AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782350742915
250 pages
Magellan et Cie (01/06/2014)
5/5   1 notes
Résumé :
Après la diffusion d'un reportage télévisé sur l'aventure maritime d'Alain, Corinne. subjuguée par son histoire et la coïncidence d'être née le même jour de la même année. lui écrit...
Elle rêve avec moi est le récit complice de deux amoureux de la mer, partis pour le grand Sud. de deux amoureux tout court. Lui, le marin solitaire qui, après son tour du monde à la voile. avait décrété que " l'escale n'est pas le voyage ", découvre. en compagnie du grand amou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Caro44
  27 juillet 2016
Alain est un marin. Depuis son plus jeune âge il ne rêve que de parcourir la mer. La mer est son univers et pour lui « l'escale n'est pas le voyage ». Après un tour du monde à la voile en solitaire, il rencontre Corinne, et les deux amoureux décident de repartir en voilier en direction du Sud, itinéraire au long cours ponctué de haltes plus ou moins longues.
Dans ce récit de voyage, c'est un parcours singulier qui nous est conté. Au rythme de l'avancée du bateau, des rencontres que ce mode de locomotion lent permet, des terres choisies comme haltes, on progresse avec Alain et Corinne, dont le récit et les poèmes nous laissent découvrir petit à petit deux personnes avec une volonté farouche de croquer la vie à pleines dents, de vivre ensemble une aventure humaine.
En parallèle, les rencontres nouvelles résonnent avec les souvenirs en un va et vient continu qui permet au lecteur de comprendre l'itinéraire d'Alain, de ses rêves d'enfants à sa vie rêvée d'adulte.
J'ai rêvé devant les lieux choisis, entrevus ou vécus au long cours, la Gomera, Saint-Paul ou encore la Polynésie, parce qu'ils nous sont décrits non pas comme des lieux idylliques pour tous, mais parce qu'ils se les sont appropriés et en ont fait leur paradis à eux seuls.
J'ai beaucoup aimé la philosophie de vie de ces deux-là, qui est aussi un formidable message pour tous les rêveurs qui n'osent pas. Il faut fabriquer ses rêves et oser les vivre. Alain Kalita nous montre que tout est possible, pour peu qu'on le veuille, qu'on révise un peu ses priorités et qu'on fasse abstraction des contraintes qu'on s'est souvent soi-même créées.
C'est un livre qui se déguste avec lenteur, pour s'imprégner de ce beau parcours et imaginer le sien en écho…
Lien : https://mesmotsmeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Caro44Caro44   27 juillet 2016
Les longues courses océanes sont propices au rangement, au grand nettoyage, un chambardement dans les placards d’une vie. On trie, on jette. On remet son âme en symbiose avec son corps. La vie moderne et agité nous éloigne de nous-mêmes, les courses après l’horizon nous en rapprochent. […] En mer, il y a si peu à voir qu’on apprend à mieux regarder. Observer l vol d’un oiseau sans songer à autre chose. Laisser grandir ses ailes. Ne pas passer à côté du voyage, c’est réussir la rencontre avec soi en se rapprochant de son être originel et finir par caresser ce que l’on a de plus beau en soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Caro44Caro44   27 juillet 2016
Le train passe pour tout le monde, il faut oser y monter au lieu de rester sur le quai. Malheureusement, la destination n’est pas garantie. Alors, on s’invente mille chaînes de peur d’abandonner ce que l’on tient, toujours avec des raisons valables. Il y a pourtant de la place pour tous les volontaires dans le train de la vie.
Commenter  J’apprécie          10
Caro44Caro44   27 juillet 2016
Un proverbe chinois dit que l’expérience est une lanterne que l’on porte accrochée dans le dos et qui n’éclaire que le chemin déjà parcouru.
Commenter  J’apprécie          20
Caro44Caro44   27 juillet 2016
On regarde la télévision, on surfe sur Internet, et on croit connaître le monde, mais rien n’équivaut à la réalité vue de ses propres yeux.
Commenter  J’apprécie          20
Caro44Caro44   27 juillet 2016
Travailler pour acheter. Le travail peut être une drogue, il empêche de méditer sur la fuite du temps, ses rêves abandonnés et la voie sans issue où l’on s’est engagé. Pourtant, le bonheur, c’est un baiser, un mot d’amour, un instant fraternel ou de contemplation. Les rares instants où l’on touche à la félicité absolue sont les plus immatériels et gratuits qui soient.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Alain Kalita (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
527 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre