AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811210741
Éditeur : Milady (20/09/2013)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 78 notes)
Résumé :
Souvenez-vous du goût de la vie…

Zoe et Jake espéraient profiter en amoureux des joies des sports d’hiver, mais une avalanche les attend au détour d’une piste enneigée.
Alors qu’ils parviennent miraculeusement à s’en sortir, de retour à l’hôtel, les rescapés découvrent que la ville a été désertée.
Redoutant le pire, ils tentent de trouver refuge dans la station voisine. Peine perdue : quelque chose les pousse systématiquement à revenir ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
Eric76
  26 mai 2018
Partis tôt un matin pour être les premiers à skier sur une piste, Zoe et jack sont happés par une avalanche. Zoe, enterrée vivante dans un cercueil de neige, est délivrée in extremis par son compagnon. Transis de froid, sonnés, cassés de partout, mais ivres de joie d'avoir échappé de peu à la mort, ils rentrent à leur hôtel pour le retrouver déserté, comme d'ailleurs tout le village.
Zoe et Jack donnent d'abord une explication rationnelle à la disparition de tous les habitants. Ils ont été oubliés dans ce qui ressemble fort à une évacuation en urgence du site.
D'emblée j'ai adoré Zoe et Jack, couple tapageur, plein d'humour, d'entrain et d'autodérision. L'amour qui les lie est fusionnel, et Zoe attend le bon moment pour confier son secret à son compagnon.
Comme ils ne peuvent sortir du village, ils s'en donnent à coeur joie, s'autorisent tous les interdits. Ils vivent dans l'opulence, l'oisiveté et le plaisir dans une sorte de transe apathique.
Une sorte d'Eden en quelque sorte, mais un Eden qui finit par tourner au cauchemar. Petit à petit, l'explication rationnelle de leur isolement tient de moins en moins. Car le brouillard est trop dense et trop gris ; car le temps semble à l'arrêt ; car les aliments n'ont plus de goût et les alcools plus de saveurs ; car des chuchotements sourds se font entendre ; car des ombres inquiétantes s'approchent de nos deux amoureux qui perdent pied dans ce grand désert blanc ; car la peur et l'angoisse devient leur quotidien.
Sommes-nous dans la réalité ou bien dans la frontière entre la mort et le rêve ? Je n'irai pas plus loin de peur de trop en dire.
Le temps qui passe, les souvenirs qui vous prennent à la gorge, les occasions perdues, les petits mensonges du quotidien et la peur panique de perdre l'être aimé…
Mine de rien, on parle de plein de choses essentielles dans ce très bon roman…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9913
fabienne2909
  10 mai 2016
Pour fêter leurs dix ans de mariage, Zoe et Jake partent dans une station de ski des Pyrénées, puisque ce sont sur les pistes qu'ils se sont rencontrés. Partis tôt pour éviter la foule, ils skient librement quand soudain une avalanche les surprend…
Miraculeusement sains et saufs, ils regagnent leur hôtel, passablement ébranlés par leur mésaventure. Si bien qu'ils mettent du temps à se rendre compte qu'ils sont complètement seuls dans l'établissement. Celui-ci aurait-il été évacué à cause de l'avalanche ? Pourquoi le centre-ville qu'ils décident de gagner pour en avoir le coeur net est-il désert également ? Et pourquoi reviennent-ils toujours sur leurs pas quand ils tentent d'aller dans un autre village ? Pourquoi ne ressentent-ils le goût des choses que lorsque l'autre le leur décrit, comme s'ils étaient anesthésiés ? Les éléments mystérieux s'accumulent… le tout dans une atmosphère étrange de fin du monde. Zoe et Jake devront compter sur eux-mêmes, ainsi que sur les sentiments forts qui les lient, pour aller au bout de cette aventure en huis clos.
J'ai été, de manière surprenante, très séduite par ce roman des éditions Milady. Surprenante, car le style de l'auteur n'est pas des plus aboutis, et que j'ai été choquée par la vulgarité des personnages, qui s'insultent alors qu'ils sont décrits comme étant très amoureux l'un de l'autre ! de plus l'intrigue est cousue de fil blanc, on la devine très vite (ou alors c'est qu'à force de lire des romans policiers et à suspense, je me fais moins facilement avoir, qui sait ?), mais ce point faible est rattrapé par l'auteur qui décide justement d'en jouer en l'intégrant dans son histoire, procédé plutôt habile.
Malgré ces deux bémols, l'auteur réussit à faire monter graduellement le suspense, amenant le lecteur à se demander comment il va retomber sur ses pieds, ce qui est plutôt agréable. Et d'autant plus que son histoire n'est bâtie que sur deux personnages. L'histoire d'amour est poignante, même si je n'ai pas trouvé les personnages plus sympathiques que cela (ils sont d'une dureté assez grande, même si c'est au final une carapace) et que j'ai été émue par la fin. Pour un ouvrage qui se veut un divertissement sans prétention, c'est plutôt réussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
MelM
  05 septembre 2014
12,5/20
Dix ans de mariage, des vacances au ski pour se ressourcer et se retrouver en couple, et la vie de Zoe et Jack bascule. Une avalanche les happe au matin du deuxième jour de leurs vacances. Après une lutte contre la nature pour se sortir de sous la neige, ils sont tous les deux sains et saufs. Cependant, après leur retour à la station, ils découvrent que celle-ci ainsi que tout le village ont étés évacués aux suite de cette avalanche. Mais il s'agit là de ce qu'ils pensent et cette conviction va bientôt s'étioler après des événements troublants. Vont-t-ils réussir à échapper à cet enfer blanc dans lequel n'existe aucune autre forme de vie?
L'idée de départ est vraiment alléchante, un couple se retrouve seul au monde après avoir survécu à une avalanche et bientôt des événements énigmatiques les amène à une première révélation, qui, je dois dire, est ultra prévisible. Dans mon cas, dès le résumé lu j'avais deviné cette première révélation, et bien que l'idée soit très bonne et permette beaucoup de choses, j'ai été un peu déçue de cette révélation qui donne un sentiment de déjà-vu. Mis à part la prévisibilité de cet retournement de situation, beaucoup d'autres points sont à relever, et tous ne sont malheureusement pas positifs.
Selon moi, ce roman est divisé en trois parties, la première durant laquelle Zoe et Jack essayent de comprendre pourquoi leur univers a été chamboulé à ce point et comment ils pourraient s'en sortir. La deuxième correspond plus à leur recherche d'une issue à cet enfer blanc, tout en étant très passive puisqu'ils restent dans la ville, tandis que la troisième est plus rythmée et plus tendue, la peur des personnages devient plus présente.
Au début du roman, les protagonistes cherchent des réponses à leurs questions. Cependant, du fait de la prévisibilité de ces réponses l'action semble lente et surtout répétitive. Heureusement, une fois la première partie du roman passée, l'intrigue et les différentes actions des personnages deviennent moins prévisibles et le récit en lui-même m'a donc semblé un peu plus attractif. Juste "un peu plus" car malgré tout les faits sont encore très lents et répétitifs, jusqu'à en devenir presque lassants. Les deux premières parties du récit ne m'ont donc pas convaincue et même déçue puisque d'autres éléments négatifs parsèment le récit.
L'écriture de Graham Joyce m'a semblé très inégale. Les descriptions sont bien maîtrisées, belles et parfois même poétiques. Celles-ci sont donc agréables à lire mais vous vous doutez bien que ce n'est donc pas là que l'écriture de l'auteur m'a déçue. Ce sont les dialogues qui m'ont posés un problème. Ceux-ci sont peu présents mais lorsqu'ils le sont, ils deviennent vite inutiles à l'intrigue, parfois inintéressants et limite vulgaires dans la façon qu'ont les deux personnages de se parler et malheureusement lorsqu'ils sont intéressants, ils sont trop courts. Des points négatifs qui rendent la lecture parfois laborieuse. Heureusement, le roman est court et l'envie de connaître la fin se fait quand même ressentir alors ce roman se lit très vite malgré ces aspects négatifs qui m'ont gênée.
Lors de ce type de roman en huis clos, les personnages sont le pilier du récit et doivent donc être parfaitement maîtrisés pour ne pas risquer de les rendre trop peu humains ou trop peu profonds. Ici, c'est un autre des problèmes de ce récit. On nous présente Zoe et Jack comme un couple marié et amoureux depuis dix ans, or je n'ai ressenti presque aucune tendresse entre eux dans les deux premières parties du récit et les dialogues n'arrangent rien lorsque l'on voit leur façon de se parler. Heureusement, la troisième partie relève un peu le niveau et le couple m'a semblé un peu plus vraisemblable dans leurs actions comme dans leurs paroles.
Au niveau des personnages en eux-mêmes, je les ai trouvés trop peu complexes et approfondis. le récit se déroulant du point de vue de Zoe, j'ai été encore plus indifférente à Jack qu'à cette dernière, je ne me suis pas attachée à ce personnage et j'aurai apprécié en savoir plus sur lui. J'ai ressenti plus d'empathie pour Zoe à laquelle je me suis plus attachée lors de la troisième partie du roman, autant dire à la fin, mais au moins elle ne m'a pas été indifférente. Néanmoins, ils sont tous les deux trop superficiels et les deux flash backs ne sont pas suffisants pour les rendre plus humains ou plus réels.
La troisième partie du roman remonte le niveau, la tension et la peur sont plus présents, l'angoisse de l'approche de la fin pour les personnages se fait ressentir et permettent de s'attacher un peu plus à eux. Les rebondissements sont plus intéressants et l'action possède enfin un rythme convenable. Bien que certaines révélations soient intéressantes, elles sont amenées avec trop de facilité et sont trop prévisibles, surtout pour des révélations finales. Néanmoins, en passant outre cela, la fin est vraiment très bien menée et très intéressante, touchante et émouvante, j'ai beaucoup aimé cette fin.
Les +: l'idée de départ, la troisième partie du roman, la fin, les descriptions très belles
Les -: les dialogues, les personnages et leur relations, le début du roman trop lent, la prévisibilité de toutes les "grandes" révélations
Un huis clos qui aurait mérité d'être plus travaillé et j'aurai pu apprécier si tous ces points négatifs avaient étés bien traités. Car malgré une idée de départ très originale, une fin de roman très émouvante et bien menée ainsi que de très belles descriptions, trop d'aspects du roman sont négatifs et ont parfois gênés ma lecture. Des révélations beaucoup trop previsibles, un début très lent et limite soporifique, des personnages trop peu approfondis et dont la relation de m'a pas touchée et des dialogues qui ne m'ont pas du tout plu. En somme, trop de points négatifs pour faire de ce roman un roman à la hauteur de ces promesses.
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sanguine
  12 janvier 2015
Cette année, j'avais envie de lire des bouquins en rapport avec la saison. Par exemple, cet hiver je souhaitais lire des livres dont l'action se déroule en hiver. Je me suis alors concocté une PAL digne de ce nom. J'ai parfois choisi des livres par hasard, pour ce livre de Graham Joyce je me suis basée sur la couverture (difficile de faire plus hivernal je trouve) et la quatrième de couverture que je vous propose tout de suite ...
Dans les Pyrénées françaises, un jeune couple marié est enseveli sous une avalanche alors qu'ils skient. Miraculeusement, Jake et Zoe arrivent à sortir de la neige... pour découvrir que le monde qu'ils avaient connu a été frappé par un étrange silence absolu. Leur hôtel est complètement vide. Les portables et les lignes ont été coupées. Une évacuation aussi soudaine et minutieuse laisse Jake et Zoe dans une terrifiante situation. Ils sont coincés dans la tempête, complètement isolés, avec une autre avalanche menaçant de les engloutir ... à nouveau. Alors que le couple est témoin d'étranges évènements, ils sont confrontés à une terrifiante vérité concernant cette terre silencieuse qu'ils habitent désormais.
Je voulais de la lecture de saison, je ne suis pas déçue ! Dès les premières pages, on frissonne dans ce manteau neigeux qui recouvre le massif des Pyrénées. Jake et Zoé sont venus passer des vacances ici puisqu'ils adorent dévaler les pentes enneigées et que Zoé a une grande nouvelle qu'elle souhaite annoncer à son mari. L'auteur nous met tout de suite dans l'ambiance puisque l'avalanche intervient dans la première quinzaine de pages. Notre couple finit par s'en sortir et rentre à l'hôtel où tout est assez étrange. le village semble mort, comme figé dans la neige. Jake et Zoé décident alors de quitter le village.
L'histoire me donnait vraiment l'eau à la bouche et pourtant, j'ai été assez déçue par ce livre dont j'attendais beaucoup. Déjà les personnages ... je ne les ai pas aimé du tout, je ne les ai pas trouvé attachants. Je n'ai pas ressenti de compassion pour eux lors de cette difficile épreuve. J'ai même détesté la façon dont ils se parlent (personnellement si mon chéri me traitait de "connasse" à tout bout de champ je le prendrais mal je pense) et je n'ai pas vraiment saisi leur relation. On a vraiment du mal à se dire qu'ils sont mariés et amoureux vu la façon dont ils se comportent aussi bien l'un que l'autre.
L'écriture et le style de Graham Joyce ne m'ont pas non plus touché. J'ai parfois trouvé que c'était lourd à lire, il y a beaucoup de longueurs tout au long du roman. Je me suis même plutôt ennuyée lorsque nos héros se souviennent de leurs pères respectifs. J'ai pas trop compris à quoi ça servait puisque ça ne fait rien avancer dans le récit et ça n'ajoute aucune sympathie à Jake et Zoé.
Et puis au final, l'histoire n'est pas si originale que ça. J'ai bien aimé le fait que les aliments ne pourrissent pas par exemple, ça apporte du questionnement pendant un petit instant. Mais rapidement, le lecteur trouve la solution tout seul et ça gâche carrément la fin puisqu'on a réussi à la trouver comme des grands ...
Une petite déception pour ce livre qui me faisait bien envie ... dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lilu60
  27 octobre 2013
En souvenir de leur premier séjour au ski ensemble, Zoé et Jake s'offrent des vacances à la montagne en amoureux. Alors qu'ils descendent une piste, une avalanche se déclenche et les emporte. Heureusement ils arrivent à se sortir de la neige sans dommage et à retourner entiers à la station. Seulement à leur arrivée, la station est désertée. Ils vont devoir trouver un moyen de partir d'ici afin de se mettre à l'abri d'une éventuelle prochaine avalanche. Mais à chaque essai pour partir de ce lieu, ils vont se retrouver contraints de revenir sur leurs pas, bloqués tous les deux dans la station. Que se passe t-il dans cette station? Vont ils tenir longtemps comme ça? Pour le savoir, il faudra le lire^^
Pourquoi ce livre? - Ma faiblesse pour les jolies couvertures a encore frappé. Celle-ci est très sobre, comme je les aime. de plus, le résumé promettait un joli moment de romance alors je n'avais plus aucune raison de ne pas me lancer.
Ce roman appartient à la collection Grand Format de Milady Romance, dont j'entends parler depuis longtemps mais que je n'avais pas encore eu le temps de découvrir (alors que j'ai également Avant toi qui m'attends dans ma PAL). On est immédiatement pris au coeur de l'intrigue, puisque l'avalanche a lieu dans les toutes premières pages. Nos deux personnages se retrouvent alors dans l'incompréhension lorsqu'après s'être sorti de la neige ils découvrent la station de ski totalement vide. Dans un premier temps, ils ne sont pas vraiment inquiets, pensant que la station a été vidée pour éviter une avalanche plus grosse. En tant que lecteur, même si on se doute que quelque chose ne tourne pas rond, on apprécie de les voir évoluer seuls dans l'hôtel, se permettant quelques folies (mais très légères par rapport à ce que j'aurais imaginé) comme on aimerait le faire parfois! Mais le temps passant, ils se rendent compte que les choses ne sont pas si simples: ils essaient rapidement de partir de la station, de contacter des gens par téléphone mais rien n'y fait... ils sont bloqués dans cet endroit. Jusqu'ici, on est encore dans une histoire " ordinaire", mais lorsqu'ils pensent avoir enfin trouvé la solution à leur problème et qu'ils se retrouvent, quel que soit le chemin qu'ils prennent, sur la même route pour la station, on bascule clairement du côté " extraordinaire" de l'histoire. Et là, on se dit qu'il y a deux solutions: soit l'auteur a effectivement choisi d'emmener son roman dans quelque chose de fantastique, avec un monde parallèle etc.. soit on est plutôt dans quelque chose d'un peu surnaturel, comme une vie après la mort, un purgatoire ou autre vision plus liée aux croyances. Je ne vous dirais pas ce qu'il en est au final pour vous laisser douter, comme je l'ai fait^^.
Je me suis posée beaucoup de questions à propos de la relation des personnages, surtout lorsqu'un de leurs premiers échanges se ponctue par un " connard" bien sonné! Zoé et Jake vont passer leur temps à alterner les passages où ils se lancent des piques, et ceux où ils sont alors très proches, comptant l'un sur l'autre et exprimant l'importance du lien qui les unit. Cela m'a perturbé ne sachant quoi penser de leur relation, je me suis même demandée s'ils n'étaient pas venus faire ce séjour pour se séparer. Ils font souvent se cacher des choses importantes mais on comprend au fur et à mesure qu'ils essaient simplement de protéger l'autre. Ils sont là l'un pour l'autre lorsque c'est nécessaire, utilisant leurs souvenirs pour se rappeler des goûts et des sensations qui semblent absentes de ce " monde" dans lequel ils sont plongés. Pourtant, je ne peux pas dire que j'ai été émue par ces personnages dont je n'ai pas envié la relation.
J'ai, au final, peu ressenti le côté romance de cette histoire, qui m'a pourtant bien plu pour tout ce qui était mis en place autour des personnages, mais je n'ai pas réussi à m'attacher à eux et à leur relation.
Un roman qui se dévore (je l'ai lu en deux jours), une intrigue qui tient le lecteur en haleine, mais des personnages qui n'ont pas réussi à me faire rêver avec la profondeur de leurs sentiments.

Lien : http://www.les-lubies-de-lud..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Eric76Eric76   13 mai 2018
Le silence était complet. L'obscurité absolue.
Zoe tenta de bouger mais en fut incapable. Elle se sentit étouffer, car sa bouche et ses narines étaient obstruées par la neige. Elle réussit en toussant à en évacuer une partie. Elle sentit la neige s'écouler, glacée, à l'arrière de ses fosses nasales. Elle toussa de nouveau et parvint à avaler une goulée d'air.
Si elle s'était attendue à revenir à elle au cœur d'une blancheur neigeuse, au contraire tout était noir. Elle pouvait respirer, mais à peine bouger. Elle fit jouer les muscles de ses doigts à l'intérieur de ses gants de ski en cuir. Le mouvement était presque inexistant. Elle sentait que ses mains étaient emprisonnées à vingt ou trente centimètres environ de son visage. Ses doigts étaient largement écartés dans leurs gants. Elle tenta de les agiter, mais fut incapable de produire tout autre mouvement que ce minuscule frisson de ses doigts sous le cuir. Elle tira la langue et sentit de l'air froid.
Elle tenta de soulever son corps, sans succès ; et elle fut instantanément envahie par une panique qui la fit entrer en hyperventilation. Elle pouvait sentir son cœur marteler sa poitrine. Puis elle songea que sa survie ne tenait peut-être qu'à une petite poche d'air piégée sous la neige, aussi ralentit-elle aussitôt sa respiration.
" Tu es dans une tombe de neige, reste calme", s'ordonna-t-elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
Eric76Eric76   19 mai 2018
Le télésiège situé du côté sud de la vallée fonctionnait toujours, comme lorsqu'ils l'avaient quitté. Le moteur produisait un bourdonnement sourd, et la ferraille s'entrechoquait tandis que les sièges vides décrivaient une boucle au bas de la pente avant de reprendre leur vaine ascension. De l'autre côté, ils redescendaient à un rythme régulier donnant la vague impression d'avoir traversé un feu, ou une guerre, ou d'avoir vécu quelque chose de terrible qui les aurait laissés, cependant stoïques et indifférents. Bien qu'il ne s'agisse que de sièges vides, on pouvait trouver une inanité glaçante à leur existence morne et linéaire, le long des câbles suspendus. Comme s'ils avaient eu la possibilité d'apprendre quelque chose, mais avaient échoué à le faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Eric76Eric76   21 mai 2018
Il y a des chansons, des livres et des films qui sont comme des sommets dans la mémoire. Comme s'ils étaient plus importants encore que ce qu'on a vécu. Ils ne s'effacent jamais.
Commenter  J’apprécie          571
sariahlitsariahlit   24 septembre 2013
Il neigeait de nouveau. Des flocons délicats, à six branches comme dans les livres d'images, se posèrent sur la manche de son blouson. L'air piquant de la montagne sentait la glace et la sève de pin. Zoe en remplit ses poumons et s'imprégna un instant de ce froid mordant avant de le relâcher. Et quand le pic neigeux parut acquiescer et lui rendre son soupir, elle ne fut pas loin de penser qu'elle pourrait mourir ici, avec joie.
Il existe peu de moments, dans la vie, aussi purs et limpides que la glace. Mais lorsque la montagne souffla avec elle, Zoe sut qu'elle avait eu droit à un de ces moments-là et que rien ne pourrait jamais le lui reprendre. Il n'y avait rien, tout autour, que neige et silence. Neige et silence ; l'arrêt complet de la vie ; la répétition générale et l'écho annonciateur de la mort.
Pourtant, son souffle tiède démentait cette idée. Elle fit pointer ses skis en direction de la vallée. Ils ressemblaient à de singulières serres rouges et dorées dans la poudreuse tandis que Zoe attendait, prête à plonger. Je suis vivante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BoulevardLivresqueBoulevardLivresque   21 octobre 2013
- T'as pas à faire ça, protesta Zoe. On ne monre pas son cul à la montagne, connard.
- Et pourquoi pas, connasse ?
- Je sais pas pourquoi, connard. Je te le dis, c'est tout.
- Je n'ai pas pu m'en empêcher. Tout ça, c'est... parfait.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Graham Joyce (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Graham Joyce
Présentation et bilan de mes lectures du mois de décembre 2015 !
autres livres classés : avalanchesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3507 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..