AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2413001018
Éditeur : Delcourt (31/05/2017)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 9 notes)
Résumé :
En ville, toutes les enseignes arborent le nom de Federico Jabot. Seule la librairie d'Ernesto et Fabiola résiste. Or le couple a contracté un prêt à la banque Jabot et si la dette n'est pas remboursée, la librairie Fellini deviendra la librairie Jabot. Le père de Fabiola, le fameux capitaine Fripouille, redresseur de torts invétéré, informé de la situation, débarque sans prévenir. Malgré les protestations de sa fille, qui craint le pire, le vieil aventurier élabore... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
alouett
  16 juin 2017
Rien ne va plus à Palladipelledipollo.
La petite ville jadis si charmante, si gaie, si colorée est aujourd'hui devenue l'antre d'un monopole commercial qui pèse sur le moral des habitants. En effet Federico Jabot, un lugubre personnage avide de pouvoir et assoiffé d'argent, met tout en oeuvre pour atteindre son objectif : posséder tous les commerces de la ville et asseoir sa suprématie. Hôtels, restaurants, épiceries, coiffeurs… tout absolument tous les commerces font apparaître l'enseigne Jabot.
A Palladipelledipollo, un seul bastion survit encore. C'est la petite librairie Fellini de Fabiola et Ernesto. Mais les temps sont durs, les rayonnages se vident, les fournisseurs leur tournent le dos et les dettes s'accumulent. Il semble que la seule issue possible soit d'accepter le rachat du fonds de commerce par l'odieux Jabot. Fabiola et Ernesto s'en désolent d'autant plus que le fameux Capitaine Fripouille, le père de Fabiola, a choisi ce moment pour rendre visite à sa fille et faire la connaissance d'Edna, sa petite-fille. Lorsque le vieux baroudeur se rend compte de l'ampleur du désastre, il décide d'agir afin de barrer la route de Jabot.

Cela fait plus de dix ans maintenant qu'Olivier Ka et Alfred nous avaient régalé avec « Pourquoi j'ai tué Pierre ». L'idée de voir ce duo d'auteurs se reformer était donc une idée bien alléchante. Pour l'occasion, c'est autour d'un projet jeunesse que leur nouvelle collaboration s'est réalisée.
« Capitaine Fripouille » vient enrichir la jeune collection des « Enfants gâtés » qui a vu le jour fin 2015 chez Delcourt et qui proposent des ouvrages cartonnés grand format dans lesquels on plonge littéralement.
La locomotive de ce récit est le Capitaine Fripouille. Un personnage généreux, charismatique, courageux et optimiste… Pour compléter le tableau, je reprends un extrait du quatrième de couverture de l'album qui le qualifie copieusement : « (…) un personnage bruyant, rigolard, tempétueux, espiègle, bagarreur, rageur, lumineux, grandiloquent, orageux, remuant, immature, aventureux, turbulent, bedonnant, tenace et entêté. »
(...)
L'article complet : https://chezmo.wordpress.com/2017/06/16/capitaine-fripouille-ka-alfred/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pixie-Flore
  12 septembre 2018
Capitaine Fripouille vient sauver sa famille d'un magnat de la finance.
L'histoire se laisse lire mais elle est très ordinaire. C'est une bande-dessinée au scénario déconcertant de facilité et de déjà vu. C'est très manichéen : le gentil aventurier et sa gentille famille contre le méchant plein de fric. Emballé c'est pesé : ça commence vite et ça finit vite. Il y a une espèce de fin enveloppée de bon sentiment mais c'est un peu surfait. J'avoue que ça ne m'a pas convaincue.
Commenter  J’apprécie          40
julienleclerc45
  08 novembre 2017
Cette BD reflète bien le nom de la collection qui l'édite, les Enfants gâtés. À la lecture de cette histoire foutraque, drôle et engagée, les enfants sont vraiment gâtés. Tout fonctionne parfaitement. le Capitaine Fripouille est un héros incroyable, sans aucune nuance, avec du courage et des idées qui ne s'effacent jamais. Il est tellement imposant qu'il représente une justice que sa petite fille ne peut qu'admirer. L'histoire est encore plus réussie grâce au méchant qui est très méchant. La confrontation de ces deux êtres sans nuance refusant tout compromis est réjouissante.
La mise en scène de cette BD repose sur des contrastes de couleurs, sur des angles très précis et une dynamique irrésistible. Chaque situation, dès la première page, sont très bien pensées. le moindre détail est essentiel pour croquer l'environnement et les personnages. C'est une mise en place précise et efficace d'autant plus importante que le personnage de Fripouille vient tout démolir. La scène de fin, hommage réussi aux blockbusters cinématographiques, est à la hauteur de la folie salvatrice du protagoniste. Finalement, face à ce Jabot qui a le visage de la banque et du capitalisme, le Capitaine fripouille défend sa famille et les livres.
Lien : https://tourneurdepages.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
BulledEncre   01 juillet 2017
Un récit d’aventure, de résistance familiale et une belle morale finale.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario   02 juin 2017
Un très bel album, cadeau idéal et compagnon de vacances rêvé.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Pixie-FlorePixie-Flore   12 septembre 2018
Je me bats toujours pour l'égalité : TOUT LE MONDE PAUVRE... ET MOI RICHE !

[p14]
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Olivier Ka (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Ka
Revivez la cérémonie de remise des prix du festival Quai des Bulles 2018, animée par Alfred et Olivier Ka. © Quai des Bulles
autres livres classés : librairieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1049 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre