AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Maurice Betz (Traducteur)Henri Plard (Éditeur scientifique)
EAN : 9782267013016
255 pages
Christian Bourgois Editeur (02/06/1995)
3.85/5   30 notes
Résumé :
Jardins et routes : ce titre paisible surprendra, s'appliquant à un journal de la « drôle de guerre » et de la campagne de France, de septembre 1939 à juillet 1940.
C'est que l'auteur, glorieux soldat de la guerre précédente, thème du célèbre Orages d'acier, a, selon sa devise, « mûri dans les tempêtes », et que ce quadragénaire s'intéresse, non à la technique de la destruction ni à la recherche de la supériorité, mais à ce qui survit après toutes les bataill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BRUMANT
  06 juin 2021
C'est le 2 eme livre de junger que je lis. Il a été traduit par m.Betz. Je me prends pour des Ophites. Il arrive qu'une phrase brève me paraisse inachevée. Durant une nuit de tempête dans le Harz. J'ai déjà lu orage d'acier. J'ai eu le livre Falaise de marbre. Les sagittes. Les hommes vivent comme des animaux. Au centre de gravite, nous sentons depuis longtemps le poids caché.le plus grand écueil du roman est d'insérer des réflexions dans l'action. Dans les intervalles, nous rencontrons des sentences parfaites.la fete de l'homme est de voir mourir ce qui ne paraît pas mortel. le rapport entre la liberté et le destin est le même qu'entre une force centrifuge et la gravitation. Seules les abeilles peuvent atteindre la mer. Comment expliquer qu'ensuite nos pensées se portent que sur une seule. Les blêmes essaims d'éphémères dont le mécanicien de l'univers emploie des corps a graisser. le bal masque du neant. 25 juin 1940. On ne peut pas se poser la question de l'extrême droite.
Commenter  J’apprécie          320
VampCruci
  05 novembre 2016
Indubitablement érudit et bien écrit, ça c'est un beau bouquin, bien qu'il s'agisse en fait de mémoires. Questions intéressantes qui me sont venues à l'esprit entre autres, est-on soldat et lecteur, ou lecteur puis soldat?
J'ai visiblement eu affaire à un homme très éclairé, et qui m'a touché par son humanité. Je vais devoir explorer pourquoi Ernst Jünger avait été mis à l'index dans son propre pays. Attention d'ailleurs à l'avant-propos qui peut être indigeste, il faut bien s'accrocher pour rentrer dans la lecture. Homme en faveur de la guerre et de la mise à mort dans certains cas précis, il est avant tout emprunt de dignité et de générosité, plein d'éthique et de principes pour que la guerre n'en reste qu'aux combats et pas qu'elle se transforme en raids et pillages. Ce n'est pas l'image que je me faisais de l'envahisseur allemand le grand méchant loup vendu en cours d'histoire à l'école. Je me suis procuré Sur les falaises de marbres mais je n'ai pas encore eu le temps de le lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Alexandrine
  10 juin 2012
Écriture très maîtrisée, montrant toutes les facettes d'Ernst Junger, noblesse du caractère, connaissance très fine et respect de la nature, ecologiste avant la lettre, sens aigu de l'observation, et de l'humain, équanimité devant les circonstances de la vie, on se promène dans ce carnet de guerre avec détachement et légèreté, ce qui est paradoxal puisque l'on traverse en quelque sorte en promeneur cette période très troublée.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   26 février 2012
4.V.1939 - Parce que mon cabinet de travail était trop central dans la maison, je me suis aménagé, avec l’aide de Perpétua et de Louise, une cellule d’ermite au grenier. J’ai toujours eu du goût pour les greniers poussiéreux ; on y rêve comme dans le royaume de l’oubli.
Une certaine substance s’amasse, me semble-t-il, dans les pièces inhabitées, un humus spirituel d’où l’imagination tire une riche nourriture. C’est ainsi que les rêves affluaient, lorsque je couchais à Ueberlingen dans la cave. Cette influence devint presque monstrueuse, pendant la guerre; lorsque je m’installai à Douchy, dans un abri abandonné, qui était situé au milieu des jardins et que je quittai après ma première nuit. Ici seraient sans doute à leur place des histoires de visiteurs qui couchent dans des chambres poussiéreuses de vieux châteaux et qui voient les apparitions mystérieuses. Dans les pièces que nous avons longtemps habitées, cette force étrangère s’épuise ; elles ressemblent à un sol depuis longtemps cultivé. On s’explique aussi que le peuple attache à la première nuit passée dans une nouvelle demeure et à ses songes la signification d’un présage.

251 - [Le Livre de Poche biblio n° 3006, p. 49]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JcequejelisJcequejelis   02 mars 2012
Kirchhorst, 3 avril 1939 : Travaillé pour la première fois dans la nouvelle maison. La Reine des serpents, - peut-être trouverai-je un titre meilleur, de peur que l’on ne nous tienne pour des Ophites. Il me semble, lorsque je relis cet écrit en pensée, qu’il ne produit pas sur moi son plein effet. Il arrive qu’une phrase brève me paraisse inachevée, bien que je sache que la concision a souvent une force efficace. La phrase, telle que l’écrit l’auteur, se distingue de la phrase telle que son lecteur la lit. Lorsque je rencontre des notes ou des lettres dont je ne sais plus que ma plume les avait tracées, la prose m’en paraît meilleure, plus vigoureuse.

299 - [Le Livre de Poche biblio n° 3006, p. 23]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VampCruciVampCruci   05 novembre 2016
Sous le soleil brûlant, je songeais à l’enchaînement des livres d'un écrivain. L'oeuvre est comparable à une maison où l'on accède par la route de tout le monde. Les premiers ouvrages d'un auteur, s'inspirent des modèles généralement reconnus et ce n'est qu'au cours des années que se forme le style personnel. L'auteur mène le lecteur jusqu'à son propre univers en traversant des enfilades qui se transforment peu à peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JcequejelisJcequejelis   26 février 2012
17.V.1939 : Après le coucher du soleil, planté des tomates. Les plants reprennent sans s’être fanés pourvu que l’on trempe les mottes dans une bouillie d’eau, de tourbe fumée et de terre. C’est une recette que je dois au courtier de Belz, d’Ueberlingen. Nous avons ainsi, dans l’école de la vie, bien des maîtres, et à nombre d’entre eux nous ne devons qu’un enseignement particulier.

250 - [Le Livre de Poche biblio n° 3006, p. 53]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VampCruciVampCruci   05 novembre 2016
Il m'a fallut surmonter cette répugnance - mais aujourd'hui il faut prendre la vérité où elle se trouve. Tout comme la lumière, elle n'éclaire pas toujours l'endroit agréable.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Ernst Jünger (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernst Jünger
À travers les différents ouvrages que l'auteur a écrit pendant et après ses voyages à travers le monde, la poésie a pris une place importante. Mais pas que ! Sylvain Tesson est venu sur le plateau de la grande librairie avec les livres ont fait de lui l'écrivain qu'il est aujourd'hui, au-delàs de ses voyages. "Ce sont les livres que je consulte tout le temps. Je les lis, je les relis et je les annote" raconte-il à François Busnel. Parmi eux, "Entretiens" de Julien Gracq, un professeur de géographie, "Sur les falaises de marbres" d'Ernst Jünger ou encore, "La Ferme africaine" de Karen Blixen. 
Retrouvez l'intégralité de l'interview ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/
+ Lire la suite
autres livres classés : journalVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2634 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre