer, à me douter plus ou moins de ce qui allait advenir, telle la romance entre l'humaine et la créature surnaturelle, le fait que personne n'est réellement ce qu'il prétend… Les métamorphes sont au rendez-vous, mais malheureusement, je ne fus pas emballée plus que ça. L'aspect fantastique du roman a, selon moi, souffert d'un cruel manque d'originalité. J'ai regretté le déroulement du récit, qui m'a semblé un peu trop facile et a provoqué pour ma part des moments de réel ennui. La petite phrase accrocheuse de la couverture qui promettait un livre avec « de l'ADN de Twilight » m'avait laissé présager une lecture bien plus captivante…
Lien : http://decouverteslivresques..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
evasions-world
  20 mai 2013
Il n'est pas rare que des livre reçoivent des mauvaises notes, de mauvaise critique mais ce n'est pas pour autant qu'il ne faut pas les lire. Mon expérience m'a montré qu'un livre mal noté ne nous donnait pas beaucoup d'exigence et il était plus dur de ne pas l'apprécier parce qu'on s'attend à ne pas l'aimer. A chaque fois, on est plutôt content parce qu'on passe finalement un moment plutôt agréable même si malheureusement, ces livres ne volent jamais bien haut (bien entendu les goûts de chacun...). Envoûtement faisait partie de ce genre de livre. Profitons du fait qu'il soit sortie en poche pour pouvoir le lire donc ! Et c'est ce que j'ai fais et je suis plutôt contente. Bon c'est vrai que ce livre ne m'a pas transporter, il est loin du livre de l'année et pourtant, j'ai passé un agréable moment de lecture. Je pense que c'est le genre de livre qui peut être aussi détente qu'une romance ou qu'un livre Chick-lit au bord du soleil. Ce livre n'est vraiment pas prise de tête. Certes il y a des défauts. Notamment au niveau des descriptions. J'ai remarquer qu'il était parfois asser sur de savoir exactement où était qui, quand on était et qu'est-ce qui se passait exactement. Parfois je me disais "bah il peut pas faire ça s'il est ainsi ?" ou alors "Ah bah il est là aussi lui !" et plein de fois comme ça. Ca peut déranger un peu la lecture parce qu'on essaye de chercher, on relis parfois le paragraphe d'avant en se disant qu'on a peut-être oublié de lire un passage mais non, l'auteure à juste un peu de mal pour mettre en place ses scènes.
Néanmoins l'histoire reste tout de même sympathique à lire. Certes l'histoire ne va pas chercher très loin, au contraire c'est même tout simple, c'est une histoire qui ressemble beaucoup à toute celles qui sont sortie pendant la vague Twilight mais même si à force on se lasse, ce n'est pas pour autant qu'on aime pas un livre du genre de temps à autre. Dans ce livre nous découvrons Zara, une fille qui débarque chez sa grand-mère pour y vivre et qui soit-disant collectionne les phobies. Je dis "soit-disant" parce que pour moi ce ne sont pas des phobies, juste des peurs toute bête que n'importe qui pourrait avoir sans pour autant être phobique. Zara n'est pas non plus la fille toute fragile qui à peur de tout, sans pour autant être la fille forte qui n'a peur de rien. Zara a quelque peur mais j'ai envie de dire "qui n'en a pas ?". Je m'attendais au début à découvrir une fille agaçante qui a vraiment peur de tout et pourtant j'ai eu la joie de découvrir que ce n'était pas le cas. Pour moi, elle est un peu comme miss tout le monde. Même si elle est très gentille, parfois un peu trop par rapport au commun des mortels, peut-être un peu trop compatissante et tout ça mais dans un sens, c'est ce qui fait que ce personnage sort un peu de l'ordinaire. Il faut avouer que les personnages de ce livre, sans m'avoir transporter au possible, m'ont tout de même bien plu. A commencer par Issie, la nouvelle amie de Zara. Elle aussi au début j'ai cru qu'elle allait m'énerver. La fille qui fait des gaffes tout le temps, qui a deux mains gauche et qui a peut-être un peu trop la joie de vivre (bon c'est moi quoi) mais en fait passer une page de sa rencontre elle m'a bien fais rire et j'ai à beaucoup l'apprécier. Nous découvrons aussi Davyn et Nick deux garçons que j'ai beaucoup aimé. Nick possède ce que Nikkie appel le "syndrome du héros" parce qu'il veux toujours sauvé tout le monde mais moi je trouve ça vraiment mignon. En bref, même si les personnages ne sont pas le point fort du livre, ils restent tout de même un élément agréable.
L'histoire en elle-même est parfois un peu tiré par les cheveux. Même si elle est simple. Parfois je ne comprenais pas forcement pourquoi tel ou tel personnage était au courant de certains secret et parfois je pensais que certains étaient censé être au courant alors qu'ils ne l'était pas. Pour ça, ce n'était pas forcement bien mené.
En bref, cette histoire reste tout de même sympathique à lire parce que c'est un genre qui lasse mais qui a tout de même réussit à faire ces preuves. Un bon point pour ce livre on découvre une nouvelle espèce d'être fantastique. Je ne l'avais encore jamais rencontré dans les livres. En vérité il y en a deux dans ce livre et l'un des deux reste très exploité dans le monde livresque. Mais la nouveauté de l'autre reste bien sympa. Je le conseillerais néanmoins en poche s'il vous intéresse et ce n'est pas forcement obligé de s'arrêter dessus si ce livre ne tente pas.
Lien : http://evasions-world.skyroc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
TibouxTiboux   29 septembre 2010
Je respire profondément et essaye de penser à quelque chose d’apaisant qui m’aide à me concentrer. Bizarrement, énumérer des phobies ne me semble pas la meilleure idée. Je pense à cette citation : ‘Le bonheur est une question de liberté, et la liberté est une question de courage individuel’. C’est une phrase écrite par Thucydide, un philosophe grec, il y a plusieurs milliers d’années de cela…
Commenter  J’apprécie          50
iz43iz43   15 mars 2015
Tout le monde a des peurs, pas vrai?
Les peurs, c'est mon truc.
Je les collectionne comme d'autres gens collectionnent des timbres - ce qui doit donner l'impression que je suis plus cinglée que j'en ai l'air. Mais c'est mon truc. Les peurs. Les phobies.
Il y a les phobies classiques, très répandues. Beaucoup de gens ont le vertige, ou peur des ascenseurs, ou peur des araignées. Rien de très excitant. Moi, je suis fan des phobies originales.
Par exemple, la nélophobie, ou peur du verre. Ou l'arachibutyrophobie, la peur de se retrouver avec du beurre de cacahuètes collé au palais.
Bien sûr, je n'ai pas peur du beurre de cacahuètes, mais c'est quand même hyper cool que cette peur ait un nom, vous ne trouvez pas?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EstherJulesEstherJules   29 mai 2017
- Je te plais?
Je le répète parce que, oui, je veux être vraiment, vraiment certaine que je l'ai bien entendu. Ce n'est pas le genre de chose qu'on a envie de comprendre de travers...
Il acquiesce.
- Beaucoup.
- Je te plais beaucoup?
Il lâche mes mains et me caresse la joue.
- Trop.
- Trop?
J'essaye de modérer ma voix.
- C'est impossible...
- Si tu savais, Zara.
- Eh bien, dis-moi...
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   14 juin 2019
-Si j'étais un lutin, Nick tu me détesterais?

Il me dévisage.

-Non

Je crois que ni lui ni moi ne savons vraiment s'il est sincère.

-Et les autres?

Il hausse un sourcil. Ses sourcils sont magnifiques.

-Les autres quoi?

-Les autres lutins.

Parfois , quand un chat voit une souris , il s'amuse à la tourmenter. Il pourrait la tuer facilement,d'un claquement de mâchoires ou d'un simple coup de pattes, mais il préfère s'amuser avec elle? Il la torture, la regarde se débattre et souffrir.

La souris essaye toujours de s'enfuir, mais sait parfaitement qu'il n'y a aucun espoirs, que le chat peut la rattraper à tout moment, où qu'elle aille.

J'ai bien peur que les lutins agissent de même.

-Issie et Devyn sont allés voir et ils n'en ont trouvés aucune trace nulle part.

Il passe une main dans ses cheveux, puis se masse la nuque. Des demi-lunes bleues assombrissent la peau sous ses yeux. Il parait épuisé.

Pleine d'espoir, je demande:

-Alors ils sont partis? Tu penses qu'ils sont partis?

-Je pense qu'ils se rassemblent. Ça va leur prendre un peu de temps, mais ils vont venir.

Il soupire, puis étire son dos.

-De toute façon , nous sommes prêts à les recevoir. Ça va aller, Zara,. Pour le moment, c'est terminé.

-Tu en es sûr?

J'ouvre les yeux une fractions de seconde et je vois son beau visage acquiescer à quelque centimètres au dessus du miens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TibouxTiboux   29 septembre 2010
Le bonheur est une question de liberté, et la liberté est une question de courage individuel (Zara)
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : lutinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3537 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..