AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290155035
Éditeur : J'ai Lu (14/03/2018)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 77 notes)
Résumé :
Les 14 auteurs de polars impliqués dans ce projet ont tous des parcours différents mais un point commun : se rassembler pour donner naissance à Phobia.

Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées - peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons... - et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause.

Auteurs : Nicolas Beuglet, Jean-Luc Bizien, Armelle Carbonel, Sonja Delzongle, Damien El... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  27 mars 2020
Soyons honnête avec nous-même : On a tous en nous une petite phobie ,,
Cette volonté cachée de se prendre pour un érudit ; désir fou de vivre des trucs inédits,,
Ouais : Quelque chose de Terriblement phobique.
( et si le mot Tennessee vous à tiquer à l'esprit dans ces rimes,vous êtes très fort..)
Bref , de peurs en tout genre, il va en être ici question.
De cinglantes obsessions et d'inavouables angoisses à plus forte raison que c'est bien le mental effrayé qui viendra frapper dans votre sphère intérieur, jouer de sales tours à tous ceux et celles qui se croyez supérieur ;
fiers et invincibles tant que leur peur la plus profonde -avec un grand P comme panique- ne débarque pas soudain, Patratrac !
..... Déjà à leur poursuite.
Et oui chers ami(e)s : tremblez ,car ces histoires sont faites d'horreur , de choses noires et très bizarres qu'on ne nomme jamais expressément ou directement par leurs noms.
Ainsi , chaque phobies nous rappelle notre faiblesse devant ce qui parait anodin pour l'autre.

Nous sommes tous nées égaux , etc, etc.. mais qui décide du hasard fatidique du destin ? de la grande roue de notre quotidien , de ce chemin de croix tortueux semé d'embûches où butent Pierre,Paul,Jacques ( non, pas le chanteur reegea-man! )
Soyons réaliste : la liste non-exhaustive de toutes les phobies possibles et imaginable est Abominable.

Bref, un recueil que je qualifie de "très humain ".
Où les auteurs ,tous à la hauteur ( je sais,, facile celle là) nous embarque dans le pire et le meilleur de nos propres craintes.
Où l'atteinte et l'attente de sensations se fait légion.
Attention : intensité au programme messieurs-dames.
Digne d'être lu, sinon même relu pour ce savoureux menu de frayeurs en tous genre.

Phobia ? Mûûm ♫pour le plaisir♫.
Naturellement , ,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
gruz
  19 mars 2018
Phobia est un recueil de nouvelles noires, dont l'achat de chaque exemplaire permettra de reverser 1 € à l'association ELA qui lutte contre les leucodystrophies. A 5 petits euros le recueil, c'est déjà une bonne raison de l'acheter.
Phobia, sorti en poche chez J'ai lu, regroupe 14 textes d'auteurs de polars et de romans noirs qui ont offert leurs talents à cette belle cause. Et du talent, il y en a ! Entre plumes reconnues et auteurs à découvrir, c'est un florilège vraiment varié de nouvelles mettant en scène les phobies, des plus classiques aux plus singulières !
Aucune raison de se priver, donc. Cette lecture en vaut vraiment la peine. de quoi se faire plaisir et faire plaisir autour de soi ! Poussez la porte de vos peurs les plus profondes et découvrez les textes de :
Nicolas Beuglet, et son aventure au bout de soi-même
Jean-Luc Bizien, et son mini polar à l'américaine
Armelle Carbonel, et son récit gothique
Sonja Delzongle, et son récit étoilé
Damien Eleonori, qui débute comme une peur d'enfant
Johana Gustawsson, et son histoire sombre et glauque à souhait (écrite durant sa grossesse, la précision est intéressante)
Nicolas Koch, et son intrigue chiffrée
Mickaël Koudero, et sa plongée dans l'enfer de la guerre
Chris Loseus, et sa rock star mordante (hommage au King)
Ian Manook, et son dialogue digne des meilleurs Audiard
Eric Maravélias, amour à mort
Maud Mayeras, la différence poussée à bout
Olivier Norek, la télé-réalité poussée à bout…
Niko Tackian, et son histoire de matou.
On s'amuse à comparer nos préférées ? Mon tiercé personnel : Manook / Mayeras / Gustawsson.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          287
stokely
  07 août 2019
Comme d'habitude avec ce genre de bouquins il y a du bon et du moins bons une de mes nouvelles préférées et celle de Jean-Luc Bizien que je n'ai encore jamais lu mais qui m'a donné très envie de le lire j'ai d'ailleurs déjà certains de ces livres sur ma liseuse.
J'ai surtout fait cette achat pour la bonne cause qui est derrière et pour découvrir de nouveau auteur car il y en a autant de connu que de moins connu pour moi dans ce recueil.
Un thème intéressant qui est la peur et on voit pour les écrivains toutes sortes de peur et de situations différentes il y a bien évidemment la peur des petites bestioles mais d'autres peur évoquées sont plus originales.
Mentions plus pour moi pour celles de Johana Gustawsson, Jean-Luc Bizien et Chris Loseus.
Un agréable moment picoré trois par trois.
Commenter  J’apprécie          220
labiblidelili
  07 avril 2019
"Les 14 auteurs de polars impliqués dans ce projet ont tous des parcours différents mais un point commun : se rassembler pour donner naissance à Phobia.
Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées - peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons... - et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause."
Après toutes les critiques dithyrambiques que j'ai eu l'occasion de lire au sujet de cet ouvrage, mon avis va faire office de petit mouton noir...
Ce recueil de nouvelles, je l'ai tout simplement abandonné après 6 nouvelles lues.
Petit tour d'horizon. Je décide d'acheter ce livre pour deux raisons majeures, la première: 1€ sera reversé à l'association ELA, la deuxième, 14 auteurs au service d'une même cause c'est autant de découvertes de styles, de plumes, d'univers possibles.
Je me lance dans une lecture commune avec l'une de mes amies, et là, c'est le drame !!!
Nouvelle après nouvelle, notre ressenti est identique, les histoires sont complexes, nous ne comprenons pas toujours l'intention des auteurs ou les fins proposées et nous restons plus perplexes que véritablement emballées.
Certaines nouvelles sont même incompréhensibles ou totalement perchées.
Je ne sais toujours pas aujourd'hui si le moment était juste mal choisi, si c'est le format "nouvelles" qui ne colle pas à mes attentes, si je n'ai pas accroché au thème ou si je n'ai tout simplement pas apprécié les textes proposés.
Quoi qu'il en soit, près de trois semaines sans toucher un livre après cette expérience de lecture plutôt désastreuse. Mon amie a été au bout, et visiblement les dernières nouvelles valent le détour. Un jour, peut-être...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Germain03100
  19 mai 2018
J'ai acheté ce livre pour trois raisons :
- Premièrement par rapport à Chris Loseus, dont j'adore ses écrits, et qui m'en à parler.
- Deuxièmement pour la bonne cause.
- Et pour finir, pour découvrir de nouveaux auteurs.
Ce livre comprend 14 nouvelles de 14 auteur différent. Ils nous parlent tous de leur plus grande peur au travers de ces lignes.
Le refuge de Nicolas Beuglet :
Dans cette nouvelle, c'est un père qui écrit une lette à son fils. Il lui raconte ce qu'il lui est arrivé quelques années auparavant.
Celui-ci s'est perdu dans les bois, et mourant de faim, de soif et de froid, trouve refuge dans un petit cabanon. de là, il rencontre son alter égo, devient-il fou, est-il en train de mourir…
Bref que va-t-il lui arrivé ? je vous laisse le découvrir dans ses quelques lignes.
Pour résumé, bonne petite nouvelle, à laquelle je donne la note de 4/5.
Lésion fatale de Jean-Luc Bizien :
Un jeune homme à été massacrer et sa petite amie a assisté à la scène.
Un vieux flic, va mener son enquête pour comprendre ce qui c'est réellement passer et qui à tuer ce jeune homme.
Je mets la note de 5/5, car j'ai adoré le dénouement de cette histoire. Même si c'est une histoire cruelle.
Lis mes nuits d'Armelle Carbonel :
On nous raconte ici l'histoire d'une romancière qui fait des cauchemars de mort. Alors celle-ci est de rester éveiller durant la nuit pour ne pas être emporter par les ténèbres.
Un jour, elle accepte la proposition de son amant de partir en Week-end. le tout pour se retrouver tous les deux, changer d'air. Mais elle a aussi quelques choses à lui annoncer.
Je mets la note de 3/5 car je n'ai pas été complètement transporté dans cette nouvelle. Il n'y a que la fin qui m'a surpris. Je ne m'attendais pas à cette chute, sans jeux de mot.
Phobia de Sonja Delzongle :
Et si la fin du monde était Imminente. Voilà ce que nous raconte l'auteur, au travers de quelques personnes qui s'en aperçoivent avant tout et dont personne ne croit ou ne comprend.
Je mets la note de 3/5. C'est une bonne histoire mais j'aurais aimé qu'elle soit plus développée. Bon je sais, c'est une nouvelle et c'est à nous d'imaginer la fin.
De l'ombre à la lumière de Damien Eleonori :
Cette nouvelle nous emmène sur la disparition inquiétante de plusieurs femmes.
Un inspecteur va donc mener son enquête pour savoir ce qui leurs ai arrivés.
Je mets la note de 5/5, car c'est une histoire comme je les aime. Avec sont côté morbide et étrange.
Dans le ventre de la bête de Johana Gustawsson :
Une jeune femme vient dans un commissariat, pour témoigner de la macabre découverte qu'elle à faite. Elle a trouvé une femme morte dans sa baignoire.
Mais qui est cette femme ? Somme nous vraiment dans un commissariat ?
Je mets la note de 5/5, car je me suis régalé avec cette nouvelle. Elle m'à fait penser au film Shutter Island au point de vue du dénouement.
1+1 de Nicolas Koch :
Dans cette nouvelle, l'auteur nous parle d'une phobie que je ne connaissais pas. Je sais qu'on peut ne pas les aimés mais en avoir peur à ce point-là.
Ici, on nous raconte l'histoire d'une jeune femme qui parle de sa peur à son psy.
C'est une histoire qui nous fait tournée la tête.
Cependant, je suis désolé mais je donne la note de 2/5, car je n'ai pas été transporter par cette histoire, qui est peut-être horrible et triste. Mais je n'ai pas eu le déclic complet.
La mort, tout le temps de Mickaël Koudero :
Cette nouvelle nous emmène dans les tranchées pendant la première guerre mondiale.
L'auteur nous parle de la folie humaine, et à quel point est peut-être horrible et meurtrière.
Je mets la note de 3/5, car je n'ai pas trop aimé cette histoire mais j'ai apprécié le sens que voulais nous donner l'auteur.
Du bruit au plafond de Chis Loseus :
On nous parle ici d'une superstar de rock. Celui rentre chez lui après un long vol. Epuiser une ne rêve que d'une chose, dormir. Mais ça nuit ne va pas se dérouler comme il l'espérait.
Je mets la note de 5/5 pour cette nouvelle, qui risque de donner des frissons à énormément de personnes. Et qui risque d'augmenter encore leur phobie.
Raymond de Ian Manook :
Dans cette nouvelle on nous parle de Raymond.
Celui-ci vient de sortir de prison, après avoir passé 40 ans derrière les barreaux pour un casse.
Nous le retrouvons dans un restaurant, ou celui-ci est accompagner d'un ami. Il cherche à savoir ou est passé sa part du butin.
Je mets la note de 5/5, car même si je me doutais depuis le début ou était l'argent. J'ai adoré le dénouement.
Je t'aime à la phobie d'Éric Maravélias :
Un homme nous relate sa vie. Son adolescence, sa phobie et la rencontre avec son grand amour.
Mais tout ne va pas se passer comme il l'espérait et c'est pour cela qu'il en est arrivé à ce point de non-retour.
Je mets la note de 4/5, Car même si au début je ne comprenais pas où nous emmenait l'auteur. J'ai adoré la fin, même si celle si est horrible et triste.
Tue de Maud Mayeras :
Dans cette nouvelle, l'auteur nous parle d'un sujet assez récurant.
L'histoire d'une jeune étudiante et les objets déclencheur pour cette atrocité.
Je mets la note de 5/5, car c'est peut-être une histoire triste. Celle-ci est hélas d'actualité.
Verdict d'Olivier Norek :
Et si une nouvelle téléréalité voyait le jour. Voilà ce que nous raconte cette nouvelle.
On nous parle ici de la sortie d'une nouvelle émission, qui est tout d'abord tester devant un panel avant la diffusion au grand public. Les perdants de ce jeu, subisse une sentence irrévocable.
Je mets la note de 5/5. C'est une superbe histoire et cette fin est extra, un bon revers de médailles.
Bisou de Niko Tackian :
Un père de famille vient de se débarrasser de toute sa famille et compte disparaitre à bord de son bateau. Mais ses projets ne vont pas ce passé comme prévu. Car un témoin à assister à toute la scène.
Excellente petite nouvelle avec un bon retour de bâton. Je Mets la note de 5/5
Pour conclure :
Je donne la note de 4,5/5. J'ai passé un excellent moment avec ces 14 auteurs. Dont je tire mon chapeau des s'être réunis pour une bonne cause. Et cela m'a permis de découvrir de nouveaux auteurs qui iront rejoindre ma PAL.
Et sinon, vous autre lecteur. Vous êtes vous retrouver dans l'une de ses peurs ? Sinon qu'elle est votre phobie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
Giraud_mmGiraud_mm   22 avril 2018
Extrait de "Raymond", de Ian Manook : Tout le monde sait ça, Raymond. Le braquos est parti en vrille, y a pas à dire, c'est sûr, mais t'as bien entendu au procès : la maison poulaga a débarqué et tu les connais, eux c'est "j'arrose d'abord et je trinque ensuite". Eh bien, ils ont arrosé et vous avez trinqué. C'est là que tu t'es fait ventilé le poumon.
Avant ou après avoir aéré le gardien, on n'a jamais su, vu que ça t'a macramé les tissus mémoriels. Mais on tout cas, c'était avec ton flingue. Et pendant ce temps-là Tico-Tico se faisait déplafonner la mansarde d'un coup de riflard par le poulet qu'il venait de truffer au plomb de 22. Quant à Berthier...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Diabolo44Diabolo44   26 avril 2019
Cette discipline, c'est ma mère qui se chargeait de la faire régner, veillant sur la bonne marche du foyer, tenant les rênes d'une poigne ferme. Elle était riche. Toujours occupée. Sans cesse par monts et par vaux , elle aussi. Elle s'intéressait peu à moi. Trop préoccupée par sa petite personne. Pour la cantonade, elle s'était investie dans des œuvres de bienfaisance, caritative, toujours membre d'honneur. Membre "donneur". C'était la bonne orthographe. Elle dégainait son carnet de chèques à la moindre requête. Tout le monde s'accordait pour le dire. Elle avait un grand cœur. Pour les autres.

[Eric Maravélias - Je t'aime à la phobie ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BlackKatBlackKat   23 mars 2018
Mais avant de conspuer mon âme, je t'en prie, aie le courage de te demander ce que tu aurais fait à ma place.
(Le refuge - Nicolas Beuglet)
Commenter  J’apprécie          60
Cerbere1975Cerbere1975   26 avril 2018
La peur? Tu ne sais pas ce que c'est. Un jour, tu la sentiras. Elle te fatiguera, t'usera jusqu'à la moelle... Et puis, elle te fera des petits. Des rejetons qu'on appellera guerre, famine, génocide, attentat. On trouvera toujours un terme pour nommer la bêtise humaine.
Commenter  J’apprécie          20
gee37gee37   02 juin 2018
Enfanter ne rend pas mère. La maternité ne naît pas avec l'enfant : elle grandit avec lui. Elle est un apprentissage ; l'art de l'oubli de soi, ou plutôt la capacité de dompter ses craintes, ses angoisses et ses doutes pour ne pas les transmettre à ses enfants ; la capacité de protéger sans étouffer, d'aimer sans retenir.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Nicolas Beuglet (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Beuglet
L'émission intégrale : https://www.web-tv-culture.com/emission/nicolas-beuglet-l-ile-du-diable-51632.html
Le visage de Nicolas Beuglet ne vous est sans doute pas inconnu. On a pu le voir notamment en tant que journaliste et présentateur sur M6. Mais c?est aujourd?hui à l?écriture que Nicolas Beuglet a choisi de consacrer son temps. Et dans un genre bien précis, le polar nordique. Mais loin de vouloir imiter ce qui a déjà été fait, il a su créer un univers bien à lui. Après un premier roman publié sous pseudo, il est révélé au grand public en 2016 avec « Le cri », On y découvre l?inspectrice norvégienne Sarah Geringën appelé pour un suicide dans un hôpital psychiatrique proche d?Oslo. le roman devient très vite un best-seller, les lecteurs étant séduit par la psychologie de l?héroïne, l?intensité de l?écriture, l?originalité de l?intrigue et les thèmes abordés. Sarah Geringën revient en 2018 avec « Complot », puis cette année, avec « L?île du dia ble ». Bien évidemment, la lecture sera plus aisée si vous avez lu au préalable les deux précédents opus, mais rassurez-vous, vous pouvez aussi vous plonger dans ce nouveau titre sans avoir déjà rencontré notre femme flic norvégienne. Cette fois-ci, l?enquête qui s?offre à elle est encore plus déroutante et complexe puisque son père en est la victime, tué dans des conditions particulièrement horribles. Sans rien dévoiler, sachez que nous irons des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie. On cherchera aussi à savoir quelle porte ouvrait la clé retrouvée dans l?estomac du cadavre. Enfin, nous irons sur cette île du diable, en remontant le temps. Des fantômes du passé surgiront, mettant en lumière un fait historique oublié mais terrifiant. Car c?est là l?un des points des romans de Nicolas Beuglet. Dans chaque titre, il s?empare d?un évènement avéré pour construire autour une histoire alambiquée à souhait mais ou tout est plausible. Ajoutez à cela une ambiance bien sinistre, des personnages bien plus fissurés qu?ils n?apparaissent, et surtout une écriture brillante et addictive, vous l?aurez compris, voilà un livre que vous du mal à lâcher et qui vous déstabilisera bien après le point final. Vous aimez les polars, vous aimez avoir peur, vous avez envie de frissonner. le nouveau livre de Nicolas Beuglet est fait pour vous ! Et vous n?avez pas fini de sursauter au moindre bruit qui viendra perturber vos nuits?. « L?île du diable » de Nicolas Beuglet est publié chez XO.
+ Lire la suite
autres livres classés : PhobiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1914 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre