AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782811219413
480 pages
Milady (21/04/2017)
3.37/5   295 notes
Résumé :
« C'est plus qu'une librairie, c'est une partie de ton histoire. Elle a survécu à la guerre et tout le monde, de Virginia Woolf à Marilyn Monroe en passant par les Beatles, en a franchi le seuil. Mais elle fait aussi partie de mon histoire. C'est le seul foyer que j'aie connu. Elle ne rapporte peut-être plus d'argent, mais elle a été prospère, autrefois, et elle le sera de nouveau. »

Amoureuse des livres depuis toujours, Posy travaille dans une vieill... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (107) Voir plus Ajouter une critique
3,37

sur 295 notes

iris29
  23 novembre 2017
A la mort de la propriétaire, aussi excentrique que riche, Posy hérite de la librairie dans laquelle elle travaille depuis des années. Elle hérite également de l'appartement du dessus et du salon de thé ; à charge pour elle, de redresser les finances de ces lieux charmants et elle aura 2 ans pour le faire sinon, tout reviendra au petit-fils , Sebastian. Ces deux là se connaissent depuis toujours et sont comme chats et chiens .
J'ai tout d'abord été attirée par la couverture bleu ciel et rose bonbon puis par le décor , une ruelle pavée de Londres comme celles que j'ai pu voir dans le quartier de Chelsea avec ses écuries transformées en boutiques charmantes ...
C'est une petite histoire gentille et mignonne qui parle d'une jeune femme qui, à 21 ans, s'est retrouvée chargée de famille et qui a du mal à surmonter le deuil de ses parents .
Posy adore la littérature romantique et voudrait dédier sa librairie à la littérature féminine , Sebastian , lui, préfère les polars et voudrait que cette librairie soit la mieux fournie de Londres . Qui gagnera ?
le tout est entrecoupé d'extraits d'une romance tartignole qu'écrit Posy , et c'est ce que j'ai préféré : le vrai et le faux , la réalité et l'imaginaire.
Dommage que ce soit si "gentil ", l'histoire aurait gagnée en qualité en étant plus percutante, plus drôle, plus "esprit comédie".
Sympathique, ( mais pas inoubliable ) , un peu trop "mignon" pour moi ... mais une pause de douceur après plusieurs romans policiers .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
torpedo
  21 avril 2020
J'ai un aveu à vous faire : j'ai vécu un grand moment d'égarement la nuit passée. Ou alors une nouvelle paire de lunettes s'impose. J'ai ouvert un livre écrit par Annie Darling. A se demander si c'est ou non un pseudo mais un tel nom ne s'invente pas. Pour écrire du chick lit en tout cas.

L'histoire ne se passe pas dans une confiserie, mais dans une vieille librairie de Londres. Pourtant, rose bonbon, lanières de guimauve, roudoudou, rien ne vous sera épargné. Au début, j'ai même pensé à un remake dans la veine du film ‘Vous avez un message'. Entre nous, vous savez dans quoi vous vous lancez en ouvrant une romance.

Le point positif, les personnages sont tellement manichéens que vous avez peu de chances de les rencontrer dans la vraie vie, et surtout, cela se finit toujours bien. Pas de meurtre, pas de grosse angoisse, pas un neurone qui surchauffe. Ce n'est pas si mal à dose homéopathique quand le cerveau est complètement ramolli mais que l'on ne m'y reprenne pas de si tôt !
Commenter  J’apprécie          517
KATE92
  19 juillet 2017
Pourquoi ne pas se faire plaisir avec cette romance… Ne dit-on pas « lire c'est se faire plaisir » ?
Commenter  J’apprécie          451
sld09
  15 mars 2022
J'ai passé un très bon moment avec cette sympathique comédie qui nous emmène dans l'univers des livres et plus particulièrement des romances qui sont ici à l'honneur. Annie Darling cite de nombreux noms d'auteurs, dont beaucoup sont présents dans ma bibliothèque (si j'avais un doute sur mon goût pour la romance…), mais ce sont Jane Austen et Georgette Heyer qui reviennent le plus souvent.
J'ai d'abord été un peu surprise (et pas forcément dans le bon sens) par le ton du récit, difficile à prendre au sérieux. Puis je me suis laissée absorber par l'atmosphère chaleureuse de la librairie et de "ses habitants".
L'héroïne, Posy, est drôle et touchante à la fois, partagée entre sa passion pour les livres et son dévouement à son jeune frère dont elle a la charge.
Sebastian, le héros, est plus mystérieux, bourré de défauts, mais il laisse entrapercevoir un bon fond sous cette carapace. J'ai adoré voir Posy et Sebastian se chamailler comme des enfants jusqu'aux dernières pages du livre.
Le roman renferme un deuxième récit, un texte qu'écrit l'héroïne pour se défouler et qui vient ponctuer l'intrigue principale : l'histoire est amusante, parodiant allègrement les romances historiques de type régence. Cependant, cette romance dans la romance joue aussi un vrai rôle dans le dénouement qui m'a beaucoup plu.
"La librairie des coeurs brisés" du titre n'apparaît à aucun moment dans le récit. Elle est juste là pour le titre, mais celui en V.O., qui évoque plutôt des coeurs solitaires, me semblait plus adapté.
J'ai aussi trouvé dommage que les personnages des employés de la librairie n'aient pas été davantage développés alors que l'auteur avaient esquissés des personnalités intéressantes, mais sans aller jusqu'au bout des pistes ébauchées. Jusqu'à ce que je me rende compte que trois autres romans font suite à celui-ci, chacun se concentrant sur une des jeunes femmes travaillant à la librairie (j'ai bien l'intention de les lire sans trop tarder...).
Enfin bref, tout cela pour dire que j'ai beaucoup aimé cette lecture réjouissante...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Phoenicia
  02 février 2021
Un livre distrayant bien que mes attentes de lecteurs aient encore été un peu trop hautes.
Sur le papier, le synopsis a l'air excellent : Posy est une jeune fille marquée par le deuil, orpheline et ayant la charge de son jeune frère. Son mentor, Lavinia, l'a soutenu et recueillie, lui offrant même un emploi. Lorsqu'elle décède à son tour, elle lui lègue son bien le plus précieux au yeux de Posy : la librairie. Mais celle-ci va mal. de plus, le grossier petit-fils de Lavinia, est là pour lui mettre des bâtons dans les roues, très opposé aux livres en général, à la romance (marotte de Posy) encore plus. Pour autant, là où les joutes verbales s'enracinent, les sentiments éclosent...
Je me suis irrémédiablement retrouvée en Posy. ( Moi aussi, j'aimerais bien qu'on me laisse une librairie en héritage^^). Pour autant, j'ai eu un goût de trop peu. Chick lit, j'aurai voulu explosé de rire devant des scènes cocasses. L'histoire m'a juste fait sourire. Pour l'histoire d'amour, j'aurai voulu fondre, tricher en parcourant quelques pages pour savoir à quel moment il y a THE scène. Là, pas du tout. Je me suis contentée d'être un témoin silencieux de leur relation atypique. J'aime les joutes verbales, mais en l'occurrence, ici, la séduction est un peu à des années lumières. du moins est-ce mon avis. Enfin, la reconstruction de Posy, son deuil, est une part à ne pas négliger. Si j'ai été émue par endroits, je n'ai pour autant pas pleuré, ayant tout de même la larme facile.
Malgré ce goût de pas assez, l'histoire tient carrément la route et on s'attache aux personnages, d'où ma petite déception. Mais cette dernière ne m'empêchera pas de découvrir, même si ce n'est pas tout de suite, la suite;
Challenge Féminin
Challenge Coeur d'artichaut
Challenge Plumes féminines
Challenge Multi-défis
Challenge Séries
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
torpedotorpedo   21 avril 2020
Bon, qu'est ce qui lui plaisait donc tant, dans ces romans ? Etaient-ce ces héroïnes pleines d'entrain qui ne renonçaient pas à l'amour, même si de nombreux hommes leur avaient déjà brisé le coeur ? Etait-ce le héros, avec sa personnalité charismatique et son ironie mordante, qui masquait elle aussi un coeur en miettes ? Le premier baiser brûlant ? Les regards insistants ? L'attirance contre laquelle on ne peut lutter ? Sans doute était-ce le mélange de tous ces éléments qui lui donnait envie d'y revenir, mais elle adorait pardessus tout que l'histoire se finisse bien : le héros et l'héroïne sortaient immanquablement de la page en se tenant par la main, sur fond de soleil couchant. Dans la vie, un happy end n'était pas toujours au rendez-vous ; en revanche, une bonne romance le garantissait à coup sûr, et si ce n'était pas le cas, Posy se sentait trahie. D'ailleurs en de rares occasions, il lui était arrivé de jeter un roman par terre, tant elle était dépitée.
p. 61
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
iris29iris29   22 novembre 2017
" Ma mère et moi avons trouvé un véritable réconfort parmi les rayonnages de livres . Désormais sans famille [deuil..], nous avons été reconnaissants aux Bennet d'"Orgueil et Préjugés", aux Mortmain du" Château de Cassandra" , aux March des "Quatre filles du docteur March "et aux Pocket des "Grandes Espérances" de nous adopter .
Commenter  J’apprécie          240
sld09sld09   15 mars 2022
Si elle ne se bougeait pas, son fantôme viendrait assurément semer la zizanie dans les étagères, Jane Austen chatouillerait Wilbur Smith, et Jackie Collins deviendrait la voisine de George Orwell. La rumeur finirait par naître que la librairie était hantée, et plus personne ne viendrait y acheter un seul roman.
Commenter  J’apprécie          110
Caro17Caro17   06 août 2018
[...] Verity était ainsi faite qu'elle ne montrait jamais ses émotions. Une fois, elle avait croisé Benedict Cumberbatch au Midnight Bell, et n'avait pas cillé. Mais ensuite, elle s'était réfugiée aux toilettes et avait dû respirer dans un sac en plastique parce qu'elle manquait d'air.
Commenter  J’apprécie          100
verobleueverobleue   16 février 2022
Il n’y a rien de mal à lire de la « chick lit », lui annonça-t-elle. Le seul problème de ces romans écrits par des femmes pour des femmes, c’est l’appellation qui laisse entendre que ces livres n’ont aucune valeur.
Commenter  J’apprécie          100

autres livres classés : librairieVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4697 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre