AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811219412
Éditeur : Milady (21/04/2017)

Note moyenne : 3.05/5 (sur 20 notes)
Résumé :
« C'est plus qu'une librairie, c'est une partie de ton histoire. Elle a survécu à la guerre et tout le monde, de Virginia Woolf à Marilyn Monroe en passant par les Beatles, en a franchi le seuil. Mais elle fait aussi partie de mon histoire. C'est le seul foyer que j'aie connu. Elle ne rapporte peut-être plus d'argent, mais elle a été prospère, autrefois, et elle le sera de nouveau. »

Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  23 novembre 2017
A la mort de la propriétaire, aussi excentrique que riche, Posy hérite de la librairie dans laquelle elle travaille depuis des années. Elle hérite également de l'appartement du dessus et du salon de thé ; à charge pour elle, de redresser les finances de ces lieux charmants et elle aura 2 ans pour le faire sinon, tout reviendra au petit-fils , Sebastian. Ces deux là se connaissent depuis toujours et sont comme chats et chiens .
J'ai tout d'abord été attirée par la couverture bleu ciel et rose bonbon puis par le décor , une ruelle pavée de Londres comme celles que j'ai pu voir dans le quartier de Chelsea avec ses écuries transformées en boutiques charmantes ...
C'est une petite histoire gentille et mignonne qui parle d'une jeune femme qui, à 21 ans, s'est retrouvée chargée de famille et qui a du mal à surmonter le deuil de ses parents .
Posy adore la littérature romantique et voudrait dédier sa librairie à la littérature féminine , Sebastian , lui, préfère les polars et voudrait que cette librairie soit la mieux fournie de Londres . Qui gagnera ?
le tout est entrecoupé d'extraits d'une romance tartignole qu'écrit Posy , et c'est ce que j'ai préféré : le vrai et le faux , la réalité et l'imaginaire.
Dommage que ce soit si "gentil ", l'histoire aurait gagnée en qualité en étant plus percutante, plus drôle, plus "esprit comédie".
Sympathique, ( mais pas inoubliable ) , un peu trop "mignon" pour moi ... mais une pause de douceur après plusieurs romans policiers .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
KATE92
  19 juillet 2017
Pourquoi ne pas se faire plaisir avec cette romance… Ne dit-on pas « lire c'est se faire plaisir » ?
Commenter  J’apprécie          261
TeaCup
  07 juin 2017
Je tiens à remercier les éditions Milady pour l'envoi de ce SP.
Ce roman tient toutes les promesses que nous offrent la couverture et le résumé. Une belle découverte.
Loin de la mode des romances actuelles parfois un peu dans la surenchère niveau sexe, passé trouble, dark romance ou autre, on a ici une sorte d'ode à la romance mutine, ludique et qui fait passer un super moment aux fans du genre.
Posy l'héroïne est une vraie madame tout le monde, une lectrice de romance historique, petite préférence pour l'époque régence, qu'elle défend avec ferveur. Libraire, elle se retrouve à la tête de la librairie où elle a grandi, mais l'établissement périclite. La solution ? Spécialiser la librairie dans la romance sous toutes ses formes.
Chose agréable, on sent une vraie affishionados en l'auteure. Ça n'est pas une thématique vague, utilisée pour « racoler » des lectrices, on a vraiment la sensation d'une grande tendresse pour ce genre, un plaidoyer fun où on prend plaisir à voir notre héroïne exprimer des petites vérités que nous, lectrices de romances, pensons ainsi.
L'auteure ne se borne pas à ça, il y a de la comédie de moeurs, un petit côté « Notting Hill » (le côté anglais, librairie, personnages un peu à l'ouest, les réparties caustiques…) et elle explore même avec douceur le trauma du deuil familial. Il y a de beaux moments d'amitié, d'amour fraternel et, petit bonus notre héroïne se pique d'écrire une romance historique au milieu du roman dont on nous livre des morceaux. Commentaire à l'appui sur les répétitions, un style très ampoulé et un peu caricatural volontairement, etc. prouvant si besoin est que les lectrices et auteures de romances ont de l'humour.
Certains personnages sont un chouïa caricatural, je ne le nierais pas : Nina, la tatouée aux cheveux colorés et robes des années 50 ou le héros, vrai ovni dans ce genre de littérature. En effet Sébastian est très dur à cerner, on dirait un croisement entre un Darcy… et un « méchant », l'opposant un peu pédant de l'héroïne qui est borné, moqueur, l'empêcheur de tourner en rond. Je me suis même longtemps dit « mais ça ne peut pas être le héros enfin ?! » On a beau nous rappeler qu'il est beau et tout le toutim (un des bémols du roman c'est un peu trop récurent et manque de subtilité dans l'approche, dommage)… il en tient une sacrée couche ! Pourtant on s'attache quand même à ce personnage fantasque, étrange loin des standards d'un Darcy qui aurait une espèce de dignité trognonne. Non, Sebastian est un poil ridicule jusqu'au bout, mais on aime tellement Posy qu'on veut bien croire qu'elle le voit autrement.
Puis plus que l'histoire d'amour (de manière assez contradictoire, je suppose) on s'attache plus à l'atmosphère, aux références, à cette quête de librairie de romances où on n'aimerait franchement se balader, plus qu'à une histoire d'amour impérissable. C'est doux, c'est plein de moments tendres, sympas, d'une petite communauté de personnages il y a un vent de feel good sur cette romance. On y profite d'un état d'esprit, de clins d'oeil au genre en compagnie de l'auteure qui s'adresse à nous avec une gentille complicité.
Un joli moment de lecture, doux, doudou, chou, qui fait du bien, qui donne envie de lire une régence tout en buvant une bonne tasse de thé.

Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stella62
  23 juin 2017
A la mort de Lavinia, Posy se voit léguer la librairie dans laquelle elle travaille depuis des années. Elle a deux ans pour remonter l'affaire, ou, dans le cas contraire, ce sera à Sebastian, le petit-fils de cette dernière de reprendre les rênes. Alors que Posy se démène pour en faire un nouvel espace, spécialisé dans la littérature sentimentale, Sebastian lui, ne voit pas les choses de la même manière. Mais ce qu'ils ignorent tous deux, c'est que la défunte avait de bonnes raisons de faire ce qu'elle a fait....
J'avoue que ce titre m'a fait de l'oeil à sa sortie, et, comme j'avais envie d'une petite lecture feel good, je me suis lancée. L'intrigue, qui de par son univers original, est bien menée. L'auteure, que je découvre par ailleurs, a su, dès les premières pages m'entraîner dans l'histoire. le récit est bien rythmé, et même si les émotions sont quelque peu absentes, l'humour est bien présent, et je me suis délecté des nombreuses situations cocasses présentes. La romance évolue en second plan, mais ce ne fut pas pour me déplaire.
La plume d'Annie Darling est fluide, très agréable à lire.
Je me suis attachée aux personnages. Tous deux ont un côté touchant. Posy est une jeune femme amoureuse des livres. Passionnée de lecture, elle a trouvé un travail qu'elle aime et qui est en quelque sorte toute sa vie. Alors que ses parents sont décédés de façon tragique des années auparavant, c'est à elle d'assumer le rôle de tuteur aux côtés de Sam, son petit frère. La défunte les a pris sous son aile, et a constitué pour eux une famille de coeur. Maintenant, c'est à elle d'honorer les volontés de la libraire défunte. Mais un point noir se dresse : Sebastian, l'infâme petit fils, pour lequel Posy avait pendant un temps éprouvé de tendres sentiments. Pour le moment, elle doit lui faire face, car ils n'ont pas les mêmes envies et elle n'est pas prête à le laisser prendre le dessus sur ce qu'elle souhaite faire de « Bookends ». Elle est un peu rêveuse, mais sans pour autant se détourner de ce qu'elle veut. Elle est déterminée et a une belle force de caractère.
Sebastian est un homme d'affaires, ignoble, infâme, … Beaucoup d'adjectifs pourraient le qualifier. Toutefois, on sent que sous cet aspect, se cache un jeune homme qui éprouve des sentiments, sait apporter son aide, mais il s'y prend très mal. Il n'accepte pas qu'on se dresse face à lui, pourtant, il va devoir s'adapter face à la jeune femme..
Ennemis-amis ou plus ? le temps seul le dira, et Lavinia savait très bien ce qu'elle faisait quand elle leur a écrit à chacun ses dernières volontés.
En bref : de situations cocasses en répliques cinglantes, j'ai passé un très bon moment avec ce livre. Une histoire qui se lit très rapidement et qui met du baume au coeur !
Lien : https://stellasbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Moonshine
  02 juin 2017
Dans la catégorie « livre feel-good » je demande La petite librairie des coeurs brisés, comédie britannique par excellence qui vous mettra à coup sûr de bonne humeur.
Posy, amoureuse des livres depuis toujours a le bonheur de travailler dans une petite librairie londonienne qui est devenue sa deuxième famille, sa deuxième maison. Quelle n'est pas surprise, quand à la mort de la propriétaire de la librairie Lavinia qui était comme une grand-mère pour elle, celle-ci lui lègue la librairie à elle et non pas à son petit-fils, l'insupportable terriblement riche (et totalement craquant of course) Sebastian. Mais la librairie ne tient pas vraiment une forme olympique et Posy décide de la moderniser mais surtout de la spécialiser : dans la romance ! le rêve, une librairie spécialisée dans la romance, sous toutes ses formes, à toutes les époques.
Malheureusement, cela va se révéler plus compliqué que prévu et elle va avoir besoin de l'aide de Sebastian qui voit cette orientation d'un très mauvais oeil et va tout faire pour qu'elle soit toute autre. Une véritable guerre des tranchées va être déclarée entre Posy et Sebastian et même si celle-ci semble coopérer, je peux vous l'assurer, elle est loin de laisser tomber. Histoire de compliquer un peu les choses, leurs coeurs vont s'en mêler et quand les coeurs s'en mêlent tout prend des proportions énormes !
J'ai beaucoup aimé le style d'Annie Darling qui nous offre deux personnages principaux attachants, des personnages secondaires vivants et nécessaires à l'histoire, ils ne font pas pale figure, bien au contraire. L'ambiance est comme un cocon tout doux, on y est bien, on respire l'air britannique et la romance. C'est drôle, léger, frais et il y a ce petit truc en plus que je ne vous spoilerai pas mais qui apporte vraiment quelque chose et qui m'a bien fait rire (même si Posy va s'en mordre les doigts plus tard)(même si finalement, ça lui sauve la mise). (suite sur le blog)
Lien : http://lune-et-plume.fr/la-p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   22 novembre 2017
" Ma mère et moi avons trouvé un véritable réconfort parmi les rayonnages de livres . Désormais sans famille [deuil..], nous avons été reconnaissants aux Bennet d'"Orgueil et Préjugés", aux Mortmain du" Château de Cassandra" , aux March des "Quatre filles du docteur March "et aux Pocket des "Grandes Espérances" de nous adopter .
Commenter  J’apprécie          210
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2017
Certaines personnes connaissaient toutes les toilettes publiques de Londres, d’autres tous les McDonald’s ; mais, à ses yeux, la ville était constituée d’un réseau de librairies, avec des rues qui leur étaient attachées. Et elles disparaissaient si rapidement ces temps-ci qu’un élan de terreur la traversait chaque fois qu’elle passait devant une librairie qu’elle avait assidûment fréquentée autrefois, et découvrait qu’elle avait été remplacée par un restaurant branché ou un bar à ongles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2017
C’est plus qu’une librairie, c’est une partie de ton histoire, Sebastian. Elle a été fondée par Agatha, ton arrière-grand-mère. Elle a survécu à la guerre, et tout le monde, de Virginia Woolf à Marilyn Monroe en passant par les Beatles, en a franchi le seuil. Mais elle fait aussi partie de mon histoire. C’est le seul foyer que j’aie connu. Elle ne rapporte peut-être plus d’argent actuellement, mais elle a été prospère, autrefois, et elle le sera de nouveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2017
Elle avait certes recouru à quelques injections de Botox et autres produits de même type pour repulper son visage, mais le temps n’aurait su altérer la beauté fragile et délicate de Mariana.
Elle évoquait une pivoine qui, après avoir resplendi dans toute sa gloire, était désormais à une journée ensoleillée d’un déclin tout en grâce et en subtilité : toutefois, si on l’observait de très près, on voyait que ses pétales s’étaient déjà un peu flétris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2017
Il était inutile d’expliquer à Sebastian le plaisir que l’on pouvait éprouver à ouvrir un livre tout neuf et à en humer l’odeur. Ou de s’épancher sur le parfum poudreux et terreux qui émanait des vieux ouvrages. Ou d’évoquer le réconfort qu’apportait le poids d’un roman sur vos genoux, ou encore combien il était agréable de voir les pages s’humidifier légèrement et se gondoler quand vous lisiez dans votre bain. Cela dépassait son entendement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : librairieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2651 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre